Régime cétogène pratique

Publié le par boisvert

A la suite du premier article sur le régime cétogène, je vous avais laissé sur mes doutes et mes interrogations. Pas que je ne comprenais pas le principe, car il me paraissait très clair, mais c'était la suppression de tous les éléments que la plupart des diététiciens recommandent pour être en bonne santé, fruits et légumes surtout, qui me chagrinait. Dans ce régime, c'est seulement 5 à 10 %, c'était la pilule difficile à avaler.

Mais depuis, je me suis informé, j'ai lu la littérature européenne à ce sujet et il s'avère que ce serait une formidable diététique. En fait le véritable moteur de notre corps ce sont nos mitochondries et elles sont nombreuses, rappelez-vous, quelques mille milliards, tout de même, pour 1/10ème de notre poids total. Donc, on est bien obligé de composer avec leurs besoins. Et curieusement, elles fonctionnent mieux avec la graisse qu'avec le glucose, alors que le corps choisit toujours en priorité le glucose, lorsqu'il y en a dans l'alimentation.

Le régime cétogène est un programme permettant de déclencher un processus métabolique de cétose, éliminant la graisse du corps tout en mettant le pancréas au repos. On voit d'ici l'avantage que pourront en tirer tous les obèses et les personnes en surpoids. Cette lipolyse permet donc une fonte des graisses stockées, même profondément.

De même les sportifs qui veulent privilégier la masse musculaire et diminuer la masse grasse, pourront en tirer un maximum de profits.

Tous les hydrates de carbone, les sucres, sont le carburant de référence de l'organisme. Avant d'utiliser les graisses, l'organisme épuise ses réserves de sucre. Si vous mangez du glucose, votre organisme ne va consommer que cela et donc, toutes les graisses que vous allez consommer vont être stockées. Ces hydrates de carbone sont utilisés dans les 3 ou 4 heures qui suivent le repas ce qui explique pourquoi nous avons besoin de manger souvent. En mangeant cétogène il y a une sensation de satiété qui dure plus longtemps. Même en mangeant peu, vous n'avez pas faim. Et, à la limite, on pourrait ne faire qu'un repas par jour tellement les apports dans ce régime sont métabolisés lentement. Peut-être même plus d'une journée. Même en mangeant peu, on n'a pas faim.

Dans l'alimentation traditionnelle c'est 10 à 15% de protéines, 15 à 20% de graisses et 75 à 85% de sucres. Dans ce régime cétogène c'est à peu près 80% de graisses, 10 à 15% de protéines et 5 à 10% de légumes. C'était cette pyramide qui m'avait profondément choqué lorsque j'ai connu ce régime cétogène. Mais je comprends que ces 2 formes d'alimentation n'ont rien à voir entre elles.

Lorsque vous privez votre corps de sucres, il va chercher ses propres réserves de sucres stockées dans le foie et dans les muscles sous forme de glycogène. Mais ces réserves sont peu importantes et l'organisme est obligé de passer en mode survie et d'utiliser les graisses stockées dans le tissu adipeux. C'est ce système qui permet aux animaux qui hibernent de survivre jusqu'au printemps.

Lorsque l'alimentation est appauvrie en hydrates de carbone, la sécrétion d'insuline diminue et celle de glucagon augmente, cela active la lipolyse et libère les triglycérides stockés dans les tissus adipeux. Ces triglycérides sont transformée en glycérol et en acides gras que le foie transforme en corps cétoniques qui vont être utilisés comme carburant par nos cellules et nos mitochondries.

Et ça fonctionne mieux parce que les corps cétoniques sont facilement utilisés par nos neurones, car ils n'ont pas besoin de transporteurs, contrairement au glucose. Et ceux qui n'auront pas été utilisés sont éliminés dans les urines et par le biais de la respiration.

Un moyen très simple pour vérifier si vous fonctionnez en mode cétogène ce sont les bandelettes d'acétest ou kétostix (en pharmacie). L'urine du matin vous donne la réponse, jaune ou ocre clair, vous fonctionnez en mode glucose, rose, rouge ou marron, vous êtes en mode cétogène et votre organisme se nourrit de graisses. L'apparition d'acétone dans les urines est la preuve biologique du déclenchement de la lipolyse. Et vous vous rendrez compte que c'est très rapide. Exactement comme dans le jeûne. Si vous jeûnez, vous avez de l'acétone dans les urines, la lipolyse est enclenchée. De sorte que l'on peut avancer sans se tromper que pratiquer le régime cétogène, c'est une sorte de jeûne que l'on pratique tous les jours. Je suppose qu'à ce stade, vous voyez tous les avantages que l'on peut en tirer, malgré toutes les réticences que l'on peut avoir de prime abord.
Ce qui est intéressant c'est que c'est un régime qui ne vous condamne pas à des restrictions toute votre vie comme le "sans lait et sans gluten" du dr Seignalet. Une cure de temps en temps permet à l'organisme de ne pas stocker de graisses superflues et de se remettre d’aplomb dans beaucoup de domaines.

La TECHNIQUE est très simple, il faut supprimer tous les glucides de l'alimentation céréales, pommes de terre, sucres, fruits frais et secs, jusqu'à ce qu'apparaisse dans les urines de l'acétone (test), et c'est très rapide.

Les aliments sans hydrates de carbone pouvant être utilisés pour cette phase de début :

- Viandes

- Poissons

- Fruits de mer

- Oeufs

- Fromages, crème fraîche, beurre

- Mayonnaise avec huile, œuf, moutarde, ail, sel, poivre

- Charcuteries

- Salades

- Huiles, vinaigres, citron, moutarde, ail, sel, poivre.

- Thé ou café, infusions

- quelques crudités comme les radis, concombres, tomates, olives, avocats

- fruits oléagineux (amandes, noix, noix du brésil, noix de macadamia, noisettes).

Après seulement quelques jours, votre urine passe à la couleur rouge-violet puis au rose au réactif acétest. Vous pouvez alors introduire les aliments à faible teneur en hydrates de carbone comme les légumes verts. Le réactif rose, c'est ce qu'il faut maintenir pour demeurer toujours en mode cétogène. La couleur rose signifie que les réserves de glycogène hépatique sont épuisées et que la mobilisation des graisses est déclenchée. Tant que vous retrouvez de l'acétone dans les urines, cela veut dire que vous continuez à éliminer des graisses stockées.

Pendant cette première phase, absolument pas de boissons alcoolisées. Le vin ne sera réintroduit que dans la deuxième phase, lorsque le réactif sera rose. Et ce n'est pas obligatoire non plus.

Il est important de choisir ces graisses. Il faudra toujours privilégier les mono-insaturées et les poly-insaturées oméga-3. Une carence en bonnes graisses peut amener des dépressions, des problèmes de peau, de cheveux, des ongles, des infections de toutes sortes, etc...

Il est dangereux également de se dire que l'on augmente les graisses tout en conservant un minimum de céréales. Ceci parce qu'en agissant ainsi on n'arrivera pas à activer le mode cétogène et donc ce sera toujours la consommation de glucose qui va être prioritaire. Le résultat est que l'organisme n'utilisant pas les aliments lipidiques, vous allez accumuler, toutes les graisses que vous avez pris en plus, et le remède sera pire que le mal. C'est tout ou rien, dans un premier temps, il faut être sévère. Pas d'hydrate de carbone du tout et on enclenche très vite ce régime cétogène. Aucun farineux ni sucre, c'est relativement facile à faire.

Dans la phase 2 on réintroduit les fruits en dehors des repas, 1/2 heure avant par exemple. Egalement les légumes, féculents, lentilles, pois chiches, petits pois et même les céréales et pommes de terre, toujours en petites proportions. Le vin, un seul verre au repas de midi ou du soir. En dernier, tester le pain complet (seulement), toujours en petite quantité.

En agissant pas à pas on peut mesurer son degré d'intolérance aux différents glucides par le test de la bandelette réactive du lendemain matin. Chaque jour vous réintroduisez un élément, fruit, ou légumes, ou céréale, et le lendemain matin vous constatez avec votre bandelette acétest.

Lorsque vous vous rendez compte que vous n'éliminez plus de l'acétone le matin (la couleur rose disparaît), il vous suffit de reprendre un jour ou deux le régime sévère de la phase 1 et tout redémarre. Vous aurez appris à connaître un aliment défavorable pour vous.

Il ne faut pas avoir peur de consommer cet excès de lipides, car ce régime fonctionne très bien et votre corps va utiliser ces graisses. Et même il s'en trouve très bien, et par la même occasion, vous aussi. Les graisses ne sont dangereuses que si vous mangez trop de glucides, auquel cas, votre organisme ne consommant que les glucides, toutes les graisses vont être stockées avec tous les désagréments que cela peut entraîner.

Il est possible que pour des raisons autres, vous n'arriviez pas à enclencher l'élimination d'acétone dans les urines. Une défaillance de certaines de vos glandes endocrines peut en être la cause, ou encore un terrain nerveux. Il ne faut pas insister et reprendre l'alimentation avec hydrates de carbone, tout en limitant leur consommation.

D'abord, si vous le voulez bien, je vous donne les effets visibles de la mise en pratique d'un régime cétogène sur moi, ce qui ne veut pas dire, bien sûr, que vous aurez les mêmes effets, nous n'avons pas les mêmes hérédités, ni les mêmes charges, ni les mêmes gabarits, ni le même âge.

J'ai commencé par un jeûne de 3 jours, 2 jours secs et 1 jour hydrique. C'est l'idéal parce que cela vous met dans d'excellentes dispositions pour la suite, vous êtes tout de suite en cétose. J'ai acheté les bandelettes acétest ou Keto-Diastix, en pharmacie pour mesurer la présence d'acétone dans les urines du matin. (très important, surtout au début). En 3 ou 4 jours vous êtes en cétose et la bandelette se colore en rose. Cela a fonctionné comme prévu, même avant de commencer le régime cétogène, j'étais en cétose. Mais ne désespérez pas si vous ne vous sentez pas de faire 3 jours de jeûne. En 3 jours de régime sérieux (phase 1), vous êtes en cétose. Votre organisme au lieu de consommer du glucose, commence à se nourrir de vos graisses. (Moi qui suis déjà maigre, je me demande bien ce qu'il mange ?). Ce qui correspond à privilégier votre masse maigre par rapport à votre masse grasse. Tout gagnant pour ceux qui veulent perdre du gras ou qui veulent avoir des tablettes de chocolat à la place de la bouée. Ne reste que le muscle.

Par la suite, je continue le jeûne intermittent, pas de petit-déjeuner le matin, un café ou un thé vert, pas de problème. L'un des effets du régime c'est que ce jeûne intermittent qui n'était déjà pas très difficile, est devenu encore plus facile, on n'a pas faim dans le régime cétogène. C'est presque un inconvénient.

D'autre part, il est évident que l'on manque quelque peu de vitamines, minéraux et antioxydants (peu de fruits et légumes), donc j'ai ajouté un comprimé de Nu-power par jour, très complet, mais vous avez aussi Daily 3 qui est très bien. Je pense que par la suite en ajoutant un peu plus de fruits et de légumes, on peut arriver à s'en passer, tout en restant en cétose et en fonctionnant à partir des corps cétoniques et plus du glucose.

CE QUE L'ON MANGE :

Le plus difficile, c'est de respecter cette pyramide de 80 à 90% de lipides, cela reste un casse-tête, 10% de protéines et 5 à 10% de légumes ou fruits.. C'est énorme et pour moi cela est un écueil. Déjà qu'on n'est pas habitué à consommer ce genre d'aliment et qu'en plus on répugne à les consommer, c'est le plus difficile. Donc :

VOUS POUVEZ CONSOMMER :

- Les viandes de bœuf, de porc, de mouton, de poulet, du poisson, (poissons gras au maximum), des fruits de mer, en pensant toujours au gras. Ne pas enlever le gras du jambon, par exemple (moi je n'y arrive pas, ça me dégoûte un peu). N'oubliez pas quand même de les choisir bio autant que possible et que les protéines ne doivent pas excéder plus de 10 à 15% de la pyramide alimentaire.

- Les produits laitiers : Fromages non maigres, feta, crème fraîche, beurre, mayonnaise. Pour les intolérants au lactose, le beurre et le fromage ne contiennent pas de lactose. Le lait, petit lait et yaourt contiennent 5grs de sucre par décilitre, donc à prendre modérément et pas du tout dans la phase 1. Là aussi choisissez des produits BIO.

- Les épices sont autorisés, sans glutamate ni arômes artificiels, sel, poivre, OK.

- Les sauces sans hydrates de carbone autorisées. Donc vous les faites vous-mêmes, mayonnaise ou autres à base de crème fraîche, crèmes de fruits oléagineux (amandes noisettes,etc....)

- Les huiles à privilégier sont les huiles de colza, de noix, (oméga 3), d'olive, le vinaigre, la moutarde et le citron, OK. Pressées à froid et bio. Les graînes de lin, les olives, vertes et noires, la graisse de coco pure et non raffiné, c'est bon.

- Les œufs bio, pas de problème.

- Les légumes qui ont dans cette première phase la portion congrue 5 à 10% maximum doivent être choisis parmi les légumes les moins riches en hydrate de carbone. (Asperge, bette, brocoli, céleri branche, céleri rave, champignon, choucroute, choux fleur et tous les choux, concombre, courgette, fenouil, haricot vert, navet, poivron, radis, tomate crue et cuite).

CONSOMMER MODÉRÉMENT :

- Les fruits, non séchés (trop de sucre). A privilégier : Fraise, coing, groseille, melon, myrtille, pamplemousse, pastèque, rhubarbe, les moins sucrés.

- Fruits oléagineux, amandes, noix, noisettes, pignons, avocat, noix du Brésil, noix de pécan, olives. Les cacahuètes sont trop riches en oméga 6, à éviter.

- Pas de boisson alcoolisée dans la première phase (4 à 6 jours), un peu de vin rouge dans la phase 2. La bière contient beaucoup de sucre, les vins doux et liqueurs également. Si vous voulez prendre un apéro, choisir les non sucrés, comme le pastis par exemple.

- Le chocolat à prendre rarement.

- Les boissons stévia, à consommer de temps en temps seulement.

- Les légumineuses comme la stévia, de temps en temps..

ALIMENTS A EVITER :

- Les pommes de terre

- Toutes les céréales, y compris le riz, les pâtes, le pain, les biscuits, tous les produits contenant de l'amidon, avec gluten ou sans, farine blanche ou complète, c'est kif-kif.

- Le sucre sous toutes ses formes, bonbons, desserts sucrés, boissons sucrées, confitures, miel, etc...

- Les huiles riches en Omega-6, maïs, tournesol, soja, arachide.

- A fuir comme la peste, les gras trans. On les trouve naturellement en petite quantité dans le lait de vache, mais surtout dans les plats préparés, les huiles végétales hydrogénées ou partiellement hydrogénées, les bonbons, biscuits, viennoiseries, pâtisseries, margarine. On peut faire son calcul en lisant l'étiquette. Lorsqu'on lit, total des matières grasses 10 grs, graisses saturées 2grs, graisses mono insaturées 2grs, graisses poly insaturées 3grs, on peut considérer que les 3grs manquant pour aller au total de 10, ce sont des gras trans. L'obligation n'est point faite de les mentionner.

- Les produits allégés

En fait, il faut ADORER les acides gras insaturés et poly-insaturés

Il faut accepter les acides gras saturés

Il faut fuir les gras trans

Si vous devez prendre quelques hydrates de carbone, (phase 2), choisissez ceux dits lents qui sont meilleurs que ceux que l'on dit rapide comme le sucre blanc, le pain blanc, les farines blanches.

Si vous suivez consciencieusement ce régime vous pouvez perdre jusqu'à 2 kgs par semaine, et n'oubliez pas, de la masse grasse, pas du muscle. Tout ceci sans inflammation, ce sont les hydrates de carbone qui sont pro-inflammatoires.

LES EFFETS NETS SUR MOI :

- Le plus évident, un regain d'énergie, c'est très net. D'une semaine à l'autre je me suis senti plein de vigueur. J'ai l'impression que cela a boosté mon système endocrinien, dû sans doute aux hormones et aux produits animaux.

- Les muscles semblent débarrassés de toxines et fonctionnent avec beaucoup moins d'efforts et sans fatigue. La récupération est plus rapide. Cela aussi m'a beaucoup frappé, c'est très net.

- Les douleurs s'estompent et à mon âge, il y en a toujours quelque part. Par exemple, j'ai un petit tassement L4-L5, qui me faisait souffrir (la course à pied, sans doute), même en mangeant sans lait et sans gluten, et cela s'est beaucoup calmé. D'autre part, lorsque je fonctionnais en mode glucidique, et dès que je consommais des laitages, fromages ou yaourts, par gourmandise, le lendemain, j'avais systématiquement mal au bas du dos. Curieusement, alors que je consomme beaucoup plus de produits laitiers, aucune douleur. Mon organisme les utilise et donc point de déchets. J'en suis moi-même abasourdi. Vous comprenez quand même que nous sommes entrain d'ouvrir des portes.

- L'esprit est plus clair et cela est assez évident. Le cerveau baigne dans la graisse et voilà un remède pour lui, il apprécie beaucoup. N'oubliez pas que c'est un remède contre la maladie d'Alzheimer. Beaucoup plus de lucidité. On est bien dans sa tête.

- La respiration : Lorsque je fais du sport, je me suis rendu compte que la respiration est devenu plus facile, plus profonde, plus ample. On dirait que l'oxygène s'enfonce plus profondément en moi. C'est une sensation très agréable.

- Le sommeil est bien meilleur. Cela aussi est une bonne surprise. En général, les vieux ça ne dort pas beaucoup, et bien le vieux, il dort très bien, profondément, d'un sommeil réparateur.

- J'ai beaucoup plus soif et je bois de grandes quantité d'eau, moi qui ne buvais jamais, un vrai chameau. Mais si je ne le préconisais pas dans la plupart des autres régimes, dans celui-là, il faut boire autant que en avez envie et même plus.

- On annonce un effet positif sur le cholestérol, augmente le HDL et diminue le LDL, alors qu'on en consomme beaucoup plus, mais je n'ai pas pu vérifier.

- Sur tous les sites que j'ai consultés, on conseille d'ajouter du psyllium car la constipation guette, par manque de fibres. Personnellement, j'ai toujours mangé (dans la phase 2) ma petite salade verte en entrée et un fruit à 11h30 et je n'ai pas souffert de constipation. Mais là, c'est à chacun de moduler. J'ai même essayé d'ajouter un peu de pain sans gluten, un peu de fruits et toujours ma salade, mais là, la bandelette du lendemain matin avait perdu sa couleur, je n'étais plus en cétose, donc j'ai arrêté le pain et tout est redevenu normal, couleur rose de la bandelette, en cétose, dès le lendemain matin. Peut-être faudrait-il essayer sans fruits mais avec un peu de pain, mais j'aime tellement les fruits que je préfère supprimer le pain, pour le moment en tous cas. Pour les essais, la bandelette est d'un grand secours, cela vous permet de voir les aliments qui vous plongent à nouveau en mode glucidique, et ceux que vous pouvez vous permettre tout en restant en mode cétogène. En fait il ne faudrait pas dépasser les doses de 40 grs de glucides par jour. A vous de choisir parmi les aliments végétaux pour apporter des vitamines, minéraux et fibres parmi ces 40 grs. Pensez aux légumes verts en priorité (brocolis, asperges, salades, courgettes, aubergines, choux, mâche, blettes, épinards).

- Alors que je craignais d'être plus encrassé avec cette nourriture extrêmement riche, je m'aperçois que c'est exactement le contraire, je me sens plus léger et dynamique. On mange de la viande, du poisson, de la charcuterie même, de la mayonnaise, et pourtant je me sens plus léger. Une seule réponse, c'étaient les glucides qui étaient responsables de l'encrassement. On a longtemps accusé les lipides à tort. Maintenant il n'y a plus qu'à appliquer et ce n'est pas le plus facile car des glucides, il y en a partout. Et puis le sucre c'est tellement bon au goût ! Et puis les fêtes arrivent, grrrr !!

- On annonce des nausées et de la mauvaise haleine dans la première partie de ce régime, je n'ai rien ressenti de tout cela, au contraire des effets bénéfiques que j'ai ressenti très vite.

Donc le but c'est :

- D'augmenter son métabolisme de base, tous les échanges se font plus rapidement.

- Brûler de la graisse au lieu de brûler des hydrates de carbone. Adieu la bouée et place aux tablettes de chocolat. Donc affiner la silhouette.

- Maintenir l'état de cétose légère. Le corps va utiliser les lipides comme premier carburant en lieu et place des glucides.

- Faire le plein d'énergie. Maximiser son état de santé sans souffrir de la faim.

- Savoir se faire plaisir de temps en temps avec une journée éventuelle glucose, qui peut vous permettre de combler une éventuelle carence.

Voilà, mes amis mes premières impressions sur le régime cétogène. Ce régime me parait très intéressant. Le seul bémol c'est qu'il est carencé et qu'il faut donc être très prudent lorsqu'on veut le poursuivre très longtemps, ou pourquoi pas tout le temps. A mon avis il faut arriver à consommer la ration journalière de fruits et de légumes. Sinon il faut ajouter impérativement un complément vitaminique et minéral. Pour ma part je poursuis et peut-être que j'en apprendrai un peu plus sur un plus long terme. Nous ne manquerons pas d'y revenir. Si certains d'entre vous pratiquent, nous sommes preneurs de toutes les expériences.

Mais pour en savoir plus et vous aider à entreprendre ce régime, allez faire un tour sur le site de "Birgit la Gourmande", notre Danoise, qui a écrit un excellent commentaire sur le premier article sur le régime cétogène. Voilà son site :

http://plumette-la-gourmande-lchf3.webnode.fr/

Un autre site : http://www.tahiti-infos.com/Les-glucides-plus-nefastes-que-les-graisses-animales-pour-les-arteres_a114859.html

Commenter cet article

Marie 27/09/2016 19:06

Bonjour,
je reviens vers vous, pour un premier bilan de cette diète qui est devenue un mode de vie pour moi.
- 17 kilos en 6 mois mais j'en ai encore 20 à perdre pour être juste en surpoids.
C'est long mais ça dure ;)

J'ai ajouté à cette diète un jeûne intermittent comme vous, c'est à dire pas de petit déjeuné et c'est encore plus efficace je trouve !

Je suis suivie tous les mois par mon médecin et elle est plutôt contente, je dis plutôt car cette diète pose tout de même un problème, dans mon cas, c'est qu'elle a rendu mon corps acide (PH urinaire). Pour y remédier, je cuisine au bicarbonate et je prend un jus de citron le matin à jêun. C'est très efficace mais il ne faut jamais arrêter car aussitôt le corps redeviens acide.

Avez vous rencontrer de genre de soucis ?
merci à bientôt

Marie 27/09/2016 20:47

merci pour votre réponse rapide :)

j'ai pensé au paléo mais j'aime trop le fromage pour y renoncer :/

mais je mange un peu moins gras, surtout le soir, car je n'ai pas envie de trop stocker avant d'aller au lit ! je vous redonnerai des nouvelles, merci encore, bonne soirée

Boisvert 27/09/2016 19:32

Bonjour Marie,
le régime cétogène est fait pour guérir, pour faire perdre du poids, mais c'est vrai qu'après il vaut mieux passer au paléo qui est plus équilibré, moins graisseux, moins acide. Vous avez raison il faut avoir cela à l'esprit et penser à s'alcaliniser. Mais vous pouvez aussi passer directement au paléo qui continuera dans le même sens. Il vous suffira alors de compter les glucides, mais il y aura moins de gras. Le cétogène c'est mieux pour un certain temps, seulement, mais vous avez intérêt à changer dès maintenant. Vous vous en trouverez mieux et les kilos continueront à descendre.
C'est forcément le même problème pour tout le monde.
Bon courage !

Mi Ange Mi Démon 04/08/2016 20:21

bonjour,

je n'ai pas les bandelettes d'urine mais un lecteur de glycémie et de cétonémie qui marche avec le sang.

Du coup je n'ai aucune idée des dosages. les connaîtriez vous? merci.

Boisvert 05/08/2016 10:12

Vous pouvez donc considérer que n'êtes pas en cétose.

Mi Ange Mi Démon 05/08/2016 08:33

bonjour,

0,1 à mon premier dosage. on dirait que je suis une mauvaise élève pour l'instant ^^.

Boisvert 05/08/2016 05:52

Bonjour,
Vous devez être entre 1 et 5mmol/l
Pour mémoire et pour ceux qui se font du souci, l'acidocétose des diabétiques de type 1 sont à 25mmol/l (plus de sécrétion d'insuline)

dom 17/06/2016 15:53

Bonjour,
Après 8 mois de régime cétogène, je peux dire qu'il est devenu mon mode de vie: je souffrais d'hypertension, de troubles de la mémoire, de mycoses, d'excès de cholesterol, de léger surpoids: TOUT a disparu et j'ai perdu 8 kg que je n'ai jamais repris tout en me régalant et en mangeant à satiété. Les seuls fruits que je prends sont les fruits rouges noyés dans la crême de coco évidemment!

Boisvert 17/06/2016 17:47

Merci pour le témoignage. Je pourrais ajouter comme tous ceux qui ont fait le pas pour supprimer au maximum les glucides.

Agathe 27/05/2016 06:31

Bonjour Mr Boisvert,
chouette, je vais pouvoir reboire mon "vrai" café ;-) j'en avais trouvé un bon décaféiné, mais quoi, le goût est différent et j'ai toujours senti que le vrai café me fait du bien au cerveau. Je snes aussi quand je ne dois pas en prendre.
Pour les gluglu, j'ai enterré les lourds diktats, idem pour les produits laitiers. Sauf fromage de chèvre, allez, il peut y avoir une exception à la règle.
Ok, je laisse tomber la balance d'apothicaire :-)

Merci pour cette réponse si rapide et détaillée, c'est un palsir de rencontrer des gens comme vous qui créent des endroits de connaissance et de partage. J'apprécie aussi de lire les autres commentaires. Comme quoi, il y a beaucoup de gens qui s'interrogent intelligemment et se trouvent YesSS

Je vous souhaite une excellente journée et vais et vais me faire couler mon bon petit noir

à bientôt ;-)

Boisvert 27/05/2016 09:54

Bonne route, Agathe, mais, à bientôt !

Agathe 26/05/2016 20:47

Bonjour,

Voici mon témoignage pour commencer, suivent 2 questions à la fin.
il y a quelques jour j'ai découvert votre blog en cherchant des renseignements sur "alcool et cétose". J'ai lu beaucoup de papiers intéressants, dont l'interview de Stephen Finney par Paleophil.com. Lui et de nombreuses personnes vivent en mode cétogène depuis plus de 10 ans, certains depuis des décennies.
Il y a 12 ans, j'ai fait une cétose pour maigrir, moins 40 kilos en 4 mois. Les années suivantes je me souvenais avec nostalgie du bien être général, de la lucidité.
Arrivée au bon poids, j'ai du reprendre une alimentation glucidique. Berk. Mais bon, c'est comme ça, il faut, les médecins le disent.
L’an passé, j'ai appris et compris que je suis neurodroitière (surdouée, hypersensible). A 51 ans, il était temps !
J'ai fait mon auto instruction sur ce neuromode et j'ai compris que je pouvais faire confiance à mon corps.
J’ai regrossi de 30 kilos, et je croyais que c'était à cause du stress. Me fiant à mes goûts et aux réactions agréables ou non de mon organisme, voire de mon cerveau, j'ai éliminé, peu à peu tous les aliments glucidiques. A noter que déjà petite je ne les aimais pas et mangeais très peu, au grand dam de mes parents. Ma fille aussi, depuis toute petite, mange très peu et je lui fais confiance, elle est en pleine forme. Puis, j'ai favorisé les bananes, les autres fruits ne m'intéressent plus. Sauf de temps à autre une clémentine. Et un jour je me suis sentie prête pour refaire une cétose. Sans nutritionniste qui t'oblige à avaler des sachets de repas protéinés en disant que sans ça mon corps va d'abord manger mon cœur... Après tout, qui a entendu que les autorités s’affolent quand quelqu’un fait une grève de la faim, pour lui procurer un cœur ? Qui fait venir des pays malnutris les gens pour leur réparer le cœur ? Personne, c’est sans doute faux.
La constipation je l’évite en ajoutant quelques haricots verts à mon omelette blanche. Je fais aussi sandwich endive/saumon fumé où l’endive remplace le pain. Et je mange très peu, puisque dans un premier temps je cherche à déstocker.
Un petit verre de vin et je ne déstocke plus. Tout en restant avec +++ sur bandelette. Idem si je mange du fromage… Bref, aucun écart ne m’est actuellement permis.
Je suis tout de même épicurienne et j’ai bien partagé, avec mon fils la semaine dernière, une pizza (un petit 1/6) et je n’ai pas perdu ma lancée, youpi.
Pour ce qui est du choléstérol. J’ai commencé à manger des amandes et des noix du brésil bien avant d’entamer ce qui ne sera plus une cétose amaigrissante, mais un mode alimentaire cétogène. Amandes et noix avec glucides... quel mauvais cumul, mais je n’avais pas le recul. J’ai encore pris du poids. Ben oui, si je ne supporte pas les gluglu, ça s’explique. Et je savais que ce n’était pas à cause des amandes et noix. J’ai du faire une prise de sang et mon bon cholestérol était en hausse, le « mauvais » en baisse, na !
Je vais continuer à déstocker, c’est trop cool de pouvoir de nouveau utiliser mon cerveau, bouger mon corps et ne plus être la proie d’une faim douloureuse, lancinante…. Et ces maudits coups de fatigue après le repas, envolés. Fini le régime alimentaire qui ne me convient pas.
Je dors 6 heures par nuit, réparatrices. Je peux profiter de 18h par jour, travailler, apprendre, transmettre, siester, oui oui, me distraire et me détendre aussi.
Je précise que le neurodroitier a des particularités qui, à mon avis, font que le mode alimentaire cétogène devrait lui être conseillé. Tout va plus vite dans son cerveau où la matière blanche est très dense, il a besoin de moins de sucre. Avec les cétones, on n’y pense même plus et on pense sans y penser ;-)
D’ailleurs, je pense que le mode alimentaire cétogène, étant celui qui a nourri l’homme durant ses premiers pas sur terre, ne devrait pas être étiqueté de « anormal ». C’est le régime originel. C’est la sédentarisation et la culture qui ont généré l’alimentation glucidique, dont je ne pense aucun bien. Vive le retour au régime normal. Et vivent les gâteries occasionnelles ;-)

Voici mes trois questions :
- puisque ce mode alimentaire se nourrit de nos graisses stockées, je suppose qu’il est faux de dire que ce sont nos muscles qui fondent en premier ? Un blabla de toubibs et labos pour vendre des sachets ??? alors je peux manger moins d’œufs ? de viande et poisson ?
- la caféine, le nutritionniste me l’avait interdite en me disant que ça fait monter l’adrénaline et sortir de cétose. Je n’ai rien trouvé à ce sujet mais je lis que vous, vous buvez du café…
- dans les rations en %, s’afit-il de poids en grammes d’aliment ou en nombre de calories ?

Merci d’avoir créé et d’entretenir ce blog, que dis-je, cette encyclopédie

Agathe, affranchie des gluglu

Boisvert 27/05/2016 05:59

Bonjour Agathe,
Merci pour ce très beau témoignage. Parce que vous êtes neuro-droitière vous avez plus facilement tout compris rapidement. Vous avez vu le côté global, holistique, que nous devons tous avoir en priorité. Les médecins nous ont découpé en tranches pour ne soigner qu'une infime partie de notre être, en conséquence nous ne sommes jamais soigné ni guéri en totalité. Vos questions : - C'est effectivement faux de dire que les muscles vont fondre car c'est tout le contraire, les muscles vont se développer au détriment de la graisse viscérale et autres que le corps va utiliser (enfin). Ne pas oublier de faire fonctionner ces muscles, c'est une partie importante de la technique cétogène. On n'avait pas besoin de le conseiller à nos ancêtres. Pour les protides, pour moi, c'est 15% et pas plus, même si nos ancêtres en étaient à 50%, ils n'avaient pas non plus la même vie que la notre, malgré tout, plus sédentaire.
- Le café : Oui je bois mon café tous les matins à la place du petit déjeuner. Le café est un excellent protecteur du cerveau. (dr Perlmutter) Les études sont formelles, le café réduit le risque de diabète de type 2, d'AVC, de maladie d'Alzheimer, de maladie de Parkinson, et même de cancer et de maladies cardio-vasculaires. En jouant sur la composition des bactéries intestinales il abaisse le côté inflammatoire de ce très important milieu intestinal. Vous savez aussi je suppose que c'est une source importante de polyphénols qui sont les antioxydants les plus abondants de notre alimentation avec le vin rouge.
- Pour les pourcentages, libérez-vous de ce souci et pensez global encore une fois. Vous avez des facilités pour cela. Lorsque vous mangez une salade, n'allez pas peser la quantité de glucides, savourez simplement. Je ne pèse jamais ni ne mesure quoi que ce soit et si les glucides entrent pour 30% de mon alimentation à cause des légumes trop glucidiques, ce n'est pas un problème, mon organisme reste en cétose, il sait fonctionner avec les graisses, et c'est cette cétose qui est essentielle, comme pour nos ancêtres qui l'étaient tout le temps. Alors vous aussi, l'affranchie des gluglu, affranchissez-vous de ces petits tracas d'apothicaires. Eliminez les céréales et le sucre et le reste, ce n'est que du bonheur.
Longue vie à Agathe !