L'OUBLI ?

Publié le par boisvert

Une découverte sur le site Amessi :

Cancer, Royal Rife avait Trouvé comment guérir le cancer en 1934

L’histoire de Royal Rife est d’autant plus vraie qu’incroyable, pourtant on trouvera toujours des incrédules pour prétendre ou nier tout cela, ce négationnisme, n’aura pour égal que la négation des camps de la mort.

Mais Rife, c’est de vie qu’il nous parle...

L’inventeur de génie qu’est Royal Raymond Rife n’est pas un autre Nicolas Tesla ... cette fois-ci une partie de ses découvertes ressort des oubliettes du temps.. où les faucons avaient tenté de l’y maintenir depuis ... 1920 !!!! elle ne peut PLUS être enfouie à jamais.

En 1934 Rife avait Trouvé (avec un Grand T) comment guérir le Cancer, ni plus ni moins... Il maîtrisera pour son époque une multitude de disciplines scientifiques, ce qui lui permettra de construire les pièces des instruments nécessaires pour l’avancement de ses propres recherches jusqu’en 1943.

Le cancer possède-t-il sa solution ?

Rife est né le 16 mai 1888 à Elkhorn dans le Nebraska et mourra à 83 ans le 5 Août 1971 au Grossmont Hospital probablement assassiné après avoir fuit à Tijuana au Mexique.

Dès 1920 Rife est le premier chercheur jamais reconnu, à avoir identifié et photographié le virus de la tuberculose.

A partir de 1920 tout s’accélère ; après de nombreuses inventions (principalement en optique), il invente un microscope prismatique nommé le microscope universel après plusieurs modèles , ainsi il observera des bactéries et des virus VIVANTS ; avec un agrandissement maximum pour le microscope n°3 (Los Angeles Times du matin 27nov.1931pg8) de 1/60.000 avec une résolution de 31.000 lui permettant cette observation du vivant en avance considérable sur son temps, ce qui n’est pas la caractéristique de résolution des microscopes électroniques qui apparaîtront bien plus tard.

Suite à ses expérimentations, il s’aperçoit dés 1915 que les virus ont une fréquence de réfraction à différents spectres lumineux ; cette découverte est fondamentale, chaque virus à sa propre fréquence de résonance, Rife tuera alors sous son microscope ces virus vivants qu’il nomme BX et BY (1932) et responsables formellement du cancer selon lui et qui proviennent de bactéries ; ce qui ne dénie pas non plus la prolifération cellulaire constatée lors d’un cancer par exemple et qui sera le cheval de bataille de Gaston Naessens plus tard en 1956 ; tout ceci pouvant s’intégrer à la théorie de Dirk Hamer sur le déclenchement du cancer.

Non loin de s’arrêter là ; Royal Rife (avec l’aide incontournable de Phillip Hoyland) fabriquera la machine tueuse de cancer avec un tube à plasma (1929-1943)(sous les spécifications du Docteur Gruner) à décharges (à l’Hélium) utilisant des ondes radio AM (modulation d’amplitudes) en carré après plusieurs niveaux d’amplification pour "casser" les VIRUS de la même manière qu’un verre peut être brisé par un accord en résonance ou même un pont s’écroulant par la marche cadencée d’une troupe. (Ce phénomène est bien connu). Les caractéristiques exactes de la machine Rife-Hoyland n’ont toujours pas été retrouvés.

A partir de 1947, rife travaillera avec Verne Thomson un expert en électronique de la police de San Diego et s’écartera de la voie trouvé par Hoyland ; l’appareil de 1947 (de Hoyland) attribué à Rife retrouvé par James Bare n’est plus une machine Hoyland, cet appareil construit par Hoyland pour le Dr.Yale, fut modifié par Thomson alors qu’il fonctionnait (contre le cancer) avant la modification, car Rife ne comprenait plus les modifications primordiales de Hoyland (pour guérir le Cancer et non tuer uniquement un ou plusieurs virus sous microscope) pour guérir le Cancer, il semble bien que la voie des multiples harmoniques n’a pas été comprise par Rife.

Les ondes émises par ce type de tube à plasma a la possibilité de détruire aussi des rickettsioses, protozoa, Streptocoque , herpes, Carcinoma, thyphoide, Tetanos, Cancer de source BX et BY et autres fungi. De plus l’appareil Rife-Hoyland a réussi à "casser" des virus de maladies bien différentes et qui ne trouvent pas de solutions aujourd’hui !

Après avoir isolé les virus cancéreux BX par filtration dans un environnement gaz rares, Rife re-créa le cancer chez des rats sains, et cela sur un nombre suffisant de cas en répétant 411 fois l’expérience, ce qui démontrait bien l’hypothèse de causalité virale à la source du cancer !

Un film de 1934 existe et montre la destruction de virus par les ondes émises par le plasma de son appareil, ainsi que les photos du tube originale.

En 1949, le Dr Couche confirmera avec le Dr Hett et Gruner qui suivent ses travaux et utilisent la machine : Le cancer est contrairement aux idées reçues, transmissible et contagieux, mais de faible virulence !

L’histoire de Royal Raymond Rife (Comme pour Antoine Priore) est stupéfiante ; il subsiste un rapport sur son microscope au Smithsonian Muséum. Sa machine à "casser" du virus semble avoir été largement décryptée, (ce qui n’est pas le cas de la machine Hoyland), malgré le raid et la destruction du centre de recherche de la Timken Roller Bearing co qui finance Rife et étaient les bénéficiaires de ses recherches ; des notes et le laboratoire de Rife ont été perdus et détruits et brulées dans les années 1950. Les pressions politiques se sont exercées sur les scientifiques utilisant la machine RIFE, et malgré un Black-out organisé de la grande presse (dans les mains des Rockfeller), les plans de la machine d’après 1943 à tubes plasma désormais reconstituée, sont disponibles en partie sur le net (pour la Machine originale) ou par James E. Bares D.C. et d’autres personnes liés de prêt ou de loin à Raymond Rife.

Les média et la TV nous baratine à épisodes réguliers et bien orchestrés pour une lutte contre le cancer afin de rechercher des solutions pharmaceutiques, mais surtout des DONS d’un généreux public ignare de l’histoire médicale ; se sont ces mêmes faucons qui solicitent leur dons, certains dépensent des millions de $ et œuvrent en coulisse à tous les niveaux décisionnaires et médicales pour que "La Solution" de Royal Raymond Rife ou Gaston Naessens ou Antoine Priore ainsi que les possibilités des microscopes à fréquences lumineuses soit toujours et reste largement inconnue !

Il a fallu à Rife un long chemin d’expérimentations de 40 ans (dans l’isolement, les financements se faisant rares après l’assassinat de Milbank Johnson et la destruction du laboratoire de Rife) avant l’arrivé de l’électronique de puissance, pour trouver une à une les fréquences de résonances pouvant briser 19 virus différents dont la syphilis, la poliomyélite, son virus BX, BY etc... Hélas pour guérir le cancer, il faut plus que tuer des virus sous un microscope, et Hoyland l’avait trouvé.

Ainsi Rife arrivera avec succès à arrêter les cancers de tous les 16 patients en phase terminale auxquels il s’attaque avec Milbank Johnson (avec 100% de réussite) entre 1934 et 1937 ; grace à Hoyland, mais plus après 1939-43 !

Mais les espoirs de cette nouvelle voie seront étouffés par des méthodes Gestapistes, car si cette thérapeutique électronique est un bond en avant, elle serait un recul sévère pour le chiffre d’affaire des fabricants de produits chimiques anti-cancéreux et tout le giron de ce jack-pot médicamenteux !

L’ invention de Rife dérange énormément, son "aide de camps" après 1943 John Crane sera condamné en 1961 à 10 ans de prison, sans aucun motif de preuve, il en ressortira après trois ans, son innocence reconnue. La liste des questions dans le cadre du procès contre John Crane et soumises à Rife réfugié au Mexique sont révélatrices des intentions des autorités de l’époque de remonter à la source pour tout étouffer, mais pour le compte de qui ?

Milbank Johnson son chef de projets membre de la loge maçonnique Alhambra sous le n°322 et plus tard de la loge Perfection (32e degré), meurt le 3 octobre 1944, après avoir été empoisonné (Empoisonnement révélé bien plus tard par exhumation), juste avant la conférence de presse où il s’apprête à diffuser les résultats de guérisons TOTALES des 16 patients en phase terminale du cancer qu’ils ont traités.

C’est l’infâme Morris Fishbein le président de l’Association Médicale Américaine qui tentera de racheter à Rife son invention, et sera à la source du conflit Rife Hoyland ; Rife refuse de vendre à Fishbein car il veux la commercialiser lui-même. Le Docteur Nemens qui a fait des copies de sauvegarde d’une partie des travaux de Rife à quelques kilomètres de son laboratoire est tué chez lui dans un mystérieux incendie. Alors les autres chercheurs amis pourtant de Rife dont l’éminence grise qu’est le DR. Kendall finiront par le renier et prendre une retraite avancée ; après monnaie sonnante et trébuchante... 200.000$ de l’époque !

L’AMA de Morris Fishbein saisira et détruira l’une des quatre machines (construite par Hoyland pour Rife) en circulation et en possession du Docteur Hamer, la machine du Docteur Couche soignera deux des seize patients en 1934, le Docteur Gruner n’osera plus utiliser sa machine au Canada de peur du milieu médical et elle se retrouvera chez un marchant en électronique ; la machine du Docteur Yale reviendra chez Rife, et seule la machine du docteur Couche soignera avec succès de nombreux patients atteints de Cancer pendant 22 ans(sources).

Royal Raymond Rife meurt au Grossmont Hospital après avoir reçu « accidentellement, ou probablement volontairement » une dose de Valium, le 11 Août 1971. Hoyland finira fermier après sa dispute avec Rife et est probablement mort en 1967.

Après la déclaration de Nixon en décembre 1971 les faucons lanceront à coups de milliards la recherche avec un petit "r", contre le cancer, mais une recherche qui les arrange bien, une recherche sans fin qui continue aujourd’hui... probablement appuyé en secret par l’ EIS « Epidemiology Intelligence Service » Fondée en 1951 par Alexander Langmuir et branche du CDC « Centers for Disease Control » anciennement « Communicable Disease Center » lui même émanation du "The Rockefeller Syndicate".

Une recherche sur un inconnu du nom de Rife, ne serait-elle pas profitable ?

On trouvera en anglais de nombreux sites qui diffusent les plans de sa machine, des fréquences classées pour chaque virus, voir l’historique, aux machines actuellement en ventes, et des listes de discussions afin de reconstruire une machine performante.

Le microscope universel portant le n°3 (composé de 5682 pièces !) de Rife à Prismes de Risley (recherches financé par le milliardaire Henry Timken, dont Rife était le chauffeur) semble avoir été escamoté à jamais, une version plus simple le n°5 « fabriqué pour le Docteur Gonin » se trouve en sécurité dans un musée à accès contrôlés à Londres, peut-être un autre dans la nature qui ressortira sans doute un jour, comme ressort aujourd’hui ses correspondances ainsi que la presse de l’époque témoignage du passé. Le microscope de Gaston Naessen lui existe toujours ; Gary Wade semble avoir trouvé les éléments et observations nécessaires à la re-fabrication du microscope Universel de Rife et passer outre la limite de diffraction de Fraunhofer.

Un individu suspect envoyé des Etats-Unis à Londres a tenté de détruire le microscope modèle n°5 de Bertram Gonin.

D’ après Gary Wade, c’est le U.S.C. Medical School Special Medical Research Committee qui détruira les résultats probants à 100%, des traitements sur malades du cancer obtenus par Rife et Johnson en 1934,1936,1937 (à qui profite le crime !).

Il semble bien que la clé du secret de Rife et Hoyland pour la destruction du virus Carcinoma ou « cancer » est l’utilisation en carré des deux fréquences radio AM l’une stable, l’autre variable, suivantes :

11.780.000 cycles et 17.045.555 cycles (Rife-Hoyland, 20 novembre 1932) pour donner un total de 28.825.455 cycles ! le tout envoyé vers l’INDISPENSABLE tube à Plasma après plusieurs niveaux d’amplifications et variation de tension ( beaucoup auront tourné autour du pot ! ). Ces deux fréquences en génèrent une troisème implicite ?

Le plus étrange, et toujours inexplicable, l’ effet positif de l’onde formé par le plasma de la lampe à décharge de Rife, passe à travers une cage de Faraday, à travers le métal ! (sauf le plomb), le béton et agirait donc dans l’ordre du lumineux !Tout ceci est incroyable oui, mais pas plus que d’apprendre aujourd’hui que le HIV ne donne pas le Sida (source : Peter Duesberg, Docteur Kary Mullis (Prix Nobel), Mark Griffiths, Mohammed Ali Al-Bayati, Juan Jose Flores Rodriguez, Otto Raabe, Len Horowitz (Harvard), Joan Shenton, Docteur Harvey Bialy, Docteur Roger Cunningham, Docteur Steven Jonas, Docteur Charles Thomas (Harvard + Hopkins Universities), le président Sud-Africain : Thabo Mbeki ) et la multitude de dissidents. La déclaration de DURBAN (qui n’a RIEN de scientifique) est clairement de la propagande orchestrée probablement par E.I.S.

Tout le monde croit que le sida provient du HIV par la propagande de l’ « Epidemiology Intelligence Service » ; hélas, il n’en est rien (cfr Dr Mullis prix NOBEL de chimie 1993), cela est une intoxication fabuleuse provenant d’une mauvaise lecture orchestrée des découvertes du professeur Montagnier et Robert Gallo ? Il n’existe en référence aucunes publications scientifiques (MULLIS) qui dit que le HIV donne le SIDA, et il n’y en aura pas (Car le HIV est une invention recomposé de fragments d’adn) dont on détecte les traces, on trouve des personnes ayant le sida sans HIV et l’inverse. Cela est également une information explosive ; car elle remet en cause certains médicaments et tests de dépistages et stratégies de Glaxo pour ne pas la nommer et d’autres fabricants dont l’intérêt découle directement de l’hypothèse fausse HIV = Sida, afin de donner à des prétendus malades du HIV (dont des enfants !) des médicaments anti-HIV, ce qui représente des sommes d’argents considérables (Et voici que la médecine conventionnelle et officielle les traite systématiquement à l’A.Z.T. (l’Azydothymidine supposée freiner la reproduction du virus) alors que l’A.Z.T. détruit les cellules T et les lymphocytes et ... même donnerait le sida dans certain cas en déprimant le système immunitaire à des innocents détectés séro-positif, ce qui ne signifie pas être atteint du Sida, mais avoir été en contact avec le HIV ou avoir un autre virus qui influence le test de dépistage !

Le HIVI ou même HIVII sont des rétro virus et la machine de RIFE devrait être en mesure de les "casser" mais s’ils existent et non leurs traces ; le tout serait de connaître leurs fréquences adéquates de résonances (encore que le HIV n’a toujours pas été isolé par centrifugation, et ainsi son existence est même mise en cause !). Pour L’hépatite C, cela demanderait peu de temps à une équipe de chercheurs avec les puissances électroniques de notre époque. Une application laser cette fois, des fréquences lumineuses des virus serait aussi une autre voie. Attention, ceci ne coûterai pas si cher, et n’intéresse pas les pharmaciens !

John Crane est mort le 5 Juin 1995 au Vétérans Hospital in LaJoya en Californie il habitait : 4246 Pepper Drive, San Diego, CA 921O5 - USA.

On doit à John Crane des documents très probablement écrits par lui mais signés par Rife et on doit à Hoyland les modifications fondamentales perdues qui ont fait de machine de Rife sa miniaturisation et sa victoire contre le cancer en 1937.

Sans John Crane, ni Ron G. Rockwell (toujours vivant), ni John Marsh (lourdement persécuté), ni Phillip Hoyland et Barry Lynes pour son livre, cette aventure ne serait probablement pas parvenue à la connaissance du public.

D’après Robert Cathey l’un de ses derniers mots fut :

Nous pouvons accomplir tellement de choses, si nous travaillons tous ensemble. Il est certain que Rife et John Crane seraient émerveillés de voir combien leur travail voit fleurir tant de chercheurs indépendants pour que ne soit pas perdu ce chaînon de l’histoire.
D’après les sources de Robert Cathey, le BX virus fut observé sous l’angle de 12 DEG 3/16 d’angle de réfraction du microscope universel, le virus du cancer BX ne résisterait pas à 42 degrés Celsius pendant 24h ; mais résiste au Rayon X, Ultra-violet et infra-rouge !
Comme l’histoire se répète avec des variantes, il existe d’autres personnages similaires à Royal Rife :

c’est Antoine Priore avec sa machine anti-cancer et Gaston Naessens avec son microscope à fréquences lumineuses qui fuira au Canada, son aventure mène au 714-X agent de traitement anticancéreux parallèle, mais hélas dont le brevet fut tronqué, ce qui entretient une polémique bien que le 714-X est efficace ; c’est aussi Harry Hoxsey qui guérira ses malades avec des herbes après avoir observé les chevaux se guérir du cancer, mais Morris Fishbein ne pouvant lui racheter sa méthode le persécuta. La France ne vaut pas mieux en matière d’élimination et éradication de ses savants découvreurs de nouvelles thérapeutiques, Mirko BELJANSKI un exemple de plus en 2001 ! Le Cancer est pourtant une maladie opportuniste : Virginia Livingston Wheeler, Dr. Eleanor Alexander-Jackson.

PS : Le carnage continue :

La chimiothérapie (médication terre brûlée) chimique et médicamenteuse du cancer, laisse chaque année quelques survivants en attente de rechute (mais comptabilisé comme guéris) et quelques trillions de dollars de chiffre d’affaire annuel à l’industrie de la pilule (elle même ISSUE DES FAUCONS DE L’INDUSTRIE PETROLIERE de la STANDARD OIL and Co), et plombe les remboursements de la sécurité sociale, par un détournement de fonds qui ne se nomme pas ! A 600$ par jour le lit d’hôpital ; avec certains hôpitaux Américain pouvant demander à un patient cancéreux bien assuré jusqu’à 200.000$ pour un traitement classique.

"Tout le monde devrait le savoir, la plupart de la recherche sur le Cancer est une Fraude..." Linus Pauling PhD (1901-1994) deux fois prix Nobel.

Le temps de lire cet article et 11 Européens sont mort du cancer.
31 ans après la fameuse déclaration de Nixon "la guerre au cancer", et après 30 milliards de dollars de recherche
l’on prescrit toujours les mêmes méthodes : chimiothérapie, rayonsX , opérations ; pourquoi ?

Maintenant vous avez un début de réponse.

La recherche (actuelle) n’a AUCUN intérêt en un système qui guéri totalement du cancer et encore moins des virus et de surcroît d’une machine qui se passerait de l’industrie pharmaceutique.

Alors, à ceux qui ont le culot de dire, mais si on savait guérir le cancer, cela se saurait, je leur dis, cela se sait, c’est vous qui l’ignorez, vous ne faites rien pour savoir et de plus vous faites des dons à ceux qui censurent cette information depuis plus de 30 ans, et vont jusqu’à assassiner les personnes et le progrès qui ne va pas dans leur direction.

Ironie de l’histoire, de nouvelles maladies autres que des virus apparaissent, le prion...

En inversant la vapeur, c’est une nouvelle ère qui s’ouvrirait, si la Thérapeutique électronique se développait sans entraves. Pourtant la clé est simple, c’est l’argent, il faut couper le robinet de cette pompe à fric "chimio" et vite... et démanteler l’ EIS « Epidemiology Intelligence Service » .

Suspendez ou réorientez vos dons, il n’est plus besoin d’espérer pour pouvoir entreprendre une vraie thérapeutique électronique à grande échelle. Ainsi l’Oscilloclast d’Albert Abrams M.D. 1925 sera un vestige de musée.

DCarre20 hotmail.com

Qui pourrait retrouver ce microscope prismatique universel ?

Tiré du site Amessi.

Voilà, encore une fois, vous pouvez aisément comprendre qu'en fait on ne veut pas guérir les maladies, sources de tant de profits. De tous temps on a mis des entraves à la liberté de savoir. Les vrais chercheurs ont été mis au ban de la société, nous sommes vraiment sous la dépendance du Dieu FRIC. Combien d'autres découvertes ont été mises sous l'éteignoir ? Voilà pourquoi on ne parle pas des pouvoirs de la vitamine B17, des produits Beljanski, de la technique du dr André GERNEZ, des techniques alimentaires, du jeûne, etc... enfin de tout ce qui peut nous apporter la santé à moindre coût. Nous vivons dans un monde où l'argent est roi, c'est le moteur, et comme ces techniques appauvriraient énormément de monde, votre santé, BOF !!!

Boisvert

Commenter cet article

Tartangirl 24/04/2015 14:41

Bonjour,
Je voudrais vous informer qu'Arte diffuse ce soir à 22h20 une émission sur le cancer et sur les recherches concernant son origine métabolique: http://www.arte.tv/guide/fr/053967-000/cancer-la-piste-oubliee.

Boisvert 24/04/2015 16:55

Merci Tantangirl,
C'est gentil je vais essayer de voir ça? Curieux, cette piste oubliée !

Cerise40 19/04/2015 23:14

Il y a des années une amie chercheuse, m'avait tenue ce type de propos. Nous nous devons en parler Haut et fort, il est de temps de nous réveiller et refuser que ces grands laboratoires continuer a nous détruire ainsi que nos enfants. Tout cela pour qu'ils s'enrichissent encore plus...mon cœur se révolte et saigne. Merci pour vos articles.

Boisvert 20/04/2015 05:54

Bonjour Cerise40,
Pour l'appat du gain, il n'y a plus de sentiments. L'argent, c'est la puissance, le pouvoir. Non, le plus curieux dans tout cela c'est de voir à quel point les toubibs suivent les recommandations à la lettre, comme des moutons. On croirait qu'on les a privé de leur conscience et de leur esprit critique.

Boisvert 19/04/2015 15:41

Bonjour Pierre,
Si on avait tout approfondi, je pense que le cancer ne serait plus un problème depuis longtemps.

Pierre 19/04/2015 11:07

Bonjour Fernand,

Merci pour ton article !

Il me rappelle une méthode de soin aussi oubliée, d'un médecin Américain qui soignait le cancer en injectant au patient une maladie de la peau . méthode totalement oubliée !

@+

Pierre