Le ZINC

Publié le par boisvert

Vous remarquerez que dans tous les compléments alimentaires, le zinc est présent. En effet, cet oligo-élément semble être un problème pour tous ceux qui ne mangent pas de produits animaux et je pense qu'ils sont nombreux parmi ceux qui suivent ce blog. Végétaliens, végétariens, végans, on leur conseille toujours d'ajouter de la vitamine B12 et du zinc.

Il est présent dans toutes les cellules et notamment dans les glandes surrénales, la peau, le cerveau, le pancréas, l'oeil, le sperme et la prostate.

Alors cela parait de prime abord curieux car du zinc on en trouve dans les produits végétaux, mais surtout dans les céréales et les légumineuses (pain complet, flocons d'avoine, lentilles,etc...). Mais le problème est ailleurs, c'est l'assimilation qui est défectueuse, car en effet, l'acide phytique de ces produits gêne l'assimilation. Le zinc animal s'assimile bien mieux que le zinc végétal. Nous revoyons ici le gros problème lié aux céréales, leurs anti-nutriments. En conséquence, rien ne sert de se supplémenter en vitamines et minéraux si, par ailleurs, nous ingurgitons ces anti-nutriments que nous trouvons dans toutes les céréales et les légumineuses.

A quoi sert le zinc dans l'organisme ?

C'est un oligo-élément indispensable à l'homme.

Il a une action sûre pour le système immunitaire en favorisant notamment l'action des lymphocytes T, ces globules blancs tueurs qui nous protègent contre les infections, entre autres.

Il est utile dans toutes les dermatoses en accélérant la cicatrisation des blessures, améliorant la texture de la peau, et donc excellent anti-âge. Il aide contre la chute des cheveux, les ongles cassants, c'est un composant de la kératine.

Il agit également sur les glandes endocrines sexuelles en améliorant la fertilité de l'homme, les dysfonctions érectiles et aide à prévenir l'hypertrophie de la prostate. Là aussi on le retrouve dans tous les compléments alimentaires pour régler les problèmes d'adénome de cette même prostate.

Il contribue également à l'équilibre nerveux.

Il aide à réduire la durée et la gravité du rhume.

Il peut avoir son indication dans l'hypoménorrhée, l'impuissance, l'insuffisance hypophysaire, thyroïdienne, le psoriasis, les troubles du foie, du pancréas, et du système nerveux.

Il est nécessaire à plus d'une centaine de processus enzymatique vitaux pour l'organisme (on a même évalué ce nombre à 300). Il participe à la croissance, la reproduction, la synthèse de l'ADN, de l'ARN et des protéines. Stabilisant du système nerveux, il agit sur l'humeur et sur les organes des sens, comme la vision, le goût et l'odorat. Il intervient dans les fonctions thyroïdiennes et pancréatiques notamment en ce qui concerne l'insuline.

Les doses moyennes pour un adulte sont de 15mg par jour. Mais on peut aller jusqu'à 30mg par jour pour soigner l'acné par exemple. Il est préférable de choisir le zinc sous forme de gluconate et d'acétate qui ont une action antivirale et les édulcorants acceptables sont le dextrose, le sucrose et le mannitol, parce que les pastilles de zinc ont mauvais goût. Mais là encore, il vaudra mieux éviter les céréales pendant la supplémentation.

Les sources alimentaires de ZINC :

C'est toujours mieux de prendre les sources naturelles plutôt que des compléments alimentaires.

- D'abord les huîtres, meilleure source de zinc, crues, cuites, ou à la vapeur. En apportent environ 20mg/100g.

- Le foie de veau 9mg/100g

- Le boeuf environ 10mg/100g, le poulet 3mg, jaune d'oeuf 4mg/100g.

- Les harengs, la morue, les poissons gras (à peau), de mers froides 2mg/100g.

- Les graînes de sésame 3mg/100g

- Les champignons shiitakes 10mg/100g

- Les graînes de citrouille et de courge 3mg/100g

- Pain complet 5,50mg/100g, flocons d'avoine 3mg/100g, légumineuses 3mg/100g, mais attention, dans ce groupe, la quantité réellement assimilée sera bien moindre. Cela, on ne nous le dit pas. Et aujourd'hui, aucune science au monde n'indique la quantité réellement assimilée.

La carence en zinc est très courante, notamment chez les personnes sensibles comme les femmes enceintes, les adolescents, les personnes âgées, les végétariens et les végétaliens. De plus, les techniques agricoles modernes ont tendance à appauvrir les sols en zinc et donc les végétaux.

Une carence peut entraîner une perte de poids, de l'irritabilité, de la dépression, de la diarrhée, des troubles nerveux, des infections à répétition, des retards de croissance. Elle peut être impliquée dans l'hypoménorrhée, l'impuissance, l'insuffisance hypophysaire, thyroïdienne, le psoriasis, les troubles du foie, du pancréas, et du système nerveux. etc... Les chercheurs s'intéressent aussi au rôle du zinc dans le cancer de la prostate, le diabète de type 1, l'arthrite rhumatoïde et le sida.

Il est évident que les meilleures sources de zinc sont d'origine animale et par ailleurs, et consommé de cette façon, il est mieux assimilé. C'est un problème pour les végétaliens et végétariens qui sont souvent en carence de cet oligo-élément. Mais lorsqu'on ne sonsomme plus de produits animaux et que, par ailleurs, on prend des céréales, il faut bien manger quelque chose, on s'expose forcément à des carences de ce précieux minéral.

Toutes les personnes dont l'assimilation est déficiente, dont l'intestin grêle n'est pas en bon état, souffrant de la maladie de Crohn, les diabétiques, les alcooliques, les personnes atteintes du sida, sont souvent carencées en zinc. Il suffit de le savoir. L'adoption d'une diététique comme le régime paléo, devrait suffire à solutionner tous ces cas.

Commenter cet article

Nicole 31/05/2015 11:40

bonjour et merci pour votre blog !
je suis intéressée par ce que vous dites sur le zinc. Je dois être carencée car je mange beaucoup de céréales, de légumineuses…et votre liste des maux qui y sont associés me correspondent.
Je ne mange pas de viande mais des œufs et du hareng fumé plusieurs fois par semaine. Parfois du poisson frais au lycée où je travaille.
Ma question porte sur le fait que j'ai constaté une forte réaction de rejet du zinc. Je l'ai constaté la première fois quand j'ai pris un complément pour tenter de traiter mon psoriasis. Troubles de vision, de vertige, et ensuite chaque fois qu'il y a du zinc quelque part. La dernière fois cet hiver quand j'ai voulu prendre des multivitamines: vertiges, vision parfois dédoublée, faiblesse. Je pense que c'est le zinc car c'est toujours les mêmes symptômes, sauf que cette fois c'était plus fort. Qu'en pensez-vous ?
merci d'avance.

Boisvert 31/05/2015 15:30

Bonjour Nicole,
En mangeant des céréales, on fait automatiquement des carences à cause des anti-nutriments de ces aliments comme avec les pommes de terre et les légumineuses. Enlevez ces 3 catégories d'aliments et tout sera solutionné (régime paléo), vous avez sur ce blog l'article "régime paléo pratique" qui vous dira comment procéder. Il est plus que probable qu'il y a un problème avec le zinc.

Evelyne 26/04/2015 10:51

Pour compléter ce billet, qu'en est-il de l'excès de zinc ? Si je pose cette question, c'est que justement je suis en excès.... et jusqu'à ce jour, je n'ai pas trouvé de réponse. Je mange peu et très peu de produits animaux depuis longtemps. Ce n'est pas un choix volontaire. Je fais peut-être une moyenne de 3 à 4 vrais repas par semaine... Je sais que je suis déficiente en vitamine B12. Serait-ce l'origine du surcroît de zinc ? Très beau dimanche à vous et merci pour vos billets que j'ai toujours plaisir à lire et que j'attends chaque dimanche....

Boisvert 26/04/2015 14:22

Bonjour Evelyne,
Curieux, d'autant plus que, si je comprends bien, vous ne prenez pas beaucoup de produits animaux.
Je sais qu'en excès, le zinc peut causer des diarrhées et même une carence en cuivre et irritation du tube digestif de la zone stomacale jusqu'au colon. Même le système nerveux peut souffrir d'un excès de zinc.
Cette particularité peut être due à l'interaction avec d'autres médicaments, même naturels.

Danielle de Lyon 26/04/2015 09:11

bonjour Fernand,

j'utilise les oligoéléments sous forme de granions, pour les maux de l'hiver (bismuth, argent, cuivre), que je trouve plus efficaces que la gamme Oligosol.
Ils se prennent en ampoule buvable => voir la liste sur le site :
http://www.granions.fr/oligotherapie/oligo-elements/medicaments-oligo.html
Le zinc fait partie des oligoéléments disponibles => cf site
http://www.granions.fr/oligotherapie/oligo-elements/medicaments-oligo/granions-de-zinc.html
1 ampoule de Zinc contient 15,00 mg de Gluconate de zinc et la liste des excipients suivants : amylose, glycérol, glycine, eau purifiée.

Concernant la consommation de céréales (pour les inconditionnels), les antinutiments s'élimineraient (en partie) par les modes suivants:
- pour l'acide phytique: trempage 24h avant cuisson (seulement 50%)
- pour le gluten: germination ou fermentation
- pour les inhibiteurs de trypsine: cuisson (destruction partielle)
- pour les lectines: germination de plusieurs jours (élimination partielle)
Source: livre de Julien Venesson Paléo Nutrition (livre très documenté) éditions Thierry Souccar.

Qu'en pensez-vous ?

Boisvert 26/04/2015 14:13

Bonjour Danielle,
Oui c'est ce que je pensais le mieux serait encore la germination car je savais que le trempage n'était pas suffisant. J'ai le livre de Julien Venesson Paleo nutrition.
Merci pour la composition des granions de Zinc

pierreyaya@gmail.com 26/04/2015 09:04

Bonjour Fernand,

Que penses tu des céréales fermentées et/ou germées afin de faciliter 'une meilleur assimilation ?

Que penses tu des algues ré hydratées et consommées crues, tant comme source d'iode que comme source de minéraux ?

d'avance merci !

@+

Pierre

Boisvert 26/04/2015 14:08

Bonjour Pierre,
La fermentation des céréales n'enlève pas totalement les anti-nutriments, j'en ai d'ailleurs parlé par ailleurs. Peut-être encore que les germes n'ont pas trop développé ces anti nutriments mais c'est encore à controler.
Quant aux algues ré hydratées et crues, je suis pour +++