PALEO OU SANS GLUTEN

Publié le par boisvert

Lorsque le dr SEIGNALET a découvert le sans gluten cela a été une très grande avancée dans la compréhension des maladies. Le gluten est un poison pour notre précieuse muqueuse de l'intestin grêle et nos précieux entérocytes. Avec l'éviction de toutes les céréales à gluten on résolvait beaucoup de problèmes.

Mais à la lumière des récentes découvertes en matière de diététique on peut se poser la question "pourquoi s'arrêter là ?". On pourrait presque dire que le dr Seignalet a découvert la porte d'entrée de différentes maladies mais il n'a pas poussé la porte qui ouvrait sur des horizons encore plus intéressants. Peut-être n'a t-il pas eu le temps ?

C'est vrai que le gluten est un problème, nous ne le nions pas, mais il n'est pas le seul. La nature protéique du gluten est un problème car il fait parti d'un groupe très nocif pour nos intestins, les prolamines, que l'on trouve un peu partout, et pas seulement dans le blé. Ces prolamines qui s'amusent à faire des trous dans notre si précieuse muqueuse intestinale.

Or, on trouve ces prolamines dans toutes les céréales, par exemple :

Dans le blé : 69% d'alpha gliadine

Riz : 5% d'orzénine

Avoine : 30% d'avenine

Millet : 40% de panicine

Maïs : 55% de zénine

Orge : 52% de Hordénine

Seigle : 50% de sécaline

Lorsqu'on ajoute que toutes les céréales contiennent des anti-nutriments comme des phytates, des lectines, et autres ennemis de nos intestins, pourquoi s'arrêter au sans gluten ? Parce que les gens ont guéri de nombreuses maladies avec cette diététique ? Le docteur Seignalet a annoncé une centaine de maladies qui pouvaient être, soit guéries, soit très améliorées. Mais ils les auraient encore mieux éliminées en refusant toutes les céréales, y compris les sans gluten comme le riz, le millet et le sarrasin. C'était une avancée fabuleuse de supprimer le gluten si l'on considère que la plupart de nos maladies de civilisation ont pour origine l'état déplorable de notre intestin grêle. Mais, à mon humble avis, cela n'était qu'une étape.

Je vous avoue que j'ai moi aussi, utilisé le sans gluten, et c'est pour cela que je peux en parler. Je me suis révolté au point d'écrire aux fabricants au sujet des ingrédients qu'ils mettaient dans ces aliments sensés apporter une bonne nourriture à des malades. Mais on m'a répondu que ces produits étaient "sans gluten" et que c'était ce que les gens recherchaient, donc point final.

Tous ces aliments sans gluten ne sont fabriqués qu'avec des céréales raffinées, à indice glycémique élevé, ce que toute personne un peu intéressée par la diététique a toujours voulu bannir de son alimentation. Quant aux autres ingrédients, ils n'ont qu'un but, ressembler aux autres produits "normaux" du commerce. La santé n'est pas le facteur essentiel pris en compte, un seul critère, vendre, et rendre leur production attractive ; rentabilité, toujours.

Quant au riz utilisé essentiellement pour l'alimentation sans gluten nous savons qu'il est le plus souvent contaminé par l'arsenic, donc c'est une vrai réjouissance supplémentaire pour notre santé.

La glycémie augmente ; qui dit glycémie, dit pics d'insuline, fatigue du pancréas, hypoglycémies à répétition, surpoids, inflammation, déséquilibre du rapport oméga 3 - oméga 6, et j'en passe...

Vous comprenez que le sans gluten n'est qu'un premier pas vers la santé et qu'il convient de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Ce sont toutes les céréales qu'il faut éviter, tous les glucides, et tous ces inconvénients vont s'estomper petit à petit. Le régime PALEO vous tend les bras. Le dr Seignalet a ouvert la porte mais il n'a pas eu le temps d'entrer, nous, nous avons la chance, de pouvoir pousser cette porte, il ne faut pas s'en priver. Les céréales ne sont définitivement pas pour l'homme, alors laissons Monsanto créer des OGM, cela ne nous concerne plus.

Commenter cet article

Béatrice 28/05/2015 14:26

Bonjour Boisvert,
Depuis que je suis ménopausée je fais des cystites récidivantes (3 à 4 par an), alors qu'auparanvant je n'en n'avais jamais faites. J'ai lu, sur d'anciens articles de votre blog, qu'une monodiète de riz complet sur 10 jours pouvait venir à bout de ce problème.
Or, compte tenu de l'avancée des nouvelles connaissances en matière de nutrition (alimentation cétogène ou paléo) ce traitement est-il toujours valable ? Sachant que le riz renferme des anti nutriments, que c'est un glucide, et qu'il faut limiter les glucides ....
Mes questions vous paraitront peut-être un peu bêtes ... néanmoins merci d'essayer d'éclairer un peu ma lanterne.
Bien sincèrement
Béatrice

Boisvert 28/05/2015 15:16

Bonjour Béatrice,
Non, vos questions ne sont pas bêtes du tout, bien au contraire elles sont pleines de bon sens. Et en plus on voit que vous suivez l'évolution des plus récentes recherches qui remettent forcément en question les acquis que l'on croyait inamovibles.
En faisant une monodiète de riz complet cela ne changera pas, vous guérirez votre cystite. C'est une monodiète qui est très efficace pour guérir à peu près toutes les maladies. Si vous vous rappelez Ohsawa s'injectait même les plus terribles virus pour prouver que sa méthode de riz fonctionnait pour toutes les maladies. Donc la cure de riz fonctionne, même à la lumière des dernières avancées en matière de diététique.
Mais justement à cause de ces dernières, on peut dire aujourd'hui que la cure de riz n'était pas aussi sensationnelle qu'elle le paraissait. La preuve, Ohsawa est mort jeune (autour de soixantaine). Mais la forte acidité provoquée par une abondance de céréales était néfastes à toutes les bactéries, même les plus résistantes. Nous savons que ce n'était pas une bonne solution.
En conclusion, aujourd'hui en face d'une cystite je considère qu'il vaut mieux utiliser d'abord le jeûne qui lui, n'a pas pris une ride, il reste le n°1 en matière de thérapeutique, ensuite les monodiètes autres que celles à base de céréales, et ensuite le régime cétogène pendant la durée de la crise avec une alimentation restrictive (1 seul repas par jour serait idéal.)
Bravo encore pour votre question.

Boisvert 09/04/2015 18:10

Bonjour Sibille,
Oui, les commentaires c'est pas top depuis la nouvelle plateforme Over-blog. Oui je suis gourmand moi aussi. Mais mon épouse des rocher à la noix de coco délicieux, un peu moins sucrés que ceux du commerce mais délicieux quand même. Et puis vous avez sur internet d'autres recettes.
Quant aux bénéfices que je tire des régimes cétogène et paléo ils sont énormes. J'arrive de 3 jours de ballades avec hôtel et restaurants même si je ne mangeais à midi qu'avec des fruits. Mais Ce matin j'avais mal au dos (les vieux, c'est souvent comme ça), ma prostate avait nettement gonflé (les vieux c'est souvent comme ça), toutes choses que je ne ressens plus avec le régime paléo que je suis régulièrement lorsque je suis chez moi. Et je me sens en pleine forme, jamais fatigué, jamais faim, bien dans ma tête, je pense que le paléo, c'est nickel !

Boisvert 09/04/2015 18:02

Bonjour Cardamome,
Rien ne remplace le jeûne. Mais le jeûne et le paléo s'accorde très bien. Le danger dans votre analyse c'est de garder les céréales, mais cela c'est à vous de voir, comme toujours, chacun travaille pour soi.

Sibille 07/04/2015 17:45

Bonjour à tous,
Bien, bien, Cher Boisvert, je suis obligée de récapituler ce que je crois avoir compris : avec le régime paleo on supprime aussi le riz, le quinoa et les pommes de terre mais à part les fruits et légumes, noix, un peu de viande on fait comment si on veut faire un gâteau puisque si on ne peut plus utiliser la farine de riz, sarrasin etc... ca devient hard ! Vous avez malheureusement raison, lorsqu on veut consommer des biscuits sans gluten, on se heurte à des abberations comme huile de palme et autres joyeusetés dans la composition. J en suis déprimée car on ne sait plus à quel saint se vouer. Mais vous-même, qui êtes gourmand, vous avez essayé le régime cétogène, paléo, quels bénéfices en avez-vous tirés ?
Les commentaires, il faut les lire de bas en haut si on veut avoir la réponse aux questions, ce qui n est pas pratique .... Est-ce moi qui suis grognonne ? Je vous embrasse ainsi que vos lecteurs car bien souvent on apprend beaucoup en lisant les com !

CARDAMOME 07/04/2015 16:47

Je fais depuis trois semaines la cure cétogène..je l'avoue, très mal puisque je 'n'ai pas fait la phase I
ce we je me suis autorisée deux ou trois petits écarts juste pour ne pas tomber dans les problèmes de frustration. J'ai bien envie de continuer, déjà parce que tous ces légumes, ça me va, la mayo maison, la crème... et comme me disaient mes enseignants, il vaut mieux 20 coups de bâton que 40. A vouloir viser le 100% on ne fait finalement rien (en tous cas, moi).. Pour ce qui concerne les céréales, je sais que je remangerai certaines (pâtes fraiches, pâtes complètes, riz complet surtout, quinoa et un gâteau de temps en temps et c'est ainsi mais dans 80% de mes plats je m'en abstiendrai, c'est mieux que rien. La vie, c'est aussi prendre du plaisir et si je n'en abuse pas, je pourrai continuer d'en prendre...c'est ma façon de voir les choses, d'autant que je fais tout moi même et n'achète rien de tout prêt industriel.
En tous cas, merci de m'avoir fait connaitre le cétogène et le paléo (que j'ai lu sur d'autres sites aussi) car c'est l'alimentation que je trouve la plus logique concernant lle maintien de la bonne santé ou/et l'action anti inflammatoire (pour celle-là, je préfère tout de même le jeüne même si ...je ne sais pas...je dois lui attribuer les bienfaits pour un problème que j'ai aux pieds et qui aurait tendance à s'améliorer)