Le point commun : la Cétose

Publié le par boisvert

Une technique que l'on ne peut plus renier c'est bien le Jeûne que l'on retrouve dans toutes les religions, dans la bible, et que nos scientifiques utilisent pour soigner le cancer en complément de leurs traitements par chimiothérapie.

Nous, naturopathes, nous savions que c'était le principe guérisseur le plus puissant que l'on avait à notre disposition dans notre arsenal thérapeutique. Mais ce n'est que très récemment que nous avons compris quel était réellement ce principe guérisseur, la mise en acidité de l'organisme, la cétose, mise en lumière soit par une analyse sanguine, soit par un test sur les urines.

C'est déjà la technique du dr Gernez qui m'avait mis la puce à l'oreille . Je vous la rappelle, mise en acidité des humeurs par la prise d'un seul repas par jour pendant 40 jours. Evidemment, on retrouvait déjà cet état de cétose, mais dans cette technique, on ne parlait que d'acidité que le dr André Gernez avait mis en lumière. Il avait en effet constaté que dans un milieu acide les cellules cancéreuses ne pouvaient pas vivre. C'était déjà une sorte de jeûne intermittent et le résultat était que l'organisme se retrouvait en cétose. Tiens, tiens !

Voilà que sur ces entrefaites apparaissent les régimes cétogène et paléo. Et tout de suite on parle du pouvoir thérapeutique de ces alimentations. Seulement, il y a un hic pour tous les gens qui, comme moi, avaient de l'aversion pour les produits animaux, pour les graisses ( c'est le fruit du conditionnement et du matraquage intellectuel fait par nos scientifiques à l'époque) de sorte que la première impression n'était pas fameuse, et j'ai tout de suite eu envie de rejeter ces nouvelles diététiques. Mais il y avait quelque chose qui m'avait accroché. Ces diététiques produisaient les mêmes effets que le jeûne (pour moi, la plus puissante des thérapeutiques) et que la cure du dr André Gernez que j'avais en grande sympathie. Le point commun, l'état de cétose provoqué par toutes ces "thérapeutiques".

Par contre, le fait nouveau, c'était que si les premières était vraiment des actes thérapeutiques, les régimes cétogène et paléo étaient des alimentations que l'on pouvait suivre, l'une (cétogène) pendant de longs mois, et l'autre (paléo) pour le restant de nos jours. En fait, c'était le jeûne que l'on peut faire tous les jours. Forcément, cela accrédite d'un seul coup ces 2 diététiques, on ne peut pas douter de l'efficacité du jeûne. Et même mieux, on venait de comprendre pourquoi le jeûne nous apportait autant de bénéfices.

On venait également de comprendre où se situait l'ennemi. Jusqu'à aujourd'hui on avait mis l'accent sur les produits animaux et les graisses, mais voilà que nos scientifiques, les meilleurs, ceux qui ne sont pas à la solde des grands labos, ceux qui acceptent de dire qu'ils se sont trompés, venaient de découvrir qu'en fait, on s'était trompé d'adversaire. Les méchants, c'étaient les glucides. Mais pourtant, nos cellules et plus particulièrement nos mitochondries qui fournissent l'ATP, ont un besoin impérieux de glucose pour fonctionner, alors ???

Là, les paléontologues ont pris le relai pour nous expliquer que nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ne pouvaient pas disposer de tout ces glucides qui abondent de nos jours dans l'alimentation moderne. Et pourtant, ils vivaient bien, et cela pendant plus de 2 millions d'années, une référence donc, et de plus ils étaient incroyablement forts pour survivre dans ce milieu hostile qui était le leur. Et ils ont aussi constaté qu'ils ne connaissaient pas toutes ces maladies de notre civilisation. Maladies que l'on trouve au tout début de l'ère agricole, c'est à dire il y a seulement 10000 ans, une seconde à l'échelle de l'humanité.

Si nos ancêtres n'avaient pas tous ces glucides à disposition, ils trouvaient donc une autre source d'énergie. Et là, ce sont nos scientifiques qui ont eu vite trouvé cette source, ce sont les corps cétoniques. Notre corps est si parfait, (vous le savez, il sait se guérir tout seul), qu'il a prévu une autre source d'énergie pour les temps de vache maigre, pour les périodes de disette. Le foie fabrique des corps cétoniques à partir des graisses (celles stockées et celles de l'alimentation) lorsque les glucides manquent. Et vous pensez bien qu'à l'époque, les périodes de disette, c'était très souvent. Et pourtant ces hommes étaient extrêmement robustes et forts. Il a suffi d'avoir un peu d'humilité et d'accepter de recevoir une belle leçon de ces hommes que l'on nous a présentés plus comme des animaux que comme des humains. Ils ne devenaient pas vieux, c'est un fait, mais comment le pourraient-ils avec une alimentation aléatoire, souvent déséquilibrée, dans un climat rude, avec une hygiène improbable et par ces temps de violence et de danger permanent.

Et oui ! les corps cétoniques étaient extrêment bénéfiques, et subitement nos cerveaux, nos coeurs, fonctionnaient mieux. Nos scientifiques ont même chiffré à 25% de plus, les bénéfices obtenus en terme de performance. Sans oublier que toutes les cellules mutées, cancéreuses, ne savent utiliser que le glucose comme source d'énergie. Donc, d'une pierre on fait deux coups, on stimule l'énergie, et on élimine les cellules mutées.

De plus, les scientifiques ont découvert les triglycérides à chaîne moyenne (TCM), présents notamment dans le lait de la mère et surtout dans l'huile de noix de coco. Ces mêmes TCM qui sont les précurseurs du bêta-hydroxybutyrate, le principal corps cétonique, une source d'énergie encore plus efficace que le glucose pour produire de l'énergie. Ce même bêta-hydroxybutyrate qui protège les neurones contre les dégradations dans les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson.

Donc, à n'en pas douter, la cétose n'est pas une maladie, comme les détracteurs de ces diététiques vous feront remarquer, mais au contraire, un état métabolique normal et particulièrement bénéfique. On la confond trop souvent avec l'acidocétose qui est une vraie maladie.

En cétose, tous les organes nobles fonctionnent mieux, le cerveau, le coeur, le foie, et en premier lieu, tous les organes digestifs, le point de départ de tout, de la santé, mais aussi de toutes les maladies. La cétose, un mot nouveau, et un grand pas dans la connaissance pour nous.

Fernand Joubert

Tags : Cétose, corps cétoniques, bêta-hydroxybutyrate, mitochondries, jeûne, dr Gernez, régime cétogène, régime paléo.

Commenter cet article

vic 16/06/2016 14:05

Merci !

vic 15/06/2016 01:24

merci pour votre réponce, j'ai malheureusement du stopper mon régime le jeune plus le regime paleo été beaucoup trop violent pour moi au bout de 3 jour je n' en pouvais plus je n'ete pas asse préparer et le commencer d'un coup comme ça été trop violent le manque été insupportable ajouté au vertige
j'aimerai consulter un spécialiste pour m'aiguiller ,esse que vous conaisser des professionnel spécialiste du jeune gernez sur paris qui pourrais m'aider ?
merci encor

Boisvert 15/06/2016 06:37

Oups, ça a coupé. Mon collègue naturopathe qui avait effectué le stage Gernez, comme moi. Vous pouvez le contacter de ma part. Son site : http://naturo-passion.com/
Fernand Joubert

Boisvert 15/06/2016 06:35

Bonjour,
Vous pouvez demander à mon collègue qui avait effectué le sta

vic 12/06/2016 00:04

bonjour, j'essai actuellement d'effectuer le jeune du docteur gernez, mais le manque d'information sur le régime exacte me laisse dans le flou .Dans un condimentaire vous avez recommander a une personne qui vous questionner a se sujet de suivre le régime paleo qui est bien plus documenter est que je pourrais suivre sans problème. mais une chose me dérange, des études récente affirme que les cellules cancéreuse se nourrisse aussi de fructose je vous joint un lien http://www.santedesfemmes.com/cancers-hormonodependants/1489-les-fruits-nourrissent-ils-le-cancer

auriez vous des conseil a me donnez car je me sent un peu perdu cordialement

Boisvert 14/06/2016 11:20

Bonjour Vic,
Il vaut mieux effectivement prendre le régime paléo que je suis personnellement. Pour les fruits il faut effectivement réduire la part fruit car le fructose est le plus mauvais des "sucres". Le sucre des fruits est englobé dans des fibres, des antioxydants, des vitamines et des minéraux donc il est tout de même mieux que le fructose qui est ajouté dans tous les produits du commerce et donc très concentré, dépourvu de fibres, et donc très toxique. Pour résumer, un peu de fruits mais pas trop dans le régime paléo et privilégier les fruits peu glucidiques.

Pierre 13/12/2015 18:00

Merci Fernand !

Je reste méfiant devant le régime sans glucide, me souvenant d'un régime qui eut son heure de gloire si ma mémoire est fidèle il s'appelait le régime Hatkins ... hyper tension garantie !

@+

Pierre

Ps je vois que tu as déjà gouté le natto ;-)

univers 13/12/2015 11:49

on a droit à une part de gâteau style "panettone" je précise : pur beurre

Boisvert 13/12/2015 12:23

C'est à voir, il faut tester. Il y a la quantité qui joue également.