Précieuse vitamine K

Publié le par boisvert

Ce n'est que très récemment qu'on a découvert des propriétés jusqu'alors inconnues. Pour tout le monde, c'était la vitamine de la coagulation, c'était la vitamine K1. Appelée aussi phytoménadione, phylloquinone, phytonadione, on la trouve dans les légumes verts, épinards, asperges, chou, brocoli, algues, persil, laitues, choucroute, crucifères. La cuisson ne détruit pas la vitamine K. C'est une vitamine liposoluble, (qui se dissout dans le gras) donc à consommer au cours d'un repas graisseux.

On trouve aussi la vitamine K2, ménatrénone, ménaquinone, c'est surtout celle-là qui intéresse nos scientifiques. Elle agit sur la calcification des tissus mous et est particulièrement intéressante pour lutter contre l'ostéoporose et la plaque d'athérome. Elle est produite par des bactéries dans le colon, dans les abats, les viandes, ou par fermentation de certains aliments comme fromages, miso, et surtout natto.

Et enfin la vitamine K3 qui n'est pas utilisée car elle est liée à une toxicité hépatique.

Revenons donc à la vitamine K2 : C'est au début des années 2000 que le professeur Masao Kaneki, spécialiste du calcium, a découvert le secret de longévité des japonais. Et tout de suite on a comparé les bienfaits de cette vitamine K2 à ceux de la vitamine D.

- Elle pourrait réduire jusqu'à 57% le risque de mourir d'une maladie cardiovasculaire en empêchant le calcium de se déposer dans les artères. Elle limite donc leur rigidification et protège de l'infarctus.

- Elle divise par dix le risque de fracture en dirigeant le calcium vers les os plutôt que dans les artères.

- Elle diminue également le risque de développer un cancer, tous types confondus, de plus de 35% en 5 ans.

- Elle lutte contre l'inflammation chronique et les nombreuses maladies chroniques qui lui sont associées, maladie d'Alzheimer, l'arthrose, le diabète, etc...

- Elle aide à maintenir les fonctions cérébrales et aide à protéger le système nerveux.

Vous comprenez maintenant pourquoi il y a un véritable engouement pour cette vitamine K2. Le calcium a toujours été un problème pour la communauté scientifique car il est évident qu'il ne suffit pas d'apporter du calcium pour avoir des os solides. Le calcium des laitages qu'on nous a vanté pendant des siècles et qu'on nous vante encore aujourd'hui, n'allait pas dans les os, mais au contraire, allait vers les vaisseaux dont il tapissait l'intérieur, ou encore vers les articulations qui se rigidifiaient et craquaient. C'était un mythe, mais on nous le ressert très souvent. C'est vrai aussi que le calcium est un minéral très précieux pour l'organisme. Nous en avons besoin pour nos os, mais hélas celui qu'on nous a servi depuis notre enfance a pris une route bien différente. Il s'est lié au cholestérol, aux plaquettes sanguines, à d'autres composants et a formé dans nos vaisseaux une plaque de plus en plus rigide, de plus en plus épaisse, qu'on appelle "athérome". Et vous vous souvenez : "On a l'âge de nos artères", le résultat donc, c'est que nous avons vieilli plus vite. Et le risque majeur est bien sûr de mourir d'un AVC ou d'un infarctus.

Et le plus curieux c'est que pendant que nos artères deviennent de plus en plus dures, de moins en moins souples, nos os, pour lesquels nous avions avalé ce calcium des laitages, deviennent de plus en plus mous, c'est l'ostéoporose. Les français, les champions de la consommation de fromages et de laitages sont aussi devenus les champions de l'ostéoporose. Le calcium ne va pas dans nos os, c'est évident.

Il faut donc rediriger ce calcium qui a pris une mauvaise direction. Et c'est ce que permet justement cette vitamine K2. C'est en 2001 que professeur Masao Kaneki a constaté que les habitants de certaines villes de l'archipel de la baie de Tokyo semblent miraculeusement protégés de l'ostéoporose. C'est un phénomène unique au monde et le professeur s'est donc penché sur les habitudes alimentaires des habitants de ces villes. C'est ainsi qu'avec ses assistants, ils ont constaté que leur alimentation comprenait une quantité élevée de Natto. C'est un aliment à base de haricots de soja fermentés dont la particularité est de contenir une vitamine extrêmement rare, la vitamine K2 MK-7 (ménaquinone). Cette vitamine a la particularité d'emmener le calcium vers les os, là où il doit aller.

Des études ont pu déterminer que nous manquons tous de cette vitamine K mais plus particulièrement les enfants et les adultes de plus de 40 ans.

On trouve de la vitamine K dans l'alimentation, mais sous la forme K1, et elle est alors utilisée puis éliminée très rapidement de l'organisme, ne pouvant plus servir pour nos besoins.

La vitamine K2 est active beaucoup plus longtemps et bien plus fortement, et en particulier sous la forme K2 MK-7 que l'on trouve dans le natto, ce super aliment couramment consommé au Japon. Difficile à trouver dans les pays occidentaux. Des aliments comme le miso (également très précieux) et le natto heurtent nos papilles délicates. Personnellement je n'ai jamais goûté au natto, mais le miso je connais bien, et je vous accorde que ce n'est pas un goût très agréable, encore qu'on arrive à s'y habituer. Mais si vous tenez à consommer du natto, sachez qu'il est riche en protéines, qu'il a une faible teneur en calories, riche en acides gras et excellent pour stimuler la flore intestinale, un vrai alicament, un peu comme le miso.

Donc pour fortifier les os, il faut continuer à prendre de la vitamine D, mais en lui adjoignant de la vitamine K2 MK-7. Toutes les études ont été unanimes, les 2 médicaments ont été très efficaces.

Contre les risques de mourir d'une crise cardiaque, une étude hollandaise portant sur 4800 sujets suivis pendant 7 ans, a révélé que les sujets ingérant cette vitamine K2 avaient un risque amoindri de 57% par rapport à ceux qui n'en consommaient pas.

En plus du bénéfice pour les vaisseaux et les os, on attribue à cette vitamine K le pouvoir d'inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Une étude portant sur 24.340 personnes de 35 à 64 ans suivies pendant 10 ans a révélé que les consommateurs de vitamine K2 réduisait le risque de cancer de 14% et le risque d'en mourir de 28%.

C'est une étude américaine qui a pu déterminer que les consommateurs de la vitamine K2 était protégés contre l'inflammation chronique qui occasionne les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète de type 2, l'arthrose, le déclin cognitif et ensuite l'Alzheimer. Cette vitamine protège nos neurones.

Alors n'allez pas vous jeter sur le natto, parait-il que ce n'est vraiment pas bon, si vous avez encore la chance d'en trouver. Le plus simple est encore d'en prendre sous forme de complément alimentaire. Vous pouvez en trouver au laboratoire D-Plantes. Ces deux vitamines sont à consommer dans un repas comportant des graisses alimentaires bien sûr. Ces deux vitamines vous protégeront contre les maladies auto-immunes comme les allergies ou la sclérose en plaques.

Par ailleurs, la vitamine K2 fait partie des vitamines les plus inoffensives au monde. Le seul qui ne le prendra pas, c'est le patient qui prend un médicament anticoagulant qui bloque l'activité de la vitamine K.

Fernand Joubert

Tags : Vitamine K2 MK-7,Vitamine D3, inflammation chronique, cellules cancéreuses, crise cardiaque, miso, natto, calcium, athérome, AVC, infarctus, ostéoporose, allergies, cancer.

Commenter cet article

Henelle 22/08/2016 17:31

Bonjour,

Est ce que je peux avoir les références de votre article?

Merci

Solenn 02/01/2016 17:40

Certains resto japonais servent du natto (à paris le KOBA, 7 rue de la michodière entre autres), mais quand un Blanc en demande, les serveurs vérifient souvent si on sait ce que l'on commande car il est à la gastronomie japonaise ce que le munster est à la gastronomie française... En plus ca fait des fils qui s'étirent entre le bol et la bouche. Moi, j'ai jamais pu avaler ça. Connaissant ses vertus, je vais peut-être retenter le coup tout de même .... Merci de l'info en tous cas :-
)

Boisvert 02/01/2016 18:49

Bonjour Solenn,
Et bien bon appétit Solenn... et bon courage !

Danielle de Lyon 21/12/2015 09:47

bonjour Fernand, suite à ton article, qui m'a fait découvrir le natto, j'ai recherché sur Internet et j'ai trouvé ce site: http://www.natto-dragon.com/nattosante.htm. Il s'agit d'une entreprise française à Draguignan, qui produit du natto bio. L'entreprise a demandé à l'Institut Pasteur de Lille en 2001 de faire une étude (elle en lien sur leur site). Un lien vers un site: http://naturo-passion.com/la-degustation-de-natto-toute-une-aventure/ permet d'avoir un retour d'expériences.
Merci de nous faire découvrir des informations utiles à notre prise en main de notre santé.

boisvert 21/12/2015 11:08

Merci Danielle,
Je connais l'auteur de naturo-passion et j'avais lu son expérience de Natto. Est-ce que c'est bien de cette façon qu'il est fabriqué au Japon, j'ai quelques doutes. Parce qu'on parle de goûts très prononcés ce qui ne semble pas être le cas de son produit. En tous cas merci pour les liens.

Alain Dubois & Fabienne Lucas 14/12/2015 14:51

J'ai beaucoup aimé cet article !

Boisvert 14/12/2015 16:25

Bonjour et merci !

Pierre 06/12/2015 19:00

Bonsoir Fernand !

Et merci pour ton article ! je consomme la vitamine D3 en supplément et pour la K2, je consomme le miso, le natto ( plus rarement car difficile à trouver ) et je produis mon buerre fermenté qui parait il a la propriété de générer de la K2 !

@+

Pierre