La glycine

Publié le par boisvert

On ne parle pas souvent des acides aminés car la viande n'a pas bonne presse. Alors je voudrais aujourd'hui les réhabiliter un peu.

C'est vrai que je suis conditionné par une mauvaise nouvelle que j'ai reçu récemment. Une très bonne amie vient de décéder. Elle était végétalienne, pure et dure, je suppose, car on la voyait péricliter peu à peu, jusqu'à présenter un cancer qu'elle se faisait fort de guérir, mais qui l'a emportée. Il était plus qu'évident qu'elle manquait de protéines, Il n'y avait qu'à la regarder pour le comprendre. Les végétaliens, comme les végans, doivent être très prudents avec leur régime qui tend à être déséquilibré.

Les acides aminés en général sont efficaces pour lutter contre le diabète, les dépressions, l'ostéoporose, l'infarctus du myocarde, tous les troubles du métabolisme, les troubles de la sphère sexuelle, pour renforcer le système immunitaire. Ils ont leur place dans la lutte anti-âge, etc...

Les acides aminés sont nécessaires à la formation des protéines de structure, comme le collagène, les enzymes, les anticorps, les neurotransmetteurs, les hormones, la musculature, pour la détoxication, pour la production d'énergie, etc... Ces acides aminés jouent un rôle important dans beaucoup de maladies, et ont un énorme potentiel en ce qui concerne la prophylaxie des maladies et même leur traitement.

Vous savez je pense, qu'il existe des acides aminés essentiels, pour mémoire : Isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine.

Mais aujourd'hui, je veux vous parler d'un acide aminé non essentiel, la Glycine, un petit. Ceci pour que vous soyez persuadé que, même le plus petit, peut énormément vous être bénéfique. Il faut dire qu'il ne suffit pas de se supplémenter pour avoir les bonnes doses dans l'organisme. En effet, TOUS les acides aminés travaillent en synergie, et donc, il vaut mieux les trouver dans l'alimentation, ils seront plus facilement assimilables.

La glycine est utile en tant que neuromédiateur, calmant pour le système nerveux, stimulant pour le système musculaire, utile pour le bon fonctionnement du foie, de l'estomac et de la prostate. Présente dans de nombreux organes mais surtout au niveau du cerveau, précurseur de la créatine (production d'énergie et contraction musculaire), participe à la synthèse des acides biliaires au niveau du foie, et des acides gastriques.

Mais c'est au niveau de la prostate que l'on retrouve des quantités importantes de glycine, ce qui semble indiquer que la glycine a un rôle très important sur cette glande. Concernant la prostate, la L-Glycine a des effets bénéfiques pour s'opposer à l'hypertrophie de cet organe, l'adénome.

On la trouve dans la viande, le poisson, les produits laitiers, les amandes et comme tous les acides aminés non essentiels il peut être synthétisé par l'organisme. C'est dans l'os à moelle, les pieds de cochon, des abats (foie, gésier, cervelle), qu'on en trouve suffisamment. Et on peut dire à coup sûr que ce ne sont plus des aliments que l'on trouve souvent dans nos assiettes. Néanmoins on peut préparer des bouillon d'os avec des carcasses de poulet bio, pattes, ailes, (faire bouillir pendant 3 heures).

La L-glycine a des propriétés cicatrisantes, antioxydantes et a une action bénéfique sur le système immunitaire. Son action est calmante sur les neurones, tout en stimulant le rendement énergétique, et la récupération musculaire après effort, par synthèse de la créatine.

Elle intervient dans la production de l'hormone de croissance et on lui attribue une action contre le vieillissement. Elle participe à la détoxication, à la santé de la rate, de la moelle osseuse et du thymus, elle aide à garder la jeunesse. C'est l'acide aminé de la longévité. Elle permet de rester autonome très longtemps et d'apparence jeune. Son action sur le collagène par exemple peut expliquer qu'elle retarde l'apparition des rides et améliore l'élasticité de la peau.

Une carence en glycine peut provoquer une hypoglycémie, une sclérose en plaques, un dysfonctionnement de l'hypophyse, une dystrophie musculaire, des troubles de la prostate. Pour rester en bonne santé il faut pouvoir bouger, on nous le répète souvent, et la glycine nous aide dans ce sens, marcher, courir, soulever des poids, sans douleurs, avec des muscles forts et des articulations souples, voilà ce à quoi la glycine peut être utile. Elle atténue les symptômes de l'arthrose. Mais elle conserve également nos capacités intellectuelles intactes en augmentant l'activité des mitochondries cérébrales (concentration, mémoire). Et ce n'est qu'un "petit" acide aminé.

On lui a même reconnu une action anti-cancer dans la prévention des mélanomes et des tumeurs cancéreuses.

La glycine a des propriétés antioxydantes et elle augmente les niveaux de glutathion endogène, le plus puissant antioxydant.

Son action pour lutter contre la détérioration des vaisseaux et protéger ainsi le cœur est avérée. En tant que constituant majeur du collagène, elle permet aux gros vaisseaux de rester souples et de réduire ainsi les risque d'AVC, d'athérosclérose ou d'infarctus.

Elle a également une action anti-inflammatoire, notamment dans les maladies inflammatoires chroniques comme l'arthrose, l'arthrite, le diabète, etc... en réduisant le taux de cytokines pro-inflammatoires.

Voilà en quelques mots ce qu'un acide aminé "mineur" peut produire dans l'organisme. Il n'y a pas de "petite" carence, c'est un maillon de la chaîne qui n'y est plus, et c'est très grave. Les végétaliens risquent de manquer de tous ces éléments rares, mineurs, mais indispensables. Et comme tout travaille en synergie, le plus petit élément vient à manquer et c'est tout l'ensemble qui vacille.

Fernand Joubert

Tags : Glycine, antioxydant, arthrose, prostate, athérosclérose, infarctus, mitochondries, collagène glutathion, longévité, hypertrophie de la prostate, acides aminés.

Commenter cet article

Clème 11/01/2016 17:15

Bonjour,

Quel est le lien entre manque de protéines et cancer? Il me semble qu'il y a des protéines dans les végétaux et légumineuses. Il ya des acides aminés partout. Avec une alimentation équilibrée, cela devcrait suffir?

boisvert 20/02/2017 17:41

Bonjour Roro,
Le régime végétalien ne convient à personne, désolé Roro ! Je te joins ce texte que j'ai écrit il y a déjà quelque temps : http://santenature.over-blog.com/2016/01/vegetalisme.html
On n'est pas obligé d'être un grand carnivore, je ne le suis pas, je n'ai jamais aimé la viande. Mais se priver des sous-produits animaux c'est une erreur. Quant à notre amie commune, je l'ai regardé vivre et manger, et les derniers temps, un mois avant son décès elle était venue à la maison, c'était une évidence qu'elle était dévitalisée à l'extrême. Pour moi c'est le végétalisme pur et dur qui l'a tuée. Elle était tellement persuadée qu'elle était dans le vrai qu'elle niait la réalité des choses. Et pourtant au stade où elle en était, c'était déjà le début de la fin. Pour te dire je lui avais même dit d'aller rapidement se faire enlever cette saleté, c'était affreux mais elle persistait, c'est trop. La pureté je le comprends, le respect des animaux je le comprends mais il ne faut pas aller trop loin. Quant à nos ancêtres, tu n'y crois pas mais là aussi j'en suis sûr. J'ai été dans mon cheminement végétalien, végétarien, macrobiotique, crudivoriste, mais je peux témoigner que ce qui m'a permis de m'épanouir c'est la prise de conscience que le sucre nous tue tous (céréales, pommes de terre, légumineuses, sucre, miel, et même il faut être prudent avec les fruits, trop sucrés). Depuis que j'ai compris cela, j'ai grossi de 5 kg moi qui n'avais jamais pu grossir de toute ma vie, et j'en suis très heureux. Nos gènes sont pratiquement les mêmes que ceux de nos ancêtres et eux des glucides ils n'en avaient pratiquement pas du tout. C'est d'un logique implacable et tout s'éclaircit, je ne regrette qu'une chose c'est de ne pas avoir connu tout cela plus tôt. Et c'est scientifique, nos gène n'évoluent que de O,O1 % tous les 10000 ans, voilà comment nous sommes adaptés aux céréales et aux glucides en général, de O,O1%.
Ne fais comme notre amie commune Roro, je ne voudrais pas perdre une autre amie.
Bise !

Roro 20/02/2017 16:07

Bonjour,

Si les végétaux contenant l'ensemble des acides aminés essentiels sont effectivement rares, une nourriture facilement équilibrée en végétaux contient tous les acides aminés essentiels dans les quantités requises par le corps. On retrouve d'ailleurs cet équilibre comme base des traditions culinaires des populations des différents continents, chacun à sa manière (haricots/maïs, pois chiche/blé, lentilles/riz, etc. sans parler du soja).
Ensuite, comme le dit Fernand, les acides mineurs sont plus ou moins facilement synthétisés selon les personnes à partir des autres acides aminés, avec surtout des besoins très variables en fonction de nos modes de vie variés, de nos jours stressants et rarement sains, épuisant rapidement les ressources disponibles.
Donc en effet, à ma connaissance, à chacun de trouver et respecter son équilibre.

Non éduqués par leur culture de naissance et faisant face à des aliments de plus en plus pauvres sur le plan nutritionnel (agriculture intensive déraisonnée), certains végétaliens occidentaux ont peut-être plus de mal à trouver naturellement leur équilibre alimentaire.
Concernant les acides aminés, le risque est moins important chez les omnivores, dont les carences, différentes (apparemment plutôt minérales, vitaminiques et lipidiques de qualité), restent tout aussi graves.
Ainsi, pour Clème, si vous êtes végétalienne, surveiller vos équilibres en nutriments avec un médecin micro-nutritionniste tels qu'acides gras à chaînes longues, vitamines B12 active, A, D3, B6, zinc, sélénium, iode, magnésium (ces 6 derniers étant également valables pour les omnivores), calcium et certains acides aminés mineurs ... etc. à surveiller une fois par an environ pour voir si l'équilibre se maintient (tout le monde devrait le faire mais c'est un peu coûteux ...).

Ce qui reste à mes yeux surprenant, c'est que rares sont autour de moi les personnes se posant la question de la légitimité de nos modes de vie actuels en regard de nos besoins physiologiques, notamment alimentaires. On prend le prétexte péremptoire de conditions plus exigeantes avec le corps par le passé, on affirme sans aucune certitude que notre régime alimentaire vient de nos ancêtres préhistoriques alors que nos rigoureux scientifiques reconnaissent eux-mêmes qu'on en sait pas grand chose ...

Et si nos choix de modes de vie contemporains étaient tout simplement à la source de tous nos problèmes nutritifs ?
S'ils nous imposaient de puiser nos ressources chez les animaux que nous rendons esclaves afin de concentrer pour nous les nutriments que nous n'avons plus le temps de cultiver sagement et d'assimiler convenablement ... avec toutes les conséquences qu'on connaît sur la condition animale et, d'autre part, environnementales, physiologiques, psychiques et somatiques chez l'humain ... ????????????
Quant à votre amie végétalienne, Fernand, aussi triste soit cette annonce, comment établir le lien entre son régime et sa disparition là où il y a tant d'autres causes possibles ... ?

Bien à vous,

Boisvert 11/01/2016 18:22

Bonsoir,
Dans les végétaux il manque les acides aminés essentiels et ce sont les briques des protéines. Notre corps en a un besoin impératif. Un quelconque déséquilibre dans l'alimentation peut entraîner le cancer. Vos cellules deviennent folles, vos mitochondries ne peuvent plus se nourrir convenablement. Une alimentation équilibrée ne parait pas être la même pour chacun d'entre nous. C'est tout le problème.

fleur14 10/01/2016 16:34

Bonjour Fernand,
Tout d'abord une année 2016 bien meilleure que la précédente...
Merci pour ce nouvel article.
Concernant le glutathion : certaines fibro en prennent, moi pas encore.
Peux tu m'indiquer ton avis.
Merci et belle soirée.
Bises pluvieuses du sud Loire

Boisvert 10/01/2016 18:27

Bonsoir Fleur14,
Il est difficilement assimilable à tel point que beaucoup, dont moi, préfèrent prendre des précurseurs du glutathion comme la N-Acétyl Cystéine ou acide alpha-lipoïque que l'on trouve dans un multivitamine comme nupower de nutriting. Tu fais d'une pierre 2 coups. et c'est un très bon multivitamine.
Bise languedocienne.

Irlandia 10/01/2016 14:26

Bonjour,
Moi qui adore les os à moëlle, mes enfants aussi, heureusement chez nous, nous consommons aussi les "abats" : cœur, foie, rognons... En effet, cela n'est pas standardisé comme un steak mais ici nous prenons plaisir à ce que nous mangeons, des goûts oubliés et pourtant si fins...
Bonne journée

fleur14 11/01/2016 09:05

Merci Fernand pour cette prompte réponse.
Bonne semaine

Boisvert 10/01/2016 18:28

Et bien il y en a encore qui en mange, la preuve !

Pierre 09/01/2016 09:05

Fernand,

Merci pour ton article ! je savais la glycine indispensable pour lutter contre l'arthrose mais j'ignorais son utilité pour la prostate !

JUsqu'à ce jour, je n'ai jamais cuit de pied de cochon ni fait bouillir de cracasse je me procure de la gelée préparée par mon boucher quand il en a produit de trop il la met de coté pour moi !

Si quelqu'un a une recette pour préparer le pied de cochon et éliminer le gras, je suis preneur !

Je me définis 3/4 végétarien, je mange environ 500 gr de viande ( rarement de la rouge ) par semaine.

@+

Pierre

Bernard Bel 07/01/2016 21:08

Merci pour cetye page très informative !
Je suis aussi un ancien végétarien "repenti" après 3 décennies, et en bien meilleure forme :
http://lebonheurestpossible.net/nutrition/chrononutrition-experience/

Boisvert 08/01/2016 05:41

Bonjour Bernard,
Je pense que nous sommes nombreux dans ce cas, et moi aussi j'ai pu juger de la différence. Il n'y a pas photo.