Les MITOCHONDRIES

Publié le par boisvert

Les mitochondries sont les usines de production d'énergie des cellules. Elles produisent la majeure partie de l'énergie de tous nos organes. C'est donc notre corps tout entier qui dépend de la santé de nos mitochondries. C'est sans arrêt qu'elles produisent l'ATP (l'adénosine triphosphate) pour que tout fonctionne parfaitement. On en trouve une centaine par cellules. Ces mitochondries ont des caractéristiques très intéressantes car elles ont leur propre ADN qu'on appelle ADNmt, bien distinct de l'ADN du noyau de la cellule. Cet ADNmt provient en grande partie de la lignée maternelle, c'est notre partie féminine à tous. Cet ADNmt est moins protégé que l'ADN nucléaire, il n'a pas de coque protectrice de protéines et est donc très vulnérable, (même à l'intérieur de la cellule), aux pesticides, herbicides, métaux lourds, produits chimiques, médicamenteux.

Ce sont les organes qui réclament le plus d'énergie qui comportent le plus de mitochondries à l'intérieur de ces cellules. Par exemple le cerveau, les muscles, les reins, le foie, contiennent des milliers de mitochondries, qui pèsent jusqu'à 40% de la masse de la cellule. Alors que la plupart des cellules n'ont qu'une dizaine de mitochondries. C'est dix millions de milliards de mitochondries qui arrivent à un poids de 10% du poids total du corps.

Si vous ressentez de la fatigue, il est courant de penser à prendre du glucose, mais rarement on pense qu'il serait beaucoup mieux de maximiser l'action de nos mitochondries. Mais comment ?

A cette question la meilleure réponse c'est : qu'est-ce qu'elle a envie de manger, quel est le meilleur carburant pour qu'elle ait un fonctionnement optimal ? Et il n'y a qu'une réponse, les graisses. Oh, elle sait aussi se nourrir de glucose, mais c'est pourtant avec les graisses qu'elle peut obtenir son rendement maximal.

Notre alimentation traditionnelle faite de céréales, laitages et sucres est une abomination pour nos mitochondries. La proportion de glucides prônée par certains nutritionnistes ou même scientifiques, ne repose sur aucune logique. Si vous avez une vie heureuse, une bonne santé, une bonne mémoire, un esprit clair, il faut remercier vos mitochondries. Si ces mitochondries ne dispensent pas suffisamment d'énergie, ce sont des troubles de l'humeur, une faiblesse mentale, des troubles du comportement, etc... Ce sont donc nos mitochondries qui jouent le rôle d'intermédiaire entre les graisses (le carburant), nos organes et toutes nos fonctions.

C'est depuis des millions d'années que nos mitochondries ont fonctionné avec les graisses. La part de glucides était la portion congrue. Pour nos ancêtres la part de glucides était de zéro, ou très proche de zéro. Nos ancêtres étaient tous en cétose permanente, c'était la norme de l'époque. Nos muscles, nos organes, notre cœur, notre cerveau, ont tous été nourris de cette façon. Et brusquement, voilà que l'agriculture arrive, et il n'y a plus à manger que des céréales. C'est un peu comme si, subitement, vous donniez de la salade à manger à votre chien. Nos mitochondries sont affamées, elles dégénèrent, se dégradent et meurent. Et on voit apparaître une véritable épidémie de maladies comme le diabète de type 1 et 2, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, les maladies auto-immunes, le cancer.

On a même cru qu'il n'y avait que les glucides qui pouvaient produire de l'énergie, au point que chez les coureurs à pied que j'ai fréquenté, ils avaient tous un ou deux morceaux de sucre dans la poche. Mais c'est la science traditionnelle qui dicte ce qui est bon et elle a précisé que c'était les glucides qui fournissaient le carburant pour aider nos mitochondries à produire l'ATP. Vous n'entendrez jamais dire que les graisses fournissent plus d'énergie à poids égal que les glucides. Et l'énergie ce n'est pas simplement pour les sportifs, les plus petits actes quotidiens de la vie nécessitent une consommation d'énergie.

Le carburant, qu'il soit glucide ou graisse, doit parvenir à la mitochondrie où l'ATP va être produite. Les acides gras arrivent intact à la mitochondrie avec l'aide de la L-Carnitine, le transporteur. Cette L-carnitine que l'on trouve principalement dans les produits animaux. Par contre les glucides doivent subir de multiples transformations avant de parvenir à la mitochondrie.

Les graisses fournissent 48 molécules d'ATP quand les glucides n'en fournissent que 36. Donc les graisses fournissent plus d'énergie que les glucides et plus facilement. De plus, la combustion des graisses par les mitochondries produit des corps cétoniques qui jouent un rôle important en luttant contre le stress oxydatif dans le cerveau (lié à toutes les maladies) qui va rouiller à cause du cholestérol oxydé, rendant nos artères rigides et cassantes et occasionnant des lésions cérébrales. Ce stress est un acteur majeur des maladies comme la démence, la maladie d'Alzheimer et de Parkinson.

Cette combustion à partir des graisses produit des mitochondries saines et énergiques et réduisent aussi la production de radicaux libres produite par toute combustion. Une inflammation sur n'importe laquelle partie du corps rejaillit sur les mitochondries. Dans chaque maladies, il y a perte de mitochondries, ou encore elles vont être endommagées.

Nous perdons des mitochondries, et par la suite des cellules, résultat, notre cerveau rétrécit. La perte de mitochondries se retrouve dans pratiquement toutes les maladies, et ces mitochondries affaiblies conduisent à des maladies comme l'autisme, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, la dépression, l'anxiété, la maladie bipolaire, le diabète de type 2, les maladies auto-immunes, le cancer, le vieillissement tout simplement.

Les mitochondries régulent le suicide cellulaire, l'apoptose. Certaines cellules doivent mourir parce qu'elles sont en mauvais état et sont remplacées par de nouvelles. Si nos mitochondries ne font pas ce boulot, c'est l'anarchie et des maladies neuro-dégénératives voient le jour. Or la vie aujourd'hui, pleine de toxiques, compliquée par une hygiène de vie lamentable et des glucides pour nourriture, ne favorise pas la santé de nos mitochondries.

Nous qui voulons aller au fond des choses, à la source de tous nos malheurs mais aussi de tout le bonheur du monde, c'est là qu'il faut aller, la mitochondrie. Apportez à vos mitochondries la nourriture qui leur convient (les bonnes graisses), c'est une véritable cure de rajeunissement. Car ce sont de nouvelles connexions cérébrales, des cellules réparées à tous les niveaux, en fait, une deuxième jeunesse pour elles.

Et donc pour vous.

Fernand Joubert

- Quelque sites : https://experimental.unige.ch/2011/03/28/l%E2%80%99adn-mitochondrial-une-petite-mole%CC%81cule-devenue-star/

- http://acces.ens-lyon.fr/biotic/procreat/amp/html/Mitochondries.htm

Tags : mitochondrie, cellule, graisses, glucides, autisme, Parkinson, Alzheimer, bipolaire, dépression, cancer, vieillissement, stress oxydatif, diabète de type 1 et 2, maladies auto-immunes.

Commenter cet article

Boisvert 28/05/2016 09:30

Bonjour Agathe, Nos mito vous saluent bien et ce matin je pars les mettre à contribution. Marche nordique au programme. Etant donné que je ne petit-déjeune jamais on va racler les fonds de tiroir et utiliser les graisses accumulées. Pour moi qui n'ai pas de graisse, je vais mettre mes mitochondries à forte contribution avant qu'elles trouvent de quoi s'alimenter pour la circonstance !
Bonne journée,

Agathe 28/05/2016 08:37

Wouah !
fervente adepte du "aller au coeur du "problème"" car la solution se trouve souvent au plus petit élément constituant, je suis ravie d'avoir fait la connaissance des mitochondries. Par mes recherches sur la cétose je savais qu'elles fournissent l'énergie mais je ne connaissais pas leur rôle entier.
Merci pour cet article édifiant. Et merci les mito pour votre si précieux boulot (y)
J'ajoute pour les neurodroitiers: vu que nos cellules et particulièrement celles du cerveau se régénèrent plus vite, d'une part on est moins atteint par les ravages du sucre, les lésions sont compensées par le grand nombre de toutes les connections pouvant remplacer celles abîmées, mais quand on s'en passe (du sucre), l'effet bénéfique se ressent immédiatement.
Bonne journée à tous et saluez vos mito de ma part :-)

Boisvert 31/01/2016 20:12

Pour les glucides il ne faudrait pas dépasser 60g par jour. Et à ce jeu le livre "le compteur de glucides" est très utile.

Boisvert 31/01/2016 17:47

Bonjour Pierre,
Il est plus important de calculer combien de glucides plutôt que combien de acides gras. Et ils se consomment aux moments des repas. A moins que tu n'aies à guérir de la maladie d'Alzheimer auquel cas il faut prendre la graisse de coco à la cuillère et en dehors des repas. A partir du moment où l'on réduit les glucides ils doivent être remplacés par les graisses, mais je t'avoues que je ne compte ni les quantités ni les pourcentages.

Pierre 31/01/2016 18:21

Bonsoir Fernand,

Merci ! et je comprends la façon de ré équilibrer ! à la grosse louche, combien ( en calorie peut on encore conommer de glucide ? )

J'ai bine pris note de la consommation de la graisse de coco n dehors de repas ! merci ;-)

@+

Pierre

Pierre 31/01/2016 16:53

Bonjour Fernand et encore merci pour ton article !

Je m'étais déjà remis au beurre, mais fermenté et fait maison ! et je suis un usager régulier de la graisse de coco!

IL y a t il un moment privilégié dans la journée pour consommer les corps gras ?

Si je compte que j'ai +- besoin de 2500 calories par jour quel pourcentage dois je prévoir venant des graisses ?

d'avance merci !

@+

Pierre