Fruits et fructose

Publié le par boisvert

Je crois qu'il nous faut impérativement parler des fruits et du fructose car il y a une légère méprise sur les dangers du fructose. Beaucoup pensent que fructose est synonyme de naturel puisqu'on distingue la racine "fruit" et c'est exactement là que se situe la méprise bien orchestrée par les médias et grands groupes agro-alimentaires.

Vous le savez, le fructose, même celui issu d'un fruit entier, a tendance à nous faire grossir car il est stocké au lieu d'être utilisé tout de suite comme les autres sucres. C'est ce principe que beaucoup de scientifiques mettent en exergue pour affirmer que le fructose en général n'est pas bon pour la santé. Car qui dit stockage, dit obésité, diabète de type 2, etc... Donc, méfiance, c'est d'une logique imperturbable !

Seulement voilà, parle-t-on de la même chose ? Les scientifiques ne parlent que d'un seul élément, le fructose, et pas des fruits. Et lorsque les études sont faites, c'est avec du fructose et pas avec des fruits.

Un fruit, c'est un aliment complet, avec du fructose, c'est vrai, mais aussi des fibres qui ralentissent son assimilation, des vitamines, des minéraux, des antioxydants, un aliment complet que l'organisme reconnait bien, car l'homme a toujours consommé des fruits.

Le fructose que l'on nous fait avaler par kilos, est un aliment qui est extrait du fruit certes, mais raffiné, concentré, comme dans le sirop de maïs. Et c'est ainsi que des rats nourris avec ce genre de fructose se retrouvent obèses et qu'on accuse le fructose de ne pas être bon pour la santé.

La concentration en fructose frise les 10% selon les fruits, très enveloppé de surcroît dans un contexte naturel, alors que le fructose que l'on utilise dans les produits manufacturés se retrouve pur, dans des concentrations de 40, 50 ou même jusqu'à 65%.

Pourquoi alors les utilise-t-on ? Et bien je suppose que vous avez déjà deviné, c'est moins cher, un pouvoir sucrant encore supérieur, et comme le sucre rend accro au sucre, la consommation augmente de plus en plus, la panacée pour en tirer de gros bénéfices. Pas pour notre santé ça aussi, je pense que vous l'avez compris. Conséquence, perturbations endocriniennes, prise de poids, (une véritable épidémie), problème de sensibilité à l'insuline, augmentation du syndrome métabolique, et hyperglycémie, diabète de type 2, etc....

Et pourtant c'est du fructose, à la différence près que l'un, le sucre d'un vrai fruit est alcalinisant alors que l'autre, le nouveau-né du génie de l'homme, est acidifiant et provoque la fuite du calcium, entre autres. Lorsque vous mangez un fruit, le corps utilise les sucres simples directement (fructose et glucose) pour son fonctionnement. Mais si c'est le fructose du sirop de maïs par exemple, ce sucre est raffiné, dépourvu de fibres, et d'autres nutriments, il entre très vite dans le sang et provoque une forte sécrétion d'insuline en réponse à la glycémie qui s'élève. Donc, il est injuste d'incriminer le fructose des fruits alors que c'est le fructose brut, crée dans le but de nous faire consommer afin d'obtenir de grands profits, qui est en cause. Sous cette forme ce n'est plus un aliment correct. Lui, c'est un ennemi, un véritable fléau, et il faut le fuir comme la peste, mais ce n'est pas facile, vous allez le voir.

L'autre jour, je me suis penché sur les produits de supermarché indiquant sans sucres ajoutés. Chouette, voilà enfin des aliments sains. Mais je suis un maniaque du sucre, je me méfie. Je retourne l'aliment en question, (une compote) et je lis au dos, glucides 18grs. Tiens, tiens ! il n'y a pas de sucre et il y a 18grs de glucides, un miracle ? C'est quoi ces glucides ? Et oui, voilà la tromperie, c'est ce que nos amis de l'agro-alimentaire appellent "zéro sucre, rien que le sucre du fruit". En fait s'il n'y avait que le sucre du fruit utilisé pour remplir ce petit pot, cela nous paraîtrait bien fade. Alors pour flatter nos papilles, on a ajouté du sucre de maïs pour arriver jusqu'à 65% de fructose (le sucre du fruit, mais pas du fruit qui est dans le pot, il n'y en aurait jamais assez). Ils n'ont pas menti, rien que le sucre de fruits. Voilà comment il vaudrait encore mieux du sucre normal, du saccharose, que ce produit "sans sucre" qui est devenu toxique pour la ligne et pour la santé.

Votre santé ? Ça n'est pas leur problème, chacun sa m...., eux ils vendent et ils n'ont pas menti, il n'y a que du sucre de fruit, pas de saccharose. Résultat : obésité, graisse abdominale (la plus méchante), hausse de la tension artérielle, troubles hormonaux, insuline en particulier, cholestérol (HDL), puis syndrome métabolique, diabète, accidents cardio-vasculaires, maladie d'Alzheimer, etc...

Nous vivons dans une société qui ne pense qu'au profit, et là ils ont trouvé un filon extraordinaire. Un prix très attractif, un pouvoir sucrant supérieur au saccharose classique, un produit qui est addictif, plus on en mange et plus on en a envie, irrésistible ! Et le mot même "fructose" fait penser à un beau fruit, c'est naturel, c'est alléchant, ce doit être un produit "santé". De sorte que nos goûts ont changé, on a de plus en plus besoin de goût sucré, ces messieurs ont su créer des besoins. On trouve du fructose ajouté dans de nombreux produits aussi bizarre que les potages et tous les plats préparés, même s'il n'y a aucune raison d'en trouver là. Pourquoi ? Le fructose serait encore plus addictif que le saccharose.

Aux Etats-Unis, on parle de 25 kilos de fructose par an et par habitant. Heureusement en France nous n'en sommes qu'à O,5 kilo par an et par habitant. Mais à la télévision on a déjà pu remarquer que les formes des américains devenaient de plus en plus arrondies, et là-bas, le diabète est une véritable épidémie. A savoir, l'index glycémique du sirop de maïs est de 115 alors que celui du glucose, la référence, est de 100. Une étude récente américaine est catégorique : "Il existe un énorme corpus de preuves scientifiques, de données d'observation et de résultats d'essais cliniques qui suggèrent que le fructose ajouté - même par rapport à d'autres sucres - est le principal moteur du développement du diabète et de ses conséquences".

Le diabète est une véritable épidémie mondiale. Il ne faut pas chercher loin, le coupable, c'est le fructose, mais pas les fruits. La concentration en fructose est très faible dans un fruit classique, et bien entouré d'éléments bénéfiques, alors qu'elle peut atteindre jusqu'à 65% dans le fructose concentré dans un sirop de maïs, par exemple. Aux Etat-Unis, les scientifiques précisent qu'environ 40% de la population (énorme) serait déjà insulino-résistant et ils considèrent qu'à peu près autant développeront un véritable diabète.

Pour en terminer, je pense qu'un ou 2 fruits par jour ne sont en rien néfastes. Un fruit, c'est un aliment, un vrai. A nous de ne pas nous gaver de fruits, le fructose reste du fructose, ce n'est pas le meilleur des sucres. 1 abricot, c'est 1gr de fructose, mais une pomme c'est déjà 13gr et une datte 18gr. Fuyez le goût sucré. L'OMS suggère de faire descendre l'apport calorique total en-dessous de 10% et même la part de fructose à moins de 5%.

Donc je vous invite à bien lire les étiquettes. Il ne suffit pas de lire "sans sucres", regardez le type de sucres qui remplace, le taux de glucides. On cherche à nous tromper, restons vigilants.

Fernand Joubert

Tags : fructose, diabète, obésité, graisse abdominale, syndrome métabolique, maladie d'Alzheimer, diabète de type 2.

Commenter cet article

Irlandia 26/02/2016 12:54

Il me semblait avoir lu dans une revue distribuée par Biocoop que le sucre blanc de betterave était interdit en bio... Par contre la farine blanche oui il y en a, je fais très attention, bon je prends plus grand chose autre que légumes/fruits/viande/ noix...
Mais ces glucides ne seraient pas une estimation du sucre contenu dans les pommes?

Boisvert 26/02/2016 14:14

Faites une compote de pomme vous même et ne la sucrez pas vous verrez la différence.

Irlandia 26/02/2016 10:01

Bonjour Fernand,
Votre article me taraude... J'achète de la purée de fruits, plus pour mes enfants que moi :P, bio et je vois noté environ 12gr de glucide pour 100gr de purée? Donc il y aurait des sucres ajoutés cachés? Même en bio?

Boisvert 26/02/2016 11:15

Oh oui, dans le bio, on trouve de la farine blanche du sucre blanc et bien sûr du fructose. Il faut être vigilant

Sylvie 17/02/2016 11:32

Eh oui, et il faut en tenir compte dans l'état de cétose...

Merci Fernand et bonne journée...

Sylvie 17/02/2016 09:13

Bonjour,

Est-ce que le vin, et l'alcool en général, peut être considéré comme un sucre ? Merci.

Boisvert 17/02/2016 10:42

Bonjour Sylvie,
Le vin est issu du raisin, comment ne pas le considérer comme un sucre, bien sûr que dans le vin et l'alcool il y en a en général. Le vin environ 3g de glucides pour 100g. Un martini ou un muscat 14g pour 100g.Une bière 4,6g pour 100g. Vodka 0, whisky 0, une liqueur, 25g pour 100g.

Nicolas 14/02/2016 01:31

Perso, Je me congèle toujours mes petit fruit que je ramasse dans ma forêt pas très loin de chez moi, Je les emballe sous vide en portion de 150 grammes. Et je les mange cru chaque jours. Je suis toujours entre 1.1 et 2.8 Mmol. Que du bon :)