La CLE pour guérir

Publié le par boisvert

Ballade raquette
Ballade raquette

La maladie nous vient subitement, sans crier gare et lorsqu'elle est là nous sommes souvent désemparés, on ne sait plus quoi faire.

Les symptômes peuvent être n'importe quoi, du sol au plafond, tout peut réagir. Des maux de tête énormes, une inflammation avec douleur qui peut se situer n'importe où, des troubles digestifs, une maladie infectieuse avec fièvre. Mais aussi, on peut apprendre qu'une maladie métabolique nous a frappé, diabète, hypertension, trop de cholestérol, alors, POURQUOI ?

Ce qu'il ne faut pas faire, c'est foncer sur le symptôme pour le supprimer, comme le font nos médecins (c'est leur façon de concevoir les choses, c'est une médecine anti-symptomatique).

Nous devons concevoir la santé de façon holistique, globale. Puisque tout est lié, nous n'allons pas soigner la branche malade, mais l'arbre tout entier. Vous le savez vous qui suivez ce blog, la médecine moderne soigne la maladie, la naturopathie soigne le malade.

Pour soigner tout l'ensemble, il n'y a qu'un organe qui puisse faire cela, c'est celui qui est à l'origine de tout, de la santé comme de la maladie. Celui qui est aussi le centre de tri, de purification, d'assimilation, d'élimination. Celui, n'en doutons pas, par le biais duquel la maladie est entrée. C'est aussi par là que nous allons la faire sortir. Vous l'avez compris, nous parlons de l'intestin grêle, l'organe numéro 1.

Nous avons des organes nobles, le cerveau, le cœur, le foie, mais lui, le pauvre on ne l'a pas fait noble et pourtant, j'ose le dire, c'est l'organe le plus important de notre corps. Ce sont des centaines de maladies qui sont entrées par là et donc, par là aussi, vous pouvez guérir des centaines de maladies. Inutile donc de mettre un nom sur la maladie, de se concentrer sur la partie malade, c'est le malade qui va concentrer notre attention. Et la source des misères dans ce bel édifice, c'est à 99% dans l'intestin grêle que nous allons la trouver.

On n'a plus à se casser la tête à chercher pourquoi et comment la maladie est venue, on soigne l'intestin grêle, et la maladie s'en va. Je sais que certains vont crier au fou, mais j'y suis habitué depuis le temps. Vous le remarquerez par vous-même, toutes les techniques qui "guérissent" ont cette particularité d'assainir ce milieu si important pour notre santé, l'intestin grêle.

Vous pouvez utiliser le jeûne, bien connu, et certainement la technique la plus puissante pour retrouver la santé. On ne mange plus, et curieusement tout s'arrange, le milieu s'assainit, la trame se resserre, l'intestin grêle ne diffuse plus de la maladie mais de la santé. C'en est presque enfantin un raisonnement comme celui-là, et pourtant c'est la réalité. Quelle belle machine ! notre corps sait se guérir tout seul. C'est une technique millénaire, que même Jésus utilisait, et pourtant nos scientifiques ne le découvrent qu'aujourd'hui.

Mais il n'y a pas que le jeûne, on peut assainir ce milieu en mangeant, il suffit pour cela d'utiliser les combinaisons alimentaires.

Rappelez-vous le principe. Plus vous associez les aliments plus vous assimilez. Plus vous dissociez les aliments, plus vous éliminez.

En utilisant ce principe immuable, vous pouvez faire de la "santé" avec des aliments qui sont incompatibles pour nous, comme le blé par exemple. Nous le savons aujourd'hui, le blé n'est pas un aliment merveilleux pour nous et pourtant les partisans de la macrobiotique, dont j'ai fait parti, soignent toutes les maladies en ne mangeant pratiquement que des céréales. Ils ont dissocié, l'élimination est parfaite, pas de putréfaction, l'intestin est assaini, désodorisé, la santé revient, tous les symptômes désagréables disparaissent. Mais vous avez peut-être remarqué que j'ai écrit santé entre guillemets parce que c'est une santé à court terme et donc ce n'est pas celle-là qui nous intéresse.

Heureusement, on peut utiliser d'autres aliments que les céréales. Tous les fruits et tous les légumes peuvent servir de base à une monodiète (un seul aliment). Mais là encore, on ne peut vivre indéfiniment avec un seul aliment, on serait vite carencé. Comme le jeûne, les monodiètes ne peuvent être utilisés que pendant un certain temps, manger est un besoin dont nous ne pouvons nous soustraire, il nous manquerait rapidement les éléments bâtisseurs.

A la lumière des dernières avancées en matière de diététique nous nous sommes aperçus que le fait d'éliminer les céréales améliorait instantanément tous les problèmes digestifs. Là encore on a accusé certains autres aliments, alors qu'en éliminant les céréales que notre génome ne reconnait pas, il n'y avait plus de problèmes de combinaisons défectueuses. C'est le principe du régime cétogène, ou paléo. Plus de flatulences, de ballonnements, donc de putréfaction, le milieu est assaini et la santé peut à nouveau être diffusé partout.

Là encore, on a utilisé l'assainissement de l'intestin grêle pour éliminer les maladies. C'est le point de départ de tout. Ici, on tri, on désinfecte, on élimine les toxines, on garde les nutriments indispensables, les vitamines, les minéraux, les acides aminés, et on rejette tout ce qui ne nous sert pas ou qui pourrait nous nuire. Mais on veille également à faire vivre en bonne intelligence tout un petit peuple de bactéries, champignons, levures, et ce n'est pas toujours simple. Certains, si nous ne mangeons pas correctement, (trop de glucides par exemple) ont une tendance maladive à proliférer, comme les candida albicans, par exemple. Mais c'est ici aussi que la plus grande partie de notre système immunitaire a son siège, c'est le poste de commandement. Vous le savez, notre corps sait se défendre tout seul, il est constamment sur le pied de guerre.

Maladies graves, mais aussi petites misères, maladies mentales, dépression, mauvaise humeur, angoisses, ne cherchez pas plus loin, soignez votre intestin grêle, veillez à la santé de ce grand peuple qui vit dans ce milieu si important. Vous le savez également, nous avons là, un deuxième cerveau, aussi important que celui qu'on a gratifié de noble. Ici on est humble, et on est travailleur. Ce deuxième cerveau qu'on a appelé cerveau entérique est un besogneux, il produit des enzymes, des vitamines, des hormones, des neurotransmetteurs. 95% de la sérotonine est fabriqué ici, donc, si nous sommes heureux, c'est grâce à notre intestin grêle.

D'ailleurs pour soigner toutes les maladies neurologiques, il faut aussi soigner l'intestin grêle. Pour toutes les maladies, où qu'elles soient, penchez vous sur l'état de votre intestin grêle. Le nom de la maladie n'est pas très important, si votre intestin grêle est en bon état, aucune maladie ne peut vous toucher.

Si vous vous êtes laissé gagner par la maladie, c'est restriction alimentaire, jeûne, monodiète, alimentation crue, réensemencement à l'aide de probiotiques éventuellement, pour aider la flore à se reconstituer si elle a souffert. Les aliments fermentés sont riches en probiotiques, c'est le moment d'y penser. La santé de votre intestin grêle c'est tout simplement votre santé.

fernand Joubert

Tags : intestin grêle, système immunitaire, sérotonine, probiotiques, jeûne, macrobiotique, monodiètes, alimentation crue, régime cétogène, paléo, candida albicans.

Commenter cet article

Pat 25/05/2016 17:08

Bonjour,
je jeune de 21h à 12h/13h le lendemain avec prise d'un café "Cétogène" (crème fraîche et huile de coco). Je suis tellement en forme que je n'arrive pas à m'endormir avant 1h du matin. Est-ce la mise en route du jeune et des recettes Cétogène?
Les recettes Cétogène sont délicieuses (cake et courgettes au gratin).
Après lecture de votre blog, je me suis tournée depuis peu vers le cétogène à cause des crises de diverticules qui ne passaient pas.
J'espère que cette nouvelle alimentation va résoudre mon problème.
Je pratique depuis quelques années les BD avec les poches de gel. Je ne peux plus m'en passer. Ca ne résout pas tous les problèmes mais ça aide beaucoup!!
Merci pour vos articles

Marie 30/03/2016 13:08

Bonjour,
j'aime beaucoup vos articles, je voulais vous dire que j'ai vu un super documentaire hier sur le Jeûne (une des clé pour guérir pour reprendre le thème de votre article) que je voulais vous faire partager et qui reprend beaucoup de sujets que vous avez traité sur votre blog :)

Le jeûne nouvelle thérapie ARTE Future

https://www.youtube.com/watch?v=IEsZE7Xh1i0

bonne journée !

Boisvert 30/03/2016 20:08

Bonjour Marie,
Je viens de visionner cette vidéo, elle est formidable. Les Russes sont moins attardés que nous en matière de santé naturelle. Mais vous avez aussi entendu que les labos ne risquent pas de financer ce genre d'études car cela leur enlèverait des parts de marché. En tous cas merci pour ce post enrichissant, surtout pour ceux qui pourraient encore douter. Douter que c'est vrai et que cela ne se sait pas. J'espère que beaucoup passeront par là et iront écouter et visionner cette vidéo. Merci encore !

Arnaud 20/03/2016 20:03

J'aime ces écrits, analyses et commentaires. Ils raisonnent en moi, avec joie, et je vous en remercie.
Toutefois, certaines affirmations telle que celle-ci "...Comme le jeûne, les monodiètes ne peuvent être utilisés que pendant un certain temps, manger est un besoin dont nous ne pouvons nous soustraire, il nous manquerait rapidement les éléments bâtisseurs." ...me semble pas réellement juste... pour ne pas dire totalement faux, -ce qui serait un peu péremptoire- ! Oui, mon affirmation peut vous faire rire, et c'est bien compréhensible, car, depuis toujours, nous avons la certitude que celui ou celle qui ne mange pas, ou plus, comme celle ou celui qui ne boit pas, va finir par mourir dans un laps de temps relativement court: en quelques jours, 4 à 6 voire plus si nous nous abstenons totalement de boire, et quelques mois concernant la nourriture. Et cela me semblait il y a encore quelques années, comme une évidence implacable, imparable... Donc riez, rions, c'est bon pour la santé !
...jusqu'au jour (15 janvier 2011) ou je suis "tombé" sur la BA -bande-annonce- d'un documentaire qui affirmait que, "sur Terre, depuis la nuit des temps, il existe des personnes qui vivent en parfaite santé, physique, psychique, morale, émotionnelle, spirituelle...", et qui ne mangent pas! Là, du tac-au-tac, je me suis dit qu'il y a sur le net, des aberrations, des énormités comme il y en a sur beaucoup de sujets. Puis je me suis dit, que s'il y avait, que si l'Homme avait réellement la capacité de vivre sans avoir besoin d'ingérer de la nourriture physique, qu'elle soit solide ou liquide... alors il y avait, à la surface du globe, une fabuleuse omerta, savamment, subtilement et efficacement distillée, car moi qui suis un peu fouineur, je n'avais jamais entendu parlé de cela (hormis quelques sages, quelques illuminés dans le passé notamment, en Inde -type sādhu-, ou partout ailleurs, sous couvert religieux, comme certains Saints ou d'autres encore...)
Bref, bobards, manipulations, farce..., cette bande-annonce posait un sacré pavé -sans jeux-de-mots !- dans la marre. Du coup, je me suis mis à taper sur l'ordi, des mots clefs que je ne connaissais même pas, type "prana, respirianisme, nourriture pranique..." et là je suis -re-tombé des nues, avec une "tripoté" de témoignages, issue des 4 coins du monde, de techniques diverses, affirmant cette énormité, celle que nous pourrions vivre sur terre sans avoir à manger !
Si cette affirmation est véridique, si ce possible existe, il change radicalement la donne du sens que l'on peut donner à la Vie, à la santé (...), et ouvre la voix à un nouveau paradigme... qui pourrait permettre à l'humanité, actuellement bien engoncée dans un modèle à bout de souffle, ...de sortir la tête du sable, pour rester polit. Pour les curieuses et les curieux, je vous laisse le soin de faire votre propre opinion en tapant de nouveaux mots dans votre moteur de recherche. (Google en est un, beaucoup en sont directement liés, optez pour des moteurs alternatifs, qui permetteront de financer un autre monde...) Le documentaire en question s'intitule "Lumière", de Peter Arthur Straubinger. Révolutionnaires révélations. Nous ne sommes ni moutons, ni autruches, mais peut-être bien des déesses et des dieux en puissance. Certain disent que nous n'utilisons que 5, 8, 10% des nos capacités. Sous-entendu que 90, voire 95% de celles-ci sont... en veille ? Et nous ne nous posons pas plus de questions? Il y a comme un vent dAmour qui souffle en ce début de siècle, même si le monde politico-scientifico-médiatique nous montre le contraire. Usons de notre libre-arbitre. Vivons. Évoluons. Vive la Vie, assurément.
Arnaud

Boisvert 21/03/2016 05:45

Bonjour Arnaud,
Oui, je connais tout cela mais vous avouerez quand même que nous sommes là dans l'irrationnel. Moi aussi j'ai été interpelé par ces hommes et ces femmes qui ont vécu longtemps sans manger. Comme vous le dites ils avaient sans doute accès à une force que le commun des mortels n'arrive pas à utiliser. Peut-être aussi ces fameux 90% que nous ne savons pas utiliser. Personnellement j'ai jeûné 21 jours maximum mais j'ai fait jeûner jusqu'à 50 jours, des gens tout à fait ordinaire. Mais ils maigrissaient tous et aucun ne pouvait entrer dans le cas de ces gens qui arrivaient à vivre vraiment sans aucune nourriture. Ce sont des gens hors norme. Des ascètes et des saints, pas le genre de personne que l'on rencontre au coin de la rue. Donc, en l'état, je crois que nous sommes bien obligés d'en conclure que, pour vivre, il nous faut manger, nous les pauvres qui n'utilisons que 10% de la puissance de notre cerveau.
Merci pour ce post très intéressant qui nous rappelle que nous sommes tous des ignares et qu'il nous faut rester humble, nous ne voyons peut-être que le 1% de ce que ce monde renferme de merveilles.
Bonne journée !

Michel, BIO NOW PROJECTS 19/03/2016 21:42

Super !

Merci cher Fernand pour ces éléments vitaux pour survivre !

Je les partage avec joie, partout où je peux.

Bonne continuation !

michel 19/03/2016 20:19

Bonsoir
Comme d'habitude un article intéressant, il est vrai que c'est un organe important, en ce qui concerne le jeûne c'est très efficace, des essais cliniques ont été réalisé bien avant la France, en Russie Allemagne et Etats unis, la France préfère les" médicaments" je jeune que 7 jours par an, un peu faible mais à chaque fois une grande forme après le jeune et j'en profite pour faire la cueillette d'orties et divers pour faire mes infusions du matin. En autre les grands publicitaires et autres nous ont dit que le petit déjeuné est important ???!!! après plusieurs lectures dans divers livres et internet, nous mangeons le soir vers 19h30 et nous couchons par la suite pour prendre un petit déjeuner entre 6h et 8 h, toute la nuit nous avons dormi sans aucune activité, je n'ai jamais mangé un petit déjeuné de ma vie et j'ai 69 ans (sauf avec mes parents jusqu'à 15 ans) la encore je jeûne de 20 h à midi le lendemain, aussi je pratique le nettoyage des intestins et du foie crée par Hulda Clarck et approuvé par le médecin Michel Dogna

Boisvert 20/03/2016 06:31

Bonjour Michel,
Il faut consommer. Le petit déjeuner c'est le repas le plus important de la journée. On nous le serine à longueur de journée. Heureusement encore que nous avons notre libre-arbitre. Moi non plus je ne déjeune jamais et tous les matins c'est sport, rando, marche nordique ou hier la photo, rando en raquettes. Et je ne ressens pas du tout la faim à 11h30 contrairement à tous ceux qui mangent le matin. Bonne route Michel !

Michel, BIO NOW PROJECTS 19/03/2016 21:45

Bonsoir cher Michel,

Merci pour votre excellent témoignage !

Le jeûne se révèle vraiment être la meilleure des méthode pour se soulager de quantités de maladies.