Les graisses saturées

Publié le par boisvert

"Aucun régime alimentaire n'éliminera jamais toutes les graisses du corps, car votre cerveau est fait de graisses. Sans cerveau, vous pourrez certes avoir l'air de bien aller, mais vous ne pourrez qu'être fonctionnaire". George Bernard Shaw (1856-1950).

C'est le dr Perlmutter qui donne cette citation de G.B. SHAW et j'avoue qu'elle est marrante.

Toutes les graisses saturées ou pas exercent une influence sur la santé qui peut être favorable ou défavorable.C'est vrai aussi bien sur les graisses mono-insaturées que sur les polyinsaturées.

L'huile d'olive, acide gras mono-insaturée appelée acide oléique, riche en oméga-9, reconnue comme bonne pour la santé puisqu'elle figure en bonne place dans le régime méditerranéen, ressemble étrangement à l'acide érucique, oméga-9, contenu dans le soja, qui serait d'après les études réalisées sur l'animal, toxique pour le cœur. Et pourtant la différence est minime entre les deux acides gras.

C'est pourquoi, dans l'étude d'une relation entre graisses alimentaires et santé, dire simplement qu'une huile est saturée, mono-insaturée ou polyinsaturée est une simplification excessive, trompeuse et source de confusion. Et ce d'autant plus qu'aucune des huiles alimentaires que nous utilisons n'est totalement saturée ou insaturée. Par exemple :

Huile d'olive : AG Saturés, 14 - AG mono-insaturés, 77 - AG poly-insaturés, 9.

Huile de colza : AG saturés, 6 - AG mono-insaturés 62 - AG poly-insaturés, 32.

Huile de lin : AG saturés, 9 - AG mono-insaturés 18 - AG poly-insaturés 73

Huile de noix de coco : AG saturés 92 - AG mono-insaturés 6 - AG poly-insaturés 2

Beurre : AG saturés 66 - AG mono-insaturés 30 - AG poly-insaturés 4

De plus les acides gras peuvent avoir des chaînes plus ou moins longues, à 4, 6, 8 atomes de carbone ou plus. Le beurre par exemple contient une chaîne à 4 carbones, les viandes et le poisson sont à 14 et plus d'atomes de carbone et la graisse de bœuf a une chaîne 18 carbones.

Entre 14 et 24 ce sont des AG à longue chaîne, entre 6 et 12 atomes de carbone, ce sont les AG à chaîne moyenne, et moins de 6 atomes de carbone ce sont les AG à courte chaîne.

Plus l'acide gras est saturé et long, plus il est solide à température ambiante et plus son point de fusion est élevé (huile de coco, par exemple).

Les tissus animaux, y compris le corps humain, sont principalement constitués de triglycérides d'acides gras à longue chaîne. En s'oxydant facilement ces AG peuvent être à l'origine de maladie chronique comme l'athérosclérose.

Les AG à chaîne courte se retrouvent dans le lait, le beurre, les fromages, et les AG à chaîne moyenne dans l'huile de noix de coco et un peu dans le beurre. L'originalité de l'huile de noix de coco c'est qu'elle est insensible à l'oxydation et elle a donc un rôle protecteur. Une huile végétale s'oxyde très vite lorsqu'elle est exposée à l'oxygène, c'est à dire dès sa fabrication en usine où certaines sont même chauffées pour l'extraction. N'utiliser donc que les huiles extraites par simple pression à froid et dans des emballages sombres. La cuisson accélère le processus d'oxydation des AG poly-insaturés, de sorte que l'huile est encore plus oxydée et donc encore plus malsaine. Ce qu'il faut donc éviter en priorité, c'est l'oxydation, sous toutes ses formes.

Le net avantage des graisses saturées sur les graisses insaturées (mono et poly-insaturées) est qu'elles sont stables à l'oxydation et ne produisent pas de radicaux libres comme le font les graisses insaturées.

Les AG à chaîne moyenne qui composent les 2/3 de l'huile de noix de coco ne se comportent pas du tout de la même façon que les AG à longue chaîne que l'on trouve en grande quantité dans la viande ou le lait. Ces AG de l'huile de noix de coco sont très vite métabolisés et apportent rapidement de l'énergie aux cellules sous forme de corps cétoniques. Ils n'entrent pas non plus dans le cycle du cholestérol, ne sont pas stockés et ne contribuent donc pas à l'obésité. Ces TCM de l'huile de noix de coco sont même utilisés dans des formules de lait maternisé pour des bébés prématurés. L'huile de coco contient une quantité significative d'acide laurique comme le lait maternel naturel.

Certains athlètes utilisent les AG à chaîne moyenne pour réduire et contrôler leur poids et augmenter leurs performances physiques.

Le dr Perlmutter n'hésite pas à dire que ses patients qui ont remplacé les glucides par des graisses ont pu mettre fin à leurs troubles : dépression, fatigue chronique, diabète de type 2, comportement compulsif et nombre de pathologies neurologiques, en passant par l'encéphalopathie et les troubles bipolaires.

Consommer trop de glucides, peut être aussi dangereux pour la santé qu'une alimentation riche en gluten. Et surtout il ne faut pas bannir de votre assiette les graisses et le cholestérol, car sans eux, le cerveau ne peut pas fonctionner comme il se doit. Notre organisme est en bonne santé quand on lui fournit de "bonnes graisses", notamment du cholestérol, et, d'autre part, il est en bien meilleure santé que lorsqu'on lui donne des glucides, y compris des glucides sans gluten, complets et riches en fibres (dr Perlmutter).

Notre organisme ne tire pratiquement pas profit des glucides, par contre, il ne saurait vivre sans graisses. Les graisses (pas les glucides), sont le carburant préféré du métabolisme humain. N'oublions pas que pendant plus de 2 millions d'années les hommes n'ont connu que les graisses et très peu de glucides. Or, notre génome est le même que celui de nos ancêtres chasseurs cueilleurs. Pour le modifier et permettre une adaptation, il faut entre quarante et soixante-dix mille ans. Ce qui n'est pas le cas puisque l'avènement de l'agriculture ne date que de 10000 ans. Donc, les glucides ne sont définitivement pas pour nous, gluten ou pas gluten.

Et à partir du moment où les glucides ne sont plus présents il ne faut plus se préoccuper des lipides, l'organisme consommera les uns et les autres, c'est sa seule source de carburant. En fait, saturé ou non saturé, est un faux problème mieux vaut se focaliser sur oméga-6, inflammatoires et oméga-3 anti-inflammatoire, c'est une distinction beaucoup plus intéressante.

"L'hypothèse d'une relation entre l'alimentation et les maladies coronariennes, qui laisse entendre qu'un apport élevé en graisses ou en cholestérol favorise les pathologies cardiaques, a été maintes fois réfutée. Cependant, pour des questions de fierté, de profit, de préjudice, qui dépassent tout entendement, cette hypothèse est aujourd'hui encore exploitée par certains chercheurs, voire par des agences gouvernementales. On nous abuse par la plus grande arnaque du siècle en matière de santé" (dr Perlmutter).

Fernand Joubert

Sources: Ces glucides qui menacent notre cerveau du dr David Perlmutter

"Le guide de l'huile de coco de Daniel Sincholle

Tags : Huile de noix de coco, glucides, gluten, TCM, acide laurique, corps cétoniques, oxydation

Commenter cet article

Pat 28/05/2016 20:58

Bonjour,
j'utilise l'huile d'olive et de colza mélangées pour les crudités et l'huile de noix de coco pour la cuisson.
De septembre à avril, j'ajoute une ampoule de vitamine D dans mes 2 huiles (conseillée par un cardiologue!!

Boisvert 29/05/2016 06:06

Bonjour Pat,
C'est exactement comme cela qu'il faut procéder.

Roro 12/05/2016 01:37

Merci pour la rapidité de ta réponse
Oui je pense comme toi que ce médecin ignore les dernières avancées en diététique et c'est dommage car ce dossier est très lu
A bientôt
Roro

roro 10/05/2016 23:32

Bonsoir Fernand
Je pense que tu te portes bien!
Je viens à toi car je sis un peu perplexe et je voudrais bénéficier de tes conseils
J'ai lu et relu le dernier sujet du docteur Jean Paul Curtay dans dossier et nutrition sur l'obésité et un passage a retenu mon attention
je le cite :l'acide gras saturé est rigide et inoxydable ; or pour faire de l'énergie il faut oxyder les AG grâce à l'oxygène
Les AG de l'huile de palme et coco (objet de campagnes abusives)
Rigidifient les membranes des cellules
Ne peuvent que très difficilement fabriquer de l'énergie
Se déposent dans le tissu adipeux où ils restent inertes
Bloquent la production des AG oméga 3 à longue chaine antiinflammatoires et cardioprotecteurs..
Il faut les fuir au même titre que le gras trans
Que penses tu de tout cela?.
Bisou et à bientôt

Boisvert 11/05/2016 06:28

Oupss ! Ma réponse est partie avant la fin. Je disais que je suis toujours content de lire mon amie Roro. Ce sujet est très intéressant,
Je te fais une grosse bise,
Fernand

Boisvert 11/05/2016 06:26

Bonjour Roro,
En effet c'est très curieux que ce docteur mette l'huile de noix de coco au même rang que les les gras trans. Ce qui se passe à l'intérieur de notre corps n'est pas facile à observer, mais je pense que ce docteur est encore en retrait des plus intéressantes découvertes de nos scientifiques. C'est vrai que dans une alimentation glucidique, le corps et plus particulièrement nos cellules et mitochondries fonctionnent avec le glucose et toutes les graisses et en particulier les graisses saturées se déposent dans nos vaisseaux parce qu'elles ne sont pas utilisées. Et dans ce contexte il faut fuir toutes les graisses saturées. Mais nous avons dépassés ce stade et fonctionnons en légère cétose (régime cétogène ou paléo) de sorte que nos cellules utilisent les graisses comme carburant et dans ce contexte, la graisse de coco, est une huile merveilleuse capable entre autre de nourrir les cellules cérébrales des malades d'Alzheimer (Mary Newport), ce qui ne serait pas possible si les affirmations de ce docteur était vraies et avérées. Je pense que ce cher docteur est un peu retardataire en matière de diététique. Ou alors il aurait dû faire le distingo entre les deux façons de fonctionner de nos cellules et mitochondries. Il ne mentionne qu'une façon de présenter le problème, cela va induire les gens en erreur. C'est très regrettable.
Mais moi je suis toujours content de lire mon a

roro 15/03/2016 19:15

Merci pour ta réponse
Je te disais donc que j'ai à nouveau revu mon régime alimentaire et j'ai réintroduit un peu de volaille, des œufs e des sardines en conserves (en bocal de verre) et des petits poissons de chez nous
J'ai abandonné toutes les céréales avec et sans gluten ainsi que les légumineuses Je consomme de temps en temps une galette de manioc que je fabrique à la maison et très rarement un eu de sarrasin
Depuis j'ai maigri et ne pèse plus que 52 kgs au lieu de 63
Oui j'ai su pour Nadou et je dois t'avouer que j'ai beaucoup pleuré car elle devait venir passer quelques jours chez moi en Martinique
Jusqu'ici j'ai du mal à comprendre pourquoi elle n'a pas pu remonter la pente
Aurais tu quelques réponses?
Je te remercie et je te fais un big bisou

Boisvert 16/03/2016 06:48

Coucou Roro,
Oui j'ai tout compris pour Nadou lorsqu'elle est venue passer 2 jours à la maison. Elle avait emmené avec elle ses aliments, j'ai même trouvé cela très vexant. Après j'ai compris, elle était végétalienne pure et dure. Je l'avais mis en garde contre autant de rigueur car je la trouvais dévitalisée, pâle. C'est peu de temps après qu'elle m'a avertie et elle m'a envoyé une photo de son sein. C'était affreux, une nécrose horrible à voir. Je lui ai retourné illico des reproches, comment elle avait pu se laisser gagner par un cancer pareil sans réagir et sans agir efficacement. A ce stade il fallait même opérer, elle l'avait trop laisser gagner du terrain. Après, plus de réponse, alors je suis allé sur internet et j'ai su. Elle était décédée une vingtaine de jours après m'avoir envoyé ces photos.
Je suis très content que tu aies changé de diététique, ne fais pas les mêmes bêtises. Même son mari lui disait, mais elle était persuadée d'être sur le bon chemin. Elle ne pouvait plus remonter la pente. Ca m'a fait un choc quand j'ai appris son décès. Du coup j'ai écrit cet article :
http://santenature.over-blog.com/2016/01/vegetalisme.html
Je te fais un gros bisou, soignes toi bien,
Fernand

Boisvert 14/03/2016 20:12

Oh Roro,
Je n'avais pas vu passer ton post. Je suis content de te lire à nouveau. J'espère que tu vas bien. Je suppose que tu es au courant concernant Nadou.
Au sujet de la banane, c'est trop glucidique pour devenir un aliment de base. On peut en manger mais elle fera monter ta glycémie et ce n'est pas le but, c'est au contraire, ce que nous devons faire baisser au maximum. A la fin d'un repas éventuellement.
Grosse bise
Fernand