Facteurs de rajeunissement

Publié le par boisvert

C'est inéluctable, nous vieillissons tous, et les naturopathes comme les autres. Pour ne citer qu'un exemple, une prostate qui pèse 30grs à 20 ans pèse au-delà de 70 ans quelque chose comme 300grs, dix fois plus. Et je ne parle ici que de vieillissement, mais il y a aussi l'inflammation, qui va forcément se greffer dessus à cause de la gêne occasionnée. Et je parle de la prostate parce que je suis concerné, mais c'est à tous les niveaux pareil, tous les organes vieillissent et il faut se battre pour ralentir ce processus.

Pourquoi ? Stress oxydant, radicaux libres, déclin hormonal, sédentarité, suralimentation, c'est un peu tout à la fois. Les laboratoires se sont jetés sur ce marché qui ne tarira jamais, nous refusons la vieillesse. Comme dit la maxime, "nous désirons tous vivre vieux, mais refusons de l'être". Les médicaments anti-âge fleurissent, mais est-ce bien la solution ? Nous allons essayer de voir ce qui peut effectivement aider à ralentir ce phénomène.

- En premier lieu, nous trouvons la restriction alimentaire, et là je ne me mouille pas trop, ce sont des milliers d'études qui le prouvent. D'abord les rats de laboratoire qui demeurent plus longtemps en vie et en meilleure santé (jusqu'à 40% de plus de vie), et puis les expériences humaines comme celle de Cornaro, condamné à 30 ans et qui a vécu jusqu'à 102 ans.

Cette restriction alimentaire peut se pratiquer de différentes manières. Bien sûr, ce sera d'abord le jeûne complet, le meilleur de tous les remèdes. Ne pouvant jeûner tout le temps, il sera gardé pour les périodes de maladies. Il faut le savoir, non seulement il guérit, mais c'est le facteur de rajeunissement numéro 1.

Et dans le domaine de la restriction alimentaire, il va falloir mimer les effets du jeûne pour bénéficier de ce principe rajeunissant. Plus on va se rapprocher du jeûne complet et plus les effets seront nets et visibles. Et là, nous avons, la méthode du dr Gernez, une petite cure d'un mois avec un seul repas par jour (cure anticancer), nous trouvons aussi le jeûne intermittent (2 repas au lieu de 3 par jour), les monodiètes, (1 seul aliment aux repas pendant 1 ou plusieurs jours). On peut aussi programmer un jour de jeûne complet par semaine, ce qui peut être assimilé à un jeûne intermittent. Tous les moyens sont bons. Le principe est immuable, moins on mange, plus on se rapproche du jeûne complet, et plus ce sera efficace, pour guérir, et pour ce qui nous intéresse aujourd'hui, freiner le vieillissement. Ce sera donc pour moi le facteur essentiel et notre arme numéro 1 dans cette lutte de tous les jours.

Nous avons d'autres pièges à éviter, surtout dans le domaine de l'alimentation.

Un facteur de vieillissement accéléré, c'est ce processus dont on parle beaucoup, la glycation. Qu'est-ce qui provoque ces produits de glycation ? Pour ma part, je mettrai en premier, le sucre sous toutes ses formes, sucres rapides, sucres lents, sucres naturels ou synthétiques, les céréales, tous ces édulcorants que nos ancêtres n'ont jamais connus, il faut les fuir comme la peste. Une glycémie élevée entraîne beaucoup de complications physiologiques, le diabète bien sûr, qui est déjà un véritable fléau de nos jours, mais aussi des effets néfastes sur la circulation, sur nos vaisseaux, petits et gros, et donc sur nos organes nobles comme le cerveau, le coeur, les reins, le foie, et également sur nos sécrétions hormonales. Les hormones pour ne citer qu'elles, sont vitalité, tonus, sexualité, et vie ; c'est le déclin à tous les niveaux lorsqu'elles se raréfient. Elles sont le témoignage visible de cette jeunesse qui fout le camp, donc veillons à nos glandes endocrines, et pour cela, fuyons le sucre. Nous avons étudié les mitochondries et la vie de nos cellules, et là encore le poison, c'est le glucose sous toutes ses formes. Une surconsommation de sucre favorise le vieillissement de toutes nos cellules.

Ce sucre favorise les produits de glycation avancée (AGE), qui durcissent nos artères (athérosclérose), entraînant ainsi des troubles cardiaques et cérébraux. C'est partout que ces effets délétères se manifestent ; sur le foie, les reins, les yeux, la peau (témoin de l'état de vieillissement visible par les rides), les articulations qui se déforment, les muscles qui sont de moins en moins souples, etc.... Rappelez-vous, les viandes au barbecue qui provoquent des produits de glycation, vous apportent une toxicité égale à la fumée de 1000 cigarettes. Voilà une autre source, les cuissons à très haute température. L'accumulation de ces AGE produit invariablement des inflammations, à l'origine de toutes nos maladies, cardiaques, auto-immunes, cancer, ...

Eliminons tous ces sucres, glucose, saccharose, fructose, lactose, aucun n'est bon. Les régimes cétogène et paléo qui ont vu le jour il y a peu, ont pris en compte ce phénomène et il serait bon que nous nous y raccrochions tous car c'est le simple bon sens. Notre santé commence dans l'intestin grêle, ne provoquons pas de fermentations excessives ni d'inflammation, car à partir de cet organe clé, c'est tout l'arbre qui va être contaminé. Tous ces aliments sont inflammatoires.

Je sais que c'est difficile d'éliminer totalement le sucre et le goût pour le sucré en général, nous sommes devenus accros, et moi le premier, c'est un combat de tous les jours. On a une sensation de récompense, de bonnes choses, mais c'est un ennemi sournois qui nous veut beaucoup de mal et qui nous fait vieillir avant l'heure.

Nous avons en nous une formidable alternative pour remplacer le glucose, les corps cétoniques. Nos ancêtres usaient et abusaient de cette faculté qui leur était offerte. Le jeûne c'était plus souvent qu'ils l'auraient voulu, je suppose, aussi, l'état de cétose était un état normal, pas un état de substitution pour faire face à la maladie. Ils avaient moins de glucose ou même pas du tout, donc leur organisme a fonctionné avec les corps cétoniques pendant des millions d'années. Ce que depuis 10000 ans nous avons oublié. Nous découvrons que nous avons à notre disposition un corps cétonique comme le bêta-hydroxybutyrate qui est une super source d'énergie bien plus efficace, et fournissant beaucoup plus d'ATP que le glucose. De plus il protège les neurones au lieu de les entretenir dans un état permanent de stress comme le glucose. Pensez à l'huile de noix de coco qui est un précurseur de ce bêta-hydroxybutyrate.

La question de certains au sujet de l'alimentation idéale de nos mitochondries est normale. Si on nourrit correctement nos mitochondries, c'est non seulement la santé qui revient mais c'est aussi la jeunesse qui s'éternise. Lorsque nous utilisons des corps cétoniques en lieu et place du glucose, nous protégeons nos mitochondries, le processus de mort cellulaire est amoindri, et la réplication mitochondriale est au contraire, activée. Plus de mitochondries, cela équivaut à un cerveau plus performant, à un corps tout simplement plus dynamique, et un organisme qui ne meurt pas mais au contraire prospère et est dynamique.

Tous les avantages du jeûne, peuvent être procurés par une diète cétogène, un jeûne que l'on peut faire tous les jours, en travaillant. Tous nos organes travaillent mieux avec les corps cétoniques qu'avec le glucose comme source d'énergie. Voilà une formidable façon d'éloigner la vieillesse.

Je pourrais vous citer certains compléments alimentaires bénéfiques pour activer des effets anti-vieillissement comme le resvératrol, le DHA, le curcuma, les probiotiques, l'acide alpha-lipoïque, la vitamine D, mais aucun ne vaut ce que vous mangez tous les jours. C'est votre assiette qui est le meilleur anti-âge. Mangez peu, jeûnez de temps en temps, même un repas ou 2 en moins, c'est très bénéfique, et mangez bien, voilà ma recette pour bien vieillir.

Fernand Joubert

Mots clés : corps cétoniques, cétogène, paléo, glycation, vieillissement, jeûne intermittent, Gernez, monodiètes, restriction alimentaire.

Commenter cet article

France 12/05/2016 05:38

Bonjour Fernand, je vous suivais il y a quelques temps et je suis très surprise de voir à quel point vous avez viré de bord ! Vous qui parliez de riez complet, etc. Qu'est-ce-qui vous a fait changé ? Y a-til un article sur votre blog qui permette de comprendre ce cheminement ? J'ai aussi appris la mort de Nadou avec qui j'ai eu quelques discussions. J'en suis navrée et me demande comment une naturopathe aussi au fait des choses a pu se laisser obnubiler ainsi. Je suis très triste et aussi très décontenancée par ce que je lis. Merci tout de même d'être toujours au rendez-vous et fidèle à vous-même et à votre probité. Salutations.

Boisvert 19/05/2016 07:41

Bonjour France,
Et oui, la recherche évolue et découvre plein de choses, il nous faut nous aussi évoluer. Les céréales, à la lumière des dernières découvertes scientifiques, ne sont plus en odeur de sainteté. Et cela peut expliquer pourquoi le sans lait et sans gluten du dr Seignalet ne suffit pas (d'ailleurs il est DCD d'un cancer du pancréas, ce qui veut dire qu'il a eu des problèmes insuliniques dus aux glucides en général). Ce qui peut expliquer aussi la mort prématurée d'un partisan de la consommation de céréales comme Ohsawa. J'ai écrit un article qui donne en partie la justification de ce revirement : http://santenature.over-blog.com/2015/02/justifications-du-regime-cetogene.html
Quant à Nadou, cela a été un choc, mais elle aussi n'a pas voulu en démordre malgré mes avertissements, elle était végétalienne pure et dure et c'est d'ailleurs à la suite de son DC que j'ai écrit cet article : http://santenature.over-blog.com/2016/01/vegetalisme.html
Bonne continuation !

France 19/05/2016 06:59

Merci pour votre réponse. Je n'arrive pas à comprendre que l'on puisse avoir un cancer en étant végétalien. Elle était végétalienne pure et dure mais ne mangeait pas que des fruits et légumes, elle devait manger beaucoup de céréales alors et beaucoup de noix. Que des fruits et légumes c'est impossible sinon. Avez-vous des liens car je suis très étonnée et j'aurais aimé en savoir plus. Pour avoir un cancer, il faut consommer des protéines concentrées me dit une amie hygiéniste. Obligatoirement.

Boisvert 12/05/2016 07:04

Bonjour France,
Et oui j'ai viré de bord comme vous le dites comme la plupart des scientifiques. Les céréales avaient bonne presse et par ailleurs la macrobiotique de riz avait permi de nombreuses guérisons. C'était une monodiète et en tant que telle elle avait et a toujours un fort pouvoir thérapeutique. Ce que l'on ne savait pas à l'époque c'est que toutes les céréales abîment notre si précieuse muqueuse de l'intestin grêle et nous apportent des antinutriments et un fort pourcentage de glucides. Par exemple une galette de riz complet soufflé très prisé par les partisans de la macrobiotique ou du sans lait et sans gluten,a un Index glycémique supérieur à une tartine de pain complet, à une cuillère à soupe de sucre complet, à un snickers ou une banane. A l'heure où les scientifiques ont réhabilité les bonnes graisses pour le plus grand bonheur de nos cellules et de nos mitochondries, ce serait bête de s'accrocher à des erreurs. Je reconnais que mes plus anciens articles ne sont plus au goût du jour mais cela me ferait trop de travail de tout rectifier.
Au sujet de Nadou, il faut savoir qu'elle était une végétalienne pure et dure et je l'avais prévenu à plusieurs reprises. Elle était venue chez moi et j'avais pu me rendre compte à quel point elle était trop sectaire dans ce domaine. Elle était persuadée qu'elle pouvait venir à bout de son cancer, mais au stade où elle me l'a annoncé, c'était déjà trop tard, elle est décédée une vingtaine de jours plus tard. Elle m'avait envoyé des photos et c'était horrible au point que je lui avais même conseillé d'aller rapidement se faire enlever cette saleté mais c'était Nadou, je suppose qu'elle n'a rien fait. C'est à la suite de cette terrible nouvelle que j'avais écrit cet article : http://santenature.over-blog.com/2016/01/vegetalisme.html
Comme quoi il faut savoir changer son fusil d'épaule et savoir se remettre en question.
Bonne journée !

Almahadi 11/05/2016 18:36

Merci Fernand. on s'en tete seulement a bouffer si non meme celui qui mange doit savoir qu'il se fait du mal a un certain degree.
vos conseils sont remarquables et tres bien illustres. A bon entendeur salut!

Pierre 10/05/2016 08:19

Merci Fernand on ne se lasse pas de te lire et de te relire ! toujours très instructif et très utile !
@+

Pierre

Boisvert 11/05/2016 19:46

Merci Pierre et merci à tous, c'est gentil.

Michel 09/05/2016 08:37

Comme le chantait Jacques Brel : mourir, la belle affaire mais vieillir....!
Nous pouvons freiner, reculer, j'en suis convaincu et vos conseils sont supers mais le butoir est toujours là. Il faut du courage pour persévérer et reculer simplement le mur.....

Michel, BIO NOW PROJECTS 09/05/2016 14:03

Bonjour Michel,

Inéluctable, la vieillesse ?

Et si vous ouvrirez la Parole de Dieu, vous verriez qu'elles (la vieillesse) et la mort sont la conséquence de la désobéissance de nos premiers parents.

Aussi, soyez rassuré, vous y verrez la solution que notre Créateur a envisagée dès le départ. - Genèse 3:15 en est le départ.

Boisvert 09/05/2016 09:57

Bonjour Michel,
Il faut ajouter quand même qu'on éloigne le mur mais pendant ce temps on gagne des années de vie plus intense et bien meilleures.

BIO Now Projects 08/05/2016 18:44

Tres heureux de vos conclusions sur la place privilegiee a donner au jeune.

J'aimerais donner un avis non eclaire mais base sur la nature et sa formidable complexite.

Je ne comprends pas pourquoi vous incluez les sucres naturels des fruits et legumes dans votre requisitoire contre le sucre.

A mon idee, il serait imperatif de separer ces su res des sucres honteusement manipules par l'av idite et l'ignorance humaine.

Michel, BIO NOW PROJECTS 09/05/2016 14:10

Bonjour cher Monsieur Fernand Joubert,

Merci pour votre réponse.

Oui, le sucre semble réellement être une grande cause de recul de notre santé, je veux bien sûr l'entendre, mais, à la différence du sucre transformé par l'homme, le sucré, mis pas le Créateur dans notre alimentation, ne semble pas devoir être mis dans le même sac.

Même si la pollution et surtout les engrais chimiques, ainsi que les pesticides à répétition abiment indiscutablement la marchandise.

Boisvert 08/05/2016 20:25

Non, je suppose que vous avez bien compris que ce ne sont pas les mêmes sucres. Bien sûr qu'il vaut mieux privilégier les glucides des fruits et légumes, mais je crois que nous sommes tous contaminés par les glucides, et je pourrais même dire pollués par les glucides. Nous sommes tous devenus accros et ce sont ces glucides qui nous ont pourris la vie pendant longtemps. Il est temps de faire machine arrière. C'est dans ce but que les restreindre au maximum, quels qu'ils soient, c'est une question de bon sens. Et en cas de maladie c'est même impératif. Nos ancêtres n'avaient pas tous ces glucides à disposition et ce sont eux qui ont façonné notre génome donc... attention aux glucides, même les meilleurs, sinon vous ne serez pas en cétose, l'état thérapeutique qui a préservé nos ancêtres (à leur insu).