La graisse viscérale

Publié le par boisvert

De retour après une escapade en Corse.

De retour après une escapade en Corse.

"Plus vous êtes gros, plus votre cerveau est petit" dr Perlmutter.

C'est ce qu'affirme le dr Perlmutter, être gros peut vous faire perdre la tête, au sens propre comme au sens figuré.

Il cible principalement cette graisse viscérale qu'il dit être "un ennemi armé et dangereux". Il croyait au début que la graisse était, comme on le lui avait appris, une sorte de poubelle dans laquelle les graisses avaient été stockées. Il affirme aujourd'hui qu'en fait, c'était une grossière erreur. Les adipocytes ne se contentent pas de stocker les calories, ils jouent un rôle primordial sur le plan physiologique. Les graisses du corps constituent des organes endocriniens complexes et sophistiqués qui sont tout, sauf passifs. Ils ne sont pas actifs pour produire seulement de la chaleur. Cette graisse viscérale, c'est à dire la graisse qui enveloppe les organes internes - foie, reins, pancréas, cœur, intestins - est particulièrement active.

On peut déplorer la culotte de cheval, les bras flasques, les poignées d'amour, ou le large postérieur, mais la pire des graisses c'est bien celle qui est cachée autour de la ceinture, les grosses bedaines. Plus ce tour de taille est grand et plus les risques de développer une maladie, voire une maladie fatale, sont élevés.

Il est scientifiquement prouvé que la graisse viscérale est tout à fait capable de déclencher une réaction inflammatoire ou de produire des molécules qui perturbent le cours normal des hormones. Cette graisse viscérale abrite une multitude de globules blancs (leucocytes) aux propriétés inflammatoires. Les molécules hormonales et inflammatoires produites par la graisse viscérale vont directement se loger dans le foie qui réagit immédiatement en produisant des réactions inflammatoires et substances perturbant le système endocrinien.

Cette graisse abdominale est un ennemi armé et dangereux. Le nombre de maladies dues à un excès de graisse viscérale est impressionnant. C'est le syndrome métabolique et sa cohorte de dizaines de maladies, qui vient immédiatement à l'esprit, mais il ne faut pas oublier certains types de cancer, les maladies auto-immunes et toutes les affections cérébrales. (Rappelez-vous les relations permanentes entre les intestins et le cerveau).

Cet excès de graisse augmente la résistance à l'insuline et stimule la production de substances inflammatoires directement impliquées dans la dégénérescence cérébrale.

En 2005, des chercheurs ont étudié le rapport entre les troubles cérébraux et le tour de taille et les résultats sont surprenants et révélateurs : Plus le rapport tour de taille/hanches est élevé (autrement dit, plus le ventre est gros), plus l'hippocampe est petit. L'hippocampe est la zone cérébrale impliquée dans l'apprentissage et la mémoire. Il est scientifiquement prouvé que plus l'hippocampe est développé chez une personne, plus celle-ci a de mémoire. A contrario, plus son hippocampe rétrécit, moins la personne fait preuve de capacités de mémorisation. Plus le ratio taille/hanches est élevé, plus les risques d'AVC mineurs est important, ce qui se traduit par un déclin cognitif.

Lorsque le corps prend un kilo, le cerveau rétrécit, ahurissant ! Des neuroscientifiques de l'UCLA (Université de Californie, Los Angelès) et de l'Université de Pittsburgh ont mené conjointement une étude qui a porté sur 94 personnes âgées de 70 à 79 ans en parfaite santé. Cette étude a duré 5 ans et a permis de faire une découverte fondamentale : Le cerveau des personnes obèses - soit les hommes et femmes ayant un indice de masse corporelle, ou IMC, supérieur à 30 - semblait avoir 16 ans de plus que le cerveau des hommes et des femmes sans surcharge pondérale. Le cerveau des personnes en surpoids - IMC compris entre 25 et 30 - semblait avoir 8 ans de plus que celui des personnes sans surcharge pondérale.

Encore plus étonnant, chez ces personnes obèses, certaines zones du cerveau étaient plus petites en terme de volume (respectivement 8% et 4%), les plus touchées étant le lobe frontal et le lobe temporal, c'est à dire les zones impliquées notamment dans la prise de décision et le stockage des informations.(mémoire). On voit tout l'intérêt de ces recherches dans la perspective de la redoutable maladie d'Alzheimer. Surcharge pondérale, obésité et vieillissement sont intimement liés. Maux de tête, migraines chroniques sont également la conséquence logique de cet embonpoint.

Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que plus l'indice de masse corporelle est élevé, plus le risque de souffrir de démence est important. Pour la démence comme pour le diabète et les maladies cardio-vasculaires, la graisse abdominale est un facteur de risque important.

Fernand Joubert

Du livre du dr Perlmutter "Ces glucides qui menacent notre cerveau" Editions Marabout

Tags : Maladie d'Alzheimer, vieillissement, migraines déclin cognitif, mémoire, hippocampe, cancer, syndrome métabolique, maladies auto-immunes.

Commenter cet article

OOH Advertisement ERP 20/08/2016 07:29

Superb work , I have visited your site for the first time. Thank you very much for having such a informative blog!

Boisvert 20/08/2016 07:43

Thank you !

Boisvert 01/07/2016 10:42

Bonjour Pat,
Le pain complet, hélas je ne vois que lui pour vous perturber. C'est un poison pour l'intestin, comme toutes les céréales. Et il en faut très peu pour provoquer des troubles à celui qui en plus a les intestins très sensibles.

Pat 01/07/2016 09:10

Bonjour Fernand,

je reviens vers vous car à nouveau j'ai des douleurs intestinales côté gauche,la migraine et des nausées.
Hier soir, j'ai mangé des concombres à la crème fraiche et aux herbes, de la betterave rouge avec mayonnaise maison, des courgettes cuites vapeur, un œuf dur et un bout de pain complet.
J'ai pris un petit café sans crème après le repas du midi. Ce matin un bouillon de poule (cube Bio).

En attendant, votre réponse je vais éliminer les repas aujourd'hui.
Bonne journée et merci

Pat 28/06/2016 17:25

Bonjour Fernand,
ce n'est peut être pas l'endroit pour vous exposer mon problème mais je ne vois pas ou vous écrire!!!

J'ai fait une crise de diverticules vendredi dernier avec migraine et fatigue. J'ai eu une douleur coté gauche. La langue est blanche et pâteuse, le matin.
Je prends de l'argile verte avant les repas pour enrayer le problème. Je commence à être soulagée!!!

Le café ou café crème que je prends seul le matin et dans l'après midi, ne doit pas me convenir. Il doit irriter l'intestin tout comme l'alcool que je bois très rarement maintenant.
Qu'en pensez vous?

Vous précisez que pour les colites, il vaut mieux manger du solide en début de repas.
Merci pour votre réponse

Boisvert 28/06/2016 17:54

Bonjour Pat,
L'argile c'est très bien, mais pour tous les problèmes intestinaux, il est de la plus haute importance de supprimer les glucides, le gluten et les sucres au maximum. J'ai les intestins fragiles et le café n'est pas nuisible du tout. Attention aux laitages, cela rentre dans les aliments qui sont déconseillés pour l'intestin. Régime cétogène puis paléo, voilà la solution.

fleur14 27/06/2016 12:04

Bonjour Fernand,
Merci pour cette photo.
Ben, la Corse me tenterait bien aussi.
Concernant tes gâteaux : tu mélanges le tout et tu mets au four ? ou fais tu des petits tas comme pour des cookies et thermostat ? Merci.
J'essaie toujours de suivre tes conseils si judicieux, pas toujours aisé quand on a un traitement de fond.
A bientôt et merci encore pour tes articles.
Bises du sud Loire

Boisvert 27/06/2016 16:46

Bonjour Fleur14,
Pour mes gâteaux j'en fais une pâte et je n'en fais qu'un grand gâteau, que je découpe après selon les besoins. Alors on peut y mettre des pépites de chocolat noir mais aussi des fruits secs, comme raisins, abricots, pruneaux, cranberrys, ce n'est jamais le même gâteau, quelquefois des peaux d'orange bio, on peut tout imaginer. Les proportions peuvent être doublées pour une grande famille. Le four à 180° et il vaut mieux se fier à l’œil pour la durée de cuisson.
Pour la Corse, c'est vrai que nous avons trouvé cette région magnifique.