La SERRAPEPTASE

Publié le par boisvert

"Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever à chaque fois que nous tombons"

 

Pour soigner la maladie de Lyme, il a fallu que je recherche dans toutes les directions et forcément, j'ai fait quelques découvertes intéressantes. On en apprend à tout âge et j'ai l'impression que chaque jour qui passe m'apporte son lot de découvertes, toujours plus intéressantes les unes que les autres.

Aujourd'hui, je vais vous parler de la Serrapeptase. Elle a été découverte il y a seulement 30 ans. Le dr Hans NIEPER, médecin allemand, spécialiste de la médecine ortho moléculaire, a pensé que l'enzyme sécrétée par le ver à soie pour dissoudre son cocon, pourrait sans doute éliminer les cellules mortes de l'organisme.

Ce sont les bactéries (Serratiae 15) du ver à soie qui sécrètent la Serrapeptase. C'est donc cette enzyme qui permet au ver à soie, une fois métamorphosé en chrysalide, d'ouvrir une brèche dans le cocon par dissolution, presque instantanément, grâce précisément à la serrapeptase. Cette enzyme est très puissante, car il en faut très peu pour dissoudre le cocon et fabriquer ainsi une ouverture. Particularité très importante en ce qui nous concerne, cette enzyme ne s'attaque qu'aux tissus morts à l'exclusion totale des tissus vivants, sinon le ver à soie se dissoudrait lui-même.

Evidemment cette propriété de dissoudre tous les tissus morts a été mise à profit par nos scientifiques. Nous véhiculons en effet, une quantité invraisemblable de tissus qui n'ont rien à faire dans un corps en bonne santé, et qui sont pour la plupart, cause de maladies, comme nous allons le voir. La serrapeptase supprime d'abord l'inflammation et ensuite en éliminant tous les déchets qui encombrent notre organisme, elle permet au métabolisme d'être plus performant et aux organes de mieux fonctionner.

Sa propriété essentielle est de stopper toutes formes de douleur. On lui a découvert des propriétés anti-inflammatoires et une capacité ultra puissante à dissoudre les inflammations dans les tissus conjonctifs. Une quarantaine de recherches témoignent de fantastiques résultats.  Et la preuve que ce n'est pas un effet placebo, cela fonctionne aussi sur les animaux, chevaux, chats, chiens, pour solutionner l'arthrite de tous ces animaux domestiques, par exemple.

Ci-dessous, la liste des maladies pour lesquelles la serrapeptase a été utilisée avec succès :

Kystes, coliques néphrétiques, toutes douleurs de toutes origines, arthrite, fibromyalgie, rhumatismes, traumatismes sportifs, œdèmes (bien sûr), inflammations de toutes sortes, acné, sinusite, coryza, rhinite,  angine, asthme, cystites, hémorroïdes, migraines, emphysème, bronchite, problèmes O.R.L., colites, tendinites, bursites, engorgement des seins, hypertrophie de la prostate, athérosclérose, varices, ulcères,  cholestérol, maladie de Lyme, acné, sclérose en plaques, convalescence, système immunitaire défaillant, maux de gorge, etc...

Bonne nouvelle, aucun effet secondaire, ça change. On peut en donner à tout le monde, du malade, à la femme enceinte ou qui allaite. La seule restriction, c'est qu'il faut impérativement que la gélule soit gastro-résistante sinon les acides de l'estomac détruiraient ces précieuses enzymes. En cas d'inflammation aigue, on peut débuter le traitement par 12 gélules, toujours en dehors des repas. Moitié moins par la suite.

Son action se résume à :

- Réduire l'exsudation

- Inhiber la libération des médiateurs inflammatoires, Efficace dans un large éventail de maladies inflammatoires, en particulier dans le traitement des traumatismes induits par l'œdème. Elle a des propriétés anti-inflammatoires similaires à celles des salicylates, de l'ibuprofène et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). A été utilisée avec succès pour traiter des maladies infectieuses de l'oreille, du nez et de la gorge. Réduction de la douleur et donc alternative aux AINS.

- Fragmenter les agrégats de fibrinose, caillots sanguins, kystes, tissus morts, calcifications, plaque d'athérome, favorisant ainsi le drainage des tissus malades et leur réparation. Les examens Doppler ont montré, après un an de traitement, une excellente amélioration de la circulation sanguine dans les artères carotide.

Pour ma part, la particularité qui m'intéressait beaucoup, c'est que les bactéries qui ont envahi mon organisme à la suite de la morsure d'une tique se protègent en se cachant derrière un biofilm, hors d'atteinte de notre système immunitaire ou d'une attaque par le biais des antibiotiques. Aucun agent antimicrobien  est efficace dans ces conditions. La seule condition, dissoudre ce biofilm. Mais ce biofilm ne fait pas parti du "vivant", c'est un tissus mort, donc la serrapeptase en nettoyant ce qui est étranger, arrive à enlever ce biofilm et donc laisser ces très chères bactéries récalcitrantes à la merci de tous les traitements antibactériens, même naturels. (E.P.P., HE, Vitamine C à haute dose, samento, etc...). Même dans l'invasion par les candidas albicans, on a observé cette formation de biofilms et donc ces levures présentent une résistance accrue aux antifongiques. Ici encore la serrapeptase sera efficace.

La serrapeptase aide à la purification de notre environnement intestinal si important pour la santé en général. En effet en hydrolysant les aliments putréfiés, stagnant dans les villosités intestinales et en permettant ainsi leur élimination, on peut assainir l'intestin dans son ensemble et améliorer la santé par ce seul impact.

C'est à n'en pas douter un complément nutritionnel très prometteur. Je manque encore d'expérience et de témoignages à ce sujet, mais si on peut déboucher les artères, carotides, et éliminer effectivement la plaque d'athérome, ôter les tissus morts, c'est nous diriger vers une deuxième jeunesse (on a l'âge de ses artères). De plus, la serrapeptase potentialiserait l'action des antibiotiques, en ce moment où nos scientifiques se lamentent devant des bactéries de plus en plus résistantes ...

à suivre...

Fernand Joubert

Tags : Serrapeptase, maladie de Lyme, biofilm, candida albicans, athérosclérose, hypertrophie de la prostate, douleurs, anti-inflammatoire.

Commenter cet article

roro 01/01/2017 16:49

Bonjour Fernand

J'ai été privée d'ordinateur pendant longtemps mais là je suis à nouveau équipée et je viens m'enquérir de tes nouvelles Je vois que tes recherches se poursuivent et que tu ne baisses pas les bras
Je t'en félicite
Alors les souffrances ont continué à diminuer d'intensité ?
As tu lu l'ouvrage d'Albertat qui raconte comment elle a guéri de la maladie de Lyme par des thérapies naturelles ?
Pour cette nouvelle année je te souhaite de retrouver totalement la santé , c'est mon vœu le plus cher
Big bisou et à bientôt
Roro

Boisvert 01/01/2017 17:52

Coucou Roro,
Oui j'ai lu le livre de Judith Albertat mais je ne me fies pas trop à elle car je comprends une chose c'est qu'elle n'est pas guérie et elle dit même dans ce livre que cette maladie ne se guérit jamais. Et moi je ne baisse pas les bras. Ca va beaucoup mieux et des douleurs par exemple je n'en ai plus et j'ai recommencé mes randonnées. La maladie est toujours là mais nettement supportable. Il y en a 90% de parti. Je ne cries pas victoire car je sais que c'est cyclique et tout peut revenir mais en tous cas tout va bien, rassures-toi. J'espère pour toi aussi une très belle et très heureuse année. Une santé au top et je te fais moi aussi un gros bisou.

Thierry 18/12/2016 16:12

Mon intention n'est pas de contester les bienfaits de la serrapeptase mais simplement de comprendre quelques points qui vont à l'encontre de mes connaissances en biochimie qui datent, il est vrai !

Thierry 17/12/2016 18:07

Bonjour,
Une question de biochimie, la serrapeptase est administrée par voie orale alors comment une enzyme qui est une protéine, n'est pas digérée par les pepsines du suc gastrique et les trypsines du suc pancréatique ? De plus, si elle n'est pas digérée pour une raison qui m'échappe, comment cette molécule, a priori de grande taille, peut-elle traverser la paroi intestinale ?
Merci pour votre réponse.

Boisvert 18/12/2016 12:02

la suite,
je n'ai pas les moyens de contester les allégations de ces scientifiques.

Boisvert 18/12/2016 12:00

Une enzyme est un catalyseur biologique, alors je ne suis pas chimiste pour répondre précisément à toutes vos questions et je pense que c'est plutôt à vous à répondre qui semblez être très au courant. Ce ne sont pas des naturopathes qui ont préconisé la serrapeptase et lui ont reconnu des propriétés thérapeutiques importantes, mais des scientifiques. Pour ma part je n'

Thierry 18/12/2016 10:12

Justement, les protéines qui sont des macromolécules sont hydrolysées par nos enzymes digestives, en acides aminés et en peptides (petits groupes d'acides aminés) afin qu'ils traversent la paroi intestinale. Mon problème est donc de comprendre, pourquoi la serrapeptase n'est-elle pas hydrolysée comme n’importe quelle protéine.

Boisvert 18/12/2016 05:27

En conséquence nous devons tous manquer d'enzymes, puisque vous dites, que la molécule est trop grosse pour être acceptée par nos entérocytes. Vous ne pensez pas que ce serait très grave si c'était effectivement le cas ? Qu'en serait-il des protéines qui sont des macromolécules ?

Thierry 17/12/2016 20:15

Gastro-résistante signifie que la gélule passe dans l'intestin sans être dissoute dans l'estomac, mais il faut bien que la serrapeptase soit libérée dans l'intestin dans lequel il y a des protéases variées. Les enzymes sont toutes à ma connaissance des molécules de grandes taille.

Claudie 15/12/2016 11:36

Bonjour Fernand.
Concernant la Serrapetase, le site" Bionops" conseille 1 gélule/jour et le site " Remède Naturel" 2 gélules x 3 fois par jour (pour le même dosage de120000 ui), ceci sans savoir qu'elle est le problème motivant votre achat. Comment expliquer cette différence? Alors, faut-il utiliser 1 gélule ou 6 gélules??? Si vous avez une explication.... Merci Fernand et souhaitons que vous retrouviez vite la pleine santé.

Boisvert 14/12/2016 17:10

Bernard,
La bromélaine c'est ici : http://santenature.over-blog.com/article-la-bromelaine-116734143.html
Dans votre cas il vaut mieux la serrapeptase.

boisvert 24/12/2016 07:59

Je pense quand même que ce n'est pas un coup de marteau mais plutôt une dissolution lente comme le fait un torrent sur un rocher.

boisvert 24/12/2016 07:55

Oui sur les carotides obstruées et sur l'athérome en général on peut trouver des expériences concluantes. Après c'est chacun pour soi. Il faut essayer, tester, bonne chance.

Bernard Bel 24/12/2016 07:44

En fait je viens de trouver des écrits confirmant l'usage de serrapeptase pour dissoudre les plaques d'athérome, par l'oncologiste Hans Nieper qui l'a testé sur des patients ayant les carotides obstruées : http://www.vitacure.co.uk/serrapeptase---dr-hans-nieper.html
Sur une autre page il est dit qu'elle empêcherait aussi la formation de caillots, ce qui est le problème majeur après la pose de stents. Donc je commencerai le test immédiatement après une première observation des carotides internes par écho Doppler - afin de pouvoir mesurer l'effet.

Bernard Bel 24/12/2016 07:22

Merci ! J'ai commandé de la serrapeptase. Ce qui me fait hésiter encore c'est qu'en dissolvant la plaque on risque de provoquer sa fragmentation, ce qui se traduirait par une embolie. Malheureusement je n'ai pas encore trouvé de documentation sur ce processus...

marie 14/12/2016 19:38

effectivement, j'ai voulu dire c'est la serrapeptase qu'il vous faut ; c'était un lapsus calami ; j'étais pressée car j'étais attendue et je suis allée trop vite sans me relire; j'ai aussi entendu parler du vascunet créé par le Dr Valnet, mais je ne connais pas ; désolée de cette distraction