L'ALIMENTATION CRUE, EXCELLENTE THERAPEUTIQUE

Publié le par boisvert

"Si c'est important pour toi, tu trouveras un moyen. Si ça ne l'est pas, tu trouveras une excuse" Franklin Roosevelt.

Récemment, nous avons vu arriver les régimes cétogène et paléo qui ne mettent pas l'accent sur les aliments crus, mais qui sont pourtant d'une logique implacable. Les glucides et la plupart des aliments glucidiques de notre société moderne sont de véritables poisons. Mais alors où placer les aliments crus qu'on ne peut décemment pas rejeter ?

Pour ces aliments crus, ils sont eux aussi logiques et on ne doit pas les laisser de côté. Après tout si on se réfère à nos ancêtres, et je suis le premier à accréditer cette thèse, ils devaient manger cru la plupart du temps. Donc notre métabolisme et nos gênes doivent forcément aimer le CRU. Pour nous, cela doit être naturel de penser à l'alimentation crue.

Chacun y va de sa logique personnelle. Burger, l'inventeur de l'instinctothérapie, pense que le feu n'a pas été une bonne idée mais au contraire, une dangereuse perversion. Oshawa, le père de la macrobiotique, pense au contraire que la cuisson de la nourriture est pratiquement indispensable en conférant aux aliments une qualité énergétique qu'ils ne possédaient pas crus. Le feu aurait même permis à l'homme, le développement de son intelligence et donc sa supériorité sur les animaux. Ce concept est d'ailleurs repris par la médecine chinoise qui qualifie les aliments crus de "froids" et les aliments cuits de "chauds". Et la plupart des boissons sont servies chaudes afin de favoriser le métabolisme, que ce soit en hiver ou dans les régions froides ou tempérées.

Personnellement, je ne rejette rien. Ceux qui ont acheté mon dernier bouquin, "Manger pour guérir",  (éditions Panthéon), ont pu s'en apercevoir. Si je suis adepte des régimes cétogène et paléo, en cas de maladie, et même de maladie très grave, je commence toujours par une période de régime entièrement cru. Et des maladies graves, j'en ai eu, et j'ai pu apprécier ce système et son efficacité. J'ai été heureux d'apprendre que GANDHI disait que "pour se débarrasser d'une maladie, il est nécessaire de supprimer l'usage du feu dans la préparation des repas". Je suis très honoré d'être dans son camp. La technique du dr Bircher-Benner, pionnier du cru, considérait qu'un crudivorisme à 50% pouvait parfaitement convenir, à condition que de temps en temps, on introduise quelques plages d'alimentation entièrement cru à 100%.

L'aliment cru est un aliment "vivant", alors qu'un aliment cuit est mort. ET là aussi on ne peut qu'approuver. Vous recherchez une revitalisation, mangez cru. Toutes les vitamines sont dans leurs habits naturels et notre organisme les reconnaît facilement.  L'état colloïdal de la cellule d'un aliment cru est spécifique du vivant. L'état floculé de cette même cellule cuite, indique clairement que cette cellule est morte. Donc c'est logiquement qu'un certain nombre de vitamines et minéraux ont disparu après cuisson, même à basse température. Ne parlons pas des hautes températures (cocotte minute, four ou barbecue), où, là, il ne reste pratiquement plus rien. Non seulement il ne reste plus rien, mais on retrouve dans certains de ces aliments les dangereuses "molécules de Maillard", parfaitement inassimilables et qui constituent rien de moins qu'un poison pour l'organisme qui ne sait plus comment s'en débarrasser, ce qui provoque un vieillissement accéléré. Ce sont des molécules particulièrement inflammatoires ce qui sollicite en permanence notre système immunitaire et l'affaiblit à la longue.

N'oublions pas un élément bien connu, lors de la consommation d'un aliment cuit, il se produit une leucocytose, ce qui veut dire que l'organisme considère qu'il y a agression et il se défend, le système immunitaire entre en action. C'est un argument massue en faveur du cru.

Les détracteurs du entièrement cru l'ont maintes fois répété, sous nos latitudes, le totalement cru déminéralise, car à l'origine, nous ne pourrions pas manger autant de fruits par exemple, ce que les adeptes du tout cru ne manquent pas de faire. Le résultat, c'est la déminéralisation donc mais aussi, frilosité, fatigue, amaigrissement, frigidité, impuissance, dépression... En naturopathie on disait que les rétractés (maigres, longilignes, pâles) ne supportaient pas du tout les fruits, et mal, le cru en général, alors que les florides (rouges de figure, trapus, gros) les supportaient très bien. Les fruits en général et en grande quantité, ont tendance à irriter la muqueuse intestinale. De plus, on ne devrait manger que les fruits de saison et donc très peu en hiver.

Alors faut-il manger cru ? Pour moi qui ai toujours cherché à "guérir", avant de chercher  la nourriture idéale, je peux vous dire que c'est l'arme absolue "anti-maladies". Et je ne suis pas le seul. Beaucoup de médecins que j'ai connus pensaient qu'avec le cru on pouvait guérir le cancer comme le sida, et pas mal de maladies que l'on qualifie trop facilement d'"incurables". Ce n'est pas pour rien que la cure que je préconise pour guérir de maladies graves, dans mon bouquin "manger pour guérir" commence par l'alimentation entièrement crue pendant un mois. Et comme je vous l'ai déjà dit, c'est une technique que j'ai testé sur moi contre des maladies graves et avec succès.

SES BIENFAITS :

Très riche en vitamines et minéraux le régime alimentaire cru va clarifier le mental, purifier de l'intérieur, améliorer les capacités psychiques, cognitives, et accessoirement, faire perdre quelques kilos superflus. Il réduit les risques cardiaques en améliorant les vaisseaux et la circulation sanguine. Avec le cru on mange moins de protéines, ( c'est pour cela aussi qu'il ne faut pas le garder trop longtemps), et ce laps de temps, c'est du repos pour les reins qui ne reçoivent plus de protéines animales ou très peu. Pour la même raison le foie va être soulagé, le végétal le soulage et si le foie va bien ce sont tous les organes des sens qui s'améliorent, la peau qui devient plus nette et claire. Une alimentation crue est forcément basique et l'équilibre acido-basique est restauré. La respiration est également améliorée et donc l'oxygénation des cellules. Tout le système digestif est tonifié aussi bien l'estomac que l'intestin améliorant ainsi l'absorption des futurs nutriments que vous allez absorber. Vous l'avez compris, c'est un rajeunissement général que vous allez pouvoir observer.

Par contre, si c'est pour moi une cure extrêmement efficace en période de maladie, je n'oublie pas de ne la réserver qu'à ces périodes délicates. En dehors de cela, je suis de l'avis du dr Bircher-Benner, 50% de cru c'est très bien. Donc, commencer tous les repas par une grosse salade est une très bonne habitude.

Il existe d'autres régimes efficaces pour extirper les maladies comme la macrobiotique, le cétogène, l'alimentation très restrictive, paléo, mais de toutes ces techniques c'est le cru qui l'emporte. Et surtout attention, le cru ce n'est pas du tout le végétalisme et encore moins le végan, qui sont très à la mode, mais pas du tout raisonnables. Les protéines animales sont incontournables même si on peut se contenter de peu. Sinon les carences en fer, vitamine B12 ou zinc sont monnaie courante chez les adeptes de ces régimes.

D'autres techniques comme la "raw food" sont déjà une amélioration de ces régimes extrémistes. La "Raw food" c'est 75% de cru et 25% ne devant pas être chauffé à plus de 50°. Donc cuisson très basse température, on ne peut être que pour, des produits naturels, bio si possible, des marinades au sel, au citron, aucun produit transformé, peu de produits animaux, moins de molécules cancérigènes, peu de destructions vitaminiques et enzymatiques, des fibres, c'est sympa et c'est à la mode.

En conséquence, on ne peut que recommander les crudités, tout en sachant qu'aujourd'hui c'est dangereux, car nos fruits et légumes ne sont plus ceux de nos ancêtres, et les salmonelles, E.Coli, listeria, toxoplasme, pesticides, etc... pullulent et cela nécessite d'acheter impérativement bio. Mais si un jour vous avez une maladie grave, testez par vous-même, et vous pourrez constater la puissance de l'alimentation crue, en cure santé courte de un mois par exemple.

Bon appétit,

Fernand Joubert

 

Tags : Raw-food, végan, végétalisme, macrobiotique, leucocytose, molécules de Maillard, cétogène, paléo, glucides.

 

Commenter cet article

Flo 06/02/2017 12:08

La bonne adéquation du cru à l'être humain a été prouvé scientifiquement :

- lien le mémoire de thése http://www.guyaux.fr/images/memoire_guyaux.pdf

- si vous trouvez cela trop ardu, Dominique Guyaux a vulgarisé sont travail dans un livre qui s'appelle "L'éloge du cru"

ça manque comme référence à votre excellent article :)

Boisvert 06/02/2017 15:31

Bonjour Flo,
Mes références en la matière sont mes études de naturopathie et surtout la pratique que j'en ai fait personnellement. Il se trouve qu'en lisant ce mémoire de Guyaux nous sommes parfaitement en adéquation. Comme vous dites c'est ardu et fouillé, très détaillé sur les études qui ont pu déterminer ces prises de position, et très intéressant. On en arrive à la conclusion que le cru est excellent pour la santé mais seulement en CURE et donc en préconisant une cure de 1 mois dans mon livre "manger pour guérir" et pour débuter un retour à la santé en cas de maladie grave ou "incurable", nous sommes dans le vrai et l'efficace, ce que je savais pour l'avoir éprouvé moi-même.
En tous cas je vous remercie de nous adresser ce mémoire très , très intéressant et je conseille à chacun d'aller y faire un tour.

colette 04/02/2017 12:14

Merci Fernand encore un petite question, combien de grammes environ dois-je mettre pour faire une décoction.
Merci

boisvert 04/02/2017 12:16

Bonjour Colette,
Je ne me suis jamais amusé à peser une tisane de ma vie; Alors ... Pour la prêle c'est toujours très concentré.

Colette 02/02/2017 20:31

Merci Fernand et désolée d'insister concernant le foie, penses-tu que ça nuira à ma digestion??
Si j'insiste c'est que c'est vraiment mon point faible et je ne voudrais pas l'agraver.
Merci à toi.

Boisvert 03/02/2017 05:22

Non, Non ! il n'y a aucune raison qu'elle ait une mauvaise influence sur le foie ou la digestion. Si malgré tout il y avait un problème, il suffirait de réduire la concentration c'est à dire le temps d'ébullition, 2 ou 3 minutes seulement.

Colette 02/02/2017 15:21

Merci Fernand pour ta réponse,
Je voudrais savoir si je peux prendre de la prêle que j'ai ramassé cet été car j'ai lu que c'était bon pour les os.
Si oui comment la préparer et à quelles doses.
Penses-tu que la prêle est mauvaise pour la digestion car j'ai des petits soucis de ce côté-là étant donné que je n'ai plus de vésicule.
Merci pour ta réponse.

Boisvert 02/02/2017 20:04

Bonsoir Colette,
Ah oui, pas de problème avec la prêle, c'est ma tisane préférée. Décoction très concentrée. Ne pas avoir peur d'utiliser les tiges grosses c'est celles qui contiennent le plus de silice. Faire bouillir un bon quart d'heure. Tu peux en boire toute la journée et même y ajouter une tisane pour le goût (citron, verveine ou thym), car son goût n'est pas terrible.

Colette 02/02/2017 11:11

Bonjour Fernand,
Heureuse de savoir que tu vas mieux.
Je voudrais t'exposer mon petit problème car jai besoins de bon aide.
Après une chute à domicile j'ai eu un tassement et fêlure des vertèbres. J'ai subie une opération avec tu t'en doute beaucoup d'anti-douleurs.
Actuellement je ne prends plus de médicaments.
Ma question est :
Que puis-je prendre pour désintoxiquer l'organisme des produits chimiques et me donner un coup de fouet pour me rétablir plus vite.
Je dors tous les jours avec un cataplasme d'argile dans le dos et j'ai fait une cure d'argile par voie buccale pendant 10 jours, mais je sens que ce n'est pas assez et je me sens patraque.
Merci pour ton aide et reste-nous en pleine forme.
Cordialement
Colette

Boisvert 02/02/2017 12:50

Bonjour Colette,
L'argile était très bien choisie, c'est un des meilleurs détoxiquants. Tu pourrais faire une cure de spiruline également, mais le mieux c'est toujours ce que tu vas mettre dans ton assiette. Ce serait bien que pendant une semaine tu fasses un truc sérieux, par exemple pourquoi pas le cru total, ou encore rien le matin (jeûne intermittent) cru à midi et le soir paléo avec le moins possible de lucides. Inutile d'ajouter des "fortifiants", le nettoyage t'apportera le tonus.
Pour moi cela va toujours très bien, je te remercie, pas encore comme avant mais j'ai bon espoir.
Bonne journée !