L'ASHWAGANDHA

Publié le par boisvert

"La motivation est ce qui nous pousse à démarrer, l'habitude est ce qui nous permet de poursuivre le chemin "  -  Rohn

 

L'ashwagandha ou son nom latin Withania somnifera fait partie de ces plantes adaptogènes que nous avons déjà étudiées comme astragale, reishi, rhodiola, gin-seng, etc... Elles ont ceci en commun, elles augmentent l'énergie, la résistance, l'adaptation à des conditions difficiles de l'existence, anti-stress, anti-fatigue, anti-dépresseur, stimulant des défenses naturelles, aident à lutter contre les maladies graves. On peut penser à elles lorsqu'on est fatigué, malade, affaibli, car elles stimulent nos pouvoirs de résistance et d'auto-guérison. On peut dire qu'elles sont indiquées aussi bien en neurologie, qu'en biochimie, endocrinologie, ou tout simplement en immunologie, peut-être le plus important en ce qui nous concerne.

La plupart de ces plantes ne poussent pas dans nos jardins et ce sont les médecines chinoises et ayurvédiques qui nous les ont fait connaître. Parmi ces plantes on peut en distinguer deux pour la puissance de leur action, la rhodiola et celle que je vous présente aujourd'hui, l'ashwagandha. Cette plante pousse dans les régions désertiques de l'Inde et du Pakistan.

L'ashwagandha est extrêmement puissante pour son action sur l'énergie. Lutter contre la fatigue chronique, le stress, l'insomnie, l'impuissance, c'est son domaine privilégié. Elle est d'origine indienne, utilisée par la médecine ayurvédique depuis plus de 3000 ans mais aussi par la médecine chinoise qui sont les deux plus anciennes médecines au monde.

Dans la médecine indienne (Sanskrit), l'ashwagandha se traduit par "la force du cheval". Ici on voit toute sa puissance pour la revitalisation. C'est un excellent aphrodisiaque. On l'utilise contre l'impuissance, la frigidité, les éjaculations précoces, l'infertilité, en équilibrant toutes les glandes endocrines. On peut aussi l'utiliser en période de ménopause et d'andropause pour lutter contre les troubles liés à ces périodes de changements hormonaux.

L'ashwagandha lutte contre le stress, l'anxiété, la dépression, en équilibrant le système nerveux. L'énergie qu'elle apporte donne les ressources  nécessaires pour faire face, et s'adapter facilement. Elle apporte la paix et est une solution pour combattre l'insomnie, les difficultés d'endormissement, la durée du sommeil profond (le plus important et le plus réparateur). Elle est neuroprotectrice (protège les neurones).

On peut également utiliser l'aswagandha dans le domaine du sport car elle augmente l'oxygénation des cellules, l'endurance, et aide à la récupération après l'effort. Protège les cartilages contre l'arthrose.

Des études scientifiques ont mis en avant son aptitude à soulager les douleurs et à lutter contre les inflammations. On l'utilise aussi contre toutes agressions liées à des bactéries, microbes ou virus. Vous comprenez un peu pourquoi je l'utilise pour lutter contre la maladie de Lyme.  Fatigue, agressivité des bactéries, insomnie, douleurs, voilà des symptômes que l'on retrouve chez tous les malades de Lyme. L'aswagandha a une action sur l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (l'axe du stress) et agit comme le GABA (Gamma Amino Butyric Acid), un neurotransmetteur qui diminue l'activité nerveuse.

On lui a reconnu une action bénéfique sur la mémoire, la concentration et diverses études scientifiques ont mis en avant son action dans la prévention des maladies neurodégénératives comme Parkinson et Alzheimer.

En médecine ayurvédique l'ashwagandha est réputé pour diminuer les cancers, tumeurs, ulcères et toutes inflammations. L'ashwagandha est d'ailleurs utilisé à très haute dose dans les hôpitaux Indiens pour combattre les cancers, les dégénérescences cellulaires, les mutations anormales et les maladies neurodégénératives. Elle rend les tumeurs plus sensibles aux rayons ce qui permet de diminuer les doses et de détruire plus facilement les tumeurs.

Etant donné ses nombreuses propriétés  bénéfiques l'ashwagandha favorise la longévité.

Sa posologie varie entre 800mg et 2000mg par jour sous forme de gélules. Sa racine est riche en Withanolides et plus il y en a, plus son action est puissante. Donc entre un produit à 2,5% et un à 5% de Withanolides, vous pouvez faire la différence, que l'on retrouve aussi sur le prix.

Peu d'effets indésirables mais elle n'est pas conseillée aux enfants et aux femmes enceintes.

Fernand Joubert

 

Tags : Ashwagandha, adaptogènes, énergie, aphrodisiaque, stress, inflammations, cancers, dépression, impuissance, frigidité, insomnie, inflammations, tumeurs, ulcères, sommeil.

Commenter cet article

Abiflizera 06/04/2017 15:28

Mon mari à la maladie de Lyme, merci beaucoup pour votre aide

boisvert 06/04/2017 18:18

Il faut aussi utiliser l'alimentation, (paléo) et la vitamine C à haute dose (entre 5 et 7g/jour), plus des oméga-3 pour annihiler toutes les co-infections.

fleur14 30/03/2017 13:08

Bonjour Fernand,
Très intéressant comme habituellement.
Mais, tu pourrais nous indiquer où tu te procures cette plante ? Merci par avance.
J'espère que tu commences à tordre le cou à cette lyme...
Bises du 44

Boisvert 30/03/2017 14:44

Bonjour Fleur14,
En ce moment j'en prends effectivement et je l'ai acheté chez "Anastore", titré à 5% de withanolides, une boite de 120 gélules, 34 euros. On annonce souvent des propriétés qu'on ne peut pas vérifier à l'usage pour certains compléments alimentaires, mais j'ai pu constater que l'ashwaganda est efficace dans plusieurs domaines.
Avec l'alimentation, la vitamine C, les oméga-3, cette plante contribue à ce que la maladie de Lyme s'éloigne de plus en plus. Je recommence à faire du sport, merci de t'en préoccuper, Fleur14, quel jolie pseudo !
Bonne journée !

Angeline 18/03/2017 15:47

j'aime me promener ici. un bel univers.

Boisvert 18/03/2017 17:50

Merci, comme c'est bien dit !

Dhont 14/03/2017 05:24

Merci pour votre reponse je vais acheter le livre
Bne journee

Dhont 13/03/2017 12:44

Bonjour Monsieur
L'urologue vient de diagnostiquer à mon mari un cancer prostate stade 4 et gleason à 8 L'urologue propose soit une radiothérapie soit une radiothérapie avec les effets secondaires , notamment plus d'érection..et peut être d'autres.....
Pensez vous à une médecin alternative qui pourrait l'aider, car en ce moment nous sommes un peu perdus.
Merci de me répondre
Marie

Boisvert 13/03/2017 16:28

Bonjour,
Vous parlez à un vieux bonhomme et ce que vous vivez je l'ai vécu personnellement. Tous les hommes sont confrontés à ce problème plus ou moins tard. En tous cas moi aussi on me l'a annoncé et j'ai tout refusé en bloc. Mon médecin m'a regardé comme si je descendais tout droit de la lune et m'a demandé si j'avais bien compris. Mais par contre il faut se reprendre en main très sérieusement il faut arrêter le processus. Je ne sais pas si vous avez acheté mon livre "Manger pour guérir" édition Panthéon sur amazon mais il y est écrit mon expérience et ce que j'ai fait pour stopper ce processus il y a environ 5 ans. C'est une alimentation que j'ai pratiqué pendant 3 mois à la suite de quoi je suis allé revoir le même médecin qui m'a dit "vous avez de la chance vous n'aviez pas un cancer très agressif", ce qu'il ne m'avait pas dit au début. Au début il fallait vite faire radio et chimiothérapie. En tous cas, dès le début j'ai mangé entièrement cru pendant un mois, après un jeûne de 3 jours pour commencer le protocole. Est-ce que vous êtes capable de vous y jeter ? Et si oui je vous donnerai d'autres trucs qui vous aideront. Maintenant chacun est libre de sa thérapeutique. Pour se lancer il faut d'abord être convaincu et ensuite une grosse volonté. Je n'ai plus aucun ennui, aucun effet secondaire ni d'érection ni de miction.
En tous cas bon courage pour ce que vous déciderez.