RESTEZ CONNECTE

Publié le par boisvert

"Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan. Mais si elle n'existait pas dans l'océan, elle manquerait" - Mère teresa

 

A l'heure où nous sommes envahis par les ondes de toutes parts, c'est un titre qui jure, mais ce n'est pas du Wifi dont il est question ici. Il y a une autre sorte de connexion que nos ancêtres connaissaient bien et qui, aujourd'hui, nous fait défaut. C'est le contact avec notre terre !

Nous qui nous proclamons proches de nos ancêtres par les gènes, nous essayons de reproduire leurs conditions de vie, leurs principes alimentaires, l'exercice, qui leur était familier, mais il y a une chose dont nous nous sommes prodigieusement éloignés : le contact avec les énergies terrestres. Eux, ils vivaient pieds nus, le contact était permanent, ils cueillaient des baies, buvaient à même le ruisseau, ils jouaient avec les éléments, le soleil, la pluie, le vent.

Dans un souci de confort, nous nous sommes isolés de tous ces éléments, nous ne voulons plus avoir froid, avoir chaud, être mouillé. La vie moderne nous cantonne derrière des murs de plus en plus isolants, des habits de plus en plus "protecteurs" et nous emmagasinons des ondes artificielles que l'homme a créé, des tonnes d'ondes toutes plus nocives les unes que les autres. Nous sortons de la maison quelquefois, mais nous sommes toujours isolés du sol, de notre terre, les semelles sont là pour ça, et nous entrons dans une voiture, encore plus éloignés de tous ces bienfaits que la nature serait en mesure de nous accorder. Nous touchons rarement le sol, un arbre, l'eau de la rivière, même l'air n'arrive plus à caresser notre peau.

Je me souviens lorsque j'étais jeune, (ça y est, ça recommence, les vieux ça radote toujours), oui, oui, je l'ai été, et j'ai été fou comme tous les jeunes, avec une bande d'autres farfelus comme moi, nous vivions pieds nus, nous lavant dans l'eau des ruisseaux. C'étaient de merveilleuses sensations, car le corps humain est formidablement conducteur et, sans le savoir, nous absorbions la formidable puissance électromagnétique de la terre. Je me suis roulé entièrement nu dans la neige, plongé dans l'eau glacé des torrents de montagne, quelles formidables sensations j'ai ressenti ! (méthode Kneipp), Il n'y a que ceux qui ont testé ces pratiques qui peuvent témoigner des bienfaits que l'on peut en retirer. On dirait qu'en un court instant, on vient de nous enlever une chape de plomb, l'impression de rajeunir de 10 ans en quelques secondes, formidablement calme et détendu.

Notre système nerveux est en miniature un circuit électrique capable d'emmagasiner cette énergie diffusée en permanence par notre terre nourricière. Nous sommes comme une batterie que nous oublions de recharger. Par contre lorsque nous avons accumulé l'électricité statique, nous sentons bien lors d'un contact avec une clé de voiture, ou même une autre personne, que  nous avons une charge électrique. Oui, nous sommes conducteurs, et chaque heure du jour et de la nuit, nous baignons, émettons et recevons de l'énergie, bonne ou mauvaise.

Quel rapport avec notre santé ? Il n'y a qu'à voir autour de nous. Le stress de la vie de tous les jours est monnaie courante et son corollaire, l'inflammation, est le point de départ de la plupart des maladies. On ne peut pas vivre en permanence au-dessus de ses moyens. Lorsque ce système nerveux est survolté, le sommeil s'enfuit et nous savons qu'avec l'alimentation et l'exercice, se connecter à la terre est une clé essentielle pour notre santé. Chaque tissu, chaque cellule de notre corps, porte une charge électrique, énergétique, et nous avons besoin que tous ces échanges se fassent harmonieusement.

L'inflammation est naturelle et permanente provoquée par un type de globule blanc, les neutrophiles qui transportent des radicaux libres chargés positivement, mais aussi chargés de détruire les bactéries pathogènes, éliminer les cellules endommagées et réparer les tissus endommagés. Et oui, ils ne sont pas toujours des gêneurs, sauf lorsqu'ils deviennent tellement importants qu'ils prennent toute la place et même l'envahissent. L'oxydation est, elle aussi, une chose naturelle, mais si elle trop importante elle nécessite des antioxydants, qui possèdent un électron libre qui va neutraliser les radicaux libres et l'oxydation excessive. Mais rassurez-vous, notre machine est merveilleuse et elle sécrète elle-même ses propres antioxydants qui vont neutraliser cet excès de radicaux libres et voilà, la boucle est bouclée, plus d'inflammation, plus de maladie. Nous avons gagné la bataille de l'oxydation.

Deux mots sur les antioxydants car on en entend beaucoup parler, et pour cause, on en a tellement besoin. Les antioxydants que notre organisme produit, sont nettement plus puissants que ceux que nous prenons par voie orale. Après digestion et passage à travers toutes les écluses, combien nous en restent-ils d'utilisables ? Personne ne le sait vraiment. Ceux que votre corps sécrètent sont utilisables à 100%. Le superoxyde dismutase par exemple, sécrété par le foie, est bien plus puissant que n'importe quel antioxydant apporté par l'alimentation.

Donc, il  est question d'électron libre pour équilibrer notre belle machine, et bien, la terre est un formidable pourvoyeur d'électrons libres. Marchez pieds nus, plongez-vous dans l'eau de la rivière, méditez près d'une cascade, vous vous rechargez en ions négatifs, le contraire de ce qu'à longueur de journées vous faites. Et vous le ressentez immédiatement. Faites l'essai, après une journée de travail intellectuel, enfermé dans un bureau, lassé et fatigué, quittez vos chaussures et marchez pieds nus, vous ressentirez immédiatement le trop-plein qui s'est évacué dans le sol. Vous avez retrouvé le contact avec vos racines, le contact avec la nature qui vous porte, vous émettez et vous recevez, vous êtes vivant. Vous activez le système nerveux parasympathique et vous désactivez le système nerveux sympathique. C'est d'une extrême importance pour la santé, pour l'équilibre, pour le sommeil, pour une vie en harmonie avec la nature.

Alors si vous voulez recréer ce contact avec la terre, faire le plein d'électrons libres, décharger ce fardeau que le monde moderne met sur nos épaules, les ondes électromagnétiques qui se sont accumulées en nous, marchez pieds nus, seulement 10 minutes par jour. Vous serez plus calme, plus serein, plus reposé, vous dormirez mieux, vous serez en paix. Dès que le temps le permets, allez dans votre jardin si vous en avez un, et marchez dans la rosée du matin, c'est un formidable moyen de commencer sa journée. Eléments conducteurs, la terre, l'herbe, le béton, la brique, le sable, la rivière, la mer. Notez avec quelle facilité on s'endormirait dès qu'on est étendu sur le sable de la plage. Nous avons besoin de cette connexion avec la terre, alors, IA QUA !

Fernand Joubert

Tags : sommeil, parasympathique, superoxyde dismutase, antioxydants, inflammation, ions négatifs.

Commenter cet article

Pierre 10/03/2017 09:32

Merci Fernand !
@+

Pierre

Pierre 05/03/2017 10:06

Bonjour Fernand,

J'espère que tu progresses dans ton combat contre la bestiole et que cela ne t'indispose pas de trop.
Je me souviens encore de la seule fois où j'ai tondu le gazon pieds nus pendant environ 1 heure et oui cela m'a enivré et enthousiamé en mˆeme temps ( je n'ai pas le mot correct pour exprimer ce que j'ai ressenti )

Je ne le fais plus de crainte des tiques ! ( sérieux ) et je me demande s'il est utile de marcher pieds nus dans la maison ?

d'avance merci !

@+

Pierre

Boisvert 10/03/2017 05:58

Bonjour Pierre,
Curieux je vois que tu as écrit ce post le 5.3 et je ne le reçois qu'aujourd'hui, le 10.3. mystère de l'informatique ? Oui ça va merci, ça suit son cours pour la maladie de Lyme.
Je crois qu'en effet il faut se méfier des tiques. Lorsque j'étais jeune on se roulait dans l'herbe et je n'avais jamais entendu parler d'aucun problème. Combien de fois j'ai dormi carrément à la belle étoile à même le sol. C'est sûr on a abîmé notre planète, elle est polluée, elle est malade, et elle nous rend malade. Même un jardin bio ne peut pas te rassurer à 100%. J'ai des doutes pour la marche pieds nus sur du carrelage qui a une couche isolante sur sa surface. Il faut marcher carrément sur la pierre ou piétiner dans un bac d'eau froide. Ou sinon, après avoir marché dans l'herbe il faut faire l'inspection sérieuse de tes membres inférieurs. La marche dans l'eau des rivières ou dans l'eau de mer reste sûre.
Bonne journée !

Sibille 26/02/2017 13:11

J adore.... juste l essentiel : la nature, nous venons tous du même élément..... et nous mourrons à petit feu si nous nous en éloignons totalement

Boisvert 26/02/2017 14:21

Bonjour Sibille,
Et oui je suppose que nous sommes nombreux à nous retrouver sous la même bannière, la nature. Les amoureux de la nature doivent être nombreux sur ce site.