Le CAFE

Publié le par boisvert

"En omettant de vous préparer, vous vous préparez à échouer."  Benjamin Franklin -

 

Le petit café ! Le matin, c'est le starter, on se lève un peu patraque et puis miracle, un petit café et nous voilà prêt à soulever des montagnes. Moi le premier, j'ai toujours une bonne raison de garder mon petit café du matin. Pas de glucides, pas de sucre, énergisant, antioxydant, on le pare de toutes les vertus lorsqu'on ne veut pas le supprimer, alors qu'en est-il réellement ?

Des études ont permis de constater qu'un café pris dans les 6 heures qui précèdent l'heure du coucher enlève 1 heure de sommeil profond, celui qui repose réellement. Et forcément cela se ressent sur la fatigue ce qui pousse bien sûr à prendre un peu plus de café.

Nous sommes tous un peu accro à la caféine, c'est normal elle est addictive. Plus on en boit et plus on va avoir envie d'en boire. Comme tout ce qui contient de la caféine, café, chocolat, thé... On se sent tellement positif après, qu'on en redemande. Votre corps a besoin de repos mais vous n'en ressentez plus le besoin. C'est l'adénosine qui vous fait ressentir ce besoin de repos, mais la caféine se fixe sur les récepteurs de votre organisme à la place de l'adénosine tout simplement parce qu'elle a une structure qui ressemble à l'original. Résultat votre  cerveau continue à fonctionner comme si de rien n'était et vous ne vous rendez plus compte que vous avez sommeil et avez besoin de repos.

La caféine pousse vos glandes surrénales à produire deux hormones anti-sommeil : l'adrénaline et le cortisol.

L'adrénaline est une hormone incroyable qui nous donne les moyens de repousser une menace ou de fuir à toutes jambes s'il y a un danger. Elle a donc été nécessaire à une époque où les dangers pour la survie étaient devant la porte (qui n'existait pas). Si elle nous donne de l'entrain on ne peut pas dire qu'aujourd'hui elle nous soit autant nécessaire car après le pic de stress vient l'effondrement. Peu après, c'est donc la fatigue, l'anxiété, l'irritabilité, qui nous guettent.

Quant au cortisol, c'est l'hormone du stress. Elle nous est nécessaire et c'est bon de faire le plein le matin. Ce n'est pas pour rien que notre corps en produit. Mais avec le cortisol, tout est dans le rythme. Il faut en produire, oui, mais le matin seulement. Lorsque vous vous éveillez, allez dehors observer le lever de soleil. Devant cette grande luminosité, le cortisol coule à flot et vous donne l'énergie, l'enthousiasme et l'esprit vif. Votre vitalité est à son maximum. Suite à cette décharge de cortisol, le soir il va être au contraire à son minimum et laisser la place à la mélatonine qui va favoriser un bon sommeil. Voilà un bon rythme de sécrétion de nos hormones. Le cortisol participe au rythme circadien, notre rythme de vie, d'activité, puis de repos. Ce qui n'est pas normal, c'est que le taux de cortisol soit en haut lorsque le soir tombe et qu'il est l'heure d'aller au lit. Mauvaise nuit garantie. La relation du cortisol avec la mélatonine est antagoniste. Lorsque l'un est en haut l'autre est forcément en bas. D'où l'importance de veiller au timing de la sécrétion de chacun. Si vous vivez proche de la nature, le matin, grande luminosité, le soleil illumine tout, le cortisol est sécrété en abondance. Le soir la luminosité baisse, le soleil va se coucher, le cortisol est au plus bas, voilà qu'arrive la mélatonine, il est temps pour vous également d'aller vous coucher.

En fonction donc de ce rythme circadien, il ne sera plus question de provoquer une sécrétion de cortisol ou d'adrénaline après, disons 14h.

PROPRIETES DU CAFE :

Ses composés comme la caféine, les alcools diterpènes et des composés phénoliques sont connus pour leurs effets antioxydants. Une étude norvégienne en a même conclu que le café était l'aliment qui contribuait le plus à l'apport total d'antioxydants de la population norvégienne.

Les composés phénoliques, dont les acides caféiques et chlorogéniques représentent environ 70mg par tasse d'acide phénolique par tasse. Par comparaison, le bleuet, la cerise, la pomme  ou le kiwi n'en ont que 10mg pour une portion de 100g. Donc le taux d'antioxydants du café est intéressant.

Le café contient aussi des lignanes, qui, converties en entérolignanes par les bactéries intestinales, agissent comme des antioxydants.

On aurait reconnu le café  efficace contre certaines maladies comme la goutte, les maladies cardio-vasculaires, la maladie de Parkinson et même contre le cancer du sein. Les études ne disent pas combien il faudrait en boire pour obtenir ces résultats positifs. Je ne saurai trop recommander le café comme traitement à ces maladies. On note aussi une amélioration des performances sportives, ça, c'est assez net pour en tenir compte.

Les moins :

- Les intestins irritables le supporte mal et chacun devra se régler en fonction des réactions.

- L'acide chlorogénique serait un puissant inhibiteur de l'absorption intestinale de fer non hémique, c'est à dire de fer issu de l'alimentation.

- Le café est un produit de la torréfaction, et qui dit grillade dit aussi formation de molécules de Maillard.

Ce phénomène se produit dans notre organisme, mais il se produit également en dehors lorsque par exemple vous cuisez une viande à haute température, le brunissement des tissus apparaît et ce phénomène que l'on peut observer, viande grillée, croûte du pain bien dorée, est le même qui se produit à l'intérieur du corps lorsque du glucose rencontre une protéine. C'est une sorte de caramélisation spontanée des protéines organiques. C'est Louis-Camille Maillard qui a découvert ce phénomène en 1911 et a donc donné son nom à ces molécules très toxiques, les molécules de Maillard. Lorsque vous mangez un steak bien grillé au barbecue on dit même que vous ingurgitez la toxicité de 1000 cigarettes.

Comme cause du vieillissement, nous ne sommes pas seulement victime de la rouille et du rancissement dus à l'oxydation, aux radicaux libres, pas plus qu'au déclin hormonal, mais de cette glycation qui est la conséquence directe de notre consommation de sucre (glucose ou fructose) ou d'une cuisson à très haute température (+ de 180°),au four, à la poêle ou pire, au barbecue. Lorsqu'un AGE (Advanced Glycation End products), est en place dans nos cellules, il y reste. C'est tous les jours que nous lui en apportons. En effet les AGE, c'est ce qui donne la couleur bien dorée, le bon goût, le fumet. Plus la cuisson est poussée, plus il y a de réaction de Maillard. Ce bon poulet qui sort du four, bien doré, qui sent si bon est donc rempli d'AGE. Même notre café si odorant, lui aussi, si attirant, mais produit de la torréfaction, ... toujours AGE. On se rend compte que, hélas ! ce qui est bon au goût, qui sent bon, n'est pas toujours bon pour la santé. Ces molécules de Maillard sont très toxiques et provoquent un vieillissement accéléré.

A l'heure actuelle le café est décaféiné avec des solvants comme l'acétate d'éthyle ou le chlorure de méthylène mais les recherches se poursuivent dans un seul sens, on essaye de produire des cafés toujours aussi odorants, mais moins corsés en caféine. Et parait-il on n'est pas loin d'y arriver avec pratiquement pas de caféine du tout mais toujours aussi bon. Hélas les molécules de Maillard seront toujours là.

Voilà ! vous savez tout et ne vous attendez pas à ce que je vous dise c'est bon ou c'est pas bon, il faut bien que vous aussi vous ayez quelques responsabilités à prendre. Le café présentera toujours sa dose de vertus et sa dose de poison, un peu comme tous les aliments finalement. Personnellement je garde mon petit café le matin, tant pis pour les quelques jours de moins à vivre.

Fernand Joubert

 

Tags : Café, décaféiné, AGE, Vieillissement, glycation, molécules de Maillard, antioxydant, cortisol, mélatonine.

 

Commenter cet article

Julie 22/04/2017 23:18

Merci pour cet incroyable billet sur le café. J'aime beaucoup votre conclusion : le café n'est pas plus dangereux qu'un autre aliment. Il est vrai que la boisson doit être consommée avec modération car elle peut impacter négativement notre santé. Boire un café reste un plaisir ! Nous pouvons en profiter au quotidien.

boisvert 23/04/2017 08:44

Il faut bien se garder un petit moment plaisir !

Abiflizera 06/04/2017 15:22

Excellentes explications sur le café, merci beaucoup !

Nadreau 03/04/2017 11:29

pour moi c' est : "nothing before café !" ;
merci pour vos excellentes recherches ....

Boisvert 03/04/2017 11:30

Comme beaucoup !

Majid 02/04/2017 23:29

Pris le matin, cela respecte alors le rythme circadien. Ce qui est preoccupant, ce sont les etudiants qui en boivent la nuit dans le but de veiller et memoriser leurs cours. Et comme vous l'expliquez, le lendemain, ils sont fatigues. Je pense que c'est a deconseiller le soir.

Boisvert 03/04/2017 06:14

Bonjour Majid,
Oui ! vis à vis du rythme circadien le café du matin, c'est top. Le soir ou la nuit c'est nul.