Au sujet des glucides

Publié le par boisvert

 

« La pire misère de l'homme, ce n'est pas de ne rien avoir, mais de ne rien désirer. Gustave Thibon -

 

Aujourd'hui nous allons parler des glucides car lors de vos commentaire, j'ai pu lire : « tout ce que vous dites est bien, sauf lorsque vous parlez des glucides ».

En effet, je dois dire que les glucides sont mes ennemis intimes. Pourquoi ? Parce que je considère que jamais dans l'histoire de l'humanité on n'a consommé autant de glucides et qu'il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre l'origine de tous les malheurs qui semblent toucher la santé de tous nos concitoyens. Et qu'on ne me dise pas que nous devenons plus vieux aujourd'hui, ce n'est pas un signe de bonne santé. Personnellement je désire comme tout le monde vivre plus vieux, mais surtout  bien vivant, en état d'apprécier cette vie, dynamique, et heureux d'être encore vivant.

Si l'origine de toutes nos misères se trouve dans notre intestin grêle, c'est le cerveau qui permet d'évaluer votre état de santé, qui vous permet de profiter à fond des jours qui vous restent à vivre,. Et de nombreux troubles viennent vous prouver que votre cerveau n'est plus le compagnon agréable que vous souhaitez. Quelques contrariétés viennent vous rappeler que vous n'avez plus 20 ans, comme par exemple, des troubles de l'attention, de l'anxiété, du stress chronique, de la dépression, des troubles de la concentration, des troubles de l'humeur, de l'insomnie, et aussi des troubles plus graves comme la maladie d'Alzheimer, de Parkinson, l'épilepsie, etc. Voilà pour votre cerveau mais ce sont tous nos organes qui souffrent, et un état inflammatoire s'installe et peut toucher chacun de vos organes et provoquer toutes les maladies de civilisation que je ne vais pas citer, elles sont trop nombreuses, Et à cause de quoi tout cela ? Je désigne en premier les glucides et en particulier les céréales et je ne suis pas le seul. Le docteur Perlmutter n'hésite pas à dire qu'elles sont une véritable menace pour le cerveau comme pour l'ensemble de l'organisme. Quant au dr J.P. WILLEM : "Les céréales sont une nourriture idéale... pour les oiseaux."

Mais attention, les glucides, ce ne sont pas que les céréales, certes de nos jours elles représentent une grosse partie des glucides que l'on consomme, mais je mets dans le même panier les jus de fruits, oui ! Oui ! Même les jus de fruits BIO, c'est moins drôle, mais ce sont des glucides concentrés et rapides, dépouillés de tout le contexte qui les rendait corrects, (peau, pulpe, fibres) et qui ralentissait l'assimilation et les transformait en sucres plus lents. Je suis d'accord pour les fruits entiers mais plus du tout pour les jus de fruits, ce sont des bombes à sucre. Et parmi les fruits choisissez toujours les moins glucidiques, les baies par exemple. Toujours pour la même raison, l'index glycémique. Et même les fruits, il ne faut pas hésiter à les supprimer lorsque le terrain est devenu inflammatoire. Toujours pour les mêmes raisons, les sucres, et ici c'est du fructose, le plus dangereux de tous ces sucres. Moi aussi je suis gourmand de fruits, mais j'ai pu me rendre compte à quel point ma santé se dégradait vite lorsque j'en abusais.

Je sais que certains trouvent saugrenue l'idée que le cerveau puisse être menacé par une bonne assiette de pâtes ou un bon plat de pommes de terre, mais le résultat c'est que cette quantité de glucides installe un état inflammatoire, et n'allez pas croire qu'il n'y a que le gluten qui vous met dans cet état, ce sont tous les glucides. Ne croyez pas non plus que vous allez manquer de quoi que ce soit parce que vous allez supprimer ces aliments, les glucides sont partout. Allez voir le petit bouquin de Magali Walkowicz," le compteur de glucides", et vous constaterez que tous les aliments en contiennent, de la salade, à l'artichaut, en passant par le persil ou le chou, etc... Et comme toujours c'est la dose qui fait le poison.

C'est ainsi que toutes les affections chroniques ont un dénominateur commun : l'inflammation. Alors l'inflammation, ça passe et on n'en parle plus ?... Et bien non, si votre cerveau présente des signes de vieillesse, un retard à l'allumage, c'est aussi de l'inflammation. Avec l'âge l'assimilation du glucose est de plus en plus difficile. Trop de glucides, pas assez de bonnes graisses, et votre cerveau est sous alimenté, en état d'inflammation et c'est le début de la fin. 

Je suppose que le glucose a été la principale source d'énergie pour toutes nos cellules depuis que l'homme est devenue sédentaire, c'est à dire depuis environ 10.000 ans, mais depuis la nuit des temps, ce glucose a été une denrée rare, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui où au contraire il abonde au point que nos cellules n'en peuvent plus et que le principal problème c'est qu'en vieillissant, nos cellules n'arrivent plus à métaboliser ce glucose qui lui arrive en abondance. Trop de glucose dérègle le métabolisme (Dr Perlmutter), l'insuline chargée de la transformation et l'alimentation de toutes nos cellules, ne peut plus faire son travail, elle se tarit (diabète). Nos cellules elles mêmes entrent en résistance et n'assimilent plus cette insuline comme avant (insulinorésistance). Voilà ce que peut produire un excès de glucose et de glucides en général.

Ajoutons à cela les poisons comme le gluten qui perturbent sérieusement la muqueuse de notre intestin grêle. Et là encore, ne croyez pas que cela n'arrive qu'aux autres, c'est tout le monde qui est sensible à ce gluten, même ceux qui ne sentent rien qui assimile parfaitement. Le jour où ils s'en rendront compte ce sera trop tard, le mal sera fait. Tout le monde est concerné.

Le dr Seignalet pensait que ce gluten était le seul responsable de la plupart des maladies,  mais en fait, ce sont tous les glucides qui mettent l'organisme en état inflammatoire.

Les gens assimilent le pain et les farineux à la tradition. Les grandes civilisations ont "toujours" mangé des glucides, les asiatiques, le riz, les arabes, le couscous, (le blé), les américains du sud, le maïs, les africains, le millet, et ainsi de suite. Mais cette « tradition » ne date que de quelques milliers d'années et c'est une poussière par rapport aux millions d'années de la présence de l'homme sur la terre. L'humanité sur une année, cela ne représenterait qu'une seule journée. Donc si l'on veut parler de l'adaptation, c'est nettement insuffisant, nos gènes sont inadaptés face à ce nouveau genre d'aliments. Mais je constate que c'est difficile d'accepter ce phénomène, supprimer les céréales. J'ai eu moi-même les mêmes doutes, et les mêmes difficultés, et le mieux c'est d'essayer,  en une seule semaine, on a déjà tout compris.

Lorsque vous vous rendrez compte que votre cerveau ne fonctionne plus « comme avant », que vous présenterez les symptômes cités plus haut, c'est que la limite sera atteinte, l'assimilation du glucose est devenue difficile, il sera temps pour vous de lui fournir des corps cétoniques, de bonnes graisses, pour le voir vous manifester des signes de joie, de dynamisme, de bonne humeur et de santé.

Voilà pourquoi, je suis l'ennemi des glucides en général, plus aucune céréales, plus de pain, de pâtes, de pommes de terre, moins de sucre. Mon grand âge me permet d'avoir suffisamment de recul pour comprendre que les glucides n'emmènent que la souffrance et les maladies et font vieillir plus vite. A ceux qui souffrent, tentez l'expérience au moins une semaine, ce sera certainement suffisant pour vous convaincre que la machine ronronne à nouveau.

Et en cette période de pandémie, vous n'aurez plus aucune crainte. Plus de terrain inflammatoire, la maison est solide et saura vivre en bonne intelligence avec ses voisins. Plus besoin de médicaments ni de vaccins, le système immunitaire est là et il vous garde.

Fernand Joubert

 

A lire impérativement, le must parmi mes milliers de bouquins : « Ces glucides qui menacent votre cerveau » du dr  David Perlmutter Editions Marabout

 

Tags : Cerveau, inflammation, gluten, céréales, glucides, corps cétoniques, système immunitaire.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Bonjour à tous, C'est vrai que je ne poste plus mais je vais tjs très bien. Bon pied bon oeil, malgré mon grand âge. Toujours sportif, randonnées, merci de vous préoccuper. Je pratique tjs cétogène et paléo en fonction des besoins. Avec ce covid je vous conseille paléo et cétogène si vous êtes touché. Accompagné de vitamine C, d'oméga 3 et un bon multivitamine comme nupower par exemple. Vous avez sur ce blog tous les éléments pour conserver une bonne santé. Avec l'âge je préfère la nature à l'ordinateur, mais je vous fais une grosse bise à tous et vous souhaite une très bonne santé.
Répondre
S
Bonjour Boisvert,
nous sommes en été et toujours pas de nouvelles de votre part. Allez-vous bien ? Avez-vous décidé d arrêter votre blog ? SI vous passez par ici, faites un petit coucou, ca nous ferait plaisir....Je vous espère en randonnée et en forme, à bientôt
Répondre
S
bonjour, comment allez-vous cher Boisvert, depuis longtemps sans vos articles ? Je vous espère une bonne année bien douce et revenez faire un coucou
Répondre
P
Bonjour Fernand,
Cela fait longtemps que je n'ai plus de vos nouvelles. Je vous avez envoyé quelques emails.
J'espère que vous allez bien.
Merci pour votre article. Carlos.
Répondre
P
Bonjour Fernand,
Cela fait longtemps que je n'ai plus de vos nouvelles. Je vous avez envoyé quelques emails.
J'espère que vous allez bien.
Merci pour votre article. Carlos.
Répondre
S
la vitamine c oui j ai bien vu ca sur votre protocole mais si je prends plus d un gramme ou deux par jour, je m'endors à une heure tardive (je prends d ailleurs du stilnox le soir ). Je sais qu on fait en intraveineuse en milieu hospitalier mais pour cela il faut se rendre en allemagne sinon en france je ne sais pas si ca se pratique. Oui, j ai déjà éliminé tout cela de mon alimentation, je garde une petite cuillère de miel pour le tic tox, rien de plus mais à chaque fois que je mange (onc paleo) mes vertiges, nausées , douleurs cervicales redoublent. Il est vrai que j ai une candidose qui ne s améliore pas avec les antibios que j ai pris. Je tourne donc en rond....Merci pour vos encouragements et à bientôt !
Répondre
S
cher boisvert, merci pour la réponse, je suis à Lille mais pensez-vous qu un skype pourrait aller car je viens d en faire un 2e sur la cuisse hier seule mais soit les ventouses sont faibles (je vais me procurer les vôtres sur amazon) ou alors je ne scarifie pas assez. Je vais relire votre article sur les ventouses.....Pour résumé, je rajoute à ma liste serrapeptase et TM cardère ca devrait les assommer.?? J'avais lu sur une video de docteur lyme que la cure anti parasitaire de Clark était indispensable avant de commencer tout traitement lyme. On ne sait plus comment penser et j ai la sensation que je me perds en allant dans tous les sens et visiblement ca ne marche pas (jours douleurs cervicales, tête, sensation d ébriété......).L alimentation est bien suivie mais n aide pas car dès que je mange le soir (jeûne intermittent), les douleurs reviennent de plus belle, sic ?? En tout cas, merci pour le soutien, j en ai bien besoin en cette triste période. Hier, j ai bien marché environ 1 h et il est vrai que j étais mieux mais paf je mange et tout revient.... Noël approche et je vous souhaite tout le meilleur !
Répondre
B
et est-ce que vous prenez de la vitamine C à haute dose ? Parce que pour moi cela a été le médicament de base. N'publiez pas que les animaux porteurs de tiques en grand nombre ne sont pas malades car ils sécrètent jusqu'à 20grs de vitamine C tous les jours. Les très hautes doses de vitamine C guérissent Lyme en moins d'une semaine mais cela se fait en milieu hospitalier mais cela peut être une piste pour vous. Et pensez toujours que ce sont les glucides qui provoquent l'inflammation. GLUCIDES : Toutes les céréales, les légumineuses, le sucres, miel, pommes de terre, avec les laitages. Tout cela est à supprimer. Courage !
S
Cher Boisvert, j espère qu en cette fin d année votre forme est toujours bonne et que vous randonnez un peu, je vous souhaite de passer un Noël en famille ou entre amis.
Pour ma part, je vous tiens au courant de ma lutte lyme et malheureusement malgré les antibios, tic tox, EPP, etc.....et l alimentation paleo, je souffre tjrs autant et peut-être davantage. Ma fille a essayé les ventouses sur moi mais on n a pas dû aller profond car rien n est sorti, nous allons recommencer. J ai lu que le Serrapeptase casse le biofilm de la bactérie et la cardère détruit la toxine qui s en libère, j ai peur de commencer ces 2 produits car les herx doivent être terriblement handicapants après la prise de ceux-ci (j'ai fait votre protocole sauf ces deux derniers, est-ce la raison de mon échec ?), voilà pour moi.
Je pensais qu il serait plus simple de m en débarrasser mais sans doute mon immunité est faible, je ne sais plus que penser. J ai contacté un médecin acupunteur lyme sur Lille mais il n est pas dispo pour le moment. J espère lire d autres articles de votre plume bientôt. Merci à vous
Répondre
B
Bonjour Sibille,
Il ne faut pas craindre les reactions de désintoxications car après justement, tout s'améliore. La serrapeptase est excellente. Je ne sais pas où vous habitez car si vous n'étiez pas trop loin je vous aurais fait une séance de ventouses scarifiées avec plaisir. Il sort beaucoup de saletés à chaque fois, et pour Lyme c'est excellent. Courage en tous cas vous allez y arriver. Pensez à vous dépenser physiquement et à aller suer sur les chemins car avec la sueur ce sont les toxines qui s'en vont, l'immunité qui grandit, et la santé en général qui s'améliore. Je pars aujourd'hui en randonnée justement.
Bonnes fêtes et tenez moi au courant.
A
Bonjour,
L'article est intéressant merci !
Que pensez vous cette phrase "c'est la dose qui fait le poison"
Autrement dit on peut consommer des glucides (ou hydrates de carbones)de facon raisonable.
Si le regime cétogène est sans aucun doute un allié anti cancer notamment, qu'en est til à long terme pour un profil de personne vivant en pleine ville , ou le stress est permament , ne pratique pas de meditation... Nous ne pouvons pas etre tout le temps sous corps cétoniques
Ne faudrait il pas adapter suivant le profil des personnes ?


Il devrait peut etre retrouver une alimentation equilibrée? avec des glucides en quantité raisonable
Cordialement
Répondre
B
Bonjour, il faut savoir ce que sont les glucides des éléments énergétiques, et les protides et lipides des éléments bâtisseurs. Donc si vous consommez beaucoup d'énergie (travailleurs manuels, sportif, ou randonneur comme moi), vous pouvez vous permettre plus de glucides ce jour là. Par exemple le jour de la rando je mange une banane alors que les autres jours je n'en mange pas. Vous semblez craindre l'utilisation des corps cétoniques mais nos ancêtres n'avaient pratiquement pas de glucides du tout, surtout en hiver, et cela pendant des millions d'années. Ils étaient forcément en cétose permanente. Hors, nous, nous avons des légumes à longueur d'année, sources de glucides. Lorsque je pratique le cétogène je mange toujours une salade au repas de midi, et n'oubliez pas que les fruits oléagineux ont également une petite part de glucides. Les "adaptations" sont surtout des adaptations à notre gourmandise plus qu'à nos profils différents. La seule adaptation raisonnable doit se faire en fonction de notre dépense énergétique. L'alimentation paléo est déjà bien pourvue en glucides.