PHILOSOPHIE - SANTE

Publié le par Fernand Joubert

Quelques idées en vrac !
- LE FROID est trés important. IL façonne les arbres, les fleurs, les feuilles, les oiseaux, les animaux et tous les êtres vivants. Le froid contracte, rend Yang. Pour être en bonne forme, on doit s'habiller trés peu jusqu'à grelotter. Facteur Yang de premier ordre. Il est plus important que la châleur. Il conserve, alors que la chaleur fait disparaitre. On est tout à fait gelé quand on opère le coeur et la vie revient aprés ; on peut supporter -50° et même plus mais à partir de +50° de châleur c'est la mort. La châleur dilate (Yin), divise, éparpille.

- "Plus grande la face et plus grand le dos" ou plus grande la maladie et plus grande sera la joie. Les biens portants ont trés peu de chances de connaitre une élévation de l'esprit, du jugement, de la mémoire, alors que les malades, par obligation, pour garder leur vie, devront lutter et ils y arriveront trés facilement. Et plus grande sera leur maladie et plus grande sera leur volonté et plus grande sera leur récompense. Un don de Dieu aux déshérités, une justice divine en quelque sorte.
-  La volonté est la clé de la réussite, ceux qui n'ont pas de volonté ne découvriront jamais rien. Le jugement reste voilé, et s'il reste voilé vous ne voyez rien. S'il est dévoilé, alors la lumière jaillit, les oiseaux chantent pour vous, le vent vous joue une symphonie, et chaque brin d'herbe vous raconte des choses formidables. Il faut réveiller votre 3ème oeil. Jusqu'ici vous voyez et vous entendez sans comprendre. Vous mangez par habitude. Soyez en manque de tout et vivez cette expérience, c'est le manque qui engendre le désir. Sachez donc rester en-dessous de tous vos désirs, de tous vos appétits. Petit à petit, à force de sobriété vous devenez de plus en plus yang et de plus en plus avide. Avide de vivre, avide d'oxygène, avide d'amour (plus vous êtes yang plus vous attirez Yin, l'homme yang attire la femme Yin).Le monde s'ouvrira pour vous et vous prononcerez à chaque instant les mots merveilleux, formidable, magnifique.

- LE SEL - Na + O = K ou encore K - O = Na (Na=sodium ; O=Oxygène ; K=potassium)

Des milliers de malades ont été sauvés par le sel, trés Yang mais parfois on en prend trop. Il y a eu des guerres pour s'approprier le sel tellement il est important. Comme le montre l'équation ci-dessus, l'excés de sel se transmute avec l'Oxygène pour donner du potassium. Cet excés de yang rend irritable, nerveux et coléreux ; De plus il assoiffe toujours (yang attire Yin). C'est une grande erreur de prendre Yang en grande quantité car la quantité tue toujours la qualité et se transforme, de sorte que l'on provoque les effets contraires à ceux que l'on attendait. Et ainsi de tous les facteurs Yang, Sel ou autres. Par contre si vous faites du sport et que vous prenez beaucoup d'oxygène le sel se transforme en potassium Yin.

- La mémoire a son siège dans la tête, le plus yin. Pour dormir il faut avoir la tête fraîche et ne pas avoir un oreiller de plume qui la réchauffe. La tête en bas rend Yang mais il faut que la tête soit Yin. rester debout permet de mieux comprendre la conférence. La faim, le froid, développent la mémoire. Les grands mangeurs ne pensent pas. Le cerveau est bien protégé; il ne peut être atteint par les microbes venant de l'extérieur. C'est donc de l'intérieur, c'est à dire de la nourriture qu'il tire toutes les substances qui lui sont nécessaires. Et c'est aussi par là qu'il peut-être touché, en bien ou en mal.

- LE SUCRE est catalyseur - diviseur. Si sur une petite blessure on met un peu d'eau sucrée et qu'on la couvre, le lendemain, c'est gonflé et infecté et chaque jour un peu plus. Avec le sel, le lendemain, c'est guéri.

- Les extrémités, nez, oreilles, sont trés YIN,  et ne craignent pas le froid, tandis que les pieds Yang, en bas y sont trés sensibles. Le nez se dilate trés facilement si l'on boit trop. Les grands buveurs connaissent la couperose.

- Cherchez toujours à guérir le malade, la maladie ne compte pas.

- La peau de poisson chez l'homme a pour cause une hyper protéïnisation, viande et fromages surtout. La peau est une protéïne, les ongles aussi. S'il y a quelque chose d'anormal dans la peau ou les ongles, c'est toujours protéïnique.

-  La maladie aigue se signale par une forte réaction de l'organisme, grâce à l'action du sympathique. Dans la maladie chronique, l'organisme ne réagit plus assez, il y a peu de signes, le terrain est mauvais, les systèmes parasympathique et orthosympathique sont complètement paralysés, inhibés. Les jeunes à forte vitalité feront des maladies aigues et les vieux dont la vitalité est affaiblie souffriront de maladies chroniques.

- La bouche doit être de même largeur que la base du nez, c'est à dire petite. Une grande bouche est une bouche gloutonne, de loup. Tout se voit sur le visage, le destin, la personnalité, la maladie. Les sourcils trop rapprochés, trop Yang, trés écartés, trés Yin, assez écartés, spiritualité.

- Tout ce qui pousse en Hiver Yin, est yang, puisque Yin produit yang. Mais le génie de l'homme peut changer tout cela et faire pousser du yin en hiver mais cet aliment ne sera plus en accord avec l'ordre naturel des choses, de la nature. Ainsi manger une orange ou une banane ou une tomate qui viennent normalement dans une saison chaude ne peut apporter que du désagrément, si vous les mangez en hiver.

- Si vous ne travaillez pas physiquement vous ne transmuttez pas et vous serez peut-être tué par le sel mais si vous travaillez, Na (sodium) + O (oxygène) = K (potassium), vous n'aurez pas d'ennuis. L'exercice physique est nécessaire et l'exercice mental est excellent. Ne travaillez pas auprés du feu, du chauffage, cela rend yin. Le travail fait suer, tous les poisons sortent, les médicaments aussi. Le repos c'est la mort, le travail c'est la vie.

- Les glandes sébacées éliminent les déchets colloïdaux responsables de toutes les maladies infectieuses ; Les glandes sudoripares éliminent les cristaux, responsables des rhumatismes, arthrose, etc... Donc, suez, faites du sport, et vous serez en bonne santé.

 

Publié dans santenature

Commenter cet article