Les CARENCES 1ère partie

Publié le par Fernand Joubert

 



L’homme n’est plus instinctif, de sorte qu’il se nourrit mal. Ce ne sont plus les besoins qui commandent, c’est la gourmandise. Le sédentaire qui ne travaille pas beaucoup physiquement a des besoins qui sont moindres mais le sportif qui produit des efforts longs et répétés a beaucoup plus de besoins, c’est un gros consommateur de vitamines et de sels minéraux. S’il n’y prend pas garde et s’il se nourrit mal il va voir apparaître des carences. Cela peut se traduire de différentes façons, de la fatigue, des infections à répétition, des accidents musculaires ou articulaires, etc… Mais on dit que celui qui connaît son mal connaît son remède.

La carence en VITAMINE A peut entraîner des troubles visuels se manifestant surtout à la tombée du jour, un durcissement de la cornée : un dessèchement des cellules de la peau et des muqueuses, des ongles et des poils : Nervosisme, anxiété, insomnies, céphalées. Troubles paraplégiques, vieillissement précoce, douleurs pré-menstruelles.

La vitamine A se trouve dans toutes les plantes vertes, les fruits (jaunes surtout) les pommes de terre (jaunes), les fruits oléagineux et l’huile végétale, l’ail, l’oignon, les céréales complètes, les tomates, champignons, citrons, oranges, abricots, navets, fruits secs, beurre, jaune d’œuf.

La carence en VITAMINES B (B1, B2, B5, B6, B12, PP) peut entraîner : Troubles du système nerveux et de la nutrition, constipation, anémies, névrites, déséquilibre musculaire, ulcères, crevasses, pellagre, troubles du foie, défaut d’oxydation des hydrates de carbone (ce que nous consommons beaucoup).

Elles se trouvent dans l’enveloppe et le germe des céréales, la partie verte des végétaux, les fruits et légumes frais, les laitages, les œufs, le soja et le miel.

La carence en VITAMINE C peut entraîner : Scorbut, hémorragies et tuméfaction des gencives, chute des dents, rupture des vaisseaux sanguins, hémorragies diverses notamment dans les articulations. Egalement des maladies du sang, des affections du tube digestif, la tuberculose, une certaine faiblesse musculaire, la cellulite par asphyxie cellulaire. Pour nous il est important de savoir que les muscles ont besoin de vit C pour leur tonus et leur élasticité. Bien sûr vous savez tous qu’on en trouve beaucoup dans les kiwis, les citrons, mais on en trouve dans tout ce qui est cru en général. Elle disparaît dans les végétaux fanés. Consommez vos crudités rapidement c’est une vitamine fragile.

La carence en VITAMINE D peut entraîner : rachitisme, perturbation dans certaines opérations de synthèse, déficiences osseuses et développement anormal des tissus cartilagineux, caries dentaires, troubles de croissance, tuberculose osseuse, baisse du tonus musculaire, fatigue.

Se trouve dans l’huile d’olive, le beurre, les végétaux fraîchement cueillis, le pollen, le miel nouveau. La carence d’ensoleillement entraîne celle de la vitamine D qui provient surtout de l’action du soleil sur les stérols de la peau.

La carence en VITAMINE E peut entraîner : déficience de l’activité neuro-musculaire, stérilité masculine et féminine, certains eczémas et ulcères avec sclérose.

Se trouve dans le germe des céréales, certains végétaux verts (laitues et cresson notamment), dans les huiles végétales, le beurre.

La carence en VITAMINE K peut entraîner : Hémophilie et tendances aux hémorragies, anémie et diminution de la coagulabilité sanguine.

Se trouve dans : tomates, oranges, légumes verts (choux, épinards) carottes, céréales. Cette vitamine est produite surtout par certaines fermentations bactériennes du côlon, mais ne devient active qu’en présence de la bile dans le tube digestif.

La carence en VITAMINE P peut entraîner : faiblesse et durcissement des vaisseaux, défaut de perméabilité vasculaire, hémorragies des nouveaux-nés des tuberculeux et des hépathiques.

Se trouve dans le sarrazin, les poivrons et les oranges.

La carence en CHLOROPHYLLE peut entraîner l’anémie ( le fer et la chlorophylle sont à la base de l’hémoglobine) faiblesse du cœur, des muscles, des nerfs ; déficiences des muscles lisses de l’intestin, risque d’infections ( la chlorophylle est un antiseptique). Fatigue de l’organisme privé d’une source directe d’énergie facilement assimilable.

Se trouve dans les végétaux verts ou ayant passé par la couleur verte (fruits par exemple).

La carence en AIR peut entraîner une sous oxygénation du sang ; rôle très important dans les phénomènes de nutrition, oxydations et réductions, favorisant aussi l’entretien de la flore bactérienne dont on connaît l’importance. Agit aussi sur le Ph sanguin, donc acidification des humeurs, asphyxie lent, surmenage cardiaque (cerne bleuâtre des yeux, coloration violacée de certaines parties du corps face, ongles, etc…)

La carence en SOLEIL peut entraîner celle de la vitamine D comme nous l’avons vu avec tous les risques que cela comporte. L’incidence des caries dentaires est abaissée dit-on de 4 à 5% pour chaque tranche de 1OO heures d’ensoleillement normal.

La carence en LUMIERE provoque l’anémie. Chez les femmes du pôle et pendant la nuit polaire qui dure des mois, les règles sont suspendues. Ralentit aussi toutes les fonctions génésiques. Pour maintenir l’anémie des veaux (pour avoir de la viande blanche) on les conserve dans une étable obscure. Pour ceux qui souffrent de neurasthénie, angoisse, dépression, il est nécessaire de vivre au grand air et dans un environnement très lumineux (pas de volets fermés). A cause de cela, évitez au maximum les lunettes noires, si vous souffrez de dépression.

Dans la 2ème partie nous verrons les carences en minéraux, comment elles se manifestent et les troubles qu'elles entrainent.


Publié dans santenature

Commenter cet article