LE MENTAL ET LA SANTE

Publié le par Fernand Joubert

La philosophie de la naturopathie ne perd jamais de vue que les maladies aigues ne sont en rien nocives pour notre organisme et n'ont pas à être supprimées à coup de drogues ou de bistouri.. Bien au contraire, la naturopathie considère que ces auto-nettoyages vigoureux sont bénéfiques et même nécessaires pour entretenir un organisme en parfait état de fonctionnement. Les maladies inflammatoires et fébriles sont aussi naturelles, normales et légitimes que n'importe quelle autre chose dans la nature, et c'est pour cela que lorsqu'elles ont débutées elles ne doivent pas être entravées ou supprimées avant qu'elles n'aient eu le temps d'accomplir le nettoyage complet qu'elles ont programmé.
A partir de ce constat, il est évident que le seul fait de considérer la maladie comme une chose naturelle et bénéfique, cela dédramatise le tableau, et le moral n'est pas le même que celui qui considère la maladie comme une malédiction. Et en fait, comme chacun sait, le mental agit sur le physique et favorise ainsi la vraie guérison ou plutôt la fin des symptômes ennuyeux.

LE TRAITEMENT MENTAL :
L
e corps physique et ses éléments matériels est dominé et guidé par l'esprit qui nous anime. Chaque fois que l'ordre des choses est renversé il en résulte des déséquilibres et des maladies. Beaucoup pensent et agissent comme si le corps physique était l'essentiel. Ils exagèrent l'importance du physique et en sont même les esclaves. Et pourtant le  corps physique est le principe le plus bas et le moins intelligent des différents principes constituant l'entité humaine. Mais les gens laissent leur corps dominer l'esprit et sont terrifiés par les sensations du corps physique. C'est un peu l'esclave qui terrifie le maître. Où est l'harmonie ? Et quand la faiblesse physique, la maladie ou la douleur remplissent l'esprit de crainte, la raison s'obscurcit, la volonté défaille et l'auto-contrôle est complètement perdu. Il faut impérativement que l'esprit domine la matière et pour cela il nous suffit de laisser travailler la nature.
Chaque pensée, chaque émotion, chaque peur, agit directement sur les constituants physiques du corps humain. Chaque vibration mentale ou émotionnelle se transforme en vibration de la structure physique.  S'il y a discorde dans l'esprit, cela se traduit par des maladies physiques dans le corps. Tandis que l'harmonie de l'espoir, de l'altruisme, de la foi, de la gaieté, du bonheur, de la sérénité, créent au contraire des vibrations qui vont engendrer la SANTE.
Plus nous sommes remplis de bons sentiments, d'espoir, de joie de vivre et plus nous avons de chances d'être en harmonie avec toutes choses positives dans la vie. Il a été prouvé que les états mentaux et émotifs défaillants affectent les tissus et les sécrétions de notre corps. Les émotions, la  crainte, la colère, la jalousie, les soucis, la rancune, empoisonnent nos humeurs. On a même dit qu'une morsure d'un homme en colère peut causer un empoisonnement du sang et se révéler aussi fatale que la morsure d'un chien enragé. La mère qui allaite doit impérativement avoir des pensées d'amour et de confiance afin de communiquer ces bons sentiments à son bébé.
Il faut à tous prix faire de notre système nerveux notre allié au lieu de notre ennemi. Nous devenons ce que nous pensons. Pensons amour et nous sommes amour, pensons à la sérénité et nous sommes sereins, pensons à une bonne santé et nous serons en bonne santé. Au contraire pensons à la maladie qui nous accable, pensons qu'elle va s'aggraver, pensons au désespoir, et déjà nous sommes perdus, la maladie va tout gagner. Si l'esprit est rempli de confusion et d'épouvante, cet état se transmet à chaque cellule de notre corps physique. L'esprit domine la matière pour le bon ou le mauvais. C'est lui le plus important.
Un homme comme Napoléon savait tout cela instinctivement. Pour gagner les batailles il fallait que ses soldats  aient le moral, qu'ils soient sûrs de gagner. Et, même au moment de la grande peste il visitait les hôpitaux pleins de pestiférés, et serrait les mains des malades. Il disait : " Un homme qui a l'ambition de conquérir le monde peut conquérir la peste". Un esprit fort, rend un corps fort. Si au contraire il avait été lâche, sans confiance en lui-même ses doutes se seraient communiqués à ses troupes produisant le découragement et la défaite.

Et c'est là le vrai champ du traitement mental. Nous pouvons apprendre à dominer et à influencer les courants vitaux dans nos corps, même sous la pression de la maladie. Nous pouvons, par le pouvoir de notre volonté, diriger notre force intérieure vers les parties de notre organisme qui souffrent. Et nul doute que la circulation du sang et les transmissions nerveuses vont être améliorées. De même si vous devez vous faire aider par un praticien, cherchez celui qui a beaucoup d'assurance et un fort magnétisme, il vous les communiquera.

En conséquence nous devons accepter ce concept de la domination de l'esprit sur la matière. Nous devons accepter que la nature nous veut du bien et qu'elle peut nous guérir. Nous devons être en accord avec ce monde qui nous entoure et qui a été créé pour nous et pas contre nous. Ce sont les lois fondamentales de la vie , de la santé et de la guérison, et il n'y  a point d'autres voies. Pensez Santé et vous serez guéri, pensez maladie et vous êtes à moitié mort.

Publié dans santenature

Commenter cet article