La MER ET LES GLANDES ENDOCRINES

Publié le par Fernand Joubert

Nous avons vu les nombreux bénéfices de la mer  pour notre santé mais c'est peut-être sur les glandes endocrines que les effets de la mer sont les plus nets. Et lorsque l'on sait l'importance qu'elles ont sur notre santé ça méritait bien qu'on s'y arrête plus longuement. Car si la cure marine a un effet trés net sur les différentes sortes d'arthrose, sur tous les états inflammatoires, sur la circulation, l'assimilation et la désassimilation, le moral ou le tonus, c'est en grande partie parce qu'elle stimule notre système glandulaire. Toutes les glandes sont stimulées, la thyroïde, les parathyroïdes, les surrénales, les glandes génitales, ovaires et testicules, l'hypophyse et l'hypothalamus. Leur but est de sécréter des hormones qui sont des messagers chimiques qui ont pour mission de déclencher une activité spécifique nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Ce sont des doses infinitésimales mais pourtant déterminantes pour notre santé.

 

L'action des hormones, c'est un travail d'équipe, et si lorsque nous sommes jeunes, aucune ne manque, il n'en est pas de même au fur et à mesure que les années s'accumulent. Et les carences sont sournoises on ne s'en rend pas compte. Une seule vient à manquer ou être insuffisamment sécrétée et c'est tout l'édifice qui risque de souffrir. Elles se stimulent les unes les autres, l'esprit d'équipe n'y est plus et même si c'était une hormone mineure au départ, elle a déstabilisé l'ensemble de l'édifice. Alors plutôt que manger des produits animaux , car c'est souvent la solution pour combler les carences, la mer peut être d'un grand secours.
LA THYROIDE : L'IODE est indispensable à l'activité de la thyroïde et il est bien sûr abondant en bord de mer. Mais l'iode est fournie aussi par l'eau de mer, le bain, le climat marin et par l'alimentation riche en poisson frais. La thyroïde sécrète une substance épaisse et iodée contrôlant ainsi le métabolisme général. Il existerait aussi une fonction phosphorée favorable à la thermogénèse et une fonction soufrée dont dépendrait la nutrition de la peau et du système pileux. La thyroïde joue un rôle important dans la croissance et dans l'intellect.

LES PARATHYROIDES : sont des glandes minuscules de la taille d'une lentille à celle d'un haricot, généralement au nombre de 4 et disposées au voisinage immédiat du corps thyroïde. La survie est strictement impossible en l'absence de ces glandes, dont le rôle est déterminant dans le métabolisme du calcium et du phosphore. En tous cas l'insuffisance de l'hormone parathyroîdienne provoque une diminution du taux du calcium et du phosphore sanguin et constitue un état pathologique. En tous cas et même si elle est mal expliquée encore aujourd'hui, l'action de la mer sur les parathyroîdes est trés net.

LES SURRENALES : Ce sont deux petites glandes situées au-dessus des reins. Elles sont constituées de 2 parties trés différentes tant au point de vue biologique que foncionnel. Il y a le Cortex ou cortico-surrénale et l'intérieur ou médullo-surrénale qui sécrète l'adrénaline, hormone vaso constrictrice, broncho-dilatatrice et hyper glycémiante. Le cortex est considéré comme ayant une activité sécrétoire beaucoup plus importante. Elle exerce une action trés nette sur l'activité neuro-psychique et physiologique. Les émotions fortes, les passions, les colères, les stress perturbent les fonctions de la cortico-surrénale. Les hormones sécrétées appartiennent au groupe chimique des stéroïdes dont la cortisone (cortisol). Ces stéroïdes jouent un rôle déterminant dans le métabolisme des protéïnes et des glucides, dans la sécrétion des hormones sexuelles. Et la virilité par exemple est plus la conséquence des surrénales que des glandes sexuelles. Le fléchissement de ces glandes provoque une moindre résistance et c'est la porte ouverte à la maladie. Il faut dire aussi que les relations des surrénales avec les autres glandes endocrines  et le système nerveux sympathique sont trés étroites et nombreuses.

LES GLANDES SEXUELLES : Les hormones, qu'il ne faut pas confondre avec les spermatozoïdes et ovules, ont, elles aussi une grande importance. Les fonctions ovariennes sont sous l'étroite dépendance de L'HYPOPHYSE qui, par l'intermédiaire de ses stimulines, déclenche la sécrétion de la folliculine et de la lutéïne dont dépend le cycle génital. Chez l'homme les testicules sécrètent la testostérone qui, avec l'androstérone et la dihydroandrostérone sécrétées par les surrénales détermine les caractères sexuels masculins, notamment la virilité. L'HYPOTHALAMUS contrôle l'Hypophyse et cette association est considérée par les endocrinologues comme étant le chef d'orchestre de l'ensemble endocrinien.
Par contre vous aurez noté que la mer stimule les glandes endocrines, donc les malades qui souffrent d'hypersécrétion hormonale n'en abuseront pas, ils s'en trouveraient mal.

Publié dans santenature

Commenter cet article

DUPARC Georges Louis 17/06/2011 03:21



En réponse à Dominique.


Moi aussi je me débat depuis fin 2008 avec un cancer. Je me suis d'abord enfoncé dans les difficultés du fait de la non information des medecins que j'ai été obligé de consulter (à contre coeur
de toute façon, parce qu'en bout de course), ou de leur ignorance, probablement les deux.


J'ai découvert à force d'acharnement divers produits qui pouvaient combattre les cancers (naturels et élaborés).


A signaler que le carzodelan qui nettoyait même les métastases dans les chaînons ganglionnaires, et lorsqu'il ne pouvait guérir définitivement prolongeait la vie et surtout rendait inutile la
morphine en supprimant les douleurs intolérables dont sont affectés certains cancéreux, a été définitivement interdit dans l'union européenne en 2003. Dans les années 50 à 70 ( à 10 ans près) les
medecins pouvaient se le procurer en pharmacie des hopitaux. Puis ce n'a plus été possible et il fallait le faire venir de suisse ou d'allemagne ou il était fabriqué.


Le H11 fabriqué en Angleterre avait des effets positifs assez comparables bien que basé sur une toute autre technologie. Il n'est peut être pas interdit.


Nous avons heureusement (même s'ils ne le remplace pas) d'autres produits qui ont vu le jour.


La critique que je fais à l'extranase est qu'il contient du dioxide de titane...pourquoi ? De plus les gellules sont dosées à 0,9 mg de bromelaïne.


Pour ma part, j'ai opté pour un produit diffusé par le laboratoire Nutrixéal (www.nutrixeal.fr) qui commercialise de la bromelaïne pure (extrait d'annanas) à 3000 GDU (gelatin digest unit), et en
gellules de 500 à 650 mg pour comparaison avec l'extranase. C'est le titrage GDU le plus haut que j'ai trouvé et c'est important pour l'efficacité. Beaucoup de gellules d'autres marques sont
mélangées à divers autres produits qui ne sont pas forcément sans intérêt, mais il faut savoir quel but on poursuit. Je suis en pleine période de test, et je ne pourrais pas encore donner un avis
sur le résultat. Simplement une première boite m'a sembléprovoquer un certain remue ménage dans mon organisme dans l'évacuation des mucosités.


J'ai par contre une expérience très positive avec le chlorumagène du Dr Martin du THEIL que l'on trouve encore en pharmacie pour ses propriétés laxatives douces. Cette caractéristique n'est pas
négligeable car elle aide à l'évacuation des toxines. Mais alors que la boite recommande de ne l'utiliser que 9 jours de suite, dans son livre que j'ai eu la chance de trouver sur internet, le Dr
considère son usage continu sans effets secondaires, ni accoutumance. Du fait j'en prend depuis 2 mois pour mon plus grand bien.


Mais ce n'est pas l'essentiel. Le Dr du THEIL  a soigné de 1917 a 1947 des milliers de cancers, insufisances cardiaques, diabètes etc avec ce produit.


Mais aujourd'hui on ne le commercialise que pour son effet presque secondaire sur le transit.


En fait ce produit qui est de l'hydroxyde de magnésium cré dès qu'il entre dans l'estomac par réactions avec les acides digestifs du chlorure de magnésium à l'état  pur, donc de la plus
grande efficacité. De plus même les personnes supportant mal le chlorure de magnésium ce qui est mon cas peuvent absorber ce produit sans problème. Même les enfants en bas age et les personnes
atteintes de néphrites dixit l'auteur dont la probité ne peut être mise en doute en sachant qu'il a attendu 10 ans d'expériences pour publier son livre.


J'utilise aussi avec des résultats positifs les micros nutriments du Dr Rath (faire recherche sur internet). Il  a été le collaborateur du Double proix noble Linux Pauling qui a tant fait
pour faire connaître la vit C et ces effets merveilleux, notament contre le cancer en mégadoses: 100 150 200G par perfusion. On ne trouve qu'aux USA (recherche sur infusion vit C, perfusion en
anglais).


Je ne peux pour l'instant tester cette thérapie, trop chère pour moi, près de 300$ pour 6 jours.


Il y a aussi la préconisation d'oxygène et d'ozone, qui sont des ennemis des cellules cancéreuses.


Certains thérapeutes proposent des piqûres d'ozone sous cutanées sur les circuits méridiens.


Le peroxid oxygèn également.


Le système le plus simple  semble être le MMS de Jim Humble.


En fait à ce que j'ai appris ce sont les enzymes  qui sont susceptible de faire régresser les cancers, notament la pancréatine produite par le pancréas.


Un produit existe le "wobenzyme" qui utilise des enzymes de porc et de bovins, ce qui le rend peu sympathique pour le végétarien que je suis. Il faudrait que j'ai vraiment tout essayé avant d'y
venir.


Il existe aussi "vitalenzyme" que je n'ai pas encore essayé, et qui comprend plusieur composants agissants en synergie.


J'ai appris récemment que les cancers consommaient énormément de magnésium potasium et calcium.


C'est ainsi que cela m'a déclenché 1 an plus tard une insuffisance cardiaque sévère qui se rajoute au problème initial. Mais personne ne me l'avait expliqué.


Après avoir frolé la mort le 23 Nov 2010 avec une embolie pulmonaire la nuit de ma sortie d'une hospitalisation...ce qui m'a fait rentré aussitôt, j'étais en si mauvais état que je n'avais plus
d'autonomie et nécessitait que ma toilette  soit faites par les infirmières.


Aujourd'hui bien que je sois très vite fatigué à la marche (surtout en côte), j'ai repris ma musculation et je suis même remonté sur ma moto. Ca faisait 1an et demi que je n'avais fait ni l'un ni
l'autre.


Voilà si ces informations te semble de quelque intérêt tu peux m'écrire a "ramanand.amma@gmail.com" pour plus de détails.


Amicalement.


Ramanand.



bo 17/06/2011 09:32



Merci pour cette riche expérience. Cela me conforte dans l'idée que les meilleurs médecins ce sont ceux qui ont souffert dans leur corps et vous en êtes un vivant témoignage. Toujours en
recherche et en expériences. Je connais pas mal de ces thérapeutiques comme le carzodélan, le chlorumagène, les travaux du Dr Rath, la vitamine C à forte dose, la bromelaïne, et c'est bien que
vous nous ayez donné un labo qui commercialise un produit plus pur.


Merci encore pour ce précieux témoignage et bon courage.



Camille 15/06/2011 11:58



Merci pour tout...



Camille 15/06/2011 10:20



Merci de m'avoir répondu aussi rapidement... comme je vois que vous modérez les commentaires, je me permets de vous demander, en privé, si vous connaissez dans la région de Nîmes, où j'habite,
quelqu'un susceptible de m'aider dans ma démarche... (ostéopathe, naturopathe, etc...). Comme je me soigne beaucoup avec les médecines naturelles, j'ai lu qu'en gemmothérapie les bourgeons de
vigne (vitus vinifera) "freinent le processus néo-formateur (il ihibe le processus tumoral) et est considéré comme antisycotique". Qu'en pensez-vous ? Avez-vous un laboratoire à me recommander ?
J'ai aussi entendu parler de l'extranase (bromélaine)...
J'espère ne pas trop vous déranger... je suis un peu perdue, je l'avoue.
Si vous décidez de me répondre, vous pouvez bien entendu le faire sur mon email perso...



boisvert 15/06/2011 11:22



Bien sûr que je suis pour la gemmothérapie et vitis vinifera en particulier mais n'attendez pas de miracle non plus. Quant à la bromélaïne il vous faut l'essayer on en dit beaucoup de bien, à
voir ! Non je n'ai pas de labo à recommander, quant aux praticiens de santé, il faut tester et vous faire une opinion vous-même. Je ne reçois pas votre email sur les posts. Bonne journée !



Camille 15/06/2011 09:04



Bonjour,En faisant des recherches, je viens de découvrir votre blog.Il y a deux ans j'ai été opérée d'un important adénome hypophysaire. Il en reste 5%. Afin d'éviter une récidive et une nouvelle
opération ou une "radio-chirurgie", je cherche des remèdes naturels qui puissent stopper ou ralentir l'éventuelle nouvelle progression de cette tumeur. Merci d'avance



boisvert 15/06/2011 10:09



L'alimentation d'abord, comme toujours. Une vie naturelle au grand air, la mer aussi qui joue un grand rôle sur toutes les glandes endocrines, de l'activité physique régulière.


Vous avez intérêt à suivre les antioxydants, le lycopène entre autres, quitte à en ajouter si votre alimentation n'en comporte pas assez. Voyez les articles qui s'y rapportent. Une cure de pollen
de temps en temps vous serait également bénéfique.


Et puis les grandes techniques de naturopathie bien sûr comme le jeûne , la macrobiotique, l'alimentation crue, les cures de jus de légumes et de fruits.


Voilà quelques pistes, bon courage !