IRIDOLOGIE : LA COLLERETTE - 2

Publié le par Fernand Joubert

Comme nous l'avons vu sur la cartographie de l'iris, la colonne vertébrale se situe sur la collerette et fait en quelque sorte une barrière entre les organes digestifs et tous les autres organes. nous avons vu aussi que cette collerette doit être régulière et parallèle à la pupille d'une part, et la périphérie de l'iris d'autre part. En fait, et comme vous pourrez le constater vous-même, et j'espère que vous le ferez, vous pourrez observer qu'il est trés rare de voir une collerette parfaite, régulière et bien parallèle à la périphérie de l'iris.

Sur l'emplacement de la colonne vertébrale nous allons rencontrer des signes, des déformations, des renflements ou au contraire des dépressions dirigées vers la zone pupillaire, ou même des coupures formant des crevasses partant de la zone centrale de l'iris et dirigées vers les organes de la périphérie. Vous comprendrez aisément que, en vertu de cette force centrifuge qui nous anime et qui anime toute la vie, c'est la porte ouverte aux troubles que vos organes vont présenter. Si par exemple vous observez une coupure crevassée sur la crête de la collerette, ce sont les toxines issues des organes digestifs qui vont être déposées dans l'organe qui est en face de cette coupure. Et les obstacles ne manquent pas au bon fonctionnement de la colonne vertébrale. Bien sûr il y a d'abord les traumatismes que vous lui avez fait subir, que ce soit des déviations vertébrales ou des tassements ou carrément des pincements, mais il y a aussi l'arthrose qui bloque la libre circulation de cette énergie que notre moelle épinière tente vainement de distribuer à tous nos organes. Dans l'iris vous allez voir la déformation de la collerette, et en allant vers la périphérie de l'iris, l'organe qui est sous-alimenté et évidemment déjà malade et toujours plus loin vers la périphérie vous pourrez observer un capillaire qui s'approche de l'iris lui-même jusqu'à le toucher. Alors vous saurez sans risque de vous tromper que l'organe est malade. Et ceci, et grâce à ce capillaire qui est visible à l'oeil nu, vous ne pouvez pas le manquer. Donc, pour les profanes et ceux qui n'ont  ni loupe ni lampe électrique, vous pouvez voir si vous n'avez pas de capillaires s'approchant dangereusement de la périphérie de l'iris. Si c'est le cas voyez la cartographie de l'iris, et l'organe qui fait face à ce capillaire est à surveiller de trés prés. collerette-iridologie.jpgiris-3.jpgComme d'habitude voici les commentaires figurant sur le shéma car ils sont illisibles et trop petits. Peut-être y a-t-il un moyen de grossir l'image mais je ne connais pas, donc voici :
En partant de l'image la plus haute :
- Antélisthésis
- Rétrolisthésis
- Déviation vertébrale droite
- Rotation antérieure droite
- Rotation postérieure doite ou antérieure gauche
Et en bas - Malpositions vertébrales somatiques et leur traduction irienne (Dr Bourdiol)

J'espère que je suis assez clair pour que tout le monde puisse en profiter. J'essais d'expliquer le plus simplement possible et si ce n'est pas le cas n'hésitez pas à me le reprocher dans vos commentaires, merci ! Ca n'est pas un blog scientifique, la nature est trés simple et il ne faudrait pas compliquer les choses en vous les présentant d'une manière incompréhensible. L'oeil est une zone réflexe comme il y en a beaucoup sur notre corps, mais dans l'oeil c'est tellement plus beau et plus explicite. Et franchement c'est à la portée de la plupart d'entre vous, au moins pour l'essentiel que je tente de vous présenter. A bientôt pour l'étude de la zone organe.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Iridologie 12/09/2011 15:13



Bonjour,


 


L'iridologie vous interesse ?


 


Je vous invite à un événement exceptionnel en France, un séminaire pratique d'iridologie avec John Andrews à Nice le 28 et 29 janvier 2012.


 


Quelques mots sur John Andrews : Il est reconnu au niveau international comme un pionnier de la recherche et de la pratique de l'iridologie moderne.


 


 


Pour plus information, n'hésitez pas à consulter notre page


http://www.ifsh-france.com/seminaire-iridologie-john-andrews.html


 


Cordialement


IFSH



Nath 19/02/2011 15:26



Merci pour toutes vos explications sur l'irido, qui sont tellement claires, simples et précises ! Cependant, j'étudie l'iridologie par correspondance (je passe l'exam fin juin) et j'avoue que je
galère un peu lorsque je dois faire un bilan irido, je n'ai pas encore cet esprit de synthèse aussi vivace que le votre. Auriez-vous par hasard un livre à me conseiller pour que je puisse me
familiariser avec les divres troubles ? (je n'arrive pas à visionner vos photos du blog).



boisvert 20/02/2011 07:07


Pour le bouquin la référence c'est "traité d'irido-diagnostic de Bourdiol aux Editions Maisonneuve". Pour l'iridologie en général il ne faut pas lui demander ce qu'elle ne peut pas donner. Mais la
vue d'ensemble qu'elle nous apporte est fabuleuse et vous servira lors de votre future pratique. Désolé pour les photos et bonne chance pour la suite..