L'ENVELOPPE DE NOTRE VIE

Publié le par Fernand Joubert

Ce n'est pas l'enveloppe que j'aurais du dire mais les enveloppes car elles sont au nombre de 3. Il y a d'abord notre PEAU, ensuite nos VETEMENTS et enfin la MAISON, c'est à dire le cadre dans lequel nous vivons, qui nous servent de protection.
Nous avons déjà vu par ailleurs la Peau et son rôle majeur pour la santé. Nous avons vu que cette peau, notre première enveloppe, respire et vit, reçoit des signaux de notre corps profonds et de son environnement. Tout cela bien sûr si nous avons su la conserver en bonne santé. Elle est le premier lieu d'échange entre notre vie et le cosmos et elle a ce besoin impérieux de communiquer. 
Mais il faut pour cela que nos vêtements n'entravent pas ces échanges. Nous avons pris l'habitude, pardon la désastreuse habitude de privilégier des vêtements faciles d'emploi, faciles à laver, faciles à repasser, solides, hélas on n'a pas trop privilégié les vêtements qui nous laissent respirer. On ne devrait utiliser que des éléments naturels comme la laine, le coton, le lin, le cuir. Les vêtements synthétiques enferment le corps dans une véritable prison d'électricité statique, mais ils sont tellement moins chers en plus.
Et la 3ème enveloppe protectrice, celle qu'on a un peu oublié au fil des siècles mais qui tend à revenir au goût du jour c'est notre habitation. Et elle est la base et le cadre de notre vie dans lequel nous allons vivre harmonieusement ou mourir à petit feu, sournoisement. On devrait tous savoir sur quoi repose nos maisons, avec quoi elles sont construites, comment sont-elles aménagées. Nous sommes civilisés mais les romains faisaient paître un troupeau de moutons pendant un an à l'endroit prévu pour une construction ou pour y implanter une ville et ensuite ils faisaient l'autopsie des bêtes et suivant les résultats ils adoptaient ou non ce lieu. Les Celtes et les Druides eux aussi connaissaient les secrets de la nature et savaient reconnaître les lieux bénéfiques et les lieux maléfiques puisque sur ces lieux sacrés ils ont construit des cathédrales. Ils avaient une perception aigüe de ce monde des micro-énergies que nous ignorons totalement.
LES ONDES NOCIVES :
Mais c'est quoi ces ondes nocives ? Nous vivons constamment  dans l'équilibre de deux forces, les forces telluriques qui jaillissent du centre de la terre et les forces Cosmiques, venant du cosmos, qui les rééquilibrent. Et nos cellules vivent et s'épanouissent dans cette dualité de forces, mais cet équilibre peut être rompu par différents éléments :
- Il y a d'abord les particularités du sous-sol comme les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, les poches de gaz, les cavernes ou les galeries souterraines, les gisements, etc...
- Il y a aussi les différentes pollutions comme l'électrification à outrance et les lignes à haute tension, la présence de masses métalliques importantes (béton armé, charpente métallique) qui conduisent et captent l'électricité naturelle et qui possèdent une charge électrique importante.
- Il y a aussi les isolations, les matériaux synthétiques, les fumées d'usine qui filtrent le rayonnement cosmique nécessaire à notre vie.
- Les formes d'architecture disharmonieuse provoquent des émissions d'ondes nocives. L'architecture idéale, c'est la pyramide, or nous trouvons quelquefois des maisons plus larges en haut qu'en bas. La forme des objets à l'intérieur des appartements génèrent aussi des ondes nocives.
- Et les courants telluriques qui parcourent la planète peuvent occasionner des perturbations dans l'harmonie vibratoire (Voir l'article sur le réseau Hartmann)
- Et il y a d'autres rayonnements, comme la télévision, l'écran d'ordinateur sur lequel je vous écris envoient tous des ondes nocives.
INCIDENCES SUR LA SANTE :
Ces agressions continuelles engendrent des perturbations vibratoires dans la vie de nos cellules  et des glandes endocrines et elles occasionnent un dérèglement tissulaire et glandulaire. Ca se traduit par des malaises bénins ou des insomnies que  les somnifères classiques n'arrivent pas à solutionner. C'est le premier stade de la maladie, l'organisme s'épuise et s'affaiblit petit à petit. C'est le système nerveux qui en premier, ressent ces perturbations, il tire la sonnette d'alarme mais personne ne l'entend et c'est la porte ouverte à la vraie maladie, l'organe le plus faible cède alors. Les individus qui vivent sur ces zones anti-vie souffrent de maux les plus divers et qui semblent n'avoir aucune origine certaine. Et ils en souffrent en fonction de leur vitalité et de leurs prédispositions. Mais c'est inexorable, ces forces sournoises les entrainent vers la décrépitude et le néant. Le cancer en est entre autres une manifestation trés fréquente.

Quelques exemples de zones polluées. Regardez bien le dessein représentant une chambre à coucher et constatez l'emplacement du lit ou un seul des deux individus va être perturbé par le réseau et la conjonction d'une faille souterraine. Il suffit quelquefois d'un petit déplacement pour éviter toutes ces perturbations. r--seau-hartmann-001.JPGr--seau-hartmann-002.JPGr--seau-hartmann-003.JPG

Publié dans santenature

Commenter cet article