TYPOLOGIE - APOLLON

Publié le par Fernand Joubert

Aujourd'hui nous étudierons les types APOLLON
CARACTERISTIQUES DOMINANTES : Stature élevée, attitude nonchalante, démarche gracieuse et souple, amour du beau, dépourvu de sens pratique. Le front est élevé, large et bombé, le nez trés légèrement aquilin, moyen, en général bien fait (moins bombé que sur la gravure que je joins), la bouche est petite, bien dessinée, les oreilles petites, les yeux grands ouverts, clairs. Il est svelte, peu de poitrine, peu musclé mais toujours gracieux, les jambes longues et flexibles. L'Apollonien est toujours bien proportionné, ses traits sont nobles, calmes, réfléchis, ni tristes ni riants, mais graves et sereins. Le front se dégarni précocément, les cheveux sont blonds ou châtains clairs, les paupières légèrement tombantes vers l'extérieur, les cils longs, le regard fixe. Dominateur et même fascinateur, il parait animé par une lumière intérieure et ses yeux sont lumineux. Sa tête est portée bien droite, le cou long sans être maigre. Chez la femme le sein est petit, ferme, trés net de contour et presque sans bout. Son allure est trés élégante, pleine de grâce. L'Apollonien se sent supérieur et parait trés calme. Sa démarche est harmonieuse, gracieuse et rythmée avec des gestes lents. Beaucoup de maîtrise dans son comportement. Sa voix est douce pure et grave, harmonieuse et pénétrante.
SON ESPRIT : Sa faculté maîtresse est l'imagination. Impressionnable, expressif sous une forme de beauté. L'intelligence est puissante. La laideur lui répugne. Il fuit les infirmes. Il comprend tout et juge bien. Il peut être poète ou artiste, il est enthousiaste et passionné. Il saisit tout comme par intuition. Doués en général de clairvoyance, il voit clair, sauf en lui et il ne comprend pas ses infortunes qui sont, comme ses fortunes, éclatantes.
CARACTERE :  Ardent et passionné, capricieux, difficile et raffiné, ironique et moqueur. Voit tout de suite les imperfections d'autrui. Poli, n'aime pas l'indélicatesse et le mensonge. Ne flatte jamais, par contre s'admire beaucoup, fierté intérieure. Sobre et peu sensuel. Il aime s'entourer de luxe. Hait la pauvreté et ne fréquente que des gens de valeur. A besoin de lumière, le soleil lui est nécessaire. Son aversion pour la nuit l'oblige parfois à dormir avec la lumière. Il aime sans grand amour, simplement pour réaliser quelque chose de beau, par perversité parfois. Son désir de plaire s'arrête souvent à la possession. S'aime lui, avant tout, orgueilleux. L'Apollonienne aime la toilette, les bijoux, les perles, les parfums.
PREDISPOSITIONS MORBIDES : L'Apollonien est toujours un phosphorique, jamais un carbonique et rarement un fluorique. Il est de constitution faible et peu résistant. Il s'empoisonne par une vie agitée faite d'enthousiasme et de dépression, de surexitation. Son point faible c'est la respiration, il est prédisposé à la tuberculose. Il va jusqu'à l'absurde pour être original. La femme  arbore des toilettes excentriques. Sa soif d'importance et de reconnaissance va jusqu'à se calomnier pour s'attribuer un rôle digne d'intérêt. L'homme célèbre a les plus grandes chances de séduire l'Apollonienne.
SES REMEDES DE FOND : 
NATRUM MURIATICUM : Remède du déminéralisé (tâches blanches sur les ongles, caries, chute des cheveux, amaigrissement) Mince, boutonneux et huileux, faiblesse physique, triste, la consolation le fait pleurer. Sensibilité extraordinaire. Manque de contrôle, coléreux, boudeur. Peureux. Grande sensibilité au froid, coryzas, incontinence d'urine chez les jeunes, désir de sel, fissure de la lèvre inférieure, herpès fréquent, langue en carte de géographie. Ce remède est son grand remède.
D'autres médicaments que l'on peut trouver pour lui : Ferrum, Kali Carbonicum, Iodum, Arsenicum, Phosphorus, Pulsatilla, Ignacia et les tuberculines diluées car l'Apollonien est un un tuberculinique.
L'Apollonien est certainement le plus beau de tous les types, mais certainement pas le plus fort ou le plus intéressant.
Typologie-021.JPGTypologie-013.JPG

Publié dans santenature

Commenter cet article