La BRONCHITE (Suite)

Publié le par Fernand Joubert

Ici, des éléments naturels susceptibles de vous aider à vous débarrasser de votre bronchite aigue ou chroniques. J'ajouterai que l'homéopathie par exemple n'est pas à proprement parler une médecine naturelle mais elle est une médecine non-violente, non polluante, et qu'à ce titre elle peut s'ajouter à l'arsenal thérapeutique que nous pouvons utiliser.
HOMEOPATHIE :
PHOSPHORUS : Un grand médicament utilisables dans les foyers pulmonaires congestifs aigus, dans les inflammations oculaires, laryngées, cutanées, les hémorragies. A utiliser lorsque qu'il y a forte fièvre, avec agitation, anxiété, sueurs, toux sèche et douloureuse. Utiliser une dose en 7CH toutes les 24 ou 48 heures.
ANTIMONIUM TARTARICUM : Le broncho-pulmonaire aigue, ou le bronchiteux chronique. Dans ce cas la dyspnée est intense, les mucosités sont abondantes mais l'expectoration est difficile. Dilutions entre 5 à 15CH. Je vous rappelle que les basses dilutions concernent plus les maladies aigues alors que les maladies chroniques et plus anciennes nécessitent de plus hautes dilutions. Dans le broncho-pulmonaire aigue utiliser plutôt des basses dilutions alors que dans la bronchite chronique préférer les hautes dilutions 9 ou 15CH.
FERRUM PHOSPHORICUM : Les inflammations aigues ou subaigues avec fièvre. 4 ou 5CH 3gr 3 fois par jour.
En fonction des symptomes on peut utiliser également ACONIT, IPECA, ARUM TRIPHYLLUM, BRYONIA, et dans les cas graves VERATRUM VIRIDE, ARSENICUM ALBUM, SANGUINARIA.
HYDROTHERAPIE :
Contre la fièvre enveloppements chauds sinapisés (farine de moutarde), 2 fois par jour. Tous les matins, toilette complète froide et affusions froides des bras. 3 fois par semaine, bains de siège froids. Le bain de siège froid est à effectuer le matin, dans une pièce bien chaude et le haut du corps bien couvert aussi. Bien sûr, ces bains froids sont toujours pris dans une pièce chaude. Le soir au coucher piétiner dans l'eau froide si possible, sinon chaude, pendant quelques minutes. Avec l'enveloppement de la poitrine on peut utiliser  une infusion de tilleul afin de provoquer la sudation.
AROMATHERAPIE  : Beaucoup de d'essences peuvent être utilisées : Ravintsara, Ail, Carvi, Coriandre,  Cyprés, Marjolaine, Eucalyptus radié, Eucalyptol, Hysope, Lavande aspic, Lemongrass, Menthe poivrée, Niaouli,  Pin, Romarin, santal, Sarriette,  Sauge, Térébenthine, Thym, Genièvre, Origan, Serpolet, Bornéol, l'arbre à thé (tea tree).
OLIGO-ELEMENTS : Cuivre, Manganese-Cuivre, Soufre.
TEINTURES MERES :
Eupatorium Cannabinum TM : 3 fois 15g/jour. Galéopsis Ochroleuca TM 3 fois 20g/jour. Géranium TM. Mentha Piperata TM. Sambucus Nigra TM le sureau qui fait suer. Urtica Urens TM l'ortie contre les glaires dans les poumons. Viola Tricolor TM. Bryonia Alba TM 5 à 10 g 3 fois par jour.
- cataplasme de fromage blanc sur les bronches.
- Supplémentation en Magnésium. Pour que le magnésium soit assimilable il faut qu'il soit passé par le stade animal ou végétal. Le minéral pour nous est inassimilable. Donc préférer le magnésium issu de coquillages marins. Un autre moyen de récupérer du magnésium : Mettre un oeuf dans un verre recouvrir de jus de citron le soir et le matin, boire le ,jus de citron. La coquille de l'oeuf est toute molle le calcium et le magnésium de la coquille sont passés dans le jus de citron.
- Organothérapie : On peut utiliser aussi l'organothérapie pour régénérer certains organes. Par exemple Pneumogastrique 9CH et Bronche Totale 7CH en mélange, 10 gouttes par jour.
- Cataplasmes : Les cataplasmes d'argile peuvent apporter une aide précieuse.
Un autre cataplasme : Sur un large morceau de coton étaler de la poudre d'encens, de l'alcool à 90°, de la bougie par dessus et appliquer tout chaud sur la gorge et les bronches, garder le plus longtemps possible.
On peut aussi faire des emplâtres de Chou cru sur lequel on aura étalé de l'huile d'olive et de l'ail pilé.
- plantes : Le Coquelicot en infusions, Les bourgeons de sapin contre toutes les affections pulmonaires, le Serpolet en infusion (contre les toux sèches et rebelles), l'Aunée, les fleurs de Bouillon-Blanc, les fleurs et feuilles de Bourrache qui provoquent une forte sudation, la Véronique.
- La cure de jus de Radis noir est également bénéfique dans les bronchites.
- Ne pas oublier une rééducation respiratoire et diaphagmatique
- La Propolis peut apporter également une aide.
- L'extrait de Pépins de Pamplemousse est efficace contre toutes les infections
- Et ne pas oublier le sport qui vous permet d'éliminer pas mal de toxines et qui ajoute à la consommation, la sédentarité est un vilain défaut. L'oxygénation augmente et vous brûlez pas mal de calories, tout est bénéfice.


 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Giusi Sapienza 13/05/2012 13:51


Bonjour et merci de votre réponse du 7 mai dernier.


Hélas, le jeûne ne me parait pas envisageable. J'ai des intolérances alimentaires qui limitent déjà énormément mon alimentation. On a beaucoup cherché, on m'a trouvé une intoxication dûe au
mercure et autres métaux lourds : on m'a désintoxiquée (chélations) et enlevés (avec de grandes précautions) les amalgames que j'avais dans la bouche. Cet empoisonnement qui a dû durer des
décennies a destabilisé mon système immunitaire et endommagé mes intestins. Je n'assimile pas assez et j'ai perdu 7-8 kg étant déjà bien mince au départ. Mon métabolisme a toujours été très
rapide et j'ai besoin de manger 4 fois  par jour. J'ai repris 2 kg et j'espère continuer à reprendre.


Vous n'avez pas de suggestions un peu plus soft?


Merci et bon soleil.


Giusi Sapienza

boisvert 13/05/2012 17:27



Revoyez les articles concernant l'intestin grêle, il faut le fortifier. Probiotiques et prébiotiques.


2 articles dont celui-là : http://santenature.over-blog.com/article-assimilation-elimination-soins-2-102755342.html



Giusi Sapienza 07/05/2012 16:58


Bonjour et merci de votre blog. Je me permets de vous soumettre mon cas. 


Une forte grippe a laissé (malgré une prise d'amoxicilline de 7 jj) des foyers infectieux dans mes poumons (fragilisés par des dilatations bronchiques et une colonisation de pseudomonas). Avant
la fin de ce mois, mon pneumologue m'indiquera si refaire une thérapie antibiotique. Cette éventualité me fait peur d'autant plus que la dernière prise a declenché une forte mycose. J'ai donc
essayé de m'aider avec des méthodes naturelles: 20 gg/3fois par j. d'extrait de pamplemousse, les h.e. GAE et, en friction sur la poitrine, les h.e. de: origan, ravintsara, tea tree et
eucalyptus. Cependant, pour arrêter les contractures musculaires provoquée par une toux épuisante, depuis 2 jours, je prends aussi un spray à la cortisone.


Avez-vous des suggestions qui pourraient m'aider rapidement (avant la prochaine radio)?


Mille merci de votre attention. Bon printemps à vous.


Giusi Sapienza

boisvert 07/05/2012 17:57



Il faut prendre le taureau par les cornes et passer le stade au-dessus. Une journée de jeûne complet sec, sans manger et sans boire, suivi d'une monodiète de pommes cuites 2 repas suivie d'une
monodiète de riz complet 2 repas devraient vous aider à en finir. Et vous ne prenez rien d'autre pendant ce temps. 



Coquelicot 20/04/2012 16:55


J' aimerais savoir si je peux donner le tea tree à des enfants de 3 et 7 ans


Merci pour vos conseils avisés


 

boisvert 22/04/2012 17:35



Oui ! on peut le donner à partir justement de 3 ans, une seule goutte 3 fois par jour.



boisvert 19/06/2008 22:44

Ah alors si en plus ça soigne les poules, on va déposer un brevet !

caroline 19/06/2008 20:48

Et bien moi, tous les mois de juin, d'ailleurs c'est le moment, je fais mon petit sirop de coquelicot en prévision des bronchites....avec en plus une goutte d'huile essentielle de pin sur un sucre ou du miel. C'est très efficace, voire même mieux que le traitement du médecin (qui donnait envie de vomir à ma maman)  2 jours après plus de bronchite. Je l'ai même testé sur une de mes poules qui avait de grandes difficultés respiratoires, ça a marché. Mais attention où vous cueillez vos coquelicots (champs traités à éviter et bords de route aussi).