Hauts-lieux de vie

Publié le par Fernand Joubert

Nous avons déjà vus dans plusieurs articles comme "les énergies de la terre", s de la "Ces ondes qui nous polluent","Bien dans sa maison", que des ondes nous entourent, bénéfiques et néfastes et que  leur présence était préjudiciable à la santé en fonction de la proportion des éléments émis. Je vous rappelle que le réseau Hartman quadrille toute la surface de la terre, que les rectangles qui composent ce quadrillage invisible sont de 2m sur 2,50m et qu'il est donc difficile de lui échapper. Le créateur aurait-il volontairement mis un réseau polluant pour nous nuire ? Cela parait difficilement acceptable, étant donné que tout par ailleurs est si merveilleusement agencé, qu'on a de la peine à croire qu'il aurait mis des embûches, ou qu'il ait fait des erreurs.
C'est pourtant une réalité, il y a des lieux de vie qui sont contraires à l'épanouissement d'une vie harmonieuse. Ce fameux réseau Hartman qui nous entoure doit être composé de, environ 80% de rayons cosmiques (qui sont bénéfiques) et environ de 20% de rayons telluriques qui viennent de la terre et qui sont polluants lorsqu'ils sont en excés. Et un lieu ou le rayonnement est harmonieusement proportionné, 80% et 20% ne sera pas toxique. Mais hélas, c'est rarement le cas, car l'homme a beaucoup influé sur la terre, comme sur le cosmos et les rayonnements ne sont plus ce qu'ils devaient être à l'origine. Et ce sont surtout les rayonnements cosmiques qui sont entravés et comme ce sont les bénéfiques, il en résulte un déséquilibre et le pourcentage est loin d'être de 80/20.
 Nos ancêtres savaient  reconnaitre ces lieux bénéfiques et lorsqu'ils en rencontraient, ils y plaçaient des églises, ils y plantaient des menhirs et ces lieux étaient extrêmement favorables à  la santé. La nature s'y épanouissait généreusement et, si  c'était une forêt, les arbres y étaient majestueux.
Et lorsque j'avais fait un stage sur les ondes de forme nous avions fait toutes sortes d'expériences, comme d'aller sur ces hauts-lieux et d'y vivre et d'expérimenter. Et j'avais fait une curieuse constatation, le maillage du réseau Hartmann était trés serré sur ces zones. Par exemple, dans les églises, on partait d'un réseau Hartman qui mesurait 2m sur 2,50m sur le parvis de l'église (normal) et plus on se dirigeait vers le coeur de l'Eglise et plus le maillage devenait serré. Au point que lorsque nous étions dans le coeur, le maillage était de 40cm sur 30cm. Le curé, en faisant son prêche, subissait un véritable bombardement tellurique et cosmique. Alors ! La conclusion c'est que le réseau, lorsqu'il est harmonieusement émis, c'est à dire dans des proportions conformes à l'épanouissement de notre vie, n'est pas polluant et peut-être même le contraire. Sinon le pauvre curé ne vivrait pas longtemps. Le sous-sol comme l'exposition cosmique était parfait, propice à la vie. Hélas, ces lieux sont de plus en plus rares et nous sommes forcés de constater que lorsque vous plantez un arbre sur un croisement du réseau Hartman, il souffre, dépérit, et bien souvent il meurt. Si un arbre, ou une plante de maison souffre, fuyez cet endroit, car vous n'y serez pas heureux, ni en bonne santé.
Mais pour en revenir à ces Hauts-lieux, que nos anciens savaient reconnaître, ils nous obligent à accepter le fait que le réseau peut-être bénéfique s'il est harmonieusement disposé. On trouve beaucoup de hauts-lieux sur le chemin de Compostelle par exemple, et les pélerins suivait ce parcours qui est jalonné de sources et de puits guérisseurs. Et non seulement ces ondes n'étaient pas maléfiques mais au contraire elles étaient guérisseuses. A Grand, dans les Vosges, il existe un Haut-Lieu dont l'équilibre cosmo-tellurique est absolument parfait, et le magnétisme produit y est trés puissant, et nos anciens en avait fait un centre de thérapeutiques vibratoires.
 Nous sommes loins d'avoir découverts tous ces grands mystères et leur signification. Pour ma part, au début , et lorsque j'avais constaté que dans les églises, il y avait un véritable bombardement sur le prêtre, j'avais pensé que Dieu pouvait contacter les hommes grâce à ce réseau, et pourquoi pas, aprés tout ! Chacun  peut se faire sa propre idée sur la question. Ces ondes qui peuvent  être bénéfiques et nuisibles nous interpellent. Trés peu de recherches ont été faites, et je pense que, au contraire, nous sommes en recul par rapport au savoir des anciens qui savaient ces choses. Peut-être parce qu'ils étaient plus proches de la nature et vivaient en contact perpétuel avec elle. 
Pour reconnaitre un lieu bénéfique, où les ondes sont harmonieusement distribuées, observez la nature qui est déjà sur le site, les arbres et la végétation. Si les arbres sont grands et forts, majestueux, bien verts, foncez vous  êtes au bon endroit.

Publié dans santenature

Commenter cet article

caroline 16/06/2008 20:35

Sur le terrain où l'on va vivre, le geobiologue a situé trois endroits où l'on pourra se ressourcer (il y avait des signes indicateurs, couleur de l'herbe et c'est précisément sur ces lieux que les biches viennent déféquer, moi je vois pas trop le rapport, mais il est formel !) En tout cas c'est génial, d'avoir ça chez soir !

caroline 16/06/2008 20:25

Quand j'ai découvert l'existence des ondes cosmotelluriques et des hauts lieux d'energie, je me suis dit que c'était peut-être ça l'explication aux pouvoirs des saints guérisseurs dans les églises. Qu'on soit croyant ou non, on est bien obligé de constater que ça fonctionne (j'y ai moi-même eu recours, tu vois je suis ouverte à tout). C'est tellement mystérieux...peut-être est-ce seulement une histoire d'ondes...mais peut-être faut-il aussi laisser planer le mystère...et ne pas chercher à tout expliquer...