Laitages et Santé

Publié le par Fernand Joubert

La consommation de laitages est telle à l'heure actuelle que nous sommes tous concernés par l'influence qu'elle a sur notre santé.  Car en effet, du lait nous en trouvons partout, le lait, le beurre, les yaourts, les flans, les glaces, les fromages, mais aussi les biscuits, le chocolat, le nutella, les sauces blanches et beaucoup d'autres aliments.
On nous a appris que le lait était un aliment de sécurité, riche en calcium, tout le monde en a besoin, les enfants, pour leur croissance, les adultes pour une bonne calcification , les vieux pour éviter l'ostéoporose. Encore une fois, car j'ai déjà eu l'occasion de le dire, il n'existe pas une méthode qui analyse ce que nous assimilons réellement. On nous bourre le crâne avec la composition des aliments, sans savoir si nous sommes en mesure d'assimiler tous ces éléments. Alors regardons-y de plus prés.
Le lait de vache est l'aliment qui a été prévu pour un veau qui, en 6 mois va prendre 300 kilos de viande, d'os, et peu de cerveau car il n'en a pas besoin. Le bébé, lui, pendant le même temps doit grossir de quelques 8 kilos et développer énormément son cerveau. Cette simple considération doit nous poser un problème majeur, l'aliment qui fait prendre 300 kilos à un veau est-il un bon aliment pour un bébé qui ne doit en prendre que 8 ? Sans parler du développement du cerveau.
Observons aussi les animaux sauvages, dans la nature, aucun d'entre eux ne consomme  de lait aprés la période de sevrage. Seul l'homme et ses animaux domestiques (ils mangent ce qu'on leur donne), consomment des laitages. Et en plus on lui fait consommer le lait d'un animal qui n'a aucune ressemblance avec lui. Sans regarder à la composition de l'aliment lui-même, ça me suffit pour dire que le lait est nocif pour l'homme.
Vous remarquerez d'ailleurs que les bébés font fréquemment des diarrhées ou des eczémas géants à leur naissance. Tu parles, ils étaient bien au chaud, douillets, une alimentation  adaptée à leurs besoins, aujourd'hui ils arrivent, plus de maman, il fait froid, et on leur donne à bouffer cette chose qui ressemble à une nourriture mais qui est trés différente et pour cause. Le lait maternel est pourtant là qui l'attend et qui lui apporterait tous les éléments nécessaires à son développement. Mais non, on le prive de ce contact intime, chaleureux et rassurant avec sa mère et on l'oblige à s'adapter à cette nouvelle nourriture.
Le lait maternel contient 7% de lactose soit 50% de plus que le lait de vache, mais aussi il joue un rôle important au point de vue immunitaire et anti-parasitaire, il est riche en acides gras poly-insaturés pour un développement harmonieux du cerveau alors que le lait de vache est riche en acides gras saturés qui sont nocifs pour l'homme. Le lait maternel contient des anticorps spécifiques pour le bébé et ils ont une grande importance pour lutter contre les infections, car le bébé n'a toujours pas développé sa barrière immunitaire intestinale.  Il n'y a que cela à "bouffer" il faut s'adapter mon petit homme ! Et c'est ce qu'il fera, (notre pouvoir d'adaptation est fantastique), mais il va en souffrir toute sa vie.
A l'adolescence, sa force vitale est grande, et il va essayer de se libérer de tout cet encrassement qu'il a accumulé, il va développer son acné juvénile. Tout son système digestif se mobilise pour essayer d'éliminer cette toxémie qui l'étouffe, le foie en tête, mais à quoi bon, il continue d'ingurgiter des laitages toute sa vie.
A l'école on apprend que le lait est le principal fournisseur de calcium et que ce calcium est absolument nécessaire à la vie, donc il FAUT consommer des laitages. Mais ce lait est dosé pour un animal, et de forte corpulence de surcroit, et il est étudié pour les besoins spécifiques de cet animal qui sont loin d'être les mêmes que les notres. Et, en fait, ce calcium n'est pas disponible pour un organisme humain et c'est ainsi que si vous voulez soigner l'ostéoporose (décalcification) supprimez le lait et votre organisme fixera mieux le calcium que vous prendrez par ailleurs. Mais s'il n'y avait que le seul méfait de ne pas pouvoir fixer le calcium du lait ce serait un petit malheur mais ce calcium, en abondance, et qu'on ne peut pas utiliser, l'organisme va devoir l'éliminer, puisqu'on ne peut pas s'en servir. Et c'est ce facteur secondaire qui nous empoisonne. Il va se fixer sur nos tissus, nos os, nos articulations, nos tendons, il va provoquer des kystes, des calculs, de l'arthrose et il va encombrer tous les organes d'élimination. Si vous voulez avoir une belle peau, supprimez les laitages, car la peau est l'émonctoire principal à cause de sa surface et il est le premier à vouloir éliminer cette toxémie. Et ainsi de tous les organes, nous commençons par faire de petites infections et puis, l'accumulation augmentant, ce sont des maladies dégénératives qui arrivent, la polyarthrite rhumatoïde, le diabète, la sclérose en plaque, des néphropathies, des accidents cardio-vasculaires, des cancers, des allergies, troubles du système nerveux, des troubles hormonaux féminins comme la prise de poids, la stérilité, les troubles des règles, etc... Ce sont les acides gras saturés qui encrassent l'organisme.
Ce n'est pas pour rien que le régime crétois, trés pauvre en laitage, est tenu pour un des meilleurs au monde.
Heureusement aujourd'hui beaucoup de médecins prennent conscience de la nocivité de la consommation de laitages.
Maintenant, pauvre de nous, pour l'éliminer totalement de notre alimentation, ce sera encore plus difficile, car le génie humain est immense pour s'auto-détruire. Quels sont les produits de consommation courante qui n'ont pas une goutte de lait, il va falloir vous pencher sérieusement sur les étiquettes et vous constaterez l'ampleur de la tâche. Et surtout, ne dites pas que le lait est toxique, c'est trés mal vu. Quant aux intérêts commerciaux qui s'y rattachent, ils sont énormes. Le lait est partout.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Bidone 27/03/2015 08:00

Mort aux vaches

boisvert 27/03/2015 12:29

Les pauvres !

CALIMERO1119551120 02/07/2014 09:49

On nous bourre le crâne avec la composition des aliments, sans savoir si nous sommes en mesure d'assimiler tous ces éléments. Alors regardons-y de plus prés.

Le lait de vache est l'aliment qui a été prévu pour un veau qui, en 6 mois va prendre 300 kilos de viande, d'os, et peu de cerveau car il n'en a pas besoin. Le bébé, lui, pendant le même temps doit grossir de quelques 8 kilos et développer énormément son cerveau. Cette simple considération doit nous poser un problème majeur, l'aliment qui fait prendre 300 kilos à un veau est-il un bon aliment pour un bébé qui ne doit en prendre que 8 ? Sans parler du développement du cerveau. (je comprends maintenant pourquoi je suis si intelligente hi hi )

Observons aussi les animaux sauvages, dans la nature, aucun d'entre eux ne consomme de lait après la période de sevrage. Seul l'homme et ses animaux domestiques (ils mangent ce qu'on leur donne), consomment des laitages. Et en plus on lui fait consommer le lait d'un animal qui n'a aucune ressemblance avec lui. Sans regarder à la composition de l'aliment lui-même, ça me suffit pour dire que le lait est nocif pour l'homme.
Si vous voulez avoir une belle peau, supprimez les laitages, car la peau est l'émonctoire principal à cause de sa surface et il est le premier à vouloir éliminer cette toxémie. Et ainsi de tous les organes, nous commençons par faire de petites infections et puis, l'accumulation augmentant, ce sont des maladies dégénératives qui arrivent, la polyarthrite rhumatoïde, le diabète, la sclérose en plaque, des néphropathies, des accidents cardio-vasculaires, des cancers, des allergies, troubles du système nerveux, des troubles hormonaux féminins comme la prise de poids, la stérilité, les troubles des règles, etc... Ce sont les acides gras saturés qui encrassent l'organisme.

Ce n'est pas pour rien que le régime crétois, très pauvre en laitage, est tenu pour un des meilleurs au monde.
Heureusement aujourd'hui beaucoup de médecins prennent conscience de la nocivité de la consommation de laitages.

Maintenant, pauvre de nous, pour l'éliminer totalement de notre alimentation, ce sera encore plus difficile, car le génie humain est immense pour s'autodétruire. Quels sont les produits de consommation courante qui n'ont pas une goutte de lait, il va falloir vous pencher sérieusement sur les étiquettes et vous constaterez l'ampleur de la tâche. Et surtout, ne dites pas que le lait est toxique, c'est très mal vu. Quant aux intérêts commerciaux qui s'y rattachent, ils sont énormes. Le lait est partout.

Moi je me suis aperçue à la clinique, alors que nous n’avions que peu de laitage en dessert (et que moi, j’en consomme beaucoup) que ma polyarthrite allait mieux, me semblait-il
Je me suis souvenue d’un médecin, autrefois, urgentiste, qui m’avait conseillé d’essayer d’éliminer les laitages. Mais je n’ai pas osé. Je me disais : ma rhumato me le dirait ??
Alors, j’essaie. Je commence aujourd’hui et je vous tiens au courant. Carcassonne.
Bon courage à toutes
Ensemble, nous vaincrons.

Boisvert 02/07/2014 12:35

Tout cela est bien dit et bien vrai

Séb 22/03/2013 12:12


Bonjour, je découvre votre blog suite à mes carences perpétuelles en magnésium (je vais essayer le silice) et je tombe par hasard sur ce sujet.


Je ne peux que confirmer, après avoir éliminer le lait le matin au petit-déjeuner, mes maux de ventres ont disparu.


Etant sportif je me pose la question suivante, préconisez-vous d'éviter aussi le fromage blanc 0% ?


Merci

boisvert 24/03/2013 17:03


Absolument, même le fromage blanc O%. Je suis sportif aussi et je n'en prends jamais, ou vraiment très rarement. Silice, parfait !


Linda 13/11/2010 16:10



Bonjour


Je suis tout à fait d'acord avec votre article et j'ai moi même éliminé une partie des produits laitiers que je consommais avant. Seulement pour faire entendre à mon ami ce genre de vérité c'est
plus que difficile. Vous appuyez vous sur des études précises pour ce sujet ? Si oui je suis preneuse car pour nous qui avons pris conscience des choses ça coule de source mais pour les
convaincus des produits laitiers il faut prouver par des études...



boisvert 13/11/2010 17:47


Pourtant ça commence à bouger dans ce sens dans le domaine médical et je vais justement faire paraître un autre article à ce sujet. Je reconnais que en plus de la conviction profonde de la plupart
que les laitages sont nécessaires à la santé, il y a aussi le goût, et les amateurs ne se laissent pas convaincre facilement.


laurent lonni 04/11/2010 13:49



bonjour Fernand, encore un argument contre le lait, trouvé sur wikipédia qui prouve bien que le lait de vache n'est vraiment pas adapté à l'être humain:


Le lait maternel est exempt de beta lactoglobuline, une protéine du lait de vache extrêmement allergisante pour l'être humain. Il faut 100
jours (3 mois et demi) pour que l'intestin du bébé mette en place une barrière anti-allergique efficace contre les protéines non humaines. Avant ce moment, tout apport alimentaire différent du
lait de mère est reconnu comme étranger par l'organisme et crée un risque d'intolérance.



boisvert 08/11/2010 17:15


Merci pour le post.