Les Bains de KUHNE

Publié le par Fernand Joubert


L'Hydrothérapie peut se pratiquer sous différentes formes et chacune a son utilité, son domaine particulier et son champ d'action. Kuhne a choisi son terrain d'action en dessous de la ceinture. Bains de siège à friction, ou bain de tronc, mais toujours les organes génitaux sont au centre de sa thérapeutique. L'importance des organes génitaux sur l'ensemble de l'organisme n'est plus à démontrer et par leur intermédiaire, il est facile de tonifier, calmer ou régulariser l'ensemble de l'organisme et tous les autres organes. L'énergie se situe dans les reins et les organes génitaux, c'est bien connu, alors pourquoi pas en effet, traiter à partir de cette zone si importante.
Pour le bain de siège à frictions, on peut s'asseoir sur un bidet rempli d'eau entre 10 et 15°, les organes génitaux au-dessus de l'eau. Les asperger avec cette eau au moyen d'un gant de toilette rugueux ou une grosse toile de jute. La durée sera de 10 minutes environ selon les patients et leur sensibilité. Il peut durer jusqu'à 20mn si le patient supporte bien. Il est important que le reste du corps soit bien au chaud (haut du corps et jambes - pieds). Bien se couvrir ensuite pour réchauffer la zone refroidie. Il ne faut pas que le corps soit constamment en contact avec l'eau froide, c'est à dire qu'il faut être assis au-dessus de l'eau, à cheval sur un bidet, par exemple. Laver la zone à traiter avec le gant grossier, et ne laver que l'extérieur du sexe (pour les dames) mais laver à grande eau, abondamment. Les femmes suspendront ces bains pendant les règles. Plus l'eau est froide et plus ces bains sont efficaces. Mais l'eau du robinet suffit en général. Pour les hommes le bain doit se faire avec le prépuce qui recouvre le gland. Laver par dessus le prépuce.
Ces bains de siège à friction fortifient les nerfs et la force vitale du corps. Nulle part ailleurs, autant de nerfs importants sont concentrés, ce sont les extrémités d'un grand nombre de nerfs de la moelle épinière et du système sympathique et leur relation avec le cerveau est constante et donc stimuler cette zone correspond à stimuler tout le système nerveux et ce n'est qu'à cet endroit qu'on  peut toucher autant de terminaisons nerveuses. Et les bains froids fortifient considérablement les nerfs. On peut en faire jusqu'à 3 par jour.
Les Bains aromatiques :
Indépendamment de l'effet thermique des bains, que ce soit les bains hyperthermiques de Salmanoff ou les bains froids de Kneipp ou de Kuhne on aura intérêt à joindre à l'eau du bain, les essences aromatiques qui ajouteront leur pouvoir thérapeutique et ainsi rendre l'hydrothérapie plus efficace. Et d'autant plus efficaces qu'ils sont effectués plusieurs fois par jour (sauf pour les bains hyperthermiques), 2 ou 3 fois.
Dans ces conditions il sera bon de faire précéder le bain par une friction de la partie à traiter pour accentuer l'irrigation sanguine à son niveau et seulement ensuite, pratiquer l'hydrothérapie  à laquelle on aura ajouté les essences spécifiques pour la maladie à traiter. Par exemple, friction abdominale dans les colites chroniques, friction génitale et du scroton dans les prostatites, friction génitale dans les impuissances, friction vésicale dans les cystites.
La friction agit comme l'acupuncture en jouant mécaniquement sur les zones à traiter à la manière des moxas d'extrême-orient. La première action de la friction, lorsqu'elle est efficace, est de stimuler des points réflexes et par l'aromathérapie qui suit, à traiter cette zone qui est rendu particulièrement réceptive par la friction. En quelques secondes l'arôme passe dans la circulation sanguine et va produire son action thérapeutique. Et chacune a un organe cible, par exemple si vous voulez agir sur les ovaires, vous mettez de l'essence de Sauge  dans l'eau du bain ; Si vous voulez atteindre les glandes surrénales, de l'aiguille de Pin. Si c'est l'hypophyse, de la Verveine, et ainsi de suite la camomille pour l'estomac, le cyprés pour le cerveau, l'eucalyptus pour les poumons, le genièvre pour les reins et les poumons. C'est la balnéothérapie et l'aromathérapie par voie externe.

Kuhne préconisait aussi les bains de vapeur que l'on peut faire avec des huiles essentielles. Il avait mis au point un bac avec des émetteurs de vapeur en dessous le malade allongé, et ce dernier était recouvert d'une couverture. Evidemment ils sont difficiles à mettre en place pour les particuliers que nous sommes. Ils provoquaient une forte sudation qui agissaient un peu comme les bains hyperthermiques ou le sauna. Au bout de 10 mn le patient se retournait afin d'exposer toutes les parties de son corps à la vapeur.

bain-de-kuhne-002.JPG

Publié dans santenature

Commenter cet article

Dorien Clifford 04/03/2013 07:00


Bizarrement composé, votre truc! C'est du français?

boisvert 04/03/2013 11:30


Yé souis phrancé de paire an fis dépouis la révaulution !


Roro 24/10/2011 14:42



Bonjour Boisvert


Je ne me lasse pas de lire les articles de ton blog et je te remercie encore pour toutes ces infos qui valent de l'or et qui redonnent en un mot la vie.Je voudrais te poser une question:
Connais tu l'ouvrage de France Guillain qui a pour titre "les bains dérivatifs" Cent ans après   Louis Khune  aux éditions du Rocher Nouvelle version revue et
corrigée  Je l'ai lu et elle précise qu'il faut frictionner les plis de l'aine et non  plus le sexe comme elle le préconisait dans l'édition précédente. Ele conseille aussi des
bains de 30 minutes (Bien entendu on y va progressivement)chaque jour pour obtenir des récultats sur nos différents maux.Figure- toi que j'ai voulu tenter l'expérience pour voir s'il était
possible de retrouver une silhouette plus fine et  ses cheveux bruns et voir disparaitre les cheveux blancs même à 60 ans. Alors là  tu ne me croiras pas (Je te comprendrais
car j'ai été la risée de ma famille durant un an)  les poils de mon pubis sont TOUS devenus noirs, les poils qui n'existaient  plus aux aisselles ont repoussé NOIRS et mes cheveux ont
des racines noires . Je suis passeé de la taille 42 à la taille 38 en 2 ans sans rég ime et j'ai rajeuni (peau plus belle et plus ferme)  Dans son livre elle relate de
nombreuses  expériences qui étonnent Qu'en penses tu ? A bientôt de te  lire .  



boisvert 24/10/2011 16:58



Bonjour Roro,


J'ai entendu parler de France Guillain et de son livre "les bains dérivatifs". Par expérience je sais que les bains dérivatifs sont excellents car j'ai essayé les bains de Khune et les ai souvent
préconisés mais tu me parles de bains dérivatifs à partir de l'aine alors que Khune les préconisait à partir du sexe et cette nouvelle façon, je ne connais pas. Mais bravo pour avoir eu la
persévérence car dans ce domaine c'est souvent la persévérence qui fait la différence.



valérie 02/04/2011 16:10



Merci Bois Vert tout d'abord pour votre rapide réponse.


J'avais songé au jeûne d'autant que mes intestins sont perturbés en ce moment, même si mon transit semble normal et régulier (je pense que mon régime crudités, graines germées, oléagineux et
légumineuses me fait défaut...) Une question par contre me vient à l'esprit : étant en baisse d'énergie vitale par rapport à cette infection, j'ai loin d'avoir la grande forme, je me demandais si
c'était très prudent de faire un jeûne en ce moment ?


Merci pour vos précieux conseils en tout cas...



boisvert 03/04/2011 18:12



Le jeûne n'est pas contre-indiqué s'il y a baisse d'énergie. Bien au contraire, mais il y a la possibilité de commencer une monodiète qui agira plus en douceur pour le même résultat.



valérie 01/04/2011 23:32



Bonsoir Bois Vert !


Suite à une grosseur au niveau du pubis j'ai commencé à pratiquer les bains dérivatifs matin et soir. J'ai bien pensé à une bartholinite mais j'ai attendu quelques jours avant de me précipiter
chez mon gynécologue. C'est chose faite, ce matin le diagnostic a été confirmé. Mais l'abcès ne serait pas suffisamment mur pour opérer, en attendant je suis sous anti-inflammatoires. Les
bains me font beaucoup de bien, mais ne font pas disparaître l'inflammation. J'ai vraiment peur de devoir passer sur la table d'opération  comme me la fait comprendre mon gynéco si les anti-inflammatoires ne donnaient pas de résultats d'ici 3 jours. Puis-je rajouter des
huiles essentielles au bain comme il est précisé dans l'article ? Si oui, lesquelles seraient indiquées. A-t-on une idée en naturopathie de ce qui peut provoquer l'obstruction du canal des
glandes de Bartholin ? 


Merci pour toutes les réponses. Je suis si inquiète.


 



boisvert 02/04/2011 07:15



Comme toutes les maladies qui se terminent en ite c'est une infection qui peut avoir plusieurs origines mais qui est d'abord le signe que la toxémie s'extériorise et se manifeste sous cette forme
chez vous. Ce ne sont pas des bains de Khune ou des HE qu'il faut prendre mais il faut toucher sérieusement à votre alimentation et commencer à Jeûner  ou utiliser à fond une monodiète comme
macrobiotique ou pommes cuites. Si vous ne jeûnez pas alors vous pouvez utiliser des HE antiseptiques polyvalentes comme TEA-TREE et ORIGAN compact par voie buccale (2g de tea-tree et 1g d'origan
3 fois par jour), pendant les monodiètes. C'est sûr que si vous ne faites pas quelque chose de sérieux vous devrez passer sur la table d'opération car on ne peut laisser s'amplifier une infection
à ce niveau.


Allez bon courage !