Les HORMONES

Publié le par Fernand Joubert

Ce sont les produits de sécrétion que nos glandes endocrines déversent dans le sang. Elles ont pour mission d'améliorer, freiner ou activer la fonction des tissus et des organes. Ces organes s'autorégulent et s'alimentent mutuellement de sorte que si on vous enlève un ovaire, l'autre va devenir plus gros, c'est une hypertrophie compensatrice.
L'HORMONE THYROIDIENNE :
C'est la Thyroxine qui est  sécrétée par la glande thyroïde. Et pour son élaboration elle a besoin d'iode dans le sang. C'est pour cela qu'en cas d'insuffisance thyroïdienne on apporte de l'iode. Elle joue un rôle important sur la croissance et sur le développement sexuel. Mais l'interaction de toutes les hormones fait que, la défection de l'une d'entre elles, peut agir sur tout le métabolisme de base, aussi bien le système nerveux que le système circulatoire, cardiaque ou génital. En tous cas l'ablation de la thyroïde entraîne automatiquement un arrêt de la croissance ou un retard.
L'insuffisance thyroïdienne se manifeste par l'apparition d'un goître. Les os plats ne sont pas touchés mais il y a interruption de la croissance des os longs. Les gens sont plutôt gros.
L'hyperthyroïdie, (excés de thyroxine) provoque les effets inverses, accélération de la croissance, tachycardie, hyper excitabilité psychique, accélération du métabolisme de base. Les gens sont plutôt maigres et secs.
L'HORMONE PARATHYROIDIENNE :
Placées derrière la glande thyroïde, ces deux petites glandes (ou 4) sécrètent la parathormone. Ce sont elles qui gèrent le métabolisme du calcium. Si vous enlevez ces glandes parathyroïdes, cela entraîne une baisse du taux de calcium dans le sang, des phénomènes convulsifs dus à ce nouvel état (tétanie, par exemple) et à plus longue échéance, la mort. L'hypertrophie de ces glandes entraîne une grosse augmentation du taux de calcium sanguin mais cela provoque automatiquement une déminéralisation des os.
Les HORMONES PANCREATIQUES :
Bien connues des diabétiques, ce sont l'insuline et le glutagon, qui sont les plus importantes et qui ont pour fonction de contrôler le taux de glucose sanguin.
 L'insuline joue sur le métabolisme des glucides mais aussi des lipides et des protides et elle a une action sur la croissance. Mais c'est son action sur les glucides qui est la plus importante car elle diminue le taux de glucose dans le sang. 
Le Glucagon agit en sens inverse de l'insuline sur les protides, glucides et lipides, il augmente donc le taux de glucides dans le sang. 
Signalons aussi la vagotonine qui diminue l'excitabilité du système nerveux sympathique, et la centrophéine dont l'action se situe au niveau du système respiratoire.
Les HORMONES SURRENALES :
Nous trouvons deux glandes, la surrénale qui dépend du cerveau, et la médullo-surrénale, qui dépend de la moelle épinière. C'est un peu le siège du tonus et de la virilité, de la résistance à la fatigue.
L'hypofonctionnement de ces glandes se traduit par les symptômes de la maladie d'Addison qui est souvent mortelle à plus long terme. C'est une dégénérescence souvent tuberculeuse de la surrénale. Cela se traduit par les symptômes suivants : fatigue, amaigrissement, hypotension et pigmentation bronzée de la peau et des muqueuses. Il y a également une baisse du taux de glucose et de sodium sanguin, alors que le potassium augmente.
L'hyperfonctionnement de la surrénale peut avoir plusieurs origines :
- Une tumeur parfois cancéreuse et dans ce cas on observe une hyperactivité des fonctions sexuelles due à une hypersécrétion d'androgènes
- Un dérèglement hypophysaire et  le malade présente une adiposité particulière, une augmentation du catabolisme azoté, une décalcification des os (ostéoporose), des troubles cutanés (vergetures sur l'abdomen et un faciès lunaire) et une hyperglycémie.
LES HORMONES TESTICULAIRES ET OVARIENNES :
Le testicule génère plusieurs hormones (testotérone, oestradiol, oestrone...) qui agissent sur les caractères sexuels, aussi bien le développement que les inversions, les comportements sexuels et sur les  différents métabolismes, protéïques surtout.
Les ovaires sécrètent deux hormones :
- Les oestrogènes qui agissent sur le développement sexuel féminin, sur certains métabolismes, sur le cycle menstruel.
- Les progestagènes dont la progestérone qui conditionnent la gestation aussi bien pendant le cycle mentruel que pendant la grossesse.
LES HORMONES HYPOPHYSAIRES :
On a appelé l'hypophyse le chef d'orchestre tant son rôle est important dans l'organisme. Elle agit en effet sur la croissance (hormone de croissance), sur le  comportement maternel (prolactrine), sur la diurèse (hormone antidiurétique), sur la production lactée (ocytocine), sur la montée des spermatozoïdes (toujours l'ocytocine). Mais surtout, elle contrôle l'activité de toutes les autres glandes endocrines.

Il faut savoir que ce système endocrinien est un travail d'équipe et que si l'une d'entre ces glandes va mal, c'est tout le système qui est boiteux. Même si chacune a une particularité, La thyroïde - le métabolisme, les parathyroïdes - la minéralisation, les surrénales - le tonus, et l'hypophyse - l'orchestration, c'est l'ensemble de ce système qui est à soigner lorsqu'il y a défaillance du système endocrinien.

 

 

 

 

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Thierry 28/12/2014 16:57

Bonjour,
je voudrais vous poser une question, j'ai depuis quelques temps un hydrocèle testiculaire et je voudrais vous demander si il existe des remèdes naturels pour le traiter. Par période il se résorbe et j'ai l'impression que c'est grâce aux bains dérivatifs que je fais avec une poche de gel, mais à d'autre moment il revient je ne sais pourquoi.Auriez vous un conseil pour traiter ce problème, je n'ai rien trouvé sur ce sujet sur votre blog.
Cordialement
Thierry

Thierry 03/02/2015 19:06

merci pour votre réponse rapide . Je vais essayer
cordialement

Boisvert 03/02/2015 06:39

Bonjour Thierry,
A priori pas de rapport entre l'adénome prostatique et l'hydrocèle mais je ne suis pas affirmatif car on ne connait pas trop le pourquoi de l'hydrocèle. Il est possible que la grosseur de la prostate gène quelque fonction et produise ce résultat. Après tout ce sera à explorer si vous n'y arrivez pas par la macrobiotique et l'HE. La seule Huile essentielle qui pourrait être indiquée c'est l'hélichryse italienne, que vous pouvez prendre par voie interne ( 2 gouttes 3 fois par jour) et directement sur la peau.
Pour l'adénome vous avez des articles qui en parlent sur ce blog.
Bon courage !

Thierry 02/02/2015 21:22

Je vous remercie avec un peu de retard car je n'avais pas vu votre réponse. En fait je me demande si il n'y a pas un lien entre mon problème d'hydrocèle et une hypertrophie prostatique. Les examens ne montrent rien d'autre en dessous de l'hydrocèle, sauf qu'il est maintenant multi-cloisonnée.Je vais essayé un régime macrobiotique pendant 10 jours. Auriez vous un conseil pour des huiles essentielles qui pourraient aussi aider à résoudre ce problème. et voyez vous un lien entre l'hypertrophie prostatique et l'hydrocèle?
Très cordialement
Thierry

Boisvert 28/12/2014 17:21

Bonjour Thierry,
Il vous faut choisir des monodiètes sèches comme pommes cuites ou macrobiotique. Il faut assécher cette zone. Les bains dérivatifs sont une très bonne chose après avoir vérifié qu'il n'y a rien d'autre dessous.
Si vous arrivez à vous en procurer en pharmacie, prenez 15 gouttes 3 fois par jour de LEVISTICUM COMMUNIS TM (le genièvre).