Les MALADIES MENTALES

Publié le par Fernand Joubert

On peut dire que le 20ème siècle était comme le sera le 21ème, le siècle des maladies mentales. Elles sont tellement nombreuses et tellement variées qu'on peut difficilement en faire une liste : Nervosité, neurasthénie, névralgies, hypocondrie, hystéries, folie, paralysies, dépressions, angoisses, anxiété, on pourrait en mettre des pleines pages et si on ajoute à cela les maladies psycho-somatiques, la page n'y suffirait pas. Ca va de la personne qui cause trop à celle frappée de mutisme  de l'insomniaque à ceux qui dorment tout le temps, les hyperactifs et ceux victimes de paresses, les maniaques, etc.... En résumé, nous n'arrivons que difficilement à nous adapter à ce monde qui bouge trop vite, à cette vie trépidante. D'autant plus que les rythmes de vie sont de plus en plus accélérés et que par ailleurs l'environnement s'éloigne de plus en plus des choses naturelles, cadre de vie, rythme, aliments, boissons, activités. 
Et la médecine traditionnelle est encore plus impuissante dans ce domaine. La seule solution qu'elle a trouvé c'est frapper un grand coup sur la tête du patient afin de l'abrutir complètement et qu'ainsi il ne soit plus en mesure de se rendre compte de son inaptitude à faire face. On les déconnecte de la réalité à coups de médicaments et ainsi ils traversent les jours comme des zombis. On conseille à ces patients un changement d'air, des distractions, des voyages et autres palliatifs mais jamais la médecine classique n'avoue son impuissance devant ces phénomènes qui la dépassent. Elle continue à distribuer des médicaments qui assomment les patients  en masquant les symptômes mais qui ne soignent jamais.
 Surtout que toute substance étrangère dans le corps exerce une action agressive sur les organes ainsi que sur les nerfs. On s'intéresse surtout aux nerfs soumis à notre volonté mais ceux qui gèrent la respiration, la circulation ou la digestion sont agressés de la même façon, mais on en a moins conscience, et ils nous pourrissent tout autant la vie. 
Lorsque le corps a suffisamment de force vitale il permet une crise curative et provoque une élimination, ou maladie aigue, afin de se débarrasser de ses substances étrangères. Mais lorsqu'il n'a plus cette force vitale, on rencontre des maux chroniques, lents, qui ne terminent jamais et ce sont ceux-là qui entrainent des maladies nerveuses et mentales. Et elles  peuvent se présenter sous différentes formes mais l'origine est la même, la force vitale a diminuée, laissant la place à des maladies chroniques et enfin à des maladies mentales.
Mais comment la médecine classique pourrait-elle soigner ce genre de maladie, elle qui ne s'occupe que du symptôme, qui est la partie terminale de la maladie ? Alors que l'organisme s'inscrit dans un grand tout, global, entier. Il est nécessaire de replacer l'organisme dans son environnement naturel qui a ses propres lois. On voit les maladies les plus diverses mais elles ont toutes la même origine.
 Prenons un exemple dans la nature.  Vous êtes familiers avec l'eau, mais l'eau c'est aussi, la glace, la neige, la grêle, le brouillard, la vapeur d'eau, les nuages, et leur forme ne dépend que de la température, mais c'est toujours de l'eau. Ils sont issus d'une même substance et se présentent sous différentes formes.
Notre pouvoir d'adaptation a ses limites et la vie qui s'accélère tous les jours ne favorise pas des conditions pour faire baisser les statistiques. La vie est de plus en plus sédentaire, l'alimentation est de plus en plus frelatée et l'homme s'éloigne inexorablement de la nature qui nous impose pourtant ses lois immuables. Le corps s'amollit de plus en plus et de pair il faut de plus en plus d'excitants pour y remédier. Certains ressentent ces effets pernicieux et s'en vont garder des chèvres sur le Larzac mais si nous écoutions tous cette petite voix, il n'y aurait pas assez de place là-haut.
La surcharge progressive du corps exerce une pression sur le cerveau et ensuite sur les centres nerveux. Cela se traduit généralement par une activité débordante, aussi bien physique que mentale, avant l'épuisement.
THERAPEUTIQUES :
-
La première condition pour un retour à la santé c'est de s'éloigner des conditions qui nous ont emmenées dans cet état de délabrement. C'est à dire qu'il nous faut retourner vers la nature et son rythme lent, paisible, son oxygène, son grand air, ses grands espaces non pollués, si ! si ! il y en a encore.
- Il faut réformer son alimentation, fuir la suralimentation, retrouver la pureté des aliments sains, des aliments vivants et crus. Fuir comme la peste tous les excitants, café, thés, coca, boissons alcoolisées, etc... Supprimer le sucre blanc surtout. Eloigner au maximum toutes les graisses animales et les viandes rouges.
- Et puis en fonction de votre état de santé il faut bouger. Tout ce que vous ferez en pleine nature sera bon pour vous. Le sport, le jardinage, les randonnées, la marche. Les gens épuisés auront intérêt à commencer doucement par des marches lentes de plus en plus longues.
- Il vous faut prendre conscience que vous êtes une grande cellule formé de toutes petites, trés unies,  que le cerveau dépend de votre foie, comme votre foie dépend de votre cerveau, que tous vos organes sont reliés les uns aux autres et que vous ne pouvez soigner l'un d'entre eux sans soigner tous les autres.  La plus petite cellule peut influencer toutes les autres. La maladie n'est pas à un endroit précis, elle est partout. Même si elle n'est visible qu'à un seul endroit. En agissant avec détermination, c'est tout votre corps qui va respirer et se régénérer. Dans ce genre de maladies, il est encore plus impératif de prendre conscience de la globalité de notre corps. Si vous ne soignez qu'une branche, l'arbre sera toujours malade. 

Publié dans santenature

Commenter cet article

coleus forskolii 09/02/2015 23:53

Hey, you used to write great, but the last several posts have been kinda boring… I miss your tremendous writings. Past several posts are just a little bit out of track! come on!

green tea fat burner 09/02/2015 23:53

I wish to show appreciation to the writer just for rescuing me from this trouble. Because of looking out through the the net and meeting recommendations which are not pleasant, I was thinking my life was gone. Existing without the presence of answers to the difficulties you've fixed all through your entire blog post is a serious case, and ones which may have adversely damaged my career if I hadn't come across your website. Your own personal training and kindness in maneuvering the whole thing was helpful. I'm not sure what I would have done if I hadn't come across such a point like this. It's possible to at this point look forward to my future. Thanks for your time so much for the skilled and results-oriented guide. I won't be reluctant to recommend the blog to any individual who needs guidance about this situation.

produits de beauté femme 09/02/2015 11:19

You actually make it seem really easy with your presentation however I find this matter to be actually something that I believe I might by no means understand. It kind of feels too complicated and very huge for me. I am having a look ahead on your subsequent publish, I will attempt to get the hang of it!

coffret beauté 09/02/2015 11:19

Very well written story. It will be supportive to everyone who usess it, including yours truly :). Keep up the good work - can'r wait to read more posts.