HYGIENE MENTALE

Publié le par boisvert

undefinedLa première nécessité, c'est d'être propre au dedans. Il faut éliminer la toxémie afin que nos cellules baignent dans un milieu sain, pur et oxygéné. C'est la condition essentielle pour partir sur de bonnes bases.

Nous avons vu aussi que le mental a une puissance phénoménale et qu'à lui seul il peut contribuer à la régénération de votre organisme. Par ailleurs, les rapports sont étroits entre le mental et le physique et  l'on ne peut  nettoyer l'un sans se préoccuper de l'autre. Il faut donc que ce cerveau puisse travailler dans des conditions idéales.  
Bien sûr lui aussi a besoin d'un milieu sain, débarrassé de toxines, besoin d'une circulation fluïde et régulière, besoin que le physique soit en parfait état. Il serait parfaitement inutile de soigner et de bichonner un "rafale" pour lui donner à consommer du mazout au lieu de kérozène.
Donc la priorité des priorités c'est le milieu intérieur et le sang vivifiant qui circule dans nos artères, mais le cerveau a besoin  d'autre chose, il a besoin d'optimisme, de pensées positives, sinon on peut dire que vous roulez avec le frein à main et que le moteur va se fatiguer.
 Il faut chasser la phobie du cancer. Il ne faut y penser que pour suivre des principes d'hygiène valorisants pour tout votre organisme. Mais indépendamment de cela il faut l'oublier. Nous avons à l'heure actuelle un matraquage intellectuel au sujet du cancer au point que tous, nous ne pensons qu'à cela, il est là qui nous guette et au moindre rhume on se demande si ce n'est pas lui qui commence ses premières manifestations. Les innombrables articles de presses et les émissions de télévision qui lui sont consacrés ne font qu'aggraver le phénomène. On peut être persuadés que ça fait plus de mal que de bien en créant une psychose qui est propice à l'éclosion de cette terrible maladie.
Donc, il est préférable de chasser ces pensées négatives et au contraire cultiver la sérénité vis à vis du cancer comme envers toute autre pensée négative. Il faut éviter au maximum de laisser s'installer le pessimisme qui est destructeur.
Remplacer les pensées mauvaises par des pensées positives, il y a toujours moyen d'en trouver une. Vous connaissez la maxime "à quelque chose, malheur est toujours bon".
Les chagrins, la tristesse, la dépression morale, les soucis répétés et prolongés, que certains cultivent et grossissent à plaisir, l'hypersensibilité et l'émotivité excessive peuvent être le berceau et créer un climat, favorable au développement du cancer.
Et le meilleur moyen pour chasser ces mauvaises pensées c'est toujours de les remplacer par une autre, de toute autre nature, bien sûr. Lorsqu'on est jeune on n'a pas de soucis, ni physique ni intellectuel mais à mesure qu'on avance en âge, on se rend compte que le physique n'a pas le même tonus, que les articulations commencent à faire mal, qu'elles sont moins souples. Et alors, c'est la vie, elle est la même pour tous. Mais vous êtes riches de connaissances et il faut demeurer avides de savoir, regarder autour de vous, aider les êtres qui souffrent qui ont besoin de votre aide, quant à l'instruction, avec internet c'est une richesse qui s'ouvre devant vous, immense, inépuisable. Il faut avoir l'esprit occupé pour ne pas laisser le diable s'installer et s'implanter là où il n'y a que du vide. On peut trouver dans la vie de l'esprit, des sources de joie, qui vous feront oublier vos misères réelles ou imaginaires. Meublez votre emploi du temps et ne laissez pas l'ennemi le faire pour vous. C'est vous le patron de votre vie. Tout ceci doit se faire calmement, dans la détente et la sérénité. Pas question de faire du surmenage cérébral et d'entretenir une tension psychique. Pour toutes choses, ralentissez votre rythme cérébral et physique. C'est un peu la technique du Taï-chi-chuan, la maîtrise du geste, le contrôle total, tout ceci trés lentement, technique qui apporte la maîtrise, la paix et la sérénité.

Publié dans santenature

Commenter cet article