Le CURCUMA

Publié le par boisvert

C'est un des principaux composants du Curry, un épice omniprésent dans la cuisine indienne. En Asie, il est utilisé pour conserver la fraîcheur des aliments (rhizome) ainsi que la saveur et la valeur nutritive. Il est de la même famille que le gingembre et son nom chinois (Jianghuang) signifie même gingembre jaune, c'est pour cela qu'il est aussi utilisé comme colorant et comme teinture.
PROPRIETES :
En médecine traditionnelle de l'Inde (ayurvédique), ainsi que de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l'Indonésie, il est considéré comme un tonique du tube digestif, contre tous les troubles de la digestion. C'est tout récemment que l'on a découvert dans son rhizome des antioxydants trés puissants. Ils pourraient expliquer son action anti-inflammatoire dans les douleurs arthritiques, rhumatismales ou menstruelles, de même que dans les inflammations cutanées et ophtalmologiques.
L'organisation mondiale de la Santé reconnait d'ailleurs son efficacité dans les troubles dyspepsiques, les nausées, la perte d'appétit ou les sensations de surcharge et d'encombrements. Il a été reconnu efficace à la suite d'essais en double aveugle, c'est à dire d'essais avec des témoins recevant un placébo, et le curcuma a été reconnu plus efficace que le placébo. Surtout dans les dyspepsies causées par un dysfonctionnement biliaire.
Il aurait un rôle protecteur sur la muqueuse gastrique, ce qui tend à confirmer que la tradition orientale a du bon et du sérieux à son sujet. Des chercheurs ont observé des régressions complètes d'ulcères d'estomac chez 75% des sujets traités avec une consommation de 3grs de Curcuma par jour pendant 12 semaines. Certains sujets n'étaient pourtant pas sensibles à son action, mystère...
PLusieurs essais ont été faits pour traiter l'arthrite rhumatoïde et il a été reconnu efficace pour soulager l'inflammation et contre les raideurs.
On l'utilise dans les ictères depuis toujours car il régularise la sécrétion  et l'excrétion biliaire et il a une action anti-bactérienne.
C'est de plus un trés bon reconstituant général. On l'utilise pour la convalescence post opératoire et pour soulager la fatigue.
David Servan-Schreiber le cite dans son ouvrage "Anticancer". Je suppose que c'est son action "antioxydant" qui le fait ranger dans les plantes pouvant apporter une aide précieuse dans la lutte contre le cancer. En tous cas, on observe que dans les pays asiatiques où l'on consomme beaucoup de curcuma, le taux de cancer du colon est nettement moins élevé. On préconise dans ce cas 3,6grs de curcumine par jour. Il pourrait aussi se révéler utile dans le traitement des lésions cutanées cancéreuses et dans les brûlures causées par la radiothérapie.
Des études sont actuellement en cours car il aurait également une action contre la maladie d'Alzheimer.

On l'associe toujours avec la pipérine du poivre noir qui multiplie son action.
En général on prend une gélule matin, midi et soir, avant les repas, dans un verre d'eau.

Publié dans santenature

Commenter cet article

K. 05/02/2014 14:26


Bonjour Fernand, 


J'étudie depuis peu les bienfaits du Curcuma et j'ai été amené à découvrir la cuisine Indienne que j'ignorais jusqu'à lors. La préparation de leurs riz est exceptionnelle tant au goût qu'en
matière médicinale. 


Il y a certes quelques choses à redire sur les associations alimentaires, mais ne jettons pas la pierre, c'est tout de même incomparable à notre Cuisine Française, haha ! 


Ma question pour le curcuma est la suivante : Y aurait-il un intérêt significatif à le prendre avec du poivre noir (pour faciliter son assimilation) dans un verre d'eau bouillante ? 


J'ai lu qu'il devait être pris en dehors des repas pour que la curcumine délivre le plus facilement son action anti-inflammatoire !


Mais alors comment le prendre ? 


Merci de m'éclairer et je tiens à vous annoncer qu'avec un ami, nous projetons d'écrire un article afin de partager notre expérience Santé Nature, tant sur le plan de l'alimentation que sur celui
de l'hygiène ! 


Nous revenons tous les deux de maladies chroniques, graves, dont certaines décrites comme incurables, et "génétique". 


Nous avons 21 et 24 ans ! Et nous nous efforçons de partager au quotidien nos expériences et nos renaissances avec nos frères humains !


Je vous enverrais cet article par mail afin que vous puissiez décider de sa publication au sein de votre blog qui nous a tellement aidé à grandir ! 


Merci d'avance, 


Un lecteur depuis 3 ans !

boisvert 05/02/2014 18:15



Bonjour,


Pour le curcuma, en effet, il faut le prendre avec de la piperine qui multiplie son action, maintenant de là à le prendre en dehors du repas. Les hindoux justement ne le prennent jamais en dehors
du repas. Par contre si vous devez faire un traitement à base de gélules de curcuma (comme curcumax), là vous pouvez le prendre en dehors des repas.


Si vous faites un article sur votre expérience avec votre ami, je serai ravi de la publier. Vous utilisez des médecines naturelles, vous vous attaquez à des maladies incurables alors, vous
intéressez beaucoup de monde et nous attendons votre texte avec impatience.


A bientôt !



Danielle 05/03/2008 20:25

Bonsoir ! un ptit coucou ! bonne soirée ! bisous ! 

boisvert 12/04/2016 06:23

Bonjour,
Il semble en effet que le curcuma est plus biodisponible avec du gras, comme avec de la pipérine (poivre), de la bromélaïne ou du gingembre.

Aki 11/04/2016 20:23

Bonjour.Félicitations pour ce site que je viens de découvrir,j'apprécie beaucoup .
Pour le curcuma ,est il vrai qu'il n'est soluble qu'avec du gras,comme l'huile d'olive?