SEMIS dans le BRF

Publié le par boisvert






 
 
Si vous suivez ce blog vous savez que j'ai débuté une culture biologique avec un procédé que je ne connaissais pas et qui est parait-il révolutionnaire. Le BRF (Bois Raméal Fractionné). Et ICI.
Il est révolutionnaire parce qu'il convient trés bien aux terres qui souffrent de la châleur, de la sécheresse et de la pauvreté, exactement comme la mienne.
J'ai tout de suite expérimenté et j'avoues que cela fait un peu peur de semer des graines minuscules dans des copeaux de bois vert que j'avais étendu sur mon terrain. Je me suis longtemps demandé si ces petites graines allaient pouvoir germer. Alors, il vaut mieux que je vous montre les images, mes petites salades sont toutes là, mes petits poireaux, les côtes de blettes, les courgettes, le persil, tout est sorti et bien sorti, je crois que je n'avais jamais eu de si beaux semis.
Et ce n'est pas tout parce que nous sommes dans une période sèche mais en remuant la terre pour repiquer les premières salades je me suis rendu compte que la terre dessous cette couche de copeaux était magnifique, souple, noire, humide et en plus elle sentait bon. Je ne l'ai pas retournée comme indiqué par les spécialistes de la méthode (voir lien, en haut à gauche) et malgré cela elle est trés souple, trés peu de mauvaises herbes sont sorties et les quelques rares qui ont pointées leur nez on les tire trés facilement avec leur racine car la terre n'est pas dure et ne serre pas autour.
Il parait que la première année, l'azote manque un petit peu, car pour que la méthode réussisse il faut que ces copeaux se décomposent et  ce n'est pas encore fait, mais j'ai vu apparaître des champignons, preuve que cette décomposition commence.
Je vous présenterais la suite de la saison, même si c'est mauvais, promis ! Cette méthode peut intéresser beaucoup d'entre vous, car plus d'engrais, plus de traitements, aucun produit chimique, même les arbres fruitiers sont tout ragaillardis.

Publié dans santenature

Commenter cet article

francis 31/03/2010 22:04



bravo, je pratique cette nouvelle façon de faire de cette année et je suis surpris de semer sur des débris de feuilles en cours de déposition, feuilles que je récupère en bordure de chemins
boisés;les premiers résultats avec les salades sont très encourageant bonne continuation et à bientot



boisvert 31/03/2010 22:44



Chez moi j'ai eu une faim d'azote la première année mais depuis ça va beaucoup mieux . Le BRF c'est formidable, surtout dans un pays de sécheresse.  Bravo à vous aussi !



Boisvert 07/04/2008 18:54

Hourrah, je parle bientôt le japonais ! Merci pour tes lumières.

Furansuzen 06/04/2008 12:04

Bonjour, Ami Fernand!Cette méthode a l'air bien, moi je n'ai pas de jardin, dommage j'aimerais bien... Mais il faut vivre selon ses moyens, lolLe maccha, tu le trouves dans des boutiques spécialisées e thé, il doit bien y en avoir quelques-unes en Lozère!!!Sinon, tu as le sencha de Twinnings que tu peux trouver en grande surface. Ne le laisse pas infuser trop longtemps, 2 minutes suffisent, après il est vraiment fort, ça risque de t'en dégoûter.Le blog Sakura Dôjo t'a plu, découvre celui de mon ami franco-japonais Léo Tamaki, Budô no Nayami, clique sur le lien dans mon blog, c'est le premier lien.Léo est quatrième dan d'aikidô, il a vraiment une bonne plume, je l'ai connu via le Magazine Dragon où il écrit ses chroniques sur les Arts Martiaux et en particulier l'aikidô...Ses chroniques, tu peux les lire sur son deuxième blog, Tsubaki Journal (2ème lien sur mon blog) je pense que tu vas te régaler...Il vit au Japon où il côtoie de grands maîtres, et vient régulièrement en France, où ses deux frères tiennentun dôjo, et il y donne des stages, à Herblay dans le nord de la France.Sinon, tu as raison, Furansu signifie France en japonais, bravo Fernand...Fernand se dit Ferunando, c'est rigolo, non?Allez bon dimanche Bois Vert, et à bientôt...Furansu

Boisvert 06/04/2008 11:25

Merci Léontine, bonne journée

léontine 06/04/2008 08:28

Alors je ne peux que te souhaiter plein succès...En plus c'est si chouette de voir que nos efforts portent leurs fruits...Et j'imagine encore ta joie de manger ensuite des légumes tout frais (j'ai eu mon jardin potager aussi!)