Le JEUNE ET LA RELIGION

Publié le par boisvert

Nous avons vu que le jeûne n'est pas une vue de l'esprit, pas plus qu'il n'est aussi farfelu que certains le prétendent mais qu'il est inscrit dans les gênes des animaux comme moyen de survie ou simplement pour se soigner. Il est utile pour tout cela, mais les hommes l'ont utilisé pour beaucoup de raisons et entre autres pour  purifier leur âme.
En tant qu'observance religieuse il est souvent pratiqué et non pas par des religieux fou furieux mais au contraire dans le but de s'élever, âme, esprit et corps, et le jeûne est capable de cela. Partout dans le monde des religieux, des sages, des ascètes, des mages, membres catholiques, protestants, hindouiste, musulmans, bouddistes savent tout cela.
Dans tous les écrits sacrés on retrouve mention de la purification par le jeûne. Les Druides avaient une préparation qui consistait à jeûner, à prier et seulement aprés, ils pouvaient commencer leur cheminement spirituel. Dans la bible on lit que Moïse a jeûné 40 jours (Ex.24:18 - Ex.34 :28), Elie a jeuné 40 jours (1rois 19:8), Jésus 40 jours (Mathieu 4:2), Luc jeûnait 2 fois par semaine, et beaucoup d'autres sont mentionnés un peu partout. Un jeûne national a été entrepris dans toute la Judée (2 Ch. 20:8). Pourquoi celui-là ? Parce que la puissance du jeûne permettait à celui qui priait et demandait quelque chose d'être au maximum de sa puissance spirituelle. Dans la culture orientale le jeûne fait parti du quotidien et on se souvient des nombreux jeûnes de Gandhi, sage parmi les sages. Et la religion musulmane n'opère pas autrement avec le ramadan, un jeûne complet toute la journée et ce pendant un  mois.. Ils jeûnent jusqu'au coucher de soleil et le soir c'est la fête. Ce n'est pas considéré comme une privation, ni comme une pénitence, mais réellement comme une fête.
Gandhi lui, jeûnait pour beaucoup de raisons. Pour se purifier le corps, par pénitence quelquefois, et puis aussi il jeûnait lorsqu'il voulait contraindre l'Angleterre à accéder à certaines de ses demandes. On retrouve aussi la pratique du Jeûne chez les Aztèques, les incas du Pérou.
Mark Twain raconte à ce sujet quelques unes de ses expériences :"Une petite privation de nourriture peut faire réellement plus de bien au malade que le meilleur des médicaments et le meilleur des docteurs" et aussi :" la privation de nourriture a été mon meilleur docteur pendant 15 ans et a permis le rétablissement dans tous les cas". Et il a raconté plein d'anecdotes à ce sujet.
Mais aussi les plus grands médecins, de Hippocrate à Tertullien, de Plutarque à Avicenne, tous préconisaient le jeûne.
Ce ne sont pas quelques marginaux comme moi qui ont inventé le Jeûne, il est présent depuis la nuit des temps. Mais les hommes d'aujourd'hui sont trés intelligents et leur intelligence leur a fait comprendre que c'était abherrant de se priver de nourriture pour quelque raison que ce soit. L'organisme doit avoir impérativement sa dose de protéïne, de lipide, de glucide sinon ses organes nobles en souffrent. Alors eux qui réclament des preuves scientifiques à propos de tout et de rien devraient chercher des preuves pour affirmer que le jeûne est nocif, et à quoi, et comment. Mais j'y pense il faudrait qu'ils commencent par jeûner eux-mêmes pour tester la chose.
Quant au développement de certaines facultés, j'en suis témoin elles sont développées à leur maximum, la réflexion, la détente, l'imagination, le contrôle de toutes ses fonctions, la maîtrise aussi bien physique qu'intellectuelle, on sent que l'on vit des instants extraordinaires. J'étais capable de pondre des pages et des pages. J'écrivais sur des sujets aussi différents que la spiritualité, le sport, les techniques d'entraînements, les recettes de cuisine, j'étais comme une antenne et je recevais de je ne sais où, j'étais un récepteur performant. Quant aux bienfaits physiques que l'on en retire, il faut avoir jeûné pour savoir, c'est immense, irréel, on se croirait redevenu un petit enfant tout propre, tout est beau dans la nature, tout nous émerveille, l'esprit est à son maximum, on marche sans aucune fatigue les muscles sont souples et endurants.  Aprés 15  jours de jeûne, abstention totale de nourriture, je guidais encore des randonnées d'une dizaine de kms. Cela n'est pas recommandé quand même, ce n'est pas un conseil que je donne, c'est simplement une anecdote, pas un exemple. Mieux vaut se reposer et cultiver la paix, la sérénité, le calme, pendant cette période d'abstinence.
On a trop tendance à croire que pour ne pas s'affaiblir en période de maladie on doit impérativement apporter de la nourriture, des vitamines, des minéraux, des protéïnes, etc... Mais en fait lorsque nous sommes malades c'est déjà à cause d'une surcharge et la solution n'est pas d'en rajouter mais au contraire d'en enlever. D'ailleurs il y a bien souvent une incapacité digestive par absence de sécrétions. Et en cas de chagrins, de fortes contrariétés , de soucis, de colère, il serait sage de ne pas encore épuiser notre organisme par un travail digestif qui n'est pas le bienvenu dans ces cas-là.
L'homme peut jeûner des mois, sans aucune nourriture et certains ayant bu de l'acide sulfurique et ne pouvant plus manger ont survécu plus de 100 jours avant de mourir. Pour ma part j'ai fait jeûner un de mes proches 50 jours, sans aucun problèmes. Au vu et au su de quelques docteurs de médecine classique qui venaient observer la malade. C'était tellement extraordinaire, quelqu'un qui vivait sans manger, on ne voit cela que dans les cirques et encore ! Beaucoup pensaient que l'on ne pouvait survivre à une semaine au maximum sans nourriture.
On peut en conclure que l'homme comme l'animal peut jeûner sans dommages et, au contraire, en retirer d'énormes bienfaits.
C'est bien normal que les religieux du monde entier s'intéressent à cette pratique qui, par sa puissance thérapeutique, touche au divin. Aucune autre pratique au monde ne peut régénérer un corps humain comme peut le faire le jeûne complet.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Furansuzen 21/04/2008 12:32

Cher Fernand, mercredi dernier on m'a opérée des varices, sur les deux jambes, je dois rester alitée 10 jours, jambes surrélevées. Après on m'enlèvera mes bandages et mes points, samedi prochain. Je pourrai refaire de la marche à donf... J'ai déjà fait un jeûne de 15 jours comme tu le sais en début d'année.Penses-tu qu'il faille en faire un autre maintenant que je suis convalescente?Ce n'est pas une maladie, mais une opération... Y a-t-il une différence?Surtout que depuis, c'est bizarre mais j'ai plutôt envie de casser la graine!!!Bonne journée et à bientôtFrance