LE STRESS

Publié le par boisvert

Ce mot est anglais mais le mal lui, est bien français. Le mot regroupe tellement de symptômes possibles que nous comprendrions mieux si on l'appelait agression, choc émotif, stimulation exagérée, émotion forte, etc... des éléments extérieurs qui nous harcèlent au point que nous n'arrivons plus à faire face. C'est d'abord une excitation qui produit le stress. C'est le physique qui est sollicité dans un premier temps, par le sport, par le travail, par la fatigue, par les blessures, et ensuite c'est le système nerveux qui craque, par la peur de ne pas pouvoir faire face, par la colère, par un deuil, par une déception sentimentale, les difficultés d'adaptation professionnelle ou familiales.
L'organisme s'adapte à cette situation difficile et il organise sa défense mais il peut être dépassé, les défenses sont débordées, la résistance s'épuise, et c'est tout l'organisme qui est affaibli ouvrant la porte à toutes sortes de maladies qui viennent s'ajouter au conflit initial. On considère par exemple qu'une bonne dizaine  de millions de français souffrirait de spasmophilie. Là non plus on ne sait pas de quoi il s'agit car la spasmophilie regroupe tellement de symptômes, mal-être, stress excessif, fatigue physique et morale, dépression, angoisses, troubles nerveux, etc... Et trés souvent nous trouvons à l'origine un stress que l'on n'a pas su controler et dominer. Et c'est le serpent qui se mord la queue, le spasmophile est particulièrement sensible au stress, on tourne en rond. Le stress produit la spasmophilie, qui engendre le stress.....
Le stress peut engendrer les névroses de toutes sortes, toutes les maladies psychosomatiques et elles sont nombreuses, le trac, la timidité, des troubles cardio-vasculaires, des troubles digestifs, gastro-intestinaux, des crises d'asthme, des dermatoses, des allergies, etc...
Au départ on ne ressent qu'un peu d'anxiété, on peut considérer que c'est normal et que l'organisme va faire face. Une situation difficile à gérer mais qui ne va durer qu'un certain temps va entrainer un léger stress. Mais une fois l'évènement agressif passé il ne faut pas que le stress subsiste, sinon c'est l'engrenage. Il ne faut pas être obsédé par une idée, entêtante, persistante, qui ne vous lache plus. Pour cela il faut que votre organisme arrive à reprendre le dessus. Nous pouvons résister à toutes sortes d'agressions et nous pouvons reprendre le contrôle de la situation et il y a toutes sortes de moyens que nous allons voir.

LES SOLUTIONS :

-
D'abord, bien manger, c'est reprendre un peu le contrôle. Mais ici aussi il ne s'agit pas d'être obsédé par l'alimentation, "est-elle bio" ou bien "est-elle polluée". Il ne faut pas ajouter une autre cause de stress que vous voulez justement éliminer.  Ne pensez pas à votre poids, aux vitamines, aux sels minéraux, aux oméga 3 ou 6 ou 9, une alimentation doit être simple et ne doit pas générer de conflits. Mangez peu, simple, naturel, beaucoup de cru et de légumes, votre dose de protéïnes, ne prenez pas les aliments trop raffinés, céréales, sucres, sels et surtout éliminez au maximum le sucre et le café.  Mais n'allez pas en faire une maladie non plus, un peu de douceur en sucrant votre thé avec du miel ou un peu de sucre roux ne va pas vous tuer et dans les moments de grande tension ils peuvent au contraire avoir un effet bénéfique. Les aliments complets favorisent la production de sérotonine, la substance qui va vous apporter la sérénité et la joie. Des aliments allant dans ce sens, le citron, le vinaigre, l'oignon, la cannelle, les céréales complètes, les fruits en général, les légumes secs, amandes, noisettes, noix, fruits de mer, et allez, c'est cadeau pour vous aujourd'hui, un peu de chocolat, etc...
- Le magnésium est directement lié au stress et plus on en a et plus on supporte les agressions de toutes sortes, stress, bruits, contrariétés, etc... Vous pouvez ajouter des eaux minérales riches en magnésium comme contrex, hépar, badoit, etc...
- On ne peut passer sous silence les oméga 3, que l'on trouve dans les poissons gras, sardines, harengs, saumon, etc... et qui sont les grands régulateurs de l'humeur, pêche à la truite obligatoire pour tous. Dans le règne végétal, privilégiez les huiles de colza, d'olive, de lin, de sésame, les graines de lin.
- Attention à l'addiction au café qui provoque palpitations, insomnies, fatigue nerveuse, irritabilité, anxiété, angoisses et stress.
- Les tisanes sont bienfaisantes comme boisson et on prendra avantageusement l'aubépine, la lavande, l'estragon, le géranium, le mélilot, la passiflore, le souci, le millepertuis, la camomille, édulcorée avec un peu de miel pour le moral.
- Lorsque vous avez de mauvaises pensées et que le stress envahit votre vie, rien de mieux que d'aller suer sur les chemins, à pied, à vélo et pas en voiture. Le sport d'endurance est favorable pour chasser les mauvaises idées. Et mieux vaut courir ou marcher longtemps, que peu et vite. Pas de performance, seulement de l'oxygénation et de la détente.
- Toutes les formes de relaxation seront favorables, il faut à nouveau prendre possession de toutes ses fonctions, avoir la maîtrise de son corps, de ses émotions, de ses réactions.

Nous avons vu que les plantes pouvaient apporter un peu de soulagement mais dans le même ordre d'idées l'AROMATHERAPIE pourra être utilisée :
Ylang-Ylang, contre les dépressions, l'insomnie, le stress, l'angoisse. 2 gouttes 3 fois par jour et en externe masser le plexus solaire avec l'essence.
Palmarosa, contre l'irritabilité et le stress, surtout s'il y a une sortie eczémateuse ou mycosique. 3 gouttes 3 fois par jour.
Marjolaine contre tous les phénomènes concernant le système nerveux, stress, angoisses, dépression, irritabilité, nervosisme. 3 gouttes 3 fois par jour.
Lavande contre toutes les asthénies nerveuses, les dépressions 3 gouttes 3 fois par jour. On peut en mettre, pure, sur toutes les manifestations dermatologiques.
Géranium contre les fatigues profondes, le stress, l'anxiété 2 gouttes 3 fois par jour.
Camomille contre le stress, l'anxiété, les suites de chocs nerveux, l'insomnie, les dermatoses, les diarrhées. 3 gouttes 3 fois par jour.
Basilic contre la spasmophilie, l'anxiété, l'insomnie, les congestions hépatiques, 2 gouttes 3 fois par jour.
Bergamote contre l'anxiété, le stress, la dépression, l'eczéma les digestions difficiles.

Contre l'émotivité en général, on utilisera avantageusement la Camomille, la Mandarine et le romarin, en friction sur le plexus solaire
Contre la spasmophilie et en interne, la Camomille, l'estragon et la mandarine 2 gouttes de chaque 3 fois par jour.

 

Les HE de Ylang-Ylang, Palmarosa, seront plutôt utilisées en externe, applications sur le plexus solaire et à l'intérieur des poignets.
-

Publié dans santenature

Commenter cet article

le gall 07/03/2012 11:00


bonjour


je voudrais vous ecrire comment faire


cordialement

boisvert 07/03/2012 11:04



En haut du blog clic sur "j'aime ce blog" et ensuite "contacter le bloggeur".



judit 06/03/2012 23:16


Merci beaucoup pour votre réponse! C'est vrai qu'ils ont un rythme fou qui n'existait pas "à mon époque",  ni dans mon pays d'origine, en Hongrie, où l'école se terminait à 13h tous les
jours. Je me demande souvent comment peut on trouver son identité, sa liberté intérieure avec une telle structure extérieure sans le temps pour "respirer". Cela me fait penser aussi à votre
article sur la Liberté , je suis parfaitement d'accord avec vous. En fin, je fais mon mieux pour transmettre à ces jeunes comment garder un esprit sain dans un corps sain. Et merci encore pour
vos conseilles!

boisvert 07/03/2012 06:57



Pas de problèmes !



Martine 06/03/2012 20:54


Bonsoir cher Fernand,


Connaissez vous la recette d'un bon fortifiant à base de vin rouge, de romarin, je ne me souviens plus s'il l'on y rajoute du sucre...c'est une recette que ma grand-mère nous donnez quand on été
enfant. cela vous parle ??? Merci Martine

boisvert 07/03/2012 06:55



Il y a tellement de combinaisons possibles !



judit 05/03/2012 23:35


Chèr Boisvert,


Me voici avec 3 ados, 2 garçons de 16 ans en période de BAC, et une fille de 18 ans en période d'examens très importants. Ils ne sont pas malades, mais ils me demandent - et je vous demande des
bonnes idées, conseilles,: comment tenir pendant des semaines, des mois en "pleines formes". Ils ont cours jusqu'à 18h -19H le soir, repas à la cantine, pas vraiment le temps pour le sport ou
"respirer" avec les devoirs, etc. Que peut on faire pour aider ces jeunes pour devenir des adultes sains et harmonieux? Avez vous des idées pour l'éducation de cette génération déjà
stressées, surmenées? Une question que je me pose , et si vous avez une réponse, je vous remercie infiniment! 

boisvert 06/03/2012 07:09



C'est dommage qu'il n'y ait pas un peu de temps pour aller respirer. Pas question du vélo mais aller courir même un petit 1/4 d'heure ça ne prend pas beaucoup de temps et ça vide la tête un
instant. C'est tout bénef, le travail par la suite n'en sera que plus efficace donc ça n'est pas du temps perdu. J'ai également une fille de 24 ans qui passe encore des examens et elle avait 2
conseils, son alimentation et bouger. Question alimentation il faut manger très peu mais de tout, veiller à leur faire manger des crudités car les jeunes n'y sont pas porté spontanément dessus.
En période d'examen diminuer les graisses et les repas lourds, peu de pain mais du complet ou des céréales complètes. Le moins possible de sucres rapides.


En dehors de cela vous pouvez leur ajouter un peu de compléments alimentaires de magnésium, comme formag par exemple, car il y a une certaine fatigue cérébrale qui rejaillit sur l'organisme tout
entier. S'il y a vraiment une fatigue physique qui s'est installée vous pouvez leur donner  un comprimé de gérimax (vitamines et minéraux).


Donc en résumé manger de tout ... un peu, et il faut quand même bouger... un peu, c'est un facteur essentiel d'équilibre.


Bonne journée !



CHAOUI 22/05/2010 09:44



Bonjour. Chez LONGEVIE, la Taurine est extraite d'huitre. A raison d'un à deux comprimés par jour, aucun risque.