DE LA COULEUR

Publié le par boisvert

Aprés la lumière, comment ne pas parler de la couleur qui influence également beaucoup toutes nos réactions, toutes nos émotions et notre système nerveux en général.

Nous connaissons tous les couleurs de l'arc-en-ciel qui vont du rouge, orangé , jaune couleurs chaudes jusqu'à l'indigo et le violet, couleurs froides.
Dans le monde vivant 2 couleurs dominent : Le rouge sang des humains et le vert du monde végétal. Et curieusement ces deux couleurs sont complémentaires et ici aussi on retrouve le Yin et le Yang. Les végétaux ont besoin du rouge du soleil pour créer du vert de la chlorophylle. Et le monde animal mange de la verdure pour créer du sang rouge. Yang produit Yin et Yin produit Yang. Evidemment on peut toujours dire que c'est une coïncidence mais ce serait curieux car les végétaux se nourrissent de Yang alors que nous avons un besoin impérieux de Yin végétal.
La couleur de la feuille verte nous révèle même la nature des radiations solaires qu'elle utilise pour son métabolisme. Elle recherche sa couleur complémentaire et utilise donc le rouge. Elle est verte parce qu'elle absorbe les radiations autres que le vert et, avant tout les radiations rouges, complémentaires. C'est ce qui a été formulé en 1818 (loi de GROTTHUS) : "Ce sont les rayons de couleur complémentaire à la couleur d'un corps qui provoquent des actions chimiques dans ce corps".
Et ensuite ce monde végétal nourrit le monde animal et l'homme qui, sans cette transformation, ne saurait tirer sa subsistance des minéraux du sol ou des gaz de l'atmosphère. Yang a produit Yin et le Yin va nourrir et produire le Yang, la boucle est bouclée.
La couleur verte est rattaché au spirituel. C'est la résurrection, l'initiation, le printemps, la jeunesse, l'espérance, le renouveau. C'est la couleur des prophètes, pour les musulmans, la robe verte d'Aly est devenue la couleur de l'Islam. C'est la puissance de la nature triomphante. Le vert est attribué à toute idée de bourgeonnement, de renouvellement et d'expansion. Le vert c'est la vie. Mais les couleurs sont ambivalentes comme les sentiments et les peintres du moyen-âge donnaient une couleur verte à leurs diables. Le vert c'est aussi la couleur de beaucoup de poisons, couleur aussi de la putréfaction et de la vermine. Cette ambivalence est normale puisque le vert est un mélange de bleu (couleur froide, Yin) et de Jaune (couleur chaude, Yang). On sait aussi que des agités placés dans un milieu vert sont encore plus malade qu'avant. Il a une influence néfaste sur notre psychisme et elle provoquerait même des tendances sadiques. Tendances suicidaires même chez les désespérés attirés par l'eau verte d'un fleuve.
Mais à propos de la complémentarité et de l'ambivalence il nous faut parler du principe Yin-Yang. Le yang étant le principe actif, émetteur et fécondant, masculin, alors que le Yin est le principe passif, récepteur et fécondé, féminin. Dans le spectre, il est facile de déterminer les couleurs Yang, chaudes et les couleurs Yin, froides. Et donc en fonction du but recherché de s'entourer des couleurs correspondantes, afin de remédier à un certain déséquilibre. Dans le principe de la reproduction on retrouve Yin Yang dans le spermatozoïde, trés petit, mais trés actif,  et l'ovule, nettement moins actif et beaucoup plus gros.
Grâce à cette notion Yin-Yang on peut même faire un rapprochement avec les sons et la musique. Et René-Lucien Rousseau dans son "langage des couleurs" les a réunis ainsi :
Violet correspond à Soprano léger
Bleu correspond à Soprano dramatique
Vert correspond à Contralto
Jaune correspond à Ténor
Orangé correspond à Baryton
Rouge correspond à Basse

Pour corroborer cette observation vous remarquerez que les hommes très yang, très viril ont une voix très basse et forte.
Autant dire que les hommes sont dans les couleurs chaudes Yang et les femmes dans les couleurs froides Yin. Ce qui correspond bien à leur état physique. Ce n'est pas une loi bien sûr, mais tout semble bien en harmonie avec ce principe Yin-Yang. Toujours Rousseau nous signale que le chien et le chat expriment la douleur par des notes aigues et prolongées, la volupté par des sons graves, la mélancolie par un long hurlement (chiens hurlant à la mort).
On ne peut s'affranchir complètement de ce milieu coloré. En hiver, saison froide et noire, les jours étant trés courts, tout concourt à une vie ralentie. Les animaux hibernent, se reposent. On ne peut pas avoir une grande activité Yang.
L'homme pourtant a acquis une grande autonomie, une liberte qu'il s'est octroyé, malgré l'entourage et il s'efforce de vivre aussi bien et aussi vite qu'en plein été. Il garde une température constante, alors que les animaux qui hibernent par exemple laissent tomber leur température, tout fonctionne au ralenti, c'est le grand repos. Il est obligé de compenser quelquefois, en vêtements, en lumière, en couleurs (et en vitamine D). Quant au sommeil, il est plus profond et plus long en hiver. Comme les animaux, il est obligé de favoriser un retour à une vie au ralenti, presque végétative, et donc de dormir un peu plus. Les animaux en hibernation  dont le sommeil se prolonge  pendant des mois baissent leur température jusqu'à prendre celle du milieu ambiant. Ils redeviennent des animaux à sang froid, presque des végétaux. Mais pour l'homme c'est pareil, dans son sommeil il tombe sa température dans une moindre mesure mais il éprouve tout de même le besoin de bien se couvrir de couvertures.
 Le sommeil est un retour à la vie végétative dans une petite mesure, le psychisme  n'est pas aboli mais notre volonté, notre attention sont complètement inhibées. Et c'est une nécessité vitale. Il nous faut favoriser les conditions d'un bon sommeil. Il faut s'entourer de couleur Yin, douces, favorisant cet endormissement et ce repos. Il nous faut choisir des couleurs pastel, violettes, et non pas des couleurs rouges ou orangées.
De même pour l'alimentation, prenons le beurre, le miel, l'huile, tous jaunes sont associés à des idées de châleur et de lumière, ils sont remplis d'énergie ...et de calories. Tous phénomènes Yang qui vont produire de l'activité. Mais n'oublions pas l'ambivalence de tout ce qui vit ; s'ils rappelent l'énergie du soleil ils sont aussi des corps adoucissants, des calmants, des lubrifiants et en plus ils sont riches en vitamines.
Même le fait de manger est un phénomène Yang. La chasse, la pêche sont des activités de prédateurs.  On tue et on mange de la même façon, c'est brutal, actif, yang. Ensuite vient la digestion  qui est un phénomène Yin car vous le savez bien, aprés avoir mangé on a envie de dormir, comme tous les animaux dans la forêt. On a envie de calme, de repos, on se replie sur soi-même pour digérer. Si on repositionne les couleurs, il nous faut donc avoir des serviettes rouges, des aliments rouges mais aller dormir sur l'herbe verte et dans un coin sombre.
Si nous considérons une personne souffrant de dépression, maladie trés Yin, abattue, triste, pleureuse, elle va chercher à s'entourer de couleurs Yin, du sombre, du pastel, du violet, elle cherche à harmoniser le milieu qui l'entoure avec son mental. Il faudra au contraire l'entourer de couleurs Yang, ouvrir ses volets, faire entrer la lumière dans sa maison, l'entourer de couleurs vives, de jaune, d'orange, de rouge,  pour lui apporter ce qui lui manque.  

Les couleurs sont partout et elles influencent énormément notre vie et notre métabolisme. Toute la vie organique s'inscrit dans un cycle coloré. Il nous faut savoir utiliser la lumière et les couleurs pour retrouver une vie harmonieuse en accord avec le monde qui nous entoure.

Publié dans santenature

Commenter cet article