La GUERISON

Publié le par boisvert

Curieux comme titre, n'est-ce pas ? La guérison tout le monde sait ce que cela veut dire. On n'est plus malade, c'est simple. Mais justement est-ce aussi simple que cela car nous ne parlons pas tous de la même façon. Pour la médecine allopathique, guérir c'est supprimer le symptôme. Les antibiotiques sont là pour tuer tous les microbes "responsables" de la maladie. L'aspirine est là pour améliorer la circulation et enlever ce mal de tête. Et même elle est tellement efficace que mes collègues coureurs à pied en prennent pour courir plus vite sans effort et sans douleurs. Et ainsi de suite, on a fait disparaître le symptôme, et on a grandi avec cette médecine qui nous a persuadé que nous étions guéris lorsque nous ne toussions plus, lorsque l'infection s'était arrêté, et que les douleurs avaient disparues. Jamais aucun thérapeute ne nous a mis en garde en nous disant que si ce trouble était survenu c'est parce que par ailleurs un organe ne remplissait plus sa fonction, ou que l'accumulation de toxines devait bien sortir par quelque part..
Un malade peut se plaindre de la poitrine et on lui trouve un point de congestion, mais la congestion n'est pas une maladie, il faut rechercher plus loin, le pourquoi. Il peut trés bien y avoir une mauvaise circulation capillaire, un engorgement du foie, une séquelle d'une maladie antérieure Car toute maladie grave laisse une cicatrice qui peut être handicapante pour l'avenir. La cause d'un trouble apparent peut avoir une origine trés éloignée de l'effet visible. Et c'est cela qui est triste parce que le meilleur des remèdes sera inefficace si on ne recherche pas l'origine réelle du mal présent. Oui ! on arrivera à supprimer le symptôme, mais ça n'est pas à proprement parler une guérison. Vous pouvez présenter des palpitations ou des douleurs cardiaques sans que votre coeur en soit la cause. De simples gaz en abondance dans votre intestin peuvent en être la cause. Mais est-ce là encore l'origine, d'où viennent ces gaz et pourquoi, c'est exactement cela la vraie médecine.
Et pour nous, naturopathes, nous considérons que la plupart des maladies viennent d'une mauvaise nutrition et de mauvaises habitudes alimentaires. Et en fait, la médecine classique soigne seulement les effets d'une mauvaise alimentation. alors que la vraie guérison, profonde, durable et complète pourrait être obtenue si le malade savait que son alimentation est responsable de ses malheurs et s'il la réformait en conséquence.
Si on connait le pouvoir d'une vie saine, d'une alimentation correcte, d'une vie équilibrée comprenant une activité physique et une activité intellectuelle raisonnable, on sait comment chasser la maladie. De plus notre créateur a bien fait les choses et votre organisme ne demande que cela, se soigner, se régénérer, se purifier, bien sûr, si vous lui en donnez la possibilité, le temps et les moyens. Encore que lui n'est pas trés exigeant, il ne réclame que du repos. Repos intellectuel, repos du physique, repos digestif et c'est lui qui fera le reste, gracieusement et sans médicament. Mais on ne pourra nettoyer la maison que lorsque vous serez convaincu que là est bien le noeud du problème. Et je sais que certains ne sont pas prêts à entendre ces choses. Que n'ai-je pas entendu des "ça se saurait si c'était aussi simple"ou encore "ça n'est pas scientifique", etc....
Ce n'est pas la maladie qui importe, ni un maillon de la chaîne qui a amené cette maladie, mais bien l'origine et ce mal est souvent trés éloigné, cette cause est souvent tellement différente de ce mal que l'on est en train de soigner. Pour ma part je me concentre beaucoup sur le ventre, foie, vésicule biliaire, estomac, intestin grêle et intestin. C'est notre usine à fabriquer de la santé.... et de la maladie. Si cet ensemble fonctionne bien, vous vous rendrez facilement compte que tout le reste est à l'unisson, aussi bien le moral, que le système nerveux, circulatoire ou endocrinien. Et pour ces organes, vous le comprenez bien, c'est par l'alimentation que nous allons les toucher. En se suralimentant, le sujet ne prend pas des forces, il en perd. Il va avoir une fatigue digestive qui va rejaillir sur l'ensemble de son organisme. Il faut assainir et soulager cet ensemble afin qu'il fonctionne à plein régime. Mais lorsque nous entendons les proches d'un malade, nous entendons au contraire, "il faut qu'il reprenne des forces, il faut qu'il arrive à s'alimenter".
Bien sûr il peut y avoir des éléments extérieurs qui peuvent aussi avoir une action néfaste sur vous, comme la peur, ou un décés entraînant un gros chagrin, la fatigue musculaire occasionnée par la compétition sportive ou trop de travail. Mais même cela, vous le supporterez mieux si votre organisme fonctionne bien par ailleurs et n'est pas trop encombré.
En tous cas nous ne parlons pas la même langue en matière de thérapeutique. Le mot GUERISON n'a pas la même signification selon les thérapeutes. Supprimer un symptôme n'est pas guérir et c'est pourtant cela que l'on entend partout.

Publié dans santenature

Commenter cet article

caroline 01/06/2008 11:19

Et si les désastres en Birmanie et en Chine n'étaient pas l'oeuvre du Créateur mais issus des derniers progrès de la science (système Haarp et autres armes non létales) mais peut-être n'as tu pas connaissance du traité Enmod et de ses implications.  Mais là n'est pas l'objet de ce blog dédié à la naturopathie. Rappelles-toi que celui qui regarde le ciel du fond du puits le trouvera forcément petit.

Alain 24/05/2008 12:41

Merci pour la réponse. On a en effet les convictions personnelles de son choix, mais quand on les fait apparaître régulièrement dans des textes refléchis concernant la médecine, pour le lecteur, ce n'est pas une façon de parler. On peut penser que vous considérez que les choses et les événements qui nous entourent sont d'essence divine, ce qui exonère le rasonnement hypothéticodéductif.Pour finir, je ne partage pas votre point de vue sur l'harmonie qui règne ici-bas, ne serait-ce qu'en considérant les désastres récents survenus en Birmanie et en Chine. Au plaisir de vous lire.Alain

boisvert 23/05/2008 14:13

Aucune relation, conviction personnelle seulement. Tout est si harmonieusement disposé ici-bas qu'il est difficile de ne pas se poser au moins la question. Mais ce n'est pas le propos de ce blog. C'est simplement ma façon de parler.

Alain 23/05/2008 13:18

Bonjour,Article intéressant ; toutefois, comme dans beaucoup de vos articles, vous invoquez "Notre créateur".Pouvez-vous nous dire à qui vous faites allusion et quelle est sa relation avec la naturopathie ?Merci.Alain