ALIMENTER SES MUSCLES

Publié le par boisvert

Nous n'allons pas parler ici du muscle pour les athlètes culturistes ou pour les candidats à Mr muscle mais le muscle facteur de santé. Aujourd'hui, je pars pour faire une course de 16kms, donc je vais avoir besoin de mes muscles. Mais indépendamment du sport de compétition, ils nous sont tellement utiles chaque jour.
De nombreux séniors se plaignent d'une fonte musculaire et il faut savoir que s'il y a fonte musculaire, il y a aussi fonte des éléments minéraux de l'organisme donc squelette fragile. Ils sont solidaires, les os et les muscles se fortifient et s'affaiblissent ensembles. La fatigue témoigne de cette fonte osseuse et musculaire. Si nos muscles sont toniques, nous sommes plein d'énergie et nous nous déplaçons souplement et allègrement. Et puis il ne faut pas oublier que le coeur est également un muscle et qu'il ne faut pas l'oublier dans nos exercices et dans notre alimentation. Si vous ne cultivez pas vos muscles, vous pouvez être sûr que vous allez avoir la même quantité...en graisse. Et ce n'est bon ni pour l'esthétique ni pour la santé ni pour le moral. Mais qu'importe l'âge, le corps est capable de fabriquer du muscle, on n'est jamais trop vieux ni trop faible pour cela.

Pour fabriquer du muscle l'essentiel c'est la protéïne. Elle est absolument indispensable. Et ces protéïnes peuvent être soit végétales (les légumineuses, les céréales, les fruits oléagineux, le tofu) mais elles ne sont jamais en aussi grande qualité et quantité que dans les produits animaux (viande, poissons, fruits de mer, oeufs). Pour être sûr de ne pas manquer de protéïnes, il faut donc que ce genre de protéïne animale soit présente  au moins une fois par jour. Si vous voulez absolument fabriquer du muscle ces aliments sont donc nécessaires. Mais ils devront être accompagnés par des aliments végétaux riches en vitamines, minéraux, fibres, et en enzymes, tous nécessaires à leur transformation en muscles. Donc accompagnement avec fruits, légumes et céréales complètes ou semi-complètes.

Mais l'alimentation ne suffit pas. Un muscle qui ne travaille pas s'atrophie. Nous avons tous en mémoire une période de grippe où de maladies quelconques accompagnées de fonte musculaire et grande faiblesse. Donc, il faut bouger. Les recommandations que nous entendons chaque jour ont du bon, marcher 1 heure chaque jour c'est déjà un premier pas vers une activité régulière. Il faut bouger, s'oxygéner, faire travailler le coeur en travaillant par exemple un petit jardin, ou pratiquer un peu de sport ou  un peu de bricolage, le mieux étant toujours de le pratiquer dehors.

L'ALIMENTATION :
 -
D'abord les PROTEINES : ANIMALES : En priorité les poissons et tous les poissons, les gras et les autres. Les coquillages, crustacés et les oeufs (environ 4 par semaine, maxi), la viande (choisir plutôt les viandes blanches, volailles, bio bien sûr, etc...) Dans l'optique de se regonfler un peu les muscles et même si vous n'avez pas beaucoup d'appétit, un plat chaque jour de protides est nécessaire. Il vaut mieux prendre ce repas de protides le midi que le soir à cause de l'énergie que ce repas vous apporte.
- Ensuite les PROTEINES VEGETALES :
Les plus riches sont les oléagineux avec des protéïnes d'excellente qualité (Amandes, cacahuètes, noix, noisettes, pignons de pin, pistaches, etc...)
Ensuite les légumes secs (haricots, pois cassés, pois chiches, lentilles, soja, fèves, etc...)
Les Céréales (blé, orge, riz, sarrazin, seigle, épeautre, quinoa, avoine, millet) ou du sans gluten (riz, millet, sarrazin)
Les graines (citrouille, colza, lin, melon, sésame, soja, tournesol)

Il faut savoir que les protides sont composés d'acides aminés. Et c'est dans les produits animaux que l'on retrouve la totalité des acides aminés essentiels et tous trés assimilables. Les végétaux ne sont pas si bien pourvus et manque  de certains acides aminés essentiels et donc leurs protéïnes ne sont pas aussi complètes.
Les protéïnes acidifient l'organisme (animales ou végétales) et il est donc essentiel de les accompagner d'aliments qui alcalinisent. Donc les fruits et les légumes seront présents au même repas que les protides. Ceci pour éviter une concentration d'acides dans les muscles, qui seraient responsables de crampes, de courbatures et autres douleurs musculaires.
Tous les pourvoyeurs d'antioxydants comme les petits fruits rouges (cerises, fraises, myrtilles, cassis, etc...) aident au confort musculaire.
Les bains d'eau salée chaude tonifient la musculature.
Si une monodiète est nécessaire privilégier les cures d'abricot, de fraises, d'oranges (toniques musculaires et nervins).
La couleur que les muscles aiment c'est le rouge qui accroit la force musculaire.
Le soleil également est favorable au développement musculaire mais avec précautions toujours.

LES MINERAUX :
Le ZINC :
est indispensable pour fabriquer des cellules musculaires mais là aussi, seul le zinc d'origine animale est correctement assimilé.
Le MAGNESIUM : Il joue un rôle important dans le confort musculaire en aidant l'assimilation du sucre dans les cellules musculaires. D'ailleurs les spasmophiles doivent prendre une supplémentaion en magnésium comme traitement de fond afin d'éviter les contractions musculaires. Les pourvoyeurs en magnésium : les eaux minérales (Contrex, Hépar, Badoit,), les céréales complètes, les légumes verts, les fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes, etc..), et le meilleur pour la fin, un peu de chocolat.
LE CALCIUM : lui aussi est un régulateur musculaire, les spasmophiles en prennent un peu en cas de crise de tétanie. Les pourvoyeurs : Les sardines, à manger avec les arêtes, les amandes, les figues, les choux, le cresson, le persil, le cerfeuil, les épinards, les pissenlits et tous les légumes verts.
LA VITAMINE B1 : Pour le confort des muscles et des tendons sa présence est indispensable et l'alimentation moderne est particulièrement pauvre en Vitamine B1 On la trouve dans les céréales complètes, les fruits et légumes, dans la levure de bière, les germes de céréales, les oeufs, la viande, le pollen, les légumineuses, les abats, la cervelle, le foie.

HOMEOPATHIE :
On ne peut pas dire que c'est le domaine de l'homéopathie mais on pourra essayer les médicaments suivants :
PHOSPHORUS : Médicament des hydrogénoïdes après une longue maladie. La faiblesse est grande, il y a une dégénérescence graisseuse et musculaire avec fonte de certains organes comme le foie, les reins, le pancréas, le coeur. S'y ajoute souvent la dépression et quelquefois une tendance à la paralysie et une insuffisance cardiaque. Prendre 5 granules tous les 7 jours en 7CH.
PLUMBUM . Suite ou pendant une paralysie avec maigreur et sclérose d'un membre ou de plusieurs, et atrophie musculaire. Douleurs névritiques. 5 granules tous les 15 jours en 15 CH
MANGANUM : Anémie, pâleur de la face et grande faiblesse, fonte musculaire, aggravation par le froid humide. Le malade est souffreteux. En 5CH 3 gr 3fois par jour.
ARSENICUM ALBUM : La maigreur est accentuée et l'anémie assez marquée. Grande faiblesse avec tendance à la paralysie. De l'anxiété et de l'agitation. Tremblements. En 5CH 3 gr 3 fois par jour.
PHYSOSTIGMA : Les troubles spasmodiques avec irritation cérébrale ou médullaire. Il peut présenter une atteinte médullaire et des paralysies avec fonte musculaire en particulier aux membres et aux yeux. En 5CH 3gr 3 fois par jour.


Ce qui fait fondre les muscles :
-  Vous êtes un peu au courant que lorsque vous faites une monodiète vous ne cultivez pas la santé et la puissance de vos muscles. Les monodiètes à base de potages ou de légumes favorisent la fuite musculaire, il faut le savoir afin de ne pas en abuser si le souci majeur c'est une fonte musculaire.
- Tout ce qui fatigue le foie ne favorise pas la croissance des muscles et tous les aliments générateurs de toxines donc, sont à proscrire. Les charcuteries, les fromages fondus, les sucreries, l'excés de viande rouge, de vin blanc. Dans ces cas, les douleurs musculaires sont à l'ordre du jour.
- Et puis aussi il faut bien le dire tous les régimes excessifs, mal équilibrés, le végétalisme ou le végétarisme mal conduit. On peut trés bien être végétarien ou végétalien et ne pas manquer de protéïnes mais il faut être trés prudent et veiller précisément aux apports en protéïnesn en vitamibe B12, B1  et en Zinc en particulier. Car une fois que le muscle a fondu, il faut le reconstruire et une supplémentation est nécessaire et ce n'est pas toujours évident, sans fatiguer le foie.

Publié dans santenature

Commenter cet article

univers 07/02/2016 11:41

pour un ami sa femme est coincée par une fybromialgie quel régime pour ce genre de maladie ; merci infiniment . Belle journée

Boisvert 07/02/2016 14:34

Bonjour,
Il faut qu'il débute par un jour de jeûne et attaque le régime cétogène pendant 15 jours pour passer ensuite au régime paléo.

valerie 27/03/2011 21:56



Mon fils de 18 ans serait prêt à manger des protéines toute la journée y compris au goûter sous prétexte qu'elles favorisent la croissance musculaire. J'ai beau lui dire que ce type de régime
prédispose à acidifier l'organisme mais il ne l'entend pas. Il a une alimentation plutôt saine par ailleurs sans sucre raffiné ni graisse hydrogénée, mais quel serait le maximum d'oeuf et de
viande qu'il pourrait consommer chaque jour ? Quel petit déjeuner type pourrait-il prendre et que lui conseiller pour le gouter ? sachant qu'il est étudiant en médecine et qu'il ne fait quasiment
que de la musculation ? Il a une bonne énergie vitale un bon capital santé, je ne voudrais pas qu'il le perde avec une alimentation inappropriée. Merci pour vos conseils.



boisvert 31/03/2011 16:19



Je sais que les jeunes ne pensent qu'aux gros muscles mais pour cela vous avez raison, beaucoup se bousillent le foie. Je ne peux décemment pas vous recommander d'accumuler autant de protéïnes
chaque jour. On ne peut pas privilégier le muscle au dépens de sa santé et si votre fils fait des études de médecine il le comprendra aisément. Manger un peu plus de protéïnes et s'il a une
grosse activité, on peut le comprendre et le corps ne pas en souffrir, mais s'en gaver comme j'ai vu certains le faire c'est compromettre gravement sa santé pour l'avenir. Et pour cela je ne
saurai vous donner des doses acceptables.



laurent lonni 23/01/2011 17:15



bonsoir boisvert,


comme vous l'avez écrit précédemment dans plusieurs de vos articles , tout minéral n'est  assimilable par l'organisme que lorsqu'il  passe  par le règne animal ou végétal; hors
vous citez plus haut quelques eaux du commerce comme source de magnésium, vous pouvez m'éclairer sur ce point?


merci d'avance



boisvert 23/01/2011 20:20


Vous avez entièrement raison, je vois qu'il y en a qui suivent. Les eaux minérales ce n'est pas ma tasse de thé car je pense comme vous que ces eaux si souvent vantées pour leur magnésium ne nous
apportent pratiquement rien. Et je me souviens que lorsque je l'ai écrit je me suis taté pour savoir si je devais citer cette source car je pense que ce magnésium-là ne nous laissera que des
miettes de magnésium. Il ne peut agir que par sa présence et encore ce n'est pas sûr. C'est bien de poser cette question ! La présence d'un élément n'est pas aussi importante que la faculté du
corps à l'assimiler, c'est toujours cela qui est important.


David 21/07/2009 11:39

Salut,C'est David, le parisien. Je suis venu consulter ton blog parce qu'en ce moment je suis hyper-fragile. En décembre, je me suis fait mal au genou en jouant au foot. Ma rotule s'est déplacée et je fais actuellement des séances de kiné pour remuscler le quadriceps.Du coup, pour éviter de me reblesser, j'ai fait des séances de musculation pour me renforcer un peu. Sauf que lors de ma dernière séance, rebelotte... Douleur vive au triceps. Je me suis dit que je m'étais probablement froissé un muscle et qu'avec le repos ça passerait. Sauf que depuis, la douleur n'est plus simplement localisée au niveau du triceps. J'ai des sortes de crampes au niveau de l'épaule, d'autres juste au dessus du coude et également dans le dos à côté de la clavicule.Je suis allé voir un ostéo qui m'a manipulé un peu. Il m'a remis en place quelques vertèbres. Il m'a donné RDV dans 10 jours pour voir s'il s'agit d'un simple problème musculaire ou s'il s'agit d'autre chose, du type syndrome des loges par exemple... pour être solidaire de Sandy. Mais plus globalement, j'ai l'impression de me blesser à chaque fois que je fais du sport et je me demande d'où peut venir cette fragilité et comment y remédier.Si tu as quelques idées sur la question, je suis preneur.Merci et la bise à toute la famille.David

boisvert 21/07/2009 14:21


Ah mon petit fils au parloir, c'est pas banal, et je suis même content d'avoir de tes nouvelles par ce biais.
Je n'ose pas te dire que c'est l'âge quand même. En premier lieu je pense qu'il te faudrait faire une cure de silicium organique (Voir "Silice" sur ce blog).
 Eléments qui pourraient t'être profitable, le magnésium. Choisit le mg marin.
Les antioxydants pourraient également te faire du bien et une petite supplémentation en vitamine C en particulier. Par exemple un comprimé d'acérola 1000 tous les matins au petit déjeuner.
Vois aussi les sujets chondroïtine et glucosamine. Ton sportif de grand père en prend tous les jours un comprimé et il court toujours, sans douleurs et sans tendinites.
Voilà j'espère que j'ai fait le tour et que tout cela te sera utile. En tous cas continue de faire du sport, c'est un facteur d'équilibre de premier ordre.
Je vous fais un bisou à tous les deux et à bientôt.


caroline 15/06/2008 20:42

Merci, je transmets à l'handicapé ! Je te trouve bien courageux pour courir sur tant de kilomètres, mais je sais que pour toi c'est un plaisir, moi, les seules fois où je cours c'est derrière la poussette, pour faire découvrir au p'tit bidou "la vitesse" (vroum vroum), et ça l'éclate. Bonne soirée et surtout bon repos.