Les TROUBLES NERVEUX

Publié le par boisvert

Nous avons déjà parlé des angoissés, des dépressifs, des stressés, des anxieux, mais comment ne pas revenir sur ces troubles que la civilisation nous offre. Ils sont de plus en plus répandus et la médecine traditionnelle est particulièrement impuissante dans ce domaine. Je le sais bien car avant de m'intéresser aux médecines naturelles je me suis passionné pour la médecine classique, pour toutes sortes de médecines, et j'ai eu l'occasion de me rendre comte de visu à quel point cette branche de la médecine était dépourvu d'efficacité. Des toubibs, des infirmiers psychiatriques m'ont confirmé la chose. A une certaine époque d'ailleurs je recevais comme patient la plupart des infirmiers psychiatriques de ma région et nous avons eu l'occasion de discuter longuement de cette médecine et tous étaient unanimes, il n'y avait aucune guérison. Toute la médecine psychiatrique n'était que palliative. Elle masquait certain symptôme mais elle n'en guérissait aucun. Et souvent au prix d'un abrutissement de l'individu qui se retrouvait comme un zombi. Bien sûr il y a des tares héréditaires qu'on ne pourra jamais améliorer, on ne peut faire repousser un bras que vous n'avez plus, mais la plupart de ces troubles ne sont que l'aboutissement de dérèglements engendrés par une vie complètement dissolue et déséquilibrée. Et une fonction déficiente, il est trés rare que la médecine naturelle bien conduite ne puisse pas l'améliorer. Ces malades sont des centaines de milliers, les asiles en regorgent et les autres à moitié fous se promènent en liberté. Il y a les drogues, l'alcoolisme, le stress de la vie quotidienne, l'alimentation frelatée et complètement morte (vive les McDo), le manque d'exercice, tous les facteurs se bousculent pour nous agresser journellement. Toutes les fautes contre un certain art de bien vivre sont en cause dans ces affections. Le tabac est également un facteur non négligeable, Fumeurs et non fumeurs mais exposés, sont touchés par ce phénomène, et les conséquences sont désastreuses sur les fonctions nerveuses et le mental. Le système nerveux endocrinien entre autre, est touché, la destruction de la précieuse vitamine C et de bien d'autres oligo-éléments détruits par la fumée sont à l'origine de fatigues nerveuses, d'impuissance, de neurasthénie, de pertes de mémoire, d'insomnie et de troubles qui peuvent aller jusqu'à l'idée de suicide. C'est l'accumulation de tous ces facteurs qui devient insupportable pour les plus faibles d'entre nous.
Et à ceci s'ajoutent tous les médicaments de notre pharmacopée traditionnelle, les barbituriques, les amphétamines, les antihistaminiques, les antibiotiques distribués à tort et à travers, les sulfamides, les stéroïdes, l'atropine, et toutes les vitamines synthétiques non assimilables pour la plupart. Tous ces médicaments sont agressifs, notre médecine est violente n'en doutons pas. Et on peut même arriver à dire que le fait d'enlever toute cette agression thérapeutique soulagerait pas mal de nos contemporains, tant nombreux sont ceux qui sont abonnés à ce "soulagement" quotidien.
Et ne parlons pas des vaccinations systématiques qui sont responsables de nombreux déséquilibres mentaux. On ne compte plus les méningites post vaccinales, les atteintes de la moelle épinière, poliomyélite, sclérose en plaques, etc...
Et je parle en connaissance de cause car j'ai été témoin de gros problèmes de ce genre. Je me souviens d'un jeune homme, beau garçon, il était d'ailleurs mannequin international. Pour son travail il a été appelé à faire 7 vaccins pour aller dans des pays étrangers. Il a commencé à faire des crises d'épilepsie, de plus en plus rapprochées jusqu'à sa mort survenue quelques mois plus tard.
Une autre jeune fille présentait des troubles graves de la vue, juste aprés une vaccination anti tuberculeuse. Elle a consulté un professeur à Montpellier et ce professeur s'est écrié "encore ce foutu vaccin !". Et oui ! certains ont les yeux bien ouverts.
Les tranquilisants sont à la mode quand ce ne sont pas des euphorisants mais tous agissent bien sûr, sur notre système nerveux, en le dominant et en le mettant sous éteignoir. Seulement là où le bat blesse c'est que le système nerveux est la pierre angulaire du fonctionnement de tout notre organisme et lorsqu'on le neutralise ce sont toutes nos fonctions qui sont neutralisées. Et aprés le système nerveux nous savons bien que le physique et tous nos organes vont être atteints.

SOINS NATURELS :

Le seul fait de prendre conscience des facteurs qui nous ont amené dans cet état est un facteur déterminant car vous le savez bien "quand on connait son mal on connait son remède". Réformer son mode vie et son alimentation en particulier est, dans ce cas, essentiel. Reprendre une activité de pleine nature, un peu de sport ou de jardinage seront d'un grand secours. Il ne faut pas se leurrer, des maladies comme l'insomnie, l'angoisse, les dépressions, les complexes, l'impuissance, les agitations, les manies, sont des maladies que l'homme s'est créé lui-même. Et en prendre seulement conscience permet à ces malades de faire un grand pas vers la guérison. Il faut se reconstruire mais avec des méthodes non violentes, des méthodes qui ne vont pas superposer d'autres problèmes à ceux déjà existants.
Pour ajouter à cela il faut dire que le Jeûne entre autres, est une thérapeutique de choix. Les exemples sont nombreux de guérisons spectaculaires et ce jusqu'à guérir de la schizophrénie qui est souvent considéré comme incurable. Passebeck cite le Pr NIKOLAYEC, de Moscou, qui a traité par le jeûne 140 schizophrènes. Aprés un jeûne de 21 jours, plus de la moitié des patients furent considérés comme guéris. Bien sûr en cas de folie furieuse on est bien obligé d'intervenir brutalement mais le traitement à long terme devra au contraire consister en une paix thérapeutique et une paix tout court dans la vie du patient. Et une paix, cela veut dire un repos physiologique, un repos mental, un environnement harmonieux, des aliments naturels et vivants, non agressifs. Un retour à une activité physique saine et régulière, avec des bains d'air, de soleil. La suppression de tous les facteurs nocifs qui ont amené le malade dans son état pitoyable.
Toutes ces médications sont non violentes et en plus elles sont gratuites. Elles sont à la portée de chacun d'entre nous. "Mais si elles ne sont pas chères c'est qu'elles ne valent pas cher non plus", voyez,  j'entends déjà les contradicteurs, ceux qui disent à tout bout de champ, ce n'est pas "scientifique". Mais je leur répondrai que le "scientifique" est la cause majeure de la plupart de ces troubles mentaux, Nous vivons au-dessus de nos moyens physiologiques et nous avons au contraire besoin d'une vie au ralenti, de la paix, et cette vie de chaque jour,  elle s'accélère au contraire et nous entraine sur un rythme que nous ne sommes pas en mesure de soutenir. Je le sais, je suis coureur à pied et j'ai essayé de suivre les meilleurs, mais je n'y suis pas arrivé, alors je cours, mais j'écoute encore les oiseaux chanter en même temps, je prends plaisir à contempler la nature et je vous invite à faire de même, prendre le bon rythme, celui qui vous convient et pas celui que cette vie qui sait si bien fabriquer des fous veut vous imposer.

Publié dans santenature

Commenter cet article