LE PLACEBO et les affections nerveuses

Publié le par boisvert

Le Placebo est une substance dénuée de toute propriété pharmacodynamique. C'est, en quelque sorte un médicament à blanc ou un faux médicament. Mais est-ce qu'on peut dire qu'elle est absolument inopérante ? Et bien non car elle connait pas mal de succés, d'abord en premier lieu par le fait qu'elle évite le risque de médication violente et ensuite elle a une action certaine sur le mental car lorsqu'on est persuadé d'avoir un bon médicament on est également persuadé qu'on va être guéri et le système nerveux positive à tous les niveaux avec tous les avantages que cela entraine.
Des expériences ont été faites à ce sujet :
- Kamman traite 3 groupes de 30 sujets déprimés et prescrit l'Iproniazide au premier et un placebo au second, le troizième ne recevant rien. Il n'observe aucune différence significative dans les résultats.
- Cole reprend une expérimentation comparable, sur 3 lots de malades psychiatriques déprimés, traités à l'iproniazide, ou le placebo, ou la psychothérapie ; conclusion  : il n'y a pas de différence significative entre les 3 méthodes pour le traitement de la dépression.
- Wolf et Pinsky ont fait les mêmes observations sur 31 malades anxieux, porteurs d'ulcus, de migraines, de céphalées ou de rachialgies et ils en sont arrivés aux mêmes conclusions.
- Hampson, en expérimentant le même produit arrive à de meilleurs résultats avec le placebo qu'avec le médicament.
- Une autre expérience encore plus parlante : Une femme de 30 ans, anxieuse et insatisfaite sexuelle. On lui prescrit des placebos pour son anxiété, et ses troubles sexuels prennent fin ; Une infection l'oblige à remplacer le placebo par de la pénicilline, et aussitôt il y a retour aux plaintes initiales et à la frustration sexuelle qui disparait à nouveau lorsque le placebo est repris. (d'aprés Kissel et Barrucand, "placebos et effets placebo en médecine")
Certains médecins n'ont pas hésité à injecter de l'eau distillée chez des malades qui imaginaient recevoir de fortes doses de morphine. C'est à ce moment-là que l'on comprend les effets étonnants que peuvent avoir la suggestion et la puissance du mental, dans le processus de guérison.
- Le Dr LINDLAHR dans "troubles nerveux et mentaux" : Un malade opéré d'un membre présentait de graves douleurs post-opératoires et recevait 10 piqûres de morphine par jour. Les douleurs s'atténuèrent progressivement et en quelques semaines la morphine fut réduite à la dose minimum. Mais quand on lui refusait une injection, le malade se mettait à hurler et hurlait qu'il ne pourrait supporter sa douleur, ni dormir. On lui a donc prescrit des injections d'eau distillée et aucune douleur ne se manifesta pour l'empêcher de dormir. L'eau distillée a eu la même action qu'aurait eu la morphine.
On arriverait presque à dire que c'est du systématique. Le malade est certain d'être aidé, d'être soulagé, il n'est plus seul, son système nerveux s'apaise, le processus de guérison peut continuer, il n'est entravé en rien par des idées bloquantes. Nous avons en nous ce pouvoir de guérison que bien souvent les médicaments contrarient. Et la technique fondamentale de la naturopathie c'est précisément d'aider la nature à faire son oeuvre de régénération. Donc le placebo, accompagné d'une bonne psychothérapie sera essentiel. "C'est un médicament miracle, il vous convient tout à fait, et on n'a que des réussites avec lui, etc...". On se met le système nerveux dans la poche et sa puissance thérapeutique est sans égale.
Une petite parenthèse : Je sais aussi que certains qui décortiquent ce blog  pour tirer à boulets rouges sur les techniques naturelles, "poudre de perlimpinpin", vont se jeter dessus pour dire que la médecine naturelle ce n'est que cela justement. Ce serait une grave erreur de le penser, mais laissons-les dans l'erreur puisqu'ils s'y complaisent. C'est devenu un sport que de démollir ce que d'autres produisent. Et leur agressivité témoigne pour eux qu'ils ne sont pas bien dans leur peau. Je suis allé sur ces blogs et il n'y a rien de constructif ce n'est qu'une entreprise de démollition. Ils n'ont aucun argument  parce qu'ils refusent l'expérience et bien sûr, ils continuent à nier  tout en bloc. J'ai proposé à l'un d'entre eux un examen d'iridologie, c'était pourtant un bon moyen de me confondre et d'avoir ainsi la preuve que ce n'était que de la poudre aux yeux, mais il a refusé. A  cette occasion il pouvait me discréditer complètement mais au contraire il préfère ne rien voir, ne rien tester, et continuer à dire que l'iridologie et tout le reste, diététique, jeûne, acupuncture, auriculothérapie, homéopathie, etc... c'est de l'obscurantisme, son grand mot. Et ne souriez pas car je suis désolé pour vous qui suivez ce blog avec intérêt, mais vous en faites parti. C'est au nom de la science, enfin, celle qu'ils accréditent, qu'ils remplissent des pages sur leur blog. Ils nient tout ce que la médecine officielle n'a pas cautionné. Evidemment nos points de vue sont trés éloignés et ce n'est pas demain la veille que la médecine officielle nous cautionnera. Encore que le "mangerbouger" que l'on entend partout c'est déjà une première lueur de bon sens.
En tous cas pour ceux qui gardent les yeux ouverts, il ne faut pas ignorer la puissance du mental dans les processus de guérison et c'est à ce titre que les placebos peuvent être utiles pour soigner nos proches. Nous avons besoin d'être réconfortés lorsque tout semble s'acharner contre nous et une aide extérieure ira dans ce sens. Une vie harmonieuse, une diététique équilibrée et saine, une activité physique qui aide la respiration, la circulation et tonifie le métabolisme, voilà des éléments qui ne sont pas des placebos et qui sont réellement actifs. Dans les cas graves nous avons vu que le jeûne était par contre trés actif, mais tout cela n'empêche pas d'y ajouter de la persuation, un médicament placebo par exemple.
Nous sommes en période de vacances alors profitez-en bien, les grands espaces, le sport, la baignade, respirez à pleins poumons, tout est propice pour se régénérer, ce n'est pas scientifique... mais c'est trés bon
.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Denis 11/07/2008 15:27

Désolé d'insister : vous serez d'autant plus crédible dans vos dires que vous donnerez les adresses des blogs que vous mettez en cause...Merci de votre compréhension.Denis

boisvert 11/07/2008 11:59

Le problème avec ceux que je ne veux pas citer c'est que je les connais et qu'ils reprennent systématiquement mes articles pour les passer à la moulinette. Personnellement je leur accorde l'entière liberté de leurs propos et ça ne me gêne pas qu'ils aient d'autres idées. A partir du moment où ils ne m'accordent pas la même liberté c'est moins drôle. Nous en sommes à la police judiciaire avec eux. Ils me "sommaient" entre autres, d'enlever les articles concernant le jeûne de mon blog. Ils reprennent texto un article pour critiquer chaque paragraphe. Ils me mettaient des commentaires agressifs sous différents pseudos mais facilement reconnaissables à la tonalité. En tous cas, merci de ton commentaire, à bientôt, Boisvert.

Christophe 11/07/2008 11:41

Re-Bonjour cher confrère, oui, il existe en France en particulier toute une caste de pensée unique. Mais je pense qu'il ne faut pas trop mettre son attention sur ces gens là. Il y a 2 mondes qui se cotoyent, c'est tout... Sachez qu'ils deviennent peu à peu minoritaires... et qu'ils ont le droit d'être là ils en sont ! comme tous autant qu'on est d'ailleurs ; ce qu'il faut combattre par contre c'est le mal que certains d'entre eux font au nom de la science...Bon à bientotChristophe

Denis 11/07/2008 09:08

Peut-on avoir les adresses de ces blogs que l'on puisse juger sur pièce ?Merci