La COLITE

Publié le par boisvert

J'aurais plutôt dû titrer "les colites" tellement les manifestations sont variées et nombreuses. De la simple irritatation du colon en passant par les colites infectieuses, les colites spasmodiques, les entérocolites. Ce sont des infections ou irritations de l'intestin grêle et du colon.
 On peut observer des diarrhées, des constipations, quelquefois une alternance des deux, des ballonnements, des douleurs, etc...
Les colites peuvent être infectieuses et provoquées par exemple par les staphylocoques, l'escherichia coli dans la diarrhée du voyageur, des virus divers ou des champignons. Mais elle peut tout aussi bien être chronique et entraîner des complications beaucoup plus sérieuses, des cancers coliques, la maladie de Crohn, la diverticulose, etc...
Les causes sont aussi trés nombreuses mais c'est surtout l'alimentation qui est cause d'irritation en fonction de la résistance de chacun aux aliments agressifs. Si vous consommez trop de crudités et mélangez cela à un milieu trés perturbé, chargé d'aliments carnés en décomposition, dans un intestion où règne déjà une putréfaction en permanence, il ne faut pas s'étonner qu'un aliment qui doit normalement nous apporter la santé, produit un mélange explosif et finisse par devenir lui aussi trés agressif.
Ajoutez à cela une grosse dose d'anxiété, de stress, qui perturbent les fonctions digestives et vous aurez le terrain adéquat pour développer vous aussi une petite colite qui va vous empoisonner la vie. Des douleurs abdominales apparaissent, des diarrhées ou des constipations, des ballonnements, des hémorroïdes possibles, etc... Et une simple observation peut faire comprendre l'importance du système nerveux sur le fonctionnement intestinal. Personnellement je ne suis pas particulièrement calme et je ressens l'impact de l'anxiété avant un évènement que je ne maîtrise pas tout à fait. Avant une course à pied par exemple, et même si je ne me fais plus une montagne de l'évènement, il se produit une diarrhée. Les jeunes avant un examen, c'est pareil. On ne peut nier l'impact du système nerveux sur le fonctionnement du colon.

SOINS NATURELS ET NON VIOLENTS
- En cas de crise il faut éviter tous les aliments qui peuvent être agressifs pour la muqueuse intestinale. Les crudités, les fruits, particulièrements ceux qui sont acides, les légumes crus, tous les laitages, tous les produits sucrés, les charcuteries, pas d'épices et condiments forts (poivre, moutarde, vinaigre, etc...). Eviter également les féculents et tous les légumes d'ordinaire difficiles à digérer comme les épinards, les choux. Eviter autant que possible les matières grasses. Consommer les fruits cuits, entiers ou en compotes, des carottes cuites, des pommes de terre, du riz, du jambon blanc, du poisson au court bouillon, des oeufs à la coque.
Les douleurs sont dues au spasme des muscles lisses de l'intestin. Et ce sont les gaz accumulés dans l'intestin qui les provoquent. Une hydrothérapie chaude sur la partie douloureuse fera céder le spasme douloureux en dilatant ces muscles lisses.
- Aprés la crise ce sera le moment de repenser aux causes qui ont entrainé la colite. Pratiquer la relaxation et éloigner tous les sujets de stress. En matière d'alimentation il faudra cultiver le calme au moment des repas, mastiquer énormément les aliments et, bien sûr, les choisir.
- L'ARGILE est souveraine pour soulager les colites et il ne faudra pas hésiter à faire une cure d'argile buvable. Une cuiller à café dans un verre d'eau le matin à jeûn pendant une bonne quinzaine de jours. Ce sera un excellent pansement pour vos muqueuses enflammées.
- Si vous voulez désinfecter le milieu intestinal pensez à faire une monodiète. Cette monodiète peut être effectuée à partir de jus de MYRTILLES par exemple qui est un désinfectant intestinal trés efficace. On peut remplacer une journée d'alimentation par cette monodiète ou simplement à la place d'un repas pendant plusieurs jours.
Cette monodiète pourra être faite avec du JUS DE CHOU CRU qui est lui aussi un cicatrisant pour la muqueuse endommagée. Ce jus de chou cru pourra être pris avant les repas (ou mieux à la place), Par exemple un 1/2 verre avant les 3 repas.
Si vous préférez un peu plus de solide comme monodiète vous pouvez l'effectuer avec des repas de pomme crus. Pareil, soit sur plusieurs jours, soit vous remplacez un seul repas par des pommes crus et pendant plusieurs jours.
La monodiète de légumes acqueux est aussi excellente - Salades, carottes, navets, épinards, poireaux, haricots verts, etc... ces légumes seront consommés de préférence cuits.
- Une cure de POLLEN est tout à fait indiquée. Une cuiller à soupe le matin à jeûn, par exemple.
- Le MAGNESIUM est un antiputride, antifermentescible et il facilite le transit intestinal. Donc veillez à ne pas être en carence de magnésium.
- Les plantes pouvant être indiquées en fonction des symptômes : l'Aloë vera, l'ail, l'angélique, l'arnica, le basilic, le bouillon-blanc, la camomille, le coquelicot, la lavande, la marjolaine, la mauve, la mélisse, la menthe, l'ortie, le romarin, le sapin, la sauge, le thym, le tilleul.
- L'extrait de pépins de raisins pour son action sur la circulation sanguine de cette zone peut aussi être intéressant, tout comme l'extrait de pépins de pamplemousse s'il y a infection ou irritation caractérisée.
- Gemmothérapie - Les bourgeons de FICUS CARICA macérat glycériné D1 - 20 à 80 gouttes 10 minutes avant le repas de midi avec un peu d'eau.
- Un mot aussi sur la macrobiotique qui peut dans ce cas là être trés interessante. Dans un premier temps elle peut paraître agressive pour la muqueuse intestinale mais si vous savez doser et persévérer dans cette diététique elle peut vous permettre de régénérer la puissance et la santé de vos intestins le péristaltisme sera régularisé et aucune putréfaction ne viendra entretenir un état infectieux.
HOMEOPATHIE :
ALOE
: Médicament de la colite aigue et flatulente, la colite chronique ou en tous cas à répétition, l'incontinence des selles ou encore le congestif hépatique flatulent. Il est prépondérent en cas de selles aqueuses, impérieuses avec production de beaucoup de gaz. Médicament des troubles aigues il faudra donc le prendre en basses dilutions, 4 ou 5CH 3 granules 3 fois par jour.
CHAMOMILLA : C'est le malade dont la colite est causée par une irritation de son système nerveux. la colite spasmodique. La camomille est un bon médicament du système nerveux et elle est conseillée aux enfants. Chamomilla est le médicament des enfants turbulents et irritables.
NUX VOMICA : Contre les spasmes musculaires antipéristaltiques. Excitabilité médullaire et générale avec hypersensibilité physique et psychique.
CHELIDONIUM : Alternance de Diarrhées et constipations chez un hépatique.
ANTIMONIUM CRUDUM : Ce sont les troubles digestifs aigus ou épisodiques. Ballonnements et pesanteur gastrique et abdominale.
CANTHARIS - C'est l'entérocolite aigue avec diarrhée dysentériforme, les selles sont brûlantes et pâles, peu abondantes et non fétides avec mucosités membraneuses et sanguinolentes suivies de brûlures de l'anus.
S'il y a entérite muco-membraneuse : Aloe composé, argentum nitricum, colchicum, china
S'il y a selles sanglantes : Mercurius corrosivus, NuxVomica, Nitricum Acidum.

- La teinture mère de SANGUISORBA OFFICINALIS - La grande Pimprenelle -. C'est un anti-diarrhéïque de choix, avec action astringente. Surtout lorsque les selles sont sanguinolantes. L'action est excellente dans les colites aigues et la dysenterie. Toutes les 1/2 heure, prendre 30 gouttes dans une cuillérée à soupe de vin rouge ou de l'eau.

- Les OLIGO-ELEMENTS :
- MANGANESE - CUIVRE et SOUFRE que l'on préconise dans 75% des cas (Colite gauche et sigmoïde)
- MANGANESE - COBALT et SOUFRE dans les colites droites.
- CARBONE - Le carbone est l'anti-infectieux des voies digestives.

AROMATHERAPIE :
L'HYSOPE
: Elle rééquilibre la flore microbienne intestinale, tonifie l'appareil digestif, stomachique, carminative, résout les stases et les engorgements divers, s'oppose à la prolifération de germes pathogènes divers. 2 gouttes 3 fois par jour (pas plus, à haute dose elle serait épileptisante)
NIAOULI : Antiseptique général, l'essence de Niaouli fluidifie les colloïdes et s'oppose à leur formation. Désinfectant des voies intestinales, urinaires et bronchiques. Utile dans la colite, la dysenterie, l'entérite.
PALMAROSA : Elle exerce une action sur la flore intestinale dite pathogène, en particulier sur le colibacille, le bacille d'Eberth, le bacille dysentérique. On l'utilise contre l'entérite, la diarrhée, les colites - 2 à 3 gouttes dans du miel ou du jus de citron 3 à 5 fois par jour.
ROMARIN : Les principales indications de l'huile essentielle de Romarin sont sans doute la fatigue aussi bien physique qu'intellectuelle, avec les troubles de mémoire et les baisses de moral. Mais elle est aussi excellente contre les infections intestinales, les digestions difficiles et les fatigues hépatiques. Elle est antitoxique et s'oppose aux fermentations anormales et aux débacles intestinales. Elle est un allié incontestable pour le foie en augmentant la sécrétion de bile et cholagogue en accélérant l'évacuation de la bile vers l'intestin.
SARRIETTE : Elle est antibactérienne puissante à large spectre d'action, antivirale et stimulante immunitaire, fongicide et antiparasitaire et en même temps elle est tonique générale nerveuse, circulatoire, digestive et sexuelle. On l'utilise contre les dyspepsies, les gastralgies, les débâcles intestinales, les spasmes intestinaux, les gaz, les ballonnements, les colites.
SAUGE : C'est un excellent tonique à la fois digestif (foie, estomac), calmant les douleurs des rhumatisants, aidant contre la fatigue nerveuse, l'excés de transpiration, la dépression, les infections respiratoires et les irrégularités menstruelles. Et chez nous cela signifie toujours sauver (salvia). Elle est antispasmodique, astringente, antitoxique, cicatrisante, elle dynamise les cortico-surrénales, donc l'état général. Elle possède des propriétés hormonales féminines, et régularise les règles insuffisantes. Contre l'hépatisme, les colites, les intoxications alimentaires dans le cas qui nous intéresse aujourd'hui.
TEREBENTHINE : C'est un antiseptique intestinal, antispasmodique qui dissout les calculs biliires, libère l'intestin. Lorsque vous voulez créer un abcés de fixation pour provoquer une dérivation des toxines vers l'extérieur et soulager ainsi une zone surchargée, il suffit d'injecter 1 à 3cc et elle provoque une suppuration aseptique. Il y a dérivation énergique de la toxémie par le biais de cette porte ouverte artificiellement. C'est douloureux, donc à utiliser sur des sujets dotés d'une bonne vitalité et possédant des réactions autodéfensives correctes. Mais on peut la prendre par voie interne à raison de 1  à 3 gouttes 6 fois par jour contre les flatulences, les parasites intestinaux, les constipations opiniatres, les dysenteries, colites, appendicites.
THYM : L'huile essentielle de Thym est un puissant désinfectant général et un stimulant de premier ordre. On peut la préconiser dans toutes les infections intestinales, les flatulences, les dyspepsies, l'haleine fétide, les gaz et les parasites intestinaux, diarrhées, dysenteries, colites, etc... Elle est apéritive, stomachique, antispasmodique, cholérétique, anti-inflammatoire, antitoxique, désinfectant intestinal.
VERVEINE : Elle est stomachique, antispasmodique, purifiante et antalgique. Sous son influence la digestion est plus active à cause d'une plus grande quantité de suc gastrique, les selles deviennent plus régulières, la constipation diminue. Elle arrête les débacles intestinales. On peut l'utiliser contre les dyspepsies, flatulences, atonie stomacale, entérite, diarrhée, dysenterie, colite, météorisme abdominal, entre autres, etc...

Publié dans santenature

Commenter cet article

Le Jardin de Laetitia 21/01/2011



c'est un article vraiment génial!! merci bcp...car je souffre actuellement de colite et, comme je préfère toujorus me soigner au naturel, cet article est vraiment fait pour moi! bonne
continuation


laetitia



Dália 03/11/2011


Bonjour Docteur . Bravo et Merci pour Le blog .. Vous parlez Du traitement avec l argile , est ce que on doit laisser reposer le verre une demi journée et boire l eau sans mélanger ou simplement
mélanger l eau et l argile ? Et quelle quantité? Et est ce qu'on peut prendre le traitement homéopathique combiné avec les oligo éléments en complément de fond pendant cette cure d argile ? Merci
beaucoup de votre réponse ... ZHT


dalia 21/11/2011


merci ! j' ai commencé l argile et le soulagement est imediat ! j ai aussi acheté les granulles homeopatiques (aloe et chamomilla 5Ch) et je commence aujourd'hui . 


j'aimerais savoir si on prend 3 granules de chaque 3X par jour et pendant combien de temps ? 


 


merci merci ! 


 


bien cordialement 


 


Dalia 

mylène 16/12/2011


Bonjour,


 


Je découvre votre blog par cet article et tout cela me semble bien intéressant.


On vient de diagnostiquer à ma mère une sigmoide diverticule (inflammation du colon). Pensez-vous que je puisse lui faire une huile de massage couplée avec les HE que vous conseillez dans
l'article (comme niaouli, sauge sclarée et romarin à verbérone + thym)?


Si par ailleurs vous avez des connaissances sur le régime sans résidus ou des alternatives naturelles pour traiter ce genre de maladie, je suis preneuse de votre savoir également.


Merci beaucoup,


Mylène

ODE 23/01/2014


Bonsoir,


J'ai continuellement des problèmes de colite.


Quel argile prendre ?


Est.ce qu'il y a de l'aluminium dans l'argile ?


Peut-on en prendre tous les jours ?


Mon médecin m'avait prescrit du smecta, cela me faisait du bien et j'ai arrêté car j'avais peur qu'il y avait de l'alu dedans.


Merci à vous