VACCINATION (Suite)

Publié le par boisvert

Curieux, nous venons de traiter des vaccinations et je pensais bien m'en tenir là, mais je lis la revue "Belle-Santé" et précisément il y a également un article concernant les vaccinations. Et je n'ai pas pu résister de vous en parler. C'est le petit dernier à la mode.
Aprés les Etats-Unis et le Canada, l'Europe se lance dans une grande campagne de vaccination anti-cancer du col de l'Utérus.
Ah revoilà la PEUR, le cancer du col de l'utérus que toutes les femmes redoutent. C'est facile d'accrocher avec un espoir pareil. C'est le Gardasil et Cervarix qui sont les nouveaux vaccins vedettes de l'industrie pharmaceutique. Or en fait il ne s'agit pas d'un vaccin anti-cancer mais un vaccin anti-papillomavirus qui lui, est accusé d'être à l'origine du cancer, ce qui reste à prouver. Et en plus il en existe plus d'une centaine de souches différentes. Mais c'est plus vendeur de l'intituler anti-cancer.
En plus les laboratoires préconisent la vaccination précoce avant les premiers rapports sexuels pour une plus grande efficacité. Ce sont nos enfants qui vont prendre.
L'article de Belle santé rappelle que le cancer du col de l'utérus atteint un pic de fréquence le plus élevé chez les femmes d'âge mûr. Donc le vaccin sera trés éloigné à ce moment là, 20 ans, 30 ans ? Au cas où il serait réellement efficace, le sera-t-il encore ? Quelle serait la durée réelle de la protection ? Et 3 femmes sur 4 rencontrent de tels virus au cours de leur vie. Heureusement elles ne développent pas toutes un cancer du col de l'utérus sinon ce serait une hécatombe.
Nous avons vu que les vaccins amenuisaient l'immunité naturelle de tout un chacun. C'est naturel puisqu'on ne laisse pas l'organisme se défendre seul. Il s'atrophie naturellement. C'est un peu comme si on se frappait chaque jour avec un manche, mais doucement, pour s'habituer, au cas où on en recevrait un grand coup dans l'avenir.
Et quels recours ont ces jeunes femmes lorsque des incidents surviennent ? Elles ne peuvent bien sûr pas se tourner vers les médecins qui leur ont préconisé la vaccination, ils ne vont tout de même pas se tirer une balle dans le pied. Donc ce n'est pas de la faute du vaccin si des accidents surviennent. Mais hélas ! ils surviennent. Les témoignages sur les blogs ou les forums sont trés nombreux. Tapez les mots "Gardasil" et "Cervarix" sur votre moteur de recherche ou "effets indésirables vaccination" vous aurez des réponses.
Et la revue cite les cas de la jeune Jeanie TETLOCK, une américaine de 14 ans dont les parents ont créé un blog suite à la maladie neuro dégénérative qui a débuté chez elle un mois aprés la vaccination. Une autre américaine, Jessica Vega, une autre américaine de 14 ans, vaccinée à l'école il y a un an, a développé une paralysie de type Guillain-Barré une semaine aprés la 2ème dose. Danielle et Elissa sont 2 adolescentes américaines qui ont reçu le vaccin Gardasil et qui ont depuis des troubles de la vision. On leur a répondu qu'il leur fallait mieux nettoyer leurs lunettes. Et d'autres cas encore.
En Europe l'agence européenne du médicament a publié en janvier 2008 un communiqué pour annoncer le décés de 2 jeunes femmes de 17 et 19 ans en Allemagne et en Autriche, survenus peu aprés la seconde dose pour l'une et 23 jours aprés la première pour l'autre. Mais l'agence a précisé qu'aucun lien n'avait pu être établi avec le vaccin. La campagne de vaccination est sauvée.
Et les médecins sont loin d'être unanimes sur la question. Ainsi, fin 2007 plus de 3300 médecins espagnols ont demandé un moratoire sur cette vaccination en raison du manque évident de recul. Egalement demandé au Québec. En Italie c'est la société de Pédiatrie qui a initié une pétition.
 La gynécologue Françoise-Alice WOLF témoigne : "nous ne sommes pas là pour engraisser les laboratoires et médicaliser des filles de 14 ans affolées ainsi que leurs mères, sans recul sur le long terme. En 25 ans de consultations : 2 décés par cancer du col de l'utérus chez des femmes (restées pendant 6 ans sans frottis) .... Quelle épidémie !! "
Mais vu la puissance des laboratoires, il n'est pas facile aux médecins d'avoir la juste information. Ils n'ont souvent que celle des labos et en échange ils reçoivent des cadeaux princiers, je puis en témoigner, j'y ai assisté.
Remboursé par la sécurité sociale n'est pas un critère de qualité ni une raison de l'utiliser parce qu'il  est gratuit. A l'époque le vaccin contre l'hépatite B qui avait été présenté comme indispensable nous le rappelle.
C'est le jeu des labos, générer la panique et puis placer leurs poisons sur le marché. Les vaccins anti-grippe vont débouler n'en doutez pas. D'ailleurs j'ai même reçu pour me faire vacciner, je devrais le faire puisqu'il est gratuit pour les "vieux". Et en plus c'est vous ou plutôt c'est nous qui les payons, la générosité des labos ne va pas jusque là. Alors si quelqu'un en veut un gratuit, il y a le mien.... ah mais non pardon ! j'y pense, il est déjà dans la poubelle.

Publié dans santenature

Commenter cet article