L'OBESITE

Publié le par boisvert




Dans certains pays développés, cela devient un véritable fléau et, chez nous en France, cela commence à devenir préoccupant. L'obésité résulte d'un déséquilibre permanent entre les apports énergétiques alimentaires et les dépenses énergétiques (activités physiques, travail, sport, etc...). Beaucoup de facteurs peuvent être en cause, aggravant ce principe de base, mais il demeure essentiel, dans tous les cas.
Le malade, car c'en est un, n'avoue pas franchement qu'il mange beaucoup et mal. Au contraire on entend toujours, "je ne mange presque rien et je grossis". Donc la difficulté sera de leur montrer le rapport alimentation - poids. On ne grossit pas sans manger, peut-être peut-on penser qu'ils profitent mieux que les autres.
- On trouve le facteur génétique, mon père est gros donc je le suis. Il semble que ce facteur est battu en brêche car nos savants ont décrété qu'un gêne de l'obésité était trés improbable Donc facilité à prendre du poids mais pas inéluctable.
Constitutionnel - C'est évident que des maigres mangent beaucoup et ne grossissent jamais, j'en sais quelque chose. Si je mange beaucoup je ne grossis pas, je "tombe" malade. Alors que d'autres profitent à fond de la moindre nourriture. Il y a donc une constitution favorable à l'obésité. Les hyperthyroïdiens sont maigres et les hypo, au contraire, vont grossir facilement.
- Il peut y avoir des relations avec le système hormonal, ou nerveux (stress, anxiété, dépression,etc...). On mange pour oublier ou pour retrouver un sentiment de sécurité.
- Les habitudes alimentaires, qui sont le facteur le plus important. Si vous êtes habitués à manger des farineux, gras, des laitages, du sucre, vous continuerez toute votre vie, avec les conséquences normales.
- Et enfin l'hygiène de vie. Si vous mangez tous les jours chez "Macdo", par la force des choses, peut-être, ne vous étonnez pas de grossir. Et en plus, notre vie s'éloigne chaque jour un peu plus des métiers manuels, et la sédentarité est de plus en plus grande, de sorte que la balance énergétique tend à être complètement déséquilibrée par manque d'activité physique. On mange trois fois plus qu'il nous est nécessaire pour vivre, et on accumule.

Donc, on voit qu'il y a plusieurs facteurs aggravants mais il y a une loi qui ne change pas, c'est la loi énergétique. Pensez à cet équilibre entre ce que votre corps consomme réellement et ce que vous absorbez par votre alimentation. C'est une loi incontournable. Ne vous laissez pas influencer par des pubs tapageuses qui vont vous faire maigrir en 15 jours de 10kgs. Elles sont fausses, et surtout, toujours trés onéreuses. Ce n'est pas vous qui gagnez, c'est le vendeur. Vous, vous risquez de ne gagner qu'un déséquilbre nerveux encore plus grand. Car en plus de vous priver, la frustration s'installe car dès que vous arrêtez, les kilos reviennent et le mental, au contraire, s'enfuit ; l'argent lui, est parti, trés facilement. Le but de ces régimes "rapides", c'est toujours le profit (pas le votre). Une seule chose à penser pour vous et il n'y a que celle-là : Diminution des apports caloriques et augmentation des dépenses caloriques, il faut que ce rapport soit négatif. C'est la clé. Et, en prime cet équilibre vous apportera la santé en laissant fuir vos kilos en trop.
Par ailleurs, les obèses qui font régime sur régime, aboutissent toujours à une aggravation par découragement, accompagnée de troubles psychiatriques, dépression, anxiété, nervosisme.

Ce qu'il ne faut pas faire :
Evitez de vous priver de sel, sauf s'il y a une contre-indication cardiaque.
Evitez de prendre des diurétiques à foison. Eliminer vous déminéralise et tend à vous déséquilibrer, donc prudence avec les diurétiques
De même les coupe faims en général ; Là aussi ils peuvent être bons en ce sens que vous êtes vite pleins, mais en même temps ils ont tendance à vous faire gonfler votre estomac et donc lorsque vous arrêterez, ce même estomac appellera de la nourriture en abondance parce qu'il ne sera jamais rempli.
Evitez de manger entre les repas. Surtout que ce que l'on mange à ces moments là ce sont surtout des farineux et des sucres, exactement ce qu'il ne faut pas consommer.
Fuyez l'alcool sous toutes ses formes, même le bon vin.
Il vaut mieux manger des repas équilibrés, même si les obèses devront mieux calculer la balance des calories que le commun des mortels. La privation est une mauvaise médecine et même le jeûne complet n'est pas indiqué dans ce cas. Car étant donné qu'il guérit pratiquement tout, tous vos organes d'élimination, assimilation, vont fonctionner à plein régime, et comme vous vous êtes creusé, tout va faire ventre par la suite. Le Jeûne serait plus bénéfique pour les maigres que pour les gros.


Ce qu'il faut faire :
Avoir un régime équilibrée et manger à heures régulières. Ne pas se priver pour maigrir plus vite. Il faut maigrir, mais trés lentement, cette perte de poids sera acquise et résistera au temps. Vous n'êtes plus en "régime" mais avec une alimentation de tous les jours, et ne perdre que 2 kilos par mois ne doit pas vous décourager, pensez plutôt que ceux-là ne reviendront plus. Donc dans votre alimentation, il  y aura des crudités, des protéïnes, des glucides (un peu moins, mais ils seront là), et en même temps pensez à votre balance énergétique et consommez physiquement, (Marche, randonnées, jogging, natation, vélo, jardinage, ayez un contact avec le froid, etc...). Il faut que vous vous trouviez une alimentation régulière, que vous pourrez poursuivre tout le temps, sans frustration, il vous faut prendre de bonnes habitudes de vie.
Si vous voulez vraiment faire un effort tout particulier, pour vous remonter le moral, et aller plus vite, Ne changez qu'un seul repas, par exemple le repas du soir. Vous pouvez le remplacer par un plat de céréales complètes, avec 10% de légumes cuits pour l'aromatiser et seulement ça. Les 2 autres repas ne changeront pas et seront toujours complets. C'est la macrobiotique et ICI , c'est trés efficace, et comme malgré tout, c'est une monodiète, vous devriez voir en plus votre tonus et votre état de santé s'améliorer considérablement. Mais, en général, votre devise sera plus que jamais, "manger de tout, mais un peu". Surtout plus du tout de boissons sucrées, sirops, cocas, sodas, etc... Ne sautez jamais un repas en pensant que vous allez maigrir plus vite, ce sera le contraire,  Alimentation équilibrée et régulière. Diminuez la consommation de pain, de sucres, de farineux en général, de féculents, de graisses. Les crudités en début de repas sont impératives car elles remplissent l'estomac pour un apport calorique quasiment nul. Les légumes et les fruits, itou.

Pour vous aider :
Des oligo-éléments :
Manganèse - Cobalt, tous les jours contre la dystonie neuro-végétative
Zinc - Cuivre, 1 jour sur 2 pour aider le système nerveux.

- Si vous voulez vous confectionner une tisane, celle de PRELE vous sera précieuse, toujours en décoction...

HYDROTHERAPIE :
- 2 fois par semaine prendre un bain chaud trés salé, dans lequel vous aurez uriné. Ne pas hésiter à se frictionner au gant de crin aprés, votre circulation capillaire vous dira merci.
- Ne pas hésiter à marcher pieds nus dans la rosée du matin, ou à la mer, ou même tout simplement dans un bac d'eau froide. Il faut secouer votre masse sanguine et la rendre plus tonique. Aprés la douche, terminer par une affusion froide des jambes.

les TEINTURES MERES :
BETULA ALBA (le bouleau) : Stimulation de la diurèse, c'est un anti-psorique, un dépuratif et anti-rhumatismal, intéressant dans tous les oedèmes, l'hydropisie cardiaque et rénale, la cellulite. 4 fois par jour 20 gouttes.
FUCUS VESICULOSUS (Varech vésiculeux) : Selon Schult, c'est un remède équivalent à la thyroïdine en plus inoffensif, contre l'obésité. A jeun et aprés le repas de midi, 20 gouttes dans un peu d'eau ou dans une boisson chaude.
TARAXACUM (le Pissenlit) qui est diurétique. 3 fois par jour 20 gouttes dans une tisane chaude. Favorise les éliminations hépatiques.
PILOSELLA TM pour favoriser les éliminations rénales, 40 gouttes au coucher.

AROMATHERAPIE :
Peuvent être utiles les huiles essentielles de CARVI, CUMIN, PERSIL, MARJOLAINE, SASSAFRAS, SAUGE et GENIEVRE.

HOMEOPATHIE :
- Pour freiner l'appétit HYPOTHALAMUS 9CH. Une dose toutes les semaines
- Pour accélérer les combustions THYROIDE 4CH, 3 granules 3 fois par jour.

Il faut savoir que les carboniques ont cette tendance à l'obésité car ils assimilent tout (voir constitutions).
Contre les gros appétits :
 ANTIMONIUM CRUDUM 5CH, ou 7 ou 9ch,  5 granules au réveil et vers 17 h. L'individu est gras, glouton, irascible, grognon, langue chargée, troubles gastro-intestinaux
ANACARDIUM ORIENTALE en 7 ou 9CH 5 granules au réveil et vers 17h. Individus gloutons, mangent vite, beaucoup et goulument. Ils ont l'impression que manger les soulage, les améliore. Ils ont conscience qu'ils ne devraient pas manger mais c'est plus fort qu'eux.
IGNATIA AMARA en 9CH - 5 Granules au réveil et vers 17h. Médicament surtout féminin. Les dames mangent par énervement, elles grignotent pour se calmer.
PHOSPHORICUM ACIDUM - Une seule dose en 15 ou 3O CH. Si le déséquilibre alimentaire fait suite à un deuil, un chagrin ou déception sentimentale
Remèdes de fond :
SULFUR : Individus congestifs, souvent rouge de visage, pléthoriques. Craignent la châleur, cherchent toujours le frais, transpirent trés vite, bons vivants, optimistes, enclins à l'hypertension artérielle spasmodique, aux hémorroïdes. Si ces symptômes sont là, 1 dose en 9CH par semaine..
CALCAREA CARBONICA - Ce remède convient aux individus courts et trapus, transpirent facilement, surtout de la tête. Plus lents que les "sulfur". Sujets aux affections métaboliques comme goutte, lithiases (calculs), état diabétique, cholestérol, hypertension. Ils sont plus frileux que les "sulfur", l'adomen est trés volumineux, peu musclé. Là aussi En 9,15 ou 30CH en fonction des symptômes. PLus le tableau clinique est ressemblant plus il faut monter la dilution. Et espacer les prises.
NATRUM SULFURICUM - C 'est le type trés infiltré, gros abdomen, grosses cuisses, gros de partout, c'est une montagne de cellulite. Ce sont des rhumatisants hypersensibles à l'humidité, facilement tristes et dépressifs En 15CH une dose une à deux fois par semaine.
THUYA OCCIDENTALIS - Malades d'obésité moyenne mais dont la peau est grasse luisante avec de nombreux comédons. Les pommettes sont couvertes de varicosités. Nombreuse verrues, condylomes, ils sont frileux et aggravés par l'humidité. Là aussi 15 ou 30CH une dose par semaine.
Les remèdes de drainage :
L'action des remèdes de drainage est superficielle et de courte durée. Pas indispensables, mais peuvent apporter un certain confort aux malades; Ils sont prescrit le plus souvent en basses dilutions.
Le Foie : Chelidonium majus, carduus marianus, taraxacum
La diurèse : Berberis vulgaris, sarsaparilla
le foie et les reins : Solidago virga
Terrains goutteux : Benzoïcum acidum, lycopodium.
Source de ce traitement homéopathique : "Notions essentielles de thérapeutique homéopathique de Jacques JOUANNY".


Publié dans santenature

Commenter cet article

marysejannini 11/08/2015 09:36

bonjour Boisvert
je ne sais pas si vous me répondrez mais je tente le coup.
je suis fatiguée de vivre ce que je vis.
A 90%, je n'ai pas faim de toute la journée, si je suis occupée. je peux carrément me passer de manger, j'oublie ma faim, je n'ai pas faim... mais des que la fatigue s'installe et que mon activité decroit, jecommence à avoir envie de manger. si ca va bien, je vais me rassasier et ca va s'arreter là, mais si je ne vais pas bien, trop des stresse ou d'angoisse, je suis capable de manger en petite quantité, toutes les demi heures jusqu'à ce que je me couche et m'endorme. Des fois, ca semble aller, je vais me coucher, et mes jambes commencent à chauffer, je vais aller les doucher à l'eau glacée qui me soulage, puis, je vais manger... je suis fatiguée, mais je vais me lever comme un zombi pour aller manger, il faut que j'ai le ventre plein pour dormir. J'ai toujours grossi par à-coup, suite à ce genre de crise que je qualifie de boulimie. de toute ma vie, je n'ai jamais bien dormi, je souffrais enuresie, j'angoissais de pisser au lit, tellement ma mere etait terrifiante à cause de ca. je pense que je souffre de peur, peur du noir, de la nuit... mais c'est inconscient, parce que ca ne me derange pas d'etre dans le noir, d'aller me balader avec ma chienne en pleine nuit.... mais y a forcement quelque chose... ce matin je me suis reveillée, la lumiere de ma lampe de chevet allumée... pfffttttttttt, j'en ai ras le bol...!!!
j'ai lu quelque chose par rapport à hypothalamus (enuresie, peur de s'endormir.. obesité...) mais je ne sais pas les CH qui me conviendraient... merci

Maryse 12/08/2015 09:58

ok, merci Boisvert, je vais regarder dans ce sens, là. regime cetogene. je reviens vers vous pour vous lire. à bientôt.

Boisvert 11/08/2015 10:29

Bonjour Maryse,
Ne prenez pas le problème à l'envers, vous n'y arriverez pas avec la seule homéopathie ou une autre médecine. C'est d'une médecine holistique dont vous avez besoin. Il faut revenir aux bases et ce n'est que par la seule alimentation que vous pouvez y arriver. Il vous faut adopter le régime cétogène et tout ira mieux d'un seul coup. Votre cerveau est sous-alimenté, il a besoin de graisses. N'ayez pas peur de ce discours, même s'il vous choque. Vos glandes endocrines souffrent comme votre cerveau, c'est plus qu'évident. Renseignez-vous et adoptez ce régime et ce sera la solution à tous vos problèmes d'un seul coup. Sur ce blog vous avez plusieurs articles qui parlent de ce régime mais je vous mets un lien pour commencer : http://santenature.over-blog.com/2014/12/regime-cetogene-pratique.html
Bon courage, vous êtes à l'aube d'une nouvelle vie.

boisvert 02/06/2009 15:54

Je ne suis pas vendeur, mais sur internet j'ai vu que fucus vésiculosus était vendu 3€ les 60 gélules chez diéti-natura.

Papy 02/06/2009 15:21

Juste vous dire que j'ai besoin de prix de ceproduitsvarech qui traite l'obesité.

boisvert 02/06/2009 15:49


?


Estelle Vereeck 13/03/2009 12:01

Bravo pour ces conseils qui nous aideront à lutter contre ce nouveau fléau mondial qu'est l'obésité.Je me permets d'y ajouter un petit "truc" que j'ai moi-même eu l'occasion d'expérimenter pour lutter contre la tendance au grignotage. Il s'agit tout simplement de se brosser les dents immédiatement en sortant de table. On évite ainsi d'ingérer bien des calories superflues.Cet effet minceur de la brosse à dent a été validé par une étude clinique : se brosser les dents, une nouvelle aide minceur.Cordialement 

boisvert 13/03/2009 13:56


Merci Estelle !


boisvert 27/02/2009 10:22

La réponse à votre question se trouve dans l'article N°1, présentation.Et puis aprés, madame ou monsieur, sur internet on peut se cacher sous différents pseudos, donc méfiez-vous, moi aussi je me méfie.