La GOUTTE

Publié le par boisvert

La goutte , c'était la maladie des rois et des princes. En effet les rois et les princes faisaient bonne chère et mangeaient beaucoup de gibiers, alors que les pauvres paysans n'avaient pas une nourriture si riche. Alors comme  nous mangeons désormais tous comme des rois cet article nous concerne.
La goutte se manifeste par de l'arthrite dans une ou plusieurs articulations. C'est le taux d'acide urique dans le sang qui s'élève (hyperuricémie) et la crise de goutte se déclenche brusquement. Souvent c'est le gros orteil qui est touché, il devient rouge violacé et enflé.
Bien sûr l'alimentation n'est pas la cause unique, il peut aussi y avoir des prédispositions héréditaires, mais le rein, ce filtre de l'organisme, est atteint et sa faculté à éliminer l'acide urique est diminuée. La prise de trop de diurétiques peut altérer la capacité du rein à éliminer l'acide urique.
Mais l'alimentation reste le facteur essentiel. Sont exposés à souffrir de la goutte les gros, ceux qui boivent beaucoup d'alcool (de la bière surtout), les mangeurs de viande, de gibier surtout, de fruits de mer, de poissons, d'aliments riches en purines. L'acide urique est le produit terminal de la dégradation de ces purines. Nous avons de l'acide urique en permanence dans le sang mais tant que les reins fonctionnent bien, aucun problème.
Cet excés d'acide urique se dépose dans les tissus sous forme de cristaux d'urate de sodium, autour des articulations, dans les cartilages, dans les reins eux-mêmes provoquant des calculs, ou de l'insuffisance rénale. Les globules blancs essaient bien de nous en débarrasser, mais ils en sont endommagés et c'est ce qui provoque l'inflammation.
SYMPTOMES :
C'est une douleur soudaine, violente, dans une articulation qui se déclenche, souvent la nuit. Les articulations plus froides comme celles des pieds sont plus exposées et donc plus sensibles que les autres. Et c'est le froid qui peut provoquer la transformation de l'acide urique en cristaux d'acide urique.
Il y a d'ailleurs une grande sensation de froid dans l'articulation touchée.
La zone est enflée et rouge.
Sensation de pression à cet endroit
Quelquefois, douleurs généralisées à toutes les  articulations, accompagnées  de fièvre.
LES FACTEURS DE RISQUES :
D'abord les excés alimentaires. C'est la maladie des riches, comme c'était celle des rois. Mais aujourd'hui les rois c'est nous, chacun peut manger à satiété (surtout dans nos pays civilisés), et je ne risque pas d'aller proposer un article comme celui-là en Afrique je me ferais lyncher. Par ailleurs la goutte, ils ne doivent pas savoir ce que c'est. C'est donc un apport calorique en excédent  qui provoque une augmentation du taux sanguin d'acide urique. Abats, viandes (blanches et rouges), les poissons et fruits de mer, les laitages, etc....

L'alcool. On dit que la moitié des personnes qui souffrent de goutte sont des bons vivants, c'est à dire ceux qui mangent beaucoup et consomment beaucoup d'alcool. L'éthanol augmente la production d'acide urique, c'est la bière qui élève le plus le taux d'acide urique.
C'est ce que l'on appelle le syndrome métabolique, caractérisé par des facteurs comme l'obésité abdominale, l'hypertension, un taux élevé de triglycérides, un taux faible de Cholestérol HDL.
Les radicaux libres détruisent les cellules ce qui entraine la formation d'acide urique. Il faut éviter d'en produire, éviter le stress qui consomme beaucoup d'antioxydants.

PREVENTION ET SOINS NATURELS :

- Fouetter la partie malade avec un fouet d'orties fraîches jusqu'à provoquer une énorme bulle d'urticaire
- Ne pas hésiter à se supplémenter en antioxydants.
- La tisane de PRELE en décoction a le pouvoir d'éliminer l'acide urique, de même d'ailleurs que le cholestérol, les lipides et les triglycérides.
- Si vous avez des pommes bio - Tisanes de pommes coupées en rondelles, avec la peau (2 à 3 pommes pour un litre d'eau.)
- Les oligo-éléments - Lithium, 1 ampoule tous les jours. Manganèse-Cobalt, Soufre.
- Cataplasmes de pommes de terre crue rapées sur les zones douloureuses.
- Cataplasmes de feuilles de chou cru, 3 épaisseurs chaudes sur la partie douloureuse.
- Consommer abondamment l'Artichaut, même éventuellement les feuilles en infusion.
- Infusions de sommités fleuries de Bruyère, de feuilles de fleurs de Cassis, ou en décoction les queues de cerises fraîches. Des infusions de rhizomes de fraisiers, de barbe de maîs, de sauge, de petit-houx qui sont des diurétiques pour les goutteux. Ne pas abuser des diurétiques.
- Faire également une cure d'Aubier de tilleul sauvage, les feuilles de frêne, l'écorce de bouleau, la reine des prés, le piloselle.
- Consommer également beaucoup d'oignon qui est un diurétique puissant, cru et cuit.
- Penser au magnésium.
- Avant chaque repas, 50 à 60 gouttes de sève de bouleau, de même que des bourgeons de Fraxinus, ribes nigrum, juniperus communis, berberis en macérat glycérine D1, voir gemmothérapie. et ICI
- Parmi les plantes, celles qui seront bénéfiques, l'artichaut, l'asperge (sauf s'il y a inflammantion des voies urinaires), racines d'aunée, feuilles et bourgeons de bouleau, l'ail, la bardane, la camomille, le cassis, le chiendent, la fougère, le frêne, le genêt à balai, la lavande, la marjolaine, l'oignon, le pissenlit, la reine des prés, le romarin, la sarriette, la sauge, le thym, la violette,l'harpagophytum, la vergerette du canada  et l'ortie.
- Envelopper le pied atteint dans un sac de feuilles de fougère.

ALIMENTATION :
Les cures de jus de fruits ou de légumes seront extrêmement bénéfiques pour les goutteux : Et surtout les cures de Cassis, de Fraises, de cerises, de myrtilles, de pommes, de tomates, et de citrons.
Par ailleurs éviter alcool, viandes et surout gibiers, fruits de mer, poissons, les aliments riches en purines, les aliments riches en matières grasses (laitages), et boire abondamment

HYDROTHERAPIE :
- En crise, cataplasmes chauds d'argile sur les parties douloureuses
- Tous les matins lavage complet avec chaud et froid et même gant de crin.
- Bains de pieds chaud tous les soirs
- Enveloppements 1 jour sur 2 avec un emplâtre de tisane de Prêle
- Un bain de siège froid tous les matins, dans une pièce bien chaude.

TEINTURES MERES :
- JUNIPERUS COMMUNIS - Le Genièvre - Action diurétique et antiseptique. Il stimule la fonction rénale. Il stimule les fonctions excrétoires de tout l'organisme. Mais il faut s'en abstenir s'il y a inflammation des reins. A une action anti-goutteuse. 3 fois par jour 15 gouttes dans une infusion aprés les repas.
- LEDUM PALUSTRE - Inflammations articulaires surtout au niveau des petites articulations et particulièrement celles du gros orteil, comme dans la goutte. C'est un remède de la goutte. 2 fois par jour 10 gouttes dans un peu d'eau.
- SOLIDAGO VIRGA AUREA - Médicament rénal, agissant dans les processus inflammatoires. Solvant de l'acide urique, 3 fois 15 gouttes dans un peu d'eau.
- URTICA URENS - L'ortie piquante - Employé contre les rhumatismes articulaires et la goutte dans les diathèses uriques. 3 fois par jour 10 gouttes dans une tisane.

AROMATHERAPIE :
- GAULTHERIE - Elle est anti-inflammatoire, apaise les douleurs, antirhumatismale, draineur urinaire. A utiliser dans ce cas en externe en mélange avec une huile de millepertuis anti-inflammatoire ou une huile d'arnica (antalgique). Mélanger 10 gouttes d'HE Gaulthérie et 20 gouttes d'huile végétale choisie.
- MENTHE POIVREE - Interne et Externe - Puissant anti-douleurs, anti-inflammatoire urinaire.
- HELICHRYSE ITALIENNE - L'immortelle - Anti-spasmodique, anti-douleurs et anti-inflammatoire. En interne et en externe. Pensez à elle si l'articulation est gonflée.
- GENIEVRE - Diurétique, le genièvre favorise l'élimination des cristaux d'acide urique, s'oppose à la formation des calculs biliaires et urinaires. En interne 2 à 3 gouttes 3 fois par jour.
- SASSAFRAS - Contre les dermatoses, les rhumatismes, la goutte, l'arthrite, l'arthrose. 2 gouttes 3 fois par jour.
- CYPRES - Diurétique, antispasmodique, draîne et élimine les cristalloïdes usés des humeurs. Interne, 2 à 3 gouttes 3 fois par jour.
Sont également intéressantes pour lutter contre la goutte : PERSIL,  BASILIC, AIL, PIN, RAIFORT, ROMARIN,  THYM, GIROFLE, EUCALYPTUS CITRONNE.

HOMEOPATHIE :
- APIS - Les inflammations aigues avec douleurs brûlantes et piquantes avec oedèmes. Sensibilité au toucher. En 4CH 3 granules 3 fois par jour.
- LEDUM -  Douleurs articulaires ou péri-articulaires aigues, rhumatismales ou goutteuses. En 4CH 3 granules 3 fois par jour.
- URTICA URENS - Les douleurs rhumatismales et goutteuses chez un uricémique, En 4CH également.
- BRYONIA - Les rhumatismes articulaires aigues avec inflammation. Trés sensible au toucher. Amélioré par l'immobilité. En 4CH.
- COLCHICUM - C'est le médicament du goutteux en crise. C'est l'indispensable contre le rhumatisme articulaire aigu avec enflure et grande sensibilité de l'articulation. Médicament de l'uricémique chronique. L'élimination de l'acide urique est insuffisante. En 4CH pour la crise, en 5CH pour le chronique.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Prév'Hygie Santé 17/05/2016 17:45

Bonjour Boisvert
En effet, il conviendrait vraiment à l avenir que vous vous enquérez mieux des informations relatives aux réalités en Afrique, à défaut de n'en soulever l'angle. L'alimentation, les produits alimentaires et les mauvaises habitudes alimentaires sont aujourd'hui mondialisés. Et l'Afrique n'est pas épargné.
Du reste, votre exposé est intéressant.
Cordialement.

leblond 17/05/2015 14:19

Bonjour,
Une petite réaction sur l'article et les commentaires. La goutte est une maladie métabolique qui est favorisée par le surpoids. Mr Boisvert a voulu dire que c'est une maladie de pays occidental où l'on mange trop contrairement au continent Africain où une grande partie de la population est encore sous alimentée.
J'en reviens au traitement naturel et en particulier à la phyto (mon domaine): Je suis tout à fait d'accord avec l'emploi de Genièvre, Verge d'or et Ortie piquante mais plus prudent sur Lédon des marais dont la toxicité est vraisemblable. Préférer cette plante en Homéo.
Important de citer le Cassis (Ribes nigrum) dont on utilise les feuilles ou les bourgeons (gemmothérapie). C'est un anti-inflammatoire comparable aux AINS classique et un anti-oxydant. On peut aussi citer le Frêne, le Bouleau, la Reine des près.
Je me permet un lien vers une teinture mère http://www.phyto-soins.com/fr/les-phyto-complexes/23-phyto-acide-u.html qui recouvre les plantes les plus intéressantes pour cette pathologie en complément des conseils alimentaires et de traitement du terrain de Mr Boisvert.

Boisvert 17/05/2015 20:23

Merci d'apporter vos lumières.

Fifi 28/11/2012 10:59

j'ai été choquée à la limite outrée quand j'ai lu votre article surtout la rubrique facteurs de risque je cite : "et je ne risque pas d'aller proposer un article comme celui-là en Afrique je me
ferais lyncher. Par ailleurs la goutte, ils ne doivent pas savoir ce que c'est".Etes-vous déjà venu en Afrique ou vous vous limiter à ce qu'on vous montre à la télé. Sachez Monsieur que les
africains ne vivent pas dans la misère et le dénuement totale. Ils mangent ce que vous mangez à la limite certains mangent mieux que vous, dorment dans des lits aussi doullets que vos petits lits à
120/90 m. Mon époux qui est africain, comme moi d'ailleurs, souffre de goutte depuis quelques semaines. Alors avant de vous aventurer dans certains commentaires, il faut en maitriser les
paramètres. A bon entendeur!!!!!

boisvert 28/11/2012 12:15



Aucun article n'est méchant car je ne le suis pas. Si certains mots vous offusquent je m'en excuse. On a toujours tendance à penser que l'Afrique est un continent pauvre mais je suppose qu'il y a
de tout comme chez nous. J'espère que de l'article en question vous n'avez pas retenu que le mot qui vous a choqué.



june 23/03/2011 20:41



Bonjour,


Merci pour cette page, je la transmettrai (le lien)


 



VASSORT FRANCOISE 14/09/2010 13:59



Bonjour,


Rassurez vous, aucun effort en ce qui me concerne, ma façon de m'alimenter est aussi naturelle pour moi que ma façon de respirer :-)))


Je viens de recevoir mes résultats sanguins et donc ce n'est pas la goutte, mon taux d'acide urique étant à 0.35 mg/l , urée à 0.20 g/l et créatinine à 6.1 mg/l !!


C'est parti pour diriger les recherches ailleurs !!!


Merci en tous cas pour votre réponse !!


Bonne journée !


Cordialement,


Françoise