Les CRAMPES

Publié le par boisvert



Une crampe musculaire c'est la contraction Involontaire, momentanée mais douloureuse d'un muscle ou d'un faisceau musculaire. Situées trés souvent sur les membres inférieurs, elles surviennent aprés un effort physique intense, soit par manque de condition physique, soit aprés un gros travail effectué inconsidérément par les muscles concernés.
Mais les crampes surviennent également lorsqu'on est bien au calme, dans le lit et bien sur, elles ont alors une autre signification, problème circulatoire, carence minérale en calcium, magnésium, silice, etc..., l'âge aussi, les muscles deviennent plus durs et rigides, leur souplesse disparait petit à petit, j'en sais quelque chose.
Les facteurs de déclenchement :
- Le froid surtout favorise l'apparition des crampes, les nageurs connaissent bien cela lorsque' l'eau est trop fraîche. Mais aussi la châleur humide
- Les efforts violents, en intensité et en durée. Les muscles ne sont pas préparés à un tel travail et ils n'arrivent pas à s'y adapter.
- Le surmenage physique en général. Même si l'effort n'est pas aussi intense, la répétition et la charge totale est au-dessus des possibilités du sujet.
- Les carences en minéraux essentiels, soit par consommation excessive due au sport soit par défaut d'assimilation.
- Des éléments toxiques  comme le café, le thé, l'alcool gênent l'assimilation des minéraux et en même temps l'élimination des déchets produits par l'effort physique.
- Dans le même ordre d'idée, la prise de diurétiques pris pour maigrir ou en tous cas pour éliminer, risquent de faire fuir des minéraux qui seraient bien utiles pour faire face à la demande occasionné par un travail ou un sport.

SOINS NATURELS :

- Pour faire un traitement de fond il faut prendre celui de la décalcification. L'origine peut être circulatoire mais le plus souvent il est avant tout minéral. C'est aprés une consommation excessive de minéraux qu'elles ont tendance à se déclencher.
- Tout le monde le sait,  mais je vais quand même le dire, il faut boire. Et tant qu'à boire, c'est le moment de boire une eau riche en magnésium comme l'eau minérale de Salvetat grâce à son carbonate de calcium qui permet l'assimilation du précieux magnésium, ou encore hépar ou Contrex. Si vous n'avez pas, buvez du jus de fruits frais qui vous aidera à éliminer les déchets métaboliques en même temps qu'ils vous reminéraliseront.
- Si vous avez des aimants sous la main, c'est le moment de les placer sur la zone douloureuse et contracturée, le côté nord directement sur la peau à cause de leur effet décontracturant. Trés efficace.
- Pour aider à la reminéralisation, le Miel sous toutes ses formes vous rechargera vite fait bien fait. Vous pouvez vous préparer par exemple le jus d'un citron avec un peu d'eau, dans lequel vous aurez mis une bonne cuillérée à soupe de miel. En plus ce sera trés bon et vous pourrez le renouveler 2 ou 3 fois par jour, en matière de récupération.
- Il va sans dire que ce sera le moment de vous recharger en magnésium. Par exemple du lactate de magnésium vitaminé B6 (Pour aider à l'assimilation). Une cure de 3 ou 4 semaines sera la bienvenue. Le problème avec le magnésium c'est qu'on ne sait jamais lequel prendre, et combien. C'est en fait l'ion magnésium qui est nécessaire. Le malheur c'est que le chlorure de magnésium ne contient que 12% d'ion magnésium. Le lactate, également 12% d'ion magnésium, le citrate de Mg 16% d'ion mg, le glycérophosphate de Mg seulement 6,6 d'ion Mg, etc... et on considère qu'il faudrait 6mg d'ion Mg par Kg de poids par personne et par jour. Soit pour une personne de 7O kg - 70x6= 420mg d'ion Mg. Alors prenons par exemple le Magné B6 qui contient 10mg par gélules, il faudrait donc prendre pratiquement toute la boite chaque jour. C'est pas facile et ça devient insignifiant. Pensez à rechercher les aliments riches en Magnésium c'est plus sûr.
- Les oligo-éléments qui peuvent vous être salutaires : Potassium, manganèse-cobalt, Soufre. Cuivre si les crampes sont trés douloureuses ou Zinc et bien sûr le magnésium, l'élément clé dans les crampes.
- Un truc qui marche trés bien parait-il : Surtout pour les crampes nocturnes, placer au fond du lit une pierre de savon de Marseille, c'est radical. Je l'ai entendu dire des dizaines de fois, je l'ai noté aussi sur mes recueuils depuis longtemps et pourtant je ne l'ai pas encore essayé alors que j'ai de temps en temps des crampes nocturnes, surtout aprés une grosse course. Voyez que c'est vrai, c'est le coordonnier qui est le plus mal chaussé. Avouez que c'est un truc facile à essayer. Maintenant ne me demandez pas pourquoi ni comment ça marche, je ne le sais pas mais même des médecins m'ont confirmé que "ça marche". On pense que ça pourrait être la potasse du savon qui pénètrerait la peau et trés souvent il y a un déficit en potassium intracellulaire. (Après essayage, ça marche vraiment).
- Un exercice visant à étirer toute la musculature. Se placer à 1 mètre d'un mur, se pencher et placer les mains à plat sur ce mur pendant 10 secondes et répéter cet exercice plusieurs fois par jour.
- On peut frictionner le muscle contracturé avec de l'alcool camphré.
- Utiliser les plantes anti-spasmodiques comme : Achillée millefeuille, l'ail, angélique, Aubépine, Bourse à pasteur, camomille, chélidoine, coquelicot, lavande, marjolaine, mélisse, oranger, sarriette, sauge, thym, tilleul, verveine. Vous pouvez faire des bains de mains ou de pieds ou les deux avec des tisanes de achillée millefeuile, ail, camomille, chélidoine, sauge.
- Pensez aussi à la Prêle cette petite merveille qui élimine, qui reminéralise, c'est pas banal les deux en même temps.
- Penser à l'extrait de pépins de raisin, surtout pour ceux qui souffrent de crampes nocturnes afin d'améliorer la circulation sanguine. Par le biais des minéraux calcium, potassium, magnésium et sodium, le cerveau communique avec les muscles, il est donc impératif que la circulation sanguine soit bonne pour que tous les autres facteurs soient efficaces et bénéfiques.

- Préparer une huile de massage avec huile de macadamia et HE de Lavande. Très efficace.

ALIMENTATION :
- Eviter une alimentation trop acidifiante. Il ne faut pas abuser des protéïnes animales. Le muscle aime les protéïnes, il en a besoin même, mais lorsqu'il y en a trop, elles deviennent acidifiantes. Modérez le boeuf, les moules, le lapin, les abats, les poissons gras, sardines, etc... et surtout accompagnez-les de légumes qui compenseront leur acidité. Toutes les mauvaises graisses sont acidifiantes.
- Attention au sel. C'est vrai il est bien minéralisé mais c'est tout à fait l'inverse du potassium qui lui est absolument indispensable pour les muscles.
- Attention aux excés de toutes sortes comme l'alcool,  les gros repas, le café, le chocolat, le thé, etc... =  crampes.
- Alors que faut-il manger ?
Fruits et légumes
en abondance, riches en potassium, en vitamines et en minéraux. Frais ou secs ils sont toujours précieux et alcalinisants s'opposant ainsi à l'acidification. Parmi eux favoriser, épinards, avocats, persil, coeurs de palmiers, les aromates, poivron, choux, et les fruits, abricots, raisins, figues, pruneaux, frais ou secs, bananes, melons, les agrumes, la myrtille.
Prendre aussi du magnésium,  et le mieux est encore de le prendre naturel, dans les amandes, les légumes secs, lentilles, pois chiches, haricots secs. Pour l'assimilation du magnésium la vitamine B sera aussi à rechercher pour le confort musculaire : dans les fruits, les légumes, les céréales complètes (l'enveloppe en est riche), les volailles, les oeufs, etc...
- Ceux qui veulent avant tout éliminer les toxines produites par un gros effort devront privilégier une eau riche en bicarbonates qui luttent également contre l'acidité musculaire et favorisent la récupération aprés l'effort. L'eau minérale de Vichy-St-Yorre est la plus riche (4368mg/L)
- Et provisoirement le miel, riche en potassium et source de richesse en minéraux précieux, sera trés utile. Mais provisoirement seulement et ponctuellement car c'est un sucre et il ne faut jamais abuser.
- C'est le moment d'abuser de jus d'ananas, de cerises, de fraises, de pommes, de tomates. Abuser aussi de champignons de Paris avec ail et persil à la poële.

HYDROTHERAPIE :
- Enveloppement du membre atteint avec de l'eau vinaigrée froide (elle se réchauffe vite).
- Tous les matins lavage complet froid afin de tonifier la circulation sanguine. Même toutes les semaines un bain complet froid sera des plus salutaires. Toujours dans une pièce bien chaude et la durée c'est vous qui devez juger mais ce n'est jamais trés long.
- Si un membre est régulièrement atteint par les crampes, n'hésitez pas à pratiquer des affusions chaudes - froides alternées. Réaction qui débouche les capillaires et tonifie la circulation locale.

- La TEINTURE MERE de VIBURNUM OPULUS - Obier - Fausse boule de neige - Son écorce est antispasmodique, astringente, diurétique, tonique du système nerveux. On l'utilise contre les crampes musculaires 3 fois par jour 10 gouttes dan un peu d'eau.

AROMATHERAPIE :
SASSAFRAS : Diurétique, sudorifique, contre les troubles circulatoires, toutes sortes de crampes, des écrivains par exemple et on peut l'utiliser en interne et en externe en massages sur la zone concernée.
GAULTHERIE : Anti inflammatoire, antispasmodique, elle apaise les douleurs en chauffant le muscle. A privilégier en massages localement. Soit pure soit en mélange avec une huile végétale d'arnica par exemple ou de millepertuis. Ou encore un mélange de plusieurs essences comme : gaultherie, 5 gouttes, Estragon 5 gouttes, Lavande officinale 5 gouttes, menthe poivée 5 gouttes,  et millepertuis HV 30 gouttes. frictionner plusieur fois par jour avec le mélange.
ESTRAGON : Remarquable antispasmodique neuromusculaire. Dénoue les tensions, contre la spasmophilie. 2 gouttes 3 fois par jour sur un morceau de sucre roux.
LAVANDE VRAIE ou OFFICINALE : Détend les muscles, anti inflammatoire. Contre tous les spasmes, remarquable anti douleur. On peut la prendre en interne et en externe. 2 gouttes 3 fois par jour ou directement sur la peau, pure sur le muscle douloureux.
MENTHE POIVREE : Antispasmodique et anti douleurs, décongestionne les tissus profonds, anti-inflammatoire. On peut l'utiliser elle aussi en interne et en externe en mélange avec une huile d'arnica par exemple directement sur le muscle.

LAVANDIN SUPER en cas de crampe ou de contracture musculaire. Action anesthésiante qui soulage la douleur. Directement sur le muscle et massez avec 2 ou 3 gouttes.

Pour le même effet l'HE de ROMARIN A CAMPHRE en massages (interdite pendant la grossesse et sur les enfants de moins de 7 ans)



HOMEOPATHIE :
CUPRUM 4CH : Les convulsions, les crampes et les spasmes des muscles moteurs. Même les spasmes gastriques, intestinaux, respiratoires ou cardiaques. Les symptômes apparaissent subitement et sont violents et douloureux, avec aggravation la nuit. 3 granules 3 fois par jour.
CHAMOMILLA 4CH : Crampes dans les mollets principalement la nuit, hypersensibilité à la douleur.
COLCHICUM 4CH . Crampes dans les mollets. Violentes douleurs dans les talons et la plante des pieds. Fourmillements dans les orteils
GRAPHITES 4CH : Crampes avec raideurs et contraction des orteils. Pieds froids même la nuit dans le lit.
MAGNESIA PHOSPHORIC 5CH : Douleurs névralgiques ou spasmodiques. Les spasmes et les crampes, aggravées par le froid, l'air froid, l'eau froide, améliorées par la châleur. Le sujet est nerveux.

Publié dans santenature

Commenter cet article

joane 10/02/2016 10:52

Article

Alain 26/12/2015 22:01

Voyez aussi le site de référece des crampes : www.crampes.org

Boisvert 27/12/2015 06:43

Est-ce que quelqu'un l'a essayé ?