BIO ou pas BIO

Publié le par boisvert



Les inconditionnels du pas BIO vous diront que de toutes façons nous ne pouvons pas échapper à la pollution, de l'eau, de l'air, des aliments. Maintenant, ne pas pouvoir y échapper est une chose et en ajouter encore plus en est une autre. D'ailleurs une étude a montré que les français était sensible au Bio et s'y intéressait pour plusieurs raisons.
 La première bien sûr c'est parce  qu'ils pensent que les produits bio seront mieux à même de préserver leur santé.
Deuxièmement ils pensent que ces produits sont plus naturels lorsqu'ils sont cultivés sans produits chimiques et qu'ils auront donc meilleur goût (il n'y a qu'à voir ces grosses fraises espagnoles de plein hiver pour s'en persuader).
Et enfin ils pensent que les produits bio contribuent à préserver l'environnement.
Beaucoup de ceux qui ont été interrogés pensent qu'il faut développer l'agriculture bio et que ce sera la solution pour la santé et l'environnement.
Alors une étude comme celle-là est d'autant plus significative qu'elle est faite dans des temps de crise et que les français comme tous autres habitants de cette planète se font du souci pour leur pouvoir d'achat, or les produits Bio sont traditionnellement plus chers.
Mais en quoi les légumes et fruits bio sont meilleurs pour notre santé ?
- C'est sur les teneurs en nutriments que les produits bio ont un avantage incontestable. Par exemple la qualité et la quantté de vitamine C. La quantité également de matière sèche, aussi bien pour les légumes feuilles que les pommes de terre ou les fruits. En général d'ailleurs, les fruits et légumes bio sont moins gros, mais qu'importe, si les éléments intéressants sont en plus grande quantité. Et puis aussi les minéraux sont  plus abondants, comme le fer ou le précieux magnésium, ainsi que les oligo-éléments. La quantité d'oméga 3 est plus importante dans les produits animaux élevés selon les normes Bio, viande et produits laitiers, que dans les produits animaux classiques.
- Nous avons déjà parlé des polyphénols, ces substances présentes dans de nombreux végétaux et qui nous protègent contre certains cancers et les maladies cardio-vasculaires. Or, si l'on peut dire que la différence entre les teneurs en minéraux et en vitamines des produits bio et celles des produits conventionnels n'est pas considérable, il en va tout autrement des polyphénols. Des études ont démontré que les produits biologiques contenaient beaucoup plus de polyphénols que les autres produits.
Et pourquoi cela ? Les polyphénols sont des substances que les plantes synthétisent pour se défendre contre leurs ennemis (insectes, champignons, etc...) ou pour réagir à un stress. Dans l'agriculture non bio on utilise des pesticides presque en permanence et donc les plantes n'ont pas à chercher à se protéger, elles le sont par des produits toxiques. Alors que les produits bio ont intérêt à développer leur propre système de défense sinon ils vont mourir. C'est vital pour eux et cela devient bénéfique pour nous qui bénéficions ainsi de leur propre système de défense pour augmenter le notre. Ne serait-ce que cela, ça justifie amplement l'emploi de l'agriculture biologique.
- Prenons l'exemple des acides gras oméga 3. Tout le monde connait leur rôle essentiel en matière de santé. Les gros pourvoyeurs sont les huiles végétales et de poissons. Ce que l'on sait moins c'est que la viande et les produits laitiers peuvent être source d'une quantité appréciable de ces précieux oméga 3. Si leur quantité est loin d'être négligeable, la teneur en oméga 3 varie considérablement selon la manière dont les animaux ont été alimentés. Par exemple les animaux nourris à l'herbe, comme le plus souvent dans les élevages bio, présentent beaucoup plus d'oméga 3 que des animaux nourris à base de céréales, comme dans la plupart des élevages intensifs. De même pour le lait, plusieurs études récentes ont confirmé que le lait bio contient beaucoup plus d'oméga 3 que le lait conventionnel. L'une d'elles, réalisé aux Pays-Bas en 2005, a comparé le lait produit dans 5 fermes bio et 5 fermes conventionnelles : le lait bio contenait 2 fois plus d'oméga 3 que le conventionnel. Si on ajoute qu'il y a également beaucoup plus d'antioxydants dans les produits bio, il n'y a plus photo. Certaines études ont démontré que le lait de la mère se nourrissant Bio était lui aussi plus riche en oméga 3 que celui des mères ayant une alimentation conventionnelle.
- En plus de ces avantages, il y a la possibilité de profiter à plein des vitamines et minéraux bio car comme vous le savez, (si on prend la pomme par exemple, je me suis laissé dire qu'elle subissait pas moins d'une quinzaine de traitements par an), il n'est donc pas question de consommer la peau qui reçoit tous ces poisons. Et bien sûr on comprend pourquoi on vous déconseille fortement de peler la pomme avant de la manger. Et voilà, vous jetez à la poubelle la plupart des vitamines et minéraux car la plupart sont trés concentrés dans la peau. Pratiquement plus de polyphénols par exemple, moins de fibres, moins de vitamine C, le meilleur est parti dans la poubelle, sauf si vous avez opté pour le bio où là, bien sûr, ce serait dommage de ne pas manger les pommes avec la peau...
Les feuilles externes de la salade, vous savez, celles qu'on jette, sont toujours plus riches en vitamines et minéraux que celles du coeur. Ce sont celles qui ont le plus de vie, celles qui ont souffert, qui ont su résister, celles donc qui sont les mieux à même de vous fortifier vous-même.
C'est encore plus frappant pour les céréales complètes. Les pesticides se concentrent dans la partie externe du grain, donc, il est préférable de manger des céréales raffinées si elles ne sont pas bio. Mais précisément la richesse incomparable des céréales en minéraux, vitamines, polyphénols, fibres, se trouve amputée de ses meilleurs éléments. Et là, on n'y va plus de main morte, une étude récente a révélé que les enveloppes et le germe de blé contiennent de 15 à 18 fois plus de polyphénols que l'intérieur du grain, qui donne la farine blanche.
- Toujours pour obtenir plus de rendements les agriculteurs classiques utilisent beaucoup de nitrates, cet engrais "coup de fouet", celui qui fait grossir plus vite et beaucoup mieux vos légumes. J'ai pu le tester dans mon jardin, c'est vrai. Lorsque j'étais jeune j'en ai utilisé et les plantes ont l'air d'apprécier. C'est sous la forme de nitrate qu'elles absorbent l'azote dont elles ont besoin. Je comprends trés bien pourquoi on en utilise. Le problème c'est lorsqu'il y en a trop. Les légumes élevés sous serre en particulier accumulent trop de nitrates par manque de lumière. Et ceci en culture bio ou en culture conventionnelle.
En moyenne 50% des produits conventionnels contiennent des pesticides, et cela ne risque pas de changer de si tôt. Alors les détracteurs du bio vous diront qu'il n'est pas possible d'être à 100% bio et c'est vrai. On n'est plus responsable de l'eau, de l'air que l'on utilise et les études ont mentionné le cas d'environ 3 à 5% des échantillons bio étudiés qui contenaient des quantités extrêmement faibles de pesticides.
A vous de choisir !

Publié dans santenature

Commenter cet article

Jean-Yves CAILLET 28/09/2009 11:24


Bonjour,
j' ai  travaillé 15 ans en verger conduit en "conventionnel", le nombre de traitment pour les pommes (variétés non locales, moins adaptées à leurs parasites) tourne autour de 20 par
saison....mais il n' y  a pas que les pommes qui soient traitées, en effet, certains arboriculteurs en profitent pour traiter leurs employés par la même occasion...., je l' ai constaté
plusieurs fois!
et rien n' y fait !


boisvert 28/09/2009 11:33


Bientôt on n'osera même plus dire que les pommes sont bonnes pour la santé !