Les HUILES THERAPEUTIQUES

Publié le par boisvert



Les huiles n'ont pas seulement pour fonction d'assaisonner nos salades, elles nous apportent des éléments essentiels pour notre santé. Mais avant de les voir plus en détail il nous faut présenter leurs composants, les fameux acides gras, dits essentiels.

L'ACIDE a-LINOLENIQUE, que l'on nomme "ALA", est un acide gras polyinsaturé qui fait parti des oméga-3. Il est dit essentiel car il fait partie des aliments indispensables à tout être vivant. On le trouve dans les feuilles vertes des plantes. Et aussi, bien sûr, dans la chair des animaux qui mangent ces plantes. Certaines graines et ensuite les huiles tirées de ces graines sont riches en ALA comme les graines de colza, de lin, de chanvre, de soja et de noix. L'inconvénient c'est que la plupart de ces graines contiennent beaucoup plus d'oméga 6 qui sont en concurrence avec les oméga 3 au niveau cellulaire, et  leurs effets physiologiques sont opposés.
Une grande consommation d'ALA réduit les risques de maladies cardio-vasculaires. Il réduit les battements cardiaques intempestifs. Il intervient dans l'apparition du cancer de la prostate, dans certaines maladies des yeux et certaines formes d'épilepsie.

L'ACIDE LINOLEIQUE est un acide gras polyinsaturé - oméga 6. Il intervient dans la fabrication de la membrane cellulaire. Pour pouvoir être utilisé par l'organisme, l'acide linoléique doit être converti en acide gamma-linolénique, dit "GLA". Cet acide ne peut pas être fabrique par l'organisme et il doit donc être apporté par l'alimentation et c'est pour cela que l'on dit de lui qu'il est un acide gras essentiel. Pour le préserver il est trés important que les huiles utilisées soient de première pression A FROID. En effet la châleur le rend inutilisable pour la transformation en acide gamma-linolénique. Les carences en cet acide se manifestent par une sècheresse de la peau avec des desquamations, une soif intense, un déficit immunitaire et donc des maladies à répétition qui guérissent difficilement, et aussi des allergies.

Ces acides gras comportent plusieurs acides gras essentiels trés importants pour l'organisme car ce sont des constituants des membranes cellulaires.
Les oméga 3, aprés transformation en acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexanoïque (DHA), (souvenez-vous de EPA et DHA c'est beaucoup plus facile) jouent un rôle anti-inflammatoire et anti-allergique , ils assurent la protection de tout le système circulatoire et du coeur. De même la DHA assure l'intégrité des fonctions cérébrales, jouent un rôle dans la fabrication des spermatozoïdes ainsi que dans le développement du cerveau et de la rétine. On le trouve directement dans l'alimentation (poissons gras, saumon, thon blanc, sardine, et en général les poissons à peau et non à écaille).
Les Oméga 6, acide linoléique (AL) est le précurseur  de la famille des oméga 6. Sous l'action d'enzymes, l'acide linoléique est transformé en acide y-Linolénique '(AGL) que l'on peut trouver dans l'alimentation dans l'huile de bourrache, d'onagre, dans les graines de cassis et aussi dans le lait maternel. L'AGL se transforme lui-même en DGLA, un constituant trés important des phospholipides de la membrane cellulaire et c'est à la suite de plusieurs transformations qu'ils jouent un rôle anti-inflammatoire, qu'ils stimulent le système immunitaire, qu'ils  jouent un rôle anti-allergique,  et protègent les artères et le coeur.

En règle générale le rapport entre la consommation d'Oméga 3 et d'Oméga 6 devrait être équilibré, c'est à dire un rapport 1/1 ou 1/4 maximum. en fait pour plusieurs raisons, on a privilégié les oméga 6 car les huiles riches en oméga 3 rancissent plus facilement et celles riches en oméga 6 se conservent mieux et sont plus stables. De plus la consommation des poissons "gras" (saumons, maquereau, hareng, thon blanc, sardines) riches en oméga 3 a considérablement baissée. La consommation des feuilles vertes, riches en oméga 3, n'est plus ce qu'elle était, Mac Do n'y a pas pensé. Par contre les mauvais gras, riches en oméga 6,  sont consommés en abondance et comme ils viennent en concurrence avec les oméga 3 le rapport se creuse encore davantage avec les conséquences désastreuses pour la santé et entre autres pour le système cardio-vasculaire. Donc, en fait on se retrouve avec des rapports oméga 3 et oméga 6 allant de 1 à 30.
 Une fois assimilé ce petit laïus vous comprendrez mieux les avantages et les inconvénients des différentes huiles que nous allons étudier maintenant.

L'HUILE D'OLIVE :

 A tout seigneur tout honneur, c'est l'huile de base de  la plupart des  populations et du  fameux régime crétois que l'on considère comme un des meilleurs au monde en matière de santé.
Bien équilibrée en Oméga 3 et Oméga 6, elle a de nombreuses propriétés. Elle stimule le transit stomacal et intestinal, s'oppose au reflux des aliments vers l'oesophage et s'accorde trés bien avec l'acidité gastrique. Elle favorise une évacuation douce de la bile vers l'intestin, soulage le foie par cet écoulement régulier de la bile. Elle ne change pas  la teneur de la bile en cholestérol et limite donc les risques de calculs biliaires. Elle facilité la digestion intestinale des graisses, prévient donc les maladies cardio-vasculaires, abaisse le taux de cholestérol total, tout en augmentant le bon cholestérol (HDL) et en abaissant le mauvais (LDL). Elle contribue à éviter la formation des radicaux libres, facteurs de vieillissement, ainsi que des plaques d'athérome, réduit les risques d'artériosclérose. De plus l'huile d'olive est le seul aliment gras qui favorise et maintiennent une bonne densité osseuse, si précieuse pour les vertèbres, clés de voûte de tout l'organisme, entre autres. Elle protège également le cerveau du vieillissement (radicaux libres) et des agressions toxiques, virales ou bactériennes. En stimulant le système immunitaire elle aide l'organisme à se défendre contre toute agression. Elle a des propriétés émollientes et anti-inflammatoires qui l'indiquent naturellement dans les affections cutanées, les dermatoses, comme l'eczéma et le psoriasis, les brûlures, les gerçures ou les agressions par le soleil.
A ce propos, elle entre naturellement dans la confection de baume que vous pouvez vous fabriquer vous-même, c'est d'ailleurs ce que je fais moi-même, et nous en reparlerons. Elle peut servir de support à la confection de baumes pour les dermatoses, nous l'avons vu, mais aussi pour une belle peau, contre les rides, les douleurs, les traumatismes, etc... Il suffit de bien choisir les huiles essentielles que vous mélangerez à l'huile d'olive. Voir à ce sujet les propriétés des principales huiles essentielles et aprés ce sera à vous de travailler afin de vous fabriquer un baume qui vous correspondra pour soigner les milles et une petites misères de la vie quotidienne. Il faut bien que vous travailliez un peu, je vais pas tout faire quand même ! La proportion est d'à peu prés 1 volume d'huile essentielle pour 3 ou 4 volumes d'huile d'olive ou d'autres huiles que nous verrons dans le prochain article. Ceci pour éviter les brûlures que les huiles essentielles peuvent provoquer. On pourra augmenter la teneur en huile végétale mais pas en huiles essentielles. Mettez directement de l'huile essentielle pure d'Origan compact directement sur votre peau, vous comprendrez mieux, ça brûle.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Colette 20/03/2010 19:39


Bonjour,
Ton article sur les huiles est très intéressant comme d'habitude.
Peux-tu me dire si l'on peut utiliser les mêmes huiles pour les cosmétiques que pour la cuisine.
Continue à nous enrichir de ta science, j'adore.
Bonne soirée. 


boisvert 21/03/2010 07:04



Bonjour Colette,
Oui ! pas de problème, l'huile d'olive s'y prête bien et avec elle on peut créer plein d'onguents, pour la peau, les cheveux, pour les muscles. Je m'en fabrique moi-même pour mes muscles, car le
lendemain d'une course de 12kms, comme aujourd'hui, ils me rappellent mon âge. Alors avant d'aller sous la douche, je les soulage un peu (1 heure avant la douche). On peut faire la même chose pour
les cheveux ou la peau.
Veiller simplement à ce que l'huile soit de première pression à froid, une huile de bonne qualité en fait.
Bonne journée !