L'ANGINE DE POITRINE

Publié le par boisvert



L'angine de poitrine est due au rétrécissement des artères nourricières du coeur suite à la formation d'une plaque d'athérome. Cela entraîne un déficit de circulation et un manque en oxygène du myocarde.
Il y a plusieurs facteurs de risques pour lequel on peut agir : Le tabac, l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie ou le diabète. Il est évident que ce sera ce dernier facteur qui sera le plus embarassant.
On peut aussi penser que les soucis, le stress, la sédentarité, l'obésité, sont des facteurs prédisposants.
Les symptômes : Elle survient brusquement, généralement suite à un effort, avec sensation de constriction et d'oppression; irradiation vers l'épaule gauche, la machoire et même quelquefois vers l'épigastre. Elle peut survenir aprés un gros repas, de fortes émotions ou par le biais des rapports sexuels.
Cette crise doit céder en quelques minutes pour un angor stable. Si les crises reviennent fréquemment il s'agit d'un angor instable et font craindre l'infarctus du myocarde.
Ici, et à ce stade, c'est sûr que ce n'est pas le terrain privilégié de la médecine naturelle. Il y a urgence et il ne faut pas avoir peur de se droguer, pour l'heure c'est indispensable : Bêta-bloquant, anti-ischémiques, pontages, etc...
Comme souvent, le rôle de la médecine naturelle sera un rôle de prévention dans une approche globale.

SOINS NATURELS :

- HYDROTHERAPIE :
Comme dans beaucoup de troubles cardiaques l'hydrothérapie est à l'honneur; On prendra donc un bain de bras chaud tous les soirs pendant 1/4 d'heure.
Et 2 fois par jour et pendant 2 minutes des bains de bras froids. Frotter énergiquement aprés le bain froid.
Compresses chaudes sur la poitrine, 1 à 2 fois par jour.
Aprés le repas enveloppement lombaire froid, et 3 fois par semaine, affusion froide du torse.
Bains de pieds dans une  tisane de vigne rouge.
Les bains de siège froids à entreprendre tous les jours, de 3 à 5 minutes chacun.

- DIETETIQUE :
Utiliser à fond l'alimentation préconisée pour avoir "un bon coeur". Il est évident que les aliments comme le sel, les gras saturés, les laitages, les viandes grasses, etc... sont néfastes et prédisposent  à l'angine de poitrine.
Indépendamment de cela, le "manger peu" sera ici impératif. Quelques monodiètes bien senties seront également les bienvenus. Par exemple une cure d'ananas, de fraises, de myrtilles (protecteur des vaisseaux), d'oranges.
L'angine de poitrine est souvent produite par l'hémogliase (épaississement du sang) et aurait son origine dans le plexus nerveux cardiaque. Donc pour ne pas favoriser cer épaississement et favoriser ainsi une circulation sanguine plus fluïde, il vaudra mieux ne pas trop manger de céréales, même complètes. Il faut privilégier les fruits et légumes et tous les pourvoyeurs en antioxydants.
Une cure de citrons ou de jus de citrons serait aussi trés bénéfique. 2 citrons ou le jus de 2 citrons par jour et loin des repas. La précieuse vitamine C est ici trés efficace et elle est certainement le meilleur antioxydant dans ce cas.
Une cure de Pollen a une action trés importante sur la circulation et pourra être entreprise.
 
- Cure d'argile interne : 1 cuillère à café tous les matins à jeûn. Mettre à tremper dans un demi-verre d'eau la veille au soir. Pendant 3 semaines et stopper 1 semaine. Pourra être entreprise un deuxième mois.
- L'aérophagie est souvent la cause déclenchante par compression des centres nerveux et de la zone cardiaque. Donc si c'est le cas, utiliser tout l'arsenal de décontraction, la respiration abdominale, la marche lente, les massages abdominaux, afin d'évacuer ces gaz intempestifs.
- Chiro-massage de la 7ème cervicale. Et puis, masser, palper-rouler entre les 10ème et 12ème dorsale afin d'augmenter l'afflux de sang aux poumons.
- Selon les besoins, prévoir éventuellement une cure de magnésium.
- En Gemmothérapie utiliser Radicelles ZEA MAIS et Bourgeons SYRINGA VULGARIS mac. glyc. D1,
- Dans ce cas, la grande thérapeutique c'est bouger intelligemment. On ne va pas faire un marathon, bien sûr, mais une marche régulière, chaque jour, sur un terrain relativement plat et boisé si possible, sera particulièrement bénéfique. Quant aux distances il faudra les allonger trés progressivement. Pas de compétition, bien sûr !
- Les fleurs d'Arnica sont bénéfiques. Faire macérer des fleurs d'Arnica dans un verre d'alcool à 90° pendant 15 jours. Ensuite prendre 1 goutte par jour, jusqu'à 7, en augmentant chaque jour d'une goutte, redescendre jusqu'à 1.
- Les infusions de fleurs d'Aubépine sont excellentes. Cette fleur est l'amie de votre coeur et de votre circulation.
- Pendant les promenades il faut en profiter pour effectuer des exercices respiratoires et diaphragmatiques. Utiliser également l'inspiration en grognant et utiliser les techniques de l'article : http://santenature.over-blog.com/article-15918244.html.
- Utiliser à fond les anti-oxidants et en particulier la vitamine E qui favorise l'oxygénation et la circulation en général. Elle prévient la formation des caillots qui sont à l'origine de l'infarctus. Elle protège contre les attaques des radicaux libres et les dommages de l'oxydation, protège les membranes cellulaires de notre système cardio-vasculaire. Il a été prouvé que la vitamine E diminuait la viscosité des plaquettes maintenant ainsi une bonne fluidité du sang et diminuant le risque de formation de caillot.
- Les plantes peuvent aussi vous apporter un soulagement : Les calmantes, les cardiotoniques : Achillée millefeuille, ail, anis vert, arnica, aubépine, camomille, chélidoine, coquelicot, genêt à balai, marjolaine, mé
lisse, oranger, sauge, tilleul, verveine.
- Une cure d'extrait de pépins de raisin pour son action sur la circulation.
- Dans les troubles cardio-vasculaires occasionnés par une hyper cholestérolémie on peut utiliser l'Harpagophytum.
- Utiliser les oligo-éléments Manganèse-Cobalt.

- Les TEINTURES MERES :

CACTUS GRANDIFLORUS ( le cierge à grande fleur) : action tonicardiaque et sédative. Action anti spasmodique sur les fibres musculaires circulaires. Sensation de constriction. Le malade est souvent déprimé physiquement et mentalement. Palpitations et angine de poitrine, affections cardiaques en général. 3 fois par jour 10 g.
CRATAEGUS OXYACANTA (l'aubépine) : C'est un régulateur des mouvements cardiaques et de la circulation. Action tonique sur le myocarde. Action dissolvante en cas d'athérosclérose. Calmant du système nerveux et du sympathique. Palpitations, angine de poitrine, myocardite, douleurs crampoïdes du coeur, hypotension. 4 fois 15 g / jour.
LEONORUS CARDIACA (l'agripaume cardiaque) : Tonique astringent, antispasmodique. Action plus puissante que la valériane. Action sur le météorisme. 4 fois/jour 20g.
MELISSA OFFICINALIS (la Mélisse) : La mélisse a une action calmante sur le cerveau, le coeur et l'appareil digestif. Utilisée contre les troubles nerveux du coeur, l'angine de poitrine à raison de 40g 3x/jour.

HOMEOPATHIE :

En cas de crise une dose de ACONIT 30CH, sauf s'il y a hypotension.
Ensuite choisir en fonction des symptômes parmi :
ACONITUM 7CH : Pour les congestions aiguës fébriles, le cardiaque en général. La congestion est brusque et violente, la température est élevée, beaucoup d'agitation. Douleurs précordiales avec engourdissemnt du bras gauche, de l'anxiété, de l'agitation et un pouls plein et dur.
CACTUS GRANDIFLORUS : le cardiaque aigu avec le syndrôme d'angor (angine de poitrine), la sensation de constriction chez un sujet avec troubles circulatoires chroniques. Sensation comme si le coeur était pris dans un étau, anxiété. On peut le prendre en 4 CH plusieur fois par jour ou encore en D3, 5 gouttes dan un peu d'eau, plusieur fois par jour.
SPIGELIA ANTHELMIA :L'érethisme et les douleurs cardiaques. Hyper sympathicotonie, palpitations, plus grandes couché sur le côté gauche. En 4CH2 à 3 fois par jour.
GELSEMIUM : L'excitabilité neuro-motrice sans dépression, congestion cérébrale avec paralysies, en 5CH
GLONOINE : L'éréthisme cardiaque et circulatoire, violentes palpitations du coeur, afflux considérable de sang au coeur, aggravation à la châleur et au soleil, amélioré au grand air. Congestion cardiaque et cérébrale, le sujet se sent plein. En 4CH 2 à 3 fois par jour 3 granules.
IGNATIA : Si le système nerveux est à l'origine. Il s'agit d'un émotif instable spasmodique, dépression possible aprés un chagrin. En 7 CH 3 gr 1 fois par jour.
TABACUM : Crise d'Ango ou faux angor avec douleur du sternum jusqu'au dos entre les omoplates. Constriction du haut de la poitrine ou de la gorge avec oppression froideur du corps, aggravation au moindre mouvement, palpitations en 5CH 1 fois par jour.

- Si on peut ajouter autre chose, il serait préférable que ces malades s'entourent de couleur bleu qui calme les nerveux, ralentit les glandes sexuelles et régularise la circulation. La couleur verte est un remède contre l'infarctus, trés bonne pour le coeur, elle ralentit la thyroïde.




Publié dans santenature

Commenter cet article